AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ET VOILA LA VERSION 3 DU FORUM SOUS VOS YEUX ! VENEZ COMMENTER ♥ ET SIGNER LE RECENSEMENT

Partagez | 
 

 little looser, little cauliflower » LIU TAO.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Byeon Ian
Voir le profil de l'utilisateur


http://phey-p.tumblr.com/
avatar

❧ JOKER OF YOUR WISHES

HUMEUR : licornanisé.
MESSAGES : 392
LOCALISATION : sur la Lune avec une chèvre verte et ' INSUSUSU '.

MessageSujet: little looser, little cauliflower » LIU TAO.   Mar 24 Juil - 22:19

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Every time my luck is out they want me to drown though .
« enfoiré de Ryu de merde. » Ce matin j'avais eu une envie folle de geeker. C'est pour pourquoi, fou comme je suis et sexy - rapport ? aucun - je me suis levé aux alentours de neuf heures pour aller pouvoir m'enfermer dans la salle de jeux du loft. Si ma soeur me voyait elle m'aurait étrangler pour faire autant de bruit et de l'avoir réveillé. Mais c'est cool, ensuite elle est énervée et a une tête dans le cul, comme on dit. Je jouais donc à un de mes jeux favoris, Tekken. J'avais pris Lars, celui qui frappe comme un boulet et qui n'a peur de rien. Alors que je maîtrisais parfaitement la situation, voilà que monsieur Ryu le moche avait décidé de faire un de ces combos. D'ailleurs c'était le seul pendant le combat où il l'avait utilisé et me voilà mort. C'est quoi ce délire ? J'avais la main pendant tout le match ! Dégoûté, je laissais tomber la manette sauvagement quitte à faire résonner la pièce. J'avais jouer pendant une heure et demi et j'avais les yeux rouges, pourtant je n'avais fumé aucun joint. En parlant de ça, cela faisait longtemps que je n'en avais pas pris, alors pourquoi pas y mettre un terme et se faire plaisir ? Tout souriant, je me dirigeais vers ma chambre et commençais à rouler tranquillement ayant pris le soin de me faire couler un bain, comme les minettes. Une fois à l'intérieur je me sentais puissant, encore plus que pendant le combat que j'avais bêtement perdu. À chaque taf, je me sentais bien. Les effets commençaient à monter de plus en plus vite, c'est ce moment là que préfère. Lorsqu'on sent qu'on va partir à n'importe quel moment, quand on est plus sûr de ce que l'on fait, cette impression de légèreté. Une fois lavé comme il le faut, un dernier regard à reflet au miroir de la salle de bain je partis prendre une salade de fruit rapidement, que je n'ai pas pu finir en y repensant, chose que je ne fais jamais d'habitude à part si je fume.

Une heure plus tard, je pris ma voiture et mis le gps en route. Destination le parc d'attraction d'Incheon. On le sait tous, prendre le volant après avoir consommer quelque chose d'illicite est fortement interdit. C'est vrai, j'avais cette envie de dormir, de poser ma tête sur le volant et laisser mes bras se balançaient contre le vent. Sur le coup je n'avais plus la notion du temps et je ne me rappelle plus en combien de temps je suis arrivé au parc d'attraction. Tout ce que je sais, c'est que j'étais défoncé. En règle général je suis très prudent au volant et je suis capable de passer des heures pour me garer, juste pour que mon bijou soit parfaitement bien aligné. Mais là, je ne préfère même pas vous dire, ma roue de devant était monté sur le trottoir. Je voyais tout ces passants se retourner les uns après les autres et qui parlaient sur ma façon de me garer. Un simple sourire hypocrite, pourquoi se casser le cul à le répondre, ils n'en valent pas la peine. Après ce court échange de sourire, je fis mon entrée dans le monde des sensations fortes, des enfants, appelez ça comme vous le voulez.

Je m'avançais peu à peu vers les premières attractions en me frottant l'oeil de plus en plus fort jusqu'à bousculer quelqu'un. Je n'étais même pas énervé, j'étais cool et je prenais tout à la légère. Tout en levant ma tête pour pouvoir mettre une identité à cette personne, la fatigue arriva de plus en plus. Je me frottais les yeux et en plus je commençais à bailler. « il faut faire attention la prochaine fois». J'arrêtais de me gratter l'oeil, ma vision était floue, c'était impossible de voir si je m'adressais à une fille ou un mec, pour le savoir il n'y a qu'une seule solution, demander. « attendez, vous êtes une femme ou un homme ? » je penchais ma tête vers la droite, clignais des yeux à plusieurs reprise en essayant de retrouver ma vue habituelle. « ou ... un extraterrestre avec des cheveux ? »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
jun: ian pooped and it was funny ! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


Dernière édition par Byeon Ian le Mer 1 Aoû - 23:49, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité


avatar

Invité


MessageSujet: Re: little looser, little cauliflower » LIU TAO.   Mar 24 Juil - 23:39

C’était un fait, je profitais un maximum de mes vacances. Il fallait dire qu’après le travail acharné que j’avais fourni à l’université ces derniers temps, je méritais bien mes deux semaines de repos. Alors comme chaque matin, depuis maintenant quatre jours, je me levais à des heures pas très raisonnables, ce qui avait le don de faire râler ma pauvre colocataire qui se tapait les tâches ménagères beaucoup plus souvent que moi. J’habitais avec une maniaque mais je le vivais bien, parce que de toute manière, elle était méga trop gentille et je l’adorais. Ce matin là, j’étais donc sorti du lit à quinze heures et demi, après avoir traîné un long moment dans ce dernier. Comme la flemme me prenait beaucoup, depuis que j’étais en mode zen, vacances, j’avais décidé de zapper la douche et de seulement me passer de l’eau sur le visage. Non, je n’étais pas un gros dégueulasse, et pour bien le montrer, je m’étais aspergé de parfum. Avant de me rendre compte que j’avais pris celui de ma colocataire. Boarf, tant pis, je sentais bon. J’étais revenu dans la chambre, après avoir passé un bref coup de gel dans mes cheveux, histoire de ne pas avoir un pétard à la place de ceux-ci, et je m’étais emparé des premiers vêtements qui me tombaient sous la main. Voilà, j’étais près, je pouvais sortir.

Sortir, oui. Après tout, il faisait beau, les températures étaient des plus agréables et en plus, nous étions en plein après-midi et que les boutiques, comme les cafés ou autre lieux publics étaient ouverts. Seulement, je n’étais pas le genre de personne à faire du lèche-vitrine comme une vraie petite adolescente, de plus que je ne roulais pas sur l’or et que je gardais l’argent que l’université me versait -parce que j’étais chanceux d’avoir la bourse-, pour payer la moitié du loyer ainsi que placer des économies dans la petite boîte en commun avec ma colocataire. Parce qu’il fallait dire que c’était bien grâce à elle que je me nourrissais correctement. ENFIN. Je ne voulais pas non plus m’installer au restaurant ou au café du coin, parce qu’à cette heure-ci, j’avais l’estomac noué. Bah, j’allais me décider en chemin. Alors une fois le bonjour passé à l’adorable personne avec qui je partageais mon appartement, je passais la porte de ce dernier pour me balader le long des trottoirs de la ville.

Il ne m’avait fallut pas moins de cinq minutes avant de m’arrêter au parc d'attraction. Une bonne ambiance semblait se dégager de ce lieu, alors, pourquoi pas ? De plus, j’étais un grand amateur de manège à sensation forte. Il y avait un gros balourd qui avait garé sa voiture comme un pied. Les gens de nos jours ne savaient vraiment plus conduire, c’était désolant. J’avais poussé un bref soupire, avant de finalement, arpenter les allées de la fête foraine. C’était bruyant, trop bruyant, et le nombre de gosses qui pouvaient se trouver ici m’horripilait. Ah, je détestais tellement ces petites bestioles sans intérêt et qui avaient le don de me casser les bonbons. De plus, on se faisait bousculer de partout. Et la personne au sens inverse du mien n’y avait pas été de main morte. Et cette personne n’était rien d’autre que monsieur Ian. D’ailleurs, tu avais l'air plutôt louche et c’était sans gêne que je m’étais mis à te dévisager d’un air effaré. Ouais, tu...Planais.

« Il faut faire attention la prochaine fois. ». J’avais simplement pouffé de rire, mes mains proches de ton buste au cas où si tu avais le malheur de perdre l’équilibre. Parce que bon, c’était le cas de le dire, niveau stabilité, ce n’était pas trop ça. « Attendez, vous êtes un homme ou une femme ? Ou...un extraterrestre avec des cheveux. » Tes dires étaient complètement dénués de sens mais je te trouvais bien marrant, comme ça. J’avais croisé les bras contre mon torse, haussant les épaules alors qu’un sourire malicieux s’était glissé sur mon visage, fendant ce dernier en deux.

« Moi, je suis un visiteur du futur. T’as fumé un truc avant de venir ? Fais pas ton égoïste, moi aussi je veux y goûter... » T’avais-je répondu, mon coude venant se cogner à ton bras plusieurs fois consécutives. Non non, je n’avais rien de très innocent et je n’étais pas très sage non plus. Surtout aujourd’hui enfaite. Et en plus, c’était beaucoup plus amusant d’être défoncés à deux, parce qu’on pouvait faire les fifous et délirer comme des vrais coéquipiers, tu vois le truc ? Enfin, pour l’instant j’avais juste fais en sorte de te pousser -sans trop te brusquer parce que j’ignorais les réflexes que tu pouvais avoir, surtout dans cet état- vers l’un des stands, et ainsi, éviter de bloquer le passage aux autres.
Revenir en haut Aller en bas

Byeon Ian
Voir le profil de l'utilisateur


http://phey-p.tumblr.com/
avatar

❧ JOKER OF YOUR WISHES

HUMEUR : licornanisé.
MESSAGES : 392
LOCALISATION : sur la Lune avec une chèvre verte et ' INSUSUSU '.

MessageSujet: Re: little looser, little cauliflower » LIU TAO.   Mer 1 Aoû - 23:40

Ce que je venais de dire était strictement con. Mais on pouvait me pardonner, je n'étais pas dans un état normal, disons que j'étais ailleurs. C'est connu, le Ian que je suis ne fume que des pures. Pas question de mélanger ça au tabac, c'est bien plus marrant. Pour en revenir à ma connerie, depuis quand les extraterrestres attaque la journée, devant tout le monde ? on sait tous qu'ils viennent tard dans la nuit, dans les champs loin de la ville, c'est connu. J'étais donc là, sous le soleil, au milieu d'une foule invivable, des gamins qui couraient dans tous les sens qui traînaient leurs parents pour essayer toutes les attractions du parc. Qu'est ce que c'était bruyant, ça l'est autant d'habitude ? Non parce que voir des gens s'excitaient autour de moi me donne envie de me suicider. J'attendais sagement que mon interlocuteur - que je prenais pour un alien avec des cheveux d'ailleurs, me réponde. Les bras croisés, je commençais à tapoter des pieds, comme si j'étais impatient de voir sa réaction. C'était bien un extraterrestre non ? Le genre de monstre que l'on voit dans Men In Black, ceux qui ont des pistolet qui vous tire dessus pour n'importe quelle raison. C'était un extraterrestre déguisé ! Voilà pourquoi il était chevelu tient. Ça se trouve, il ne parle pas notre langue ? Il va certainement se mettre à me parler avec ses mains ou alors dégainer sa langue de dix mètres et m'attraper par le cou, me balancer de droite à gauche et sans doute jouer à la corde à sauter avec mes boyaux ? D'accord, avec un peu de recul, ce à quoi je pensais est - encore une fois, totalement idiot. Je secouais légèrement ma tête dans tout les sens en pensant que j'allais pouvoir reprendre mes esprits. Je remarquais qu'il devait certainement être en train de se moquer de moi. il affichait ce stupide sourire sur son visage d'idiot. Tout en fronçant les sourcils comme à mon habitude, je me mis à côté de lui et essayais de décortiquer sa tête de plus près.

« ah ... mec, meuf, extraterrestre , il faut faire attention à ta peau là. Il y a un truc chelou ... »
. lançais-je en m'approchant de lui, le pointant de l'index en essayant de toucher ce qui me perturbait. La forme était bizarre, un mélange de bouton et grain de beauté, aussi étrange que la personne à mes côtés. À vrai dire je ne savais pas quoi faire, je pensais à tellement de chose que mon esprit avait fini par lâcher et le rendre vide. Je posais mes mains sur les hanches et fixait un point fixe. C’était parti , je venais de me mettre en ‘ pause ‘ pendant une durée indéterminée. J’ai cette fâcheuse tendance à faire souvent ce genre de chose, oublier la personne avec qui je suis et partir dans mon monde, clignotant légèrement les yeux, dormir les yeux ouvert. Je n’avais pas réellement fait attention à ses dires, tout ce que mon cerveau a pu retenir fut ces quelques mots: “visiteurs”, “fumer”,”goûter”. Il ne fallait pas extrêmement intelligent pour essayer de comprendre. Il voulait donc fumer et goûter la nourriture de la terre ! Voilà, j’en avais le coeur net, c’était un visiteur venu d’ailleurs – comme dans toys story. Je me mis à lui rire au nez et le pris de haut. « t'es tombé sur l'homme le plus radin mon petit, celle-ci je l'ai payé alors j'en profite, seul ! » Chacun ses affaires après tout, je ne vais pas me mélanger avec les autres et encore moins un extraterrestre ! Non plus sérieusement, je ne suis pas aussi con pour penser ça, je savais très bien que c'était un jeune mâle - mille fois moins séduisant que moi. Mais me mettre cette idée dans la tête était bien plus amusant que de faire face à la réalité, surtout dans mon état actuel. Soudainement, je revins sur mes paroles et pensais que voir un alien complètement défoncé devait être surement plus drôle, n'est-ce pas ? Qui de nos jours a déjà vu ce genre d'énergumènes dans un second état , qui ? Allez y, levez la main que je compte. Je sorti donc mon paquet de cigarette dans lequel je cachais tout mon précieux petit sachet. Je n'avais pas honte et je n'essayais même pas de me cacher, je le lui tendis avec une feuille et un tonc, le tout accompagné d'un petit sourire sympathique. « allez, montre moi de quoi tu es capable jeune visiteur, quelle genre de prouesses serais-tu capable de faire ! » j'attendais sagement qu'il me rende mon paquet, je n'allais quand même pas lui rouler son joint comme un petit toutou ! Je lui en donne déjà gratuitement, s'il n'est pas content qu'il remonte dans soucoupe volante, on lui a rien demandé à lui.

Je le laissais roule tranquillement, alors que je me fis emporter par le vent ainsi que par mes pieds vers une attraction. « trop cool cette connerie ! » Quelle genre de manège m'avait tapé à l'oeil ? Ce n'était nullement les choses comme le grand huit, je n'avais pas envie de vomir - du moins pour l'instant. C'était tout simplement un manège pour gamin. Vous savez, celui qu'on retrouve dans les foires du quartier, celui où on dispose toujours d'une petite voiture volante, d'un camion de pompier ? bon là, c'était quand même un niveau au dessus, mais ça restait quand même assez enfantin. Les gens allaient certainement me prendre pour un gros retardé aux vaisseaux explosés mais peu m'importe, tout ce que je voulais, c'était faire ce manège là. « eh , l'alien ! viens là y a un manège qui nous attend. » je ne pris pas la peine de l'attendre et partis me mettre dans la file d'attente sans perdre un instant. D'ailleurs, je ne connaissais toujours pas l'identité de ce dernier. Était-ce un ami proche ? un ennemi ? un voisin ou alors réellement un visiteur venu d'ailleurs ?


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
jun: ian pooped and it was funny ! [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: little looser, little cauliflower » LIU TAO.   

Revenir en haut Aller en bas
 

little looser, little cauliflower » LIU TAO.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
summer ☁ cloud ::  :: ϟ le parc :: ❝ le parc d'attraction-