AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ET VOILA LA VERSION 3 DU FORUM SOUS VOS YEUX ! VENEZ COMMENTER ♥ ET SIGNER LE RECENSEMENT

Partagez | 
 

 just a bad moment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Kim Sam Hyun
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ ÉTUDIANT

HUMEUR : Je t'en pose des questions ? ça répond à la tienne ?
MESSAGES : 127

MessageSujet: just a bad moment    Sam 28 Juil - 22:15



Samhyun & Insu


Penché sur ton clavier, tu tapais frénétiquement les touches comme si tu étais en transe. Partagé entre l'excitement et l'amusement. Il suffisait de quelques courtes minutes avant que cette vidéo ne soit posté sur le net. Un pauvre mec piégé. Il s'est cru bon d'aller se payer une pute après son boulot mais toi et ta bande lui êtes tombés dessus. Tu te fiches pas mal de faire perdre son business à cette fille qui n'a rien demandé. Une chance qu'elle est pu partir avant de figurer sur la vidéo, découvert aux yeux de tous. Mais ce gars, lui, il n'avait pu y échapper. étrangement, tu te voyais derrière l'écran, rigolant comme si cela était qu'un jeu d'enfant. Derrière ton masque, on ne pouvait apercevoir que tes yeux rieurs, remplis d'un sentiment bizarre. Une impression de ruse, de sournoiserie. Comment un gamin de ton âge peut-il aimer tabasser les gens de la sorte ? ça ne te fait rien. Tu repasses la vidéo comme si c'était un film quelconque. Le son en moins. Tu ne voudrais pas que tes parents soient surpris par le bruit, et ainsi, tu peux les entendre arriver. Ils ne sont pas au courant, ils croient que tu es un fils adorable. Ils ne fouillent pas dans tes affaires, ils te font confiance. S'ils savaient. Les paquets de cigarette dans tes tiroirs, le poing américain sous ton matelas, tes cartes SD remplis de vidéo d'agression dans le même genre, bien caché dans une boite verrouillé. S'ils savaient le mal que tu causes aux autres. Mais ce n'est pas le cas. Coupant court à la lecture, tu éteins complètement ton ordinateur une fois t'être assuré que la vidéo était bien sur youtube et autre site populaire. Et une autre vie gâché. Avec un peu de chance, ce mec sera reconnu comme étant une victime et ne perdra pas sa place dans la société. Oh et puis, tu t'en fou.

Un petit sourire se peignit au coin de tes lèvres tandis que tu t'occupais de retirer ta tenue soft pour quelque chose de plus tape à l'oeil. Vêtements déchirés, colorés ou qu'importe le style. Un style que tes parents n'approuveront sûrement pas. Mais ils ne sont pas là. Tant mieux. Ainsi, tu peux quitter l'appartement sans aucun remord, sans marcher sur la pointe des pieds ou partir comme un voleur. Ainsi, tu peux traîner des pieds, admirer le papier peint et ouvrir la porte au ralentit. Descendre les escaliers un à un, même si tu habites à un certains étage qui mérite d'avoir un ascenseur. Aujourd'hui, c'est penaud. Pas de hapslap, pas de bande. Juste toi et toi. Un moment pour te retrouver seul, te remettre en question et au final, te dire que tu en as rien à battre. La vie est assez ennuyante comme ça, pas la peine d'en rajouter des couches avec une vue de soi-même. Beaucoup le savent, ta vie risque d'être des pires si on te chopent. Pourtant tu connais quelques personnes des autorités et jusqu'à maintenant, aucune n'a fait de rapprochement entre toi et les agressions. Qui soupçonnerait un garçon au visage d'ange ? Regarde toi, même la femme qui balais l'entrée de ton immeuble te salue comme si tu étais une réussite. Aimable, courtois. Elle s'inclinerait presque devant toi. Elle ne sait même pas que c'est toi qui fou le bordel dans le jardin, qui défonce les boites aux lettres ou qui salis volontairement le hall.. Non, elle nettoie comme si tout était normal. Pauvre femme.

Sur ce, tu pris la première à droite, direction la ville. Heureusement que tu vis pas loin, quasiment dedans. Pas la peine de faire trois pas pour trouver une boutique. Sans oublier les transport en commun, ou privé. Bref. Pas besoin d'aller si loin. Traînant toujours des pieds, tu regardais le sol en soupirant, ne sachant même pas quoi faire. Il fait beau, il fait chaud, tu crèves de chaleur. Tu meurs d'envie d'aller te jeter dans l'eau, te rafraîchir. Mais comment dire, ce n'est pas dans la rue que tu vas trouver ton bonheur. Même le parc auquel tu pénètres ne t'aide en rien. Peut-être ce banc à l'ombre, sous un arbre, juste à côté du parc pour enfant. Grimpant dessus, tu posas tes fesses sur le dossier, gardant tes jambes sur le banc. Même pas capable de bien se mettre. Entre moins de bien se tenir. Tes doigts s'occupent déjà d'aller fouiner dans ta poche, retirant un paquet de cigarette. Tu en sors une et la porte à tes lèvres, l'allumant tranquillement avant de tirer dessus. Ce n'est pas bien, tu le sais. Tes parents te font la moral depuis que tu es en âge de comprendre. Mais ils font la moral pour tout, même la violence et les meufs. Donc bon, ça rentre par une oreille et sort par l'autre. En attendant, tu t'ennuies, seul sur ton banc. Sans même te douter qu'une certaine personne allait taper l'incruste avec toi, juste pour briser cet instant de calme.




There's no mercy
Revenir en haut Aller en bas

Nam In Su
Voir le profil de l'utilisateur


http://chwannie.tumblr.com/
avatar

❧ CITOYEN

HUMEUR : susu, j'ai la moule en feu. ué, insu a une super moule, une qui brille. t'appuie sur un bouton et waw, ça t'éclabousse.
MESSAGES : 172
LOCALISATION : dans la forêt enchanté, à la recherche d'elfs magiques ou de pedobear.

MessageSujet: Re: just a bad moment    Dim 29 Juil - 23:33

samhyun&insu

Doucement, In Su émergeait d'un sommeil qui avait été profond et plutôt tranquille durant toute la nuit. Oui, il avait bien dormi dans les bras... de qui d'ailleurs ? Les yeux rivés sur la silhouette féminine qui était collée au torse du jeune homme, alors qu'ils étaient tout les deux enfouis sous une épaisse couette, il se demandait bien qui elle pouvait être. Jessica, Hana, Eun Jung, Yun Hee, Jan Di, Min Jung, Eun Ae ? Tout une ribambelle de nom défilait dans sa tête, tous féminins bien évidement puisque la personne en face de lui était une femme. N'arrivant pas à retrouver son identité, In Su laissa échapper un soupire qui fit s'agiter la jeune femme. Ne bougeant plus d'un millimètre, retenant son souffle, il priait, implorait presque le seigneur que la créature en face de lui ne se réveille pas. Oui, il voulait filer en douce. Après avoir attendu cinq minutes dans le silence le plus total qui lui parurent interminables, le jeune homme décida d'attraper la jeune femme par les épaules et la tira doucement vers l'avant pour la décrocher de son torse. Il était beau, musclé, parfait, certes. Mais il ne faut pas abuser des bonnes choses. S'extirpant doucement et lentement des draps, il se dépêcha de ramasser ses vêtements éparpillés à travers les quatre coins de la chambre où il avait passé la nuit. S'habillant avec hâte, il se souvenu qu'avant qu'il ai rencontré la jeune femme et que tout les deux se retrouvent nus comme des vers pour une partie de jambe en l'air, il portait des lunettes. Balayant à leur recherche, il finit par les trouver avec facilité. La lumière du jour filtrait à travers les longs rideaux blancs de l'endroit. La pièce était donc claire et facilitait les mouvements d'In Su qui aurait eu du mal dans l'obscurité et aurait sûrement fait du bruit, ce qui aurait réveillé son amante de la nuit dernière. À pas de loup, il se faufila dans l'appartement jusqu'à la porte d'entrée pour sortir. Avant de partir, il fit tout de même un tour dans le réfrigérateur dans le but de boire une gorgée de jus d'orange. Claquant la porte d'entrée de l'appartement, il sourit comme un idiot en marchant d'un pas léger dans le couloir pour rejoindre la rue.

Il n'avait pas envie de rentrer chez lui pour retrouver sa soeur qui devait sûrement être avec un garçon car elle donnait des cours particuliers. Et cela l'horripilait ! Qu'on approche sa petite soeur, son brin de soleil, son monde à lui, il ne supportait pas du tout. Il faisait drôlement beau à l'extérieur, le soleil brillait dans le ciel bleu. S'il n'avait pas ses lunettes léopards sur le nez, il aurait certainement aveuglé par la boule de feu qui il sortait de l'immeuble. Il n'arrivait pas bien à se souvenir d'où il avait fait la connaissance de cette charmante jeune femme. Comme s'il allait en choisir des moches ! Il avait quelques vagues souvenirs de la soirée où il l'avait vu mais aucuns de la nuit qu'ils avaient passé ensemble. Pourtant, il n'en garda pas une mauvaise impression, comme si son subconscient voulait qu'il en garde un bon souvenir et puis pourquoi pas... Qu'il ne recommence ? Vagabondant dans les vastes rues d'Incheon, In Su n'avait aucune idée d'où il pouvait aller pour s'occuper et passer la journée déjà bien avancée. Quand il s'ennuie et qu'il ne sait où aller, In Su finit souvent par atterrir dans n'importe quel endroit, marchant sans but et pensif. Il s'est d'ailleurs déjà perdu de cette manière. Cette fois, c'était dans un parc qu'il finit par arriver. Marchant tranquille vers l'aire de jeux dédié aux enfants, il s'arrêta devant un banc occupé par un jeune blondinet. Le garçon, cigarette au bec, avait une drôle d'expression sur le visage qui n'allait pas avec cette tête d'ange. Comme s'il était blasé, qu'il s'ennuyait aussi. N'y faisant plus attention, In Su reporta son attention sur l'air de jeux.

Rentrant dans la zone rempli de copeaux de bois pour que les petits ne se fassent pas mal, il tourna autour d'un cheval à bascule puis finit par s'y installer et s'y balança légèrement. Oui, vraiment, il s'ennuyait. Se sentant observé, peut-être pas le jeune garçon vu qu'il n'y avait pas grand-monde dans le parc, In Su tournait la tête dans tout les sens puis finit par recevoir une bouffée de cigarette. Il n'y avait qu'une personne ici qui fumait et qui n'était pas très loin de lui. Baissant légèrement la tête vers le blondinet, faisant glisser ses lunettes par la même occasion, il le toisa du regard inconsciemment. Nam In Su se sentait tellement supérieur à la moyenne que ce genre de regard lui arrivait souvent. Se levant subitement, il se dirigea vers le garçon aux traits plus que juvéniles et lui arracha la cigarette qu'il tenait dans sa bouche pour l'écraser avec son pied. « Nocif. » Juste un mot et un hochement de tête qui voulait tout dire. Avec une expression qui le faisait ressembler à un père figé sur le visage, In Su regardait le garçon sans gêne, même s'il était planqué derrière ses lunettes léopards. Après quelques secondes de silence entre les deux garçons, il se laissa tomber près du blond, s'étirant les bras. La tête près de ses jambes, vu que le jeune homme était assis sur le dos du banc, il continua à le fixer dans le blanc des yeux. Décidément, il s'ennuyait beaucoup pour venir parler à n'importe qui !




Dernière édition par Nam In Su le Lun 30 Juil - 22:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Kim Sam Hyun
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ ÉTUDIANT

HUMEUR : Je t'en pose des questions ? ça répond à la tienne ?
MESSAGES : 127

MessageSujet: Re: just a bad moment    Lun 30 Juil - 7:56

Tranquillement installé sur ton banc, la tête penché en arrière et la cigarette au bec. Tu repensais à ta journée d'hier. Ce moment où tu traîne avec ta bande, errant dans les rues d'Incheon à la recherche d'un malheureux, une futur victime de votre sarcasme. Jeune ou vieux, cela n'a plus d'importance. Mais tu portes un point d'honneur à ne faire aucun mal à une fille, où tout du moins, que cela ne soit filmer et que ce soit une raison perso'. Une excuse débile, quoi qu'il arrive, ça ne te fait toujours rien. Homme ou femme, tu cherches souvent à marquer la différence, alors qu'au final, tu ne discerne plus grand chose. Jusqu'à maintenant, tes vidéos ne montrent que de pauvres mecs, jamais une jolie fille. Après tout, toi et ta bande préféraient les draguer, les embêter mais rarement s'en prendre à elles. Tu dis celle mais ça ne t'a pas empêcher de vouloir t'en prendre à une fille de l'autorité la dernière fois. Un cas à part, dirons-nous. Pas la peine de s'attarder dessus. Tirant à nouveau sur ta cigarette, tu te remémorais la vidéo que tu venais de poster sur le net peu de temps avant de sortir faire un tour. Un sourire s'étira au coin de tes lèvres, le bâton de nicotine aux bords de ces dernières. ça t'amuse, ça rythme ta vie. Mais que vas-tu faire de ta vie ? Même si tu es bon en cours, tu ne sais pas quoi faire. Repensant à tout ça, tu te redresse légèrement sur le banc, regardant dans le vide avec ennuie. Voila, tu t'ennuie. à part taper les gens, rien ne t'occupe. Tu vas finir derrière les barreaux, peut-être garde du corps ou genre, garde de prison ? Wesh, c'est moche ça! Tu vas pas garder des gens avec qui tu aurais pu capituler. Enfin, ils doivent être pire que toi, des fous, des sanguinaires. Toi tu ne fais rien de grave ... Juste pourrir la vie des gens en ruinant leur avenir, leur boulot, leur place. Tu n'as jamais tué personne, juste tabassé jusqu'à perte de connaissance. Ok, c'est pas mieux dans un sens.

Perdu dans tes pensées, tu remarquais à peine le garçon aux lunettes léopard qui venait d'entrer dans l'air de jeux dédié aux enfants. Il tournait, virait, puis monta sur un cheval à bascule. Franchement, il se dit pas que ce n'est plus de son âge ? Tu vois déjà le moment où le pauvre cheval romprait sous son poids et qu'il se casserait la gueule dans la poussière. Mais non, c'est bien trop solide pour de simple gosse. Même toi, tu n'oses monter là-dessus ... Surtout, avouons-le, ça rend ridicule. Ceci ne t'empêche pas de tirer à nouveau sur ta cigarette, crachant une bouffée de fumée néfaste à la couche d'ozone. Mais tu t'en fou royalement de la planète, des plantes et cie. En attendant, monsieur venait de te repérer, te regardant comme si tu étais un gosse de trois ans avec un chalumeau dans les mains. Un regard que tu méprisais malgré la légère distance entre lui et toi. Wae ? Il a quelque chose à te reprocher le bougre ? Tu l'emmerde avec ta cigarette, tu le gêne à t'asseoir comme ça ? Sam, tu paranoïde là, calme. Pris par surprise, le jeune homme venait soudainement de quitter son destrier pour venir t'arracher la cigarette de la bouche. Nocif ? Tu fronça les sourcils en te levant sur le banc, l'air mauvais. « YAH! Espèce de ... Tu te rend compte du prix ! Je vais te ... » Te quoi ? Tu n'arrivais même pas à formuler une menace en le voyant si à l'aise devant toi. Il se croit chez lui, c'est ça ? Genre, ça lui plaît pas, il jette et basta.

Du coup, tu reposais tes fesses à sa place, sur le dos du banc. Tandis qu'il s'installait à son tour après t'avoir lancé un regard que tu ne pouvais voir derrière ses lunettes léopard. Posant tes coudes sur tes genoux, tu regardais le gars qui s'étirait tranquillement. Vos regards se croisèrent mais ne se lâchèrent pas. Agaçant, quand tu y penses. à croire qu'il te cherche avec son air supérieur. C'est pas parce qu'il mesure quinze kilos de muscle en plus que toi, qu'il va se prendre pour un dieu. Niveau taille, il ferait mieux de pleurer. ça te fit sourire en imaginant la différence. à côté de lui, tu passerais pour le plus vieux. Même si ton visage angélique et ta maigre carrure laisse croire le contraire. « ça te prend souvent de ruiner le budget des gens ? Tu vas faire comment pour me payer cette cigarette ? C'est de l'or de nos jours. Alors ? Réfléchit bien, je compte pas te laisser tranquille avant d'être satisfait » Tu pris à nouveau cette air merdeux, ne manquant pas de rapprocher ton pied de sa cuisse. Juste pour le taper doucement dedans, histoire qu'il ne t'ignores pas. Quant tu veux, tu peux être insupportable mais il l'a cherché. Une moue se forma sur ton visage de poupon tandis que tu le regardais dans les yeux, attendant une réponse satisfaisante. Mais ... étrangement ... Il te dit quelque chose, comme si son visage ne t'était pas si inconnu que cela.




There's no mercy
Revenir en haut Aller en bas

Nam In Su
Voir le profil de l'utilisateur


http://chwannie.tumblr.com/
avatar

❧ CITOYEN

HUMEUR : susu, j'ai la moule en feu. ué, insu a une super moule, une qui brille. t'appuie sur un bouton et waw, ça t'éclabousse.
MESSAGES : 172
LOCALISATION : dans la forêt enchanté, à la recherche d'elfs magiques ou de pedobear.

MessageSujet: Re: just a bad moment    Lun 30 Juil - 22:58

Avant de s'asseoir, un rictus avait déformé la magnifique bouche d'In Su en voyant le jeune garçon en face de lui s'énerver puis perdre ses moyens. Il faisait de l'effet à ce petit ? Il en était certain. Après tout, sa gueule d'ange en avait intimidé et fait rougir plus d'un. C'est d'ailleurs de cette manière dont il faisait craquer toutes jolies jeune filles dont il faisait la connaissance. Grâce à son visage plus que plaisant et son corps qui lui donne une ressemblance avec les dieux grecs, à ses dons de séducteur bien évidemment mais aussi grâce à quelque chose d'autre qui peut paraitre bien surprenant et amusant. Les femmes sont étranges. L'insouciance et la naïveté d'In Su en joue beaucoup. Qu'il se comporte comme un idiot heureux, un imbécile qui aime débiter des âneries, cela attire et il a la côte ! Oui, on dit souvent que les femmes sont comme une deuxième mère pour leurs conjoints mais ce n'est pas pour rien : elles adorent les bichonner malgré elles et ne l'avoueront sûrement jamais ! Pour In Su, ce n'est qu'une de ses nombreuses tactiques pour les approcher. Même s'il est naturellement idiot, il lui arrive parfois d'amplifier le tout, de sur-jouer pour plaire un peu plus. Après tout, ce n'est pas le macaque de ses dames pour rien. Mais le plus effrayant, certainement, c'est qu'il plait également à la gente masculine. Plusieurs fois, après son speech, des hommes lui ont glissé un numéro de téléphone dans la poche arrière de son pantalon, en lui caressant les fesses au passage. Après tout, lui aussi aurait profité d'une telle occasion. In Su n'a jamais trouvé ce genre de pratique dégoutante. Il n'était pas forcément intéressé mais plutôt curieux. Bon, il n'a jamais essayé avec un homme. Il préfère les femmes et le plaisir charnel qu'elles apportent. Pour les gars, cela doit faire plus mal aux fesses qu'autre chose.

N'étant tombé amoureux que rarement, In Su est certain de son orientation... Mais pas sûr que cela ne se soit pas légèrement modifié avec le temps. Les goûts changent. Enfin, il n'a jamais été attiré par un garçon alors de son point de vue, il est toujours hétéro. Sur ce banc, dans ce parc, assis à côté de ce blond installé drôlement, In Su n'avait rien d'autre à faire que de penser, de méditer sur sa vie amoureuse et sur ses tactiques de drague. Haha, il n'avait vraiment rien à faire d'autre et s'ennuyait à mourir, donc. Tournant vaguement la tête vers celui qui lui parlait et qu'il l'avait sorti de ses pensées assez profondes, il se dit qu'il y allait avoir un peu d'action vu comment l'écolier, car In Su était sûr qu'il était encore étudiant, s'énervait. Toujours son éternel rictus figé sur les lèvres, notre macaque national ne prit la parole qu'après que le jeune garçon ait renchéri. « Voyons, tu le ruines déjà bien assez tout seul, à acheter ses conneries qui coûtent la peau des fesses. » D'une voix douce et sur un ton assuré et confiant, comme à son habitude, In Su lui avait certainement fermé le clapet. Mais pourquoi combien de temps ? Il avait l'air d'être assez perspicace comme gamin ! Etait-ce ses vêtements quelques peu colorés qui donnaient cette impression ? Parce que ce n'était certainement pas sa gueule d'ange qui pouvait faire penser cela. Toisant toujours du regard le blondinet, In Su épousseta légèrement le côté gauche de la cuisse du même côté car le gamin près de lui, après l'avoir touché du bout de son pied comme pour le provoquer, l'avait sali. Effaçant peu à peu la marque blanche que la poussière avait laissé comme trace sur son pantalon de couleur noire, il grimaçait doucement mais discrètement. Bien sûr, il ne releva pas ce petit incident, comme s'il se fichait éperdument du garçon et de ses menaces. Il reprit juste après sa pose initiale : les bras posés sur le dos du banc, jambe légèrement écarté comme s'il était affalé, le jeune homme était à l'aise.

Soudainement, In Su se mit à frémir. Depuis le début, il gardait un oeil sur l'entrée du parc, au cas où une belle demoiselle aurait pu faire son entrée. Et là, justement, une venait d'arriver. Jolie, certes mais pas la bonne. En effet, c'était la femme dont il ne se souvenait plus le nom a.k.a la-demoiselle-qu'il-avait-lâchement-abandonné-en-se-réveillant. Sans plus attendre, il se leva subitement. Les bras un peu écarté, il zieutait de gauche à droit, à la recherche d'une cachette sûre. Non, il n'avait pas du tout envie de la croiser et de devoir s'expliquer. Oui, In Su avait certainement une beauté qui éblouissait tout le monde sur son chemin, c'était un être parfait mais un beau lâche, également. Quand il était seul, il se l'était même déjà avoué ! Lui, avouer qu'il avait un défaut ? Et oui, c'était possible. Sans réfléchir, quand il vit la fille avancer et regarder de tout les côtés, sûrement à sa recherche, il sauta presque derrière le banc, profitant de la silhouette assez grande du gamin qu'il embêtait jusque là. Priant pour la deuxième fois de la journée, c'était une première pour lui de faire appel au seigneur autant de fois, il ne voulait surtout pas que le blondinet bouge ou même, qu'il interpelle la femme. Enfin, il ne devait pas comprendre grand-chose à la situation. Pendant de longues secondes qui parurent interminables aux yeux du brun, la jeune femme le recherchait. Car oui, en ayant soudainement très peur de la voir, il eut un moment de lucidité et des bribes de souvenirs de la veille lui étaient revenus. Pendant qu'il faisait ses petites affaires avec elle, peut-être parce que le plaisir et la chaleur lui montait à la tête et certainement dans l'excitation du moment, il lui avait dit que c'était la femme de sa vie et qu'il voulait l'épouser. Pourtant, il n'était pas comme ça... Non. In Su, c'est plutôt le genre à croire au grand amour, secrètement bien sûr et à attendre la personne de ses rêves, faite pour lui. Pas certainement pas le genre de garçon à dire ses mots à n'importe qui ! Non, pas du tout. Et cette jeune idiote le stalkait, croyant aux mots qu'un inconnu lui avait dit alors qu'elle lui offrait son corps. Pendant qu'il pensait à son ânerie, la fille en avait profité pour fuir et In Su put souffler un coup. Un long et bruyant soupire lui échappa, soulagé. Il put reprendre sa place auprès du gamin, se laissant tomber à ses côtés. Il lui était reconnaissant même s'il n'avait rien fait de sa propre personne.


Revenir en haut Aller en bas

Kim Sam Hyun
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ ÉTUDIANT

HUMEUR : Je t'en pose des questions ? ça répond à la tienne ?
MESSAGES : 127

MessageSujet: Re: just a bad moment    Mar 31 Juil - 0:03

Tu ignores ce que te voulait ce type, à rester là près de toi. Il y a plusieurs bancs dans ce parc, pourquoi rester assit sur le tiens ? Oui, comme si tout était à toi. Non mais, il ne voyait pas que celui-ci était occupé ? Fallait faire quoi de plus pour le faire comprendre, s'allonger dessus sans laisser un carreau de place ? Quand même, tu ne vas pas passer pour un sans abri juste pour qu'il te foute la paix. Sans oublier que ce genre de type, tu leur fait une démonstration de boxe, vite fait, bien fait. Hors, tu n'avais pas envie d'utiliser tes poings pour montrer qui était le mettre. Non, tu n'avais aucune envie de te fatiguer pour si peu. Pour toi, ce mec n'est rien de plus qu'un inconnu auquel tu n'irais pas de frotter -sans jeu de mot-. Et puis, tu es bien installé là, positionné sur le dos du banc. à dire vrai, tu ne tiens pas longtemps avant d'ouvrir la bouche, remettant le sujet de la cigarette sur le tapis. Plutôt que faire connaissance, toi, tu te plaignais. Le pire ? C'est qu'il répond sans gêne, sans hésitation. évidemment que ça te cloue le bec. Seulement parce qu'il n'a pas tord. Mais comment dire ... Ce n'est pas ton argent qui passe dans cette merde, c'est celui que tu piques à tes pauvres victimes. Bien sûr, tu ne vas te vanter de cela et risque ta couverture face à ce garçon. Manquerait plus que tu fasses le fier en disant que tu ne gâche pas ton budget mais celui d'un autre. Du coup, tu fermes ta bouge, détournant ton regard en lâchant un soupire de contrariété. Oui, il te contrarie. Agaçant, emmerdant, imposant. Il est vraiment le gros boulet qui fait coulé le navire. Tu vis du coin de l'oeil qu'il nettoyait brièvement son pantalon salit par ta basket. Il était du genre à faire attention, apparemment ? ça te donne bien envie de lui marcher dessus, juste par plaisir. Mais non, tu restais tranquillement à ta place, l'air indifférent. En même temps, il se croyait chez lui en prenant cette position ? Pas que cela te préoccupe, tu t'en fou.

Subitement, le garçon se leva du banc en mode 'alerte', paniqué comme s'il venait de voir quelqu'un de nuisible. Tu n'avais pas tord. Bien que tu ne te doute pas que cette charmante demoiselle soit la cause de son angoisse. Le pauvre, il cherchait désespérément une planque, tandis que tu étais à l'aise sur ton banc. Sans prévenir, il sauta carrément derrière le banc, profitant de ta taille pour se cacher. à quoi il jouait, au juste ? Loin d'être stupide, tu venais de comprendre pourquoi il faisait ça. Enfin, tu te doutais que la cause de sa panique était juste devant toi. La belle cherchait obstinément quelque chose ou quelqu'un mais elle ne s'attarda pas longtemps avant de partir. C'est comme chercher un truc que l'on a sous les yeux sans même pouvoir l'attraper. Ce qui, méchamment, te fit sourire. Quelques secondes s'écoulaient, tes yeux suivaient le chemin qu'empruntait la jeune fille avant de disparaître. Pendant ce temps, un long soupire s'échappa derrière ton dos. Le macaque était toujours vivant ? Avec ce silence, tu pensais qu'il était mort d'asphyxie à force de retenir son souffle. Sur le coup, tu le dévisageais jusqu'à qu'il reprenne sa place. Sérieux, limite absent. Loin de toi l'idée d'ignorer son malheur mais disons plutôt que ton petit cerveau de blond préparait un merveilleux plan de vengeance. Il a voulut jouer de ses répliques avec tes cigarettes ? Et bah, il verra bien la suite.

Un large sourire illumina ton visage, donnant d'avantage l'impression que tu sois un ange. Un masque sans faille qui cache bien des choses. Heureusement qu'il ne te remercie pas pour l'aide indirecte, parce que ce n'est pas la peine. Détournant ton regard de lui, tu le portais sur le terrain de jeux. ça te semble si facile, si amusant. Alors tu sautes du banc, t'étirant tranquillement sans te soucier de lui. Pourtant ce sourire n'avait pas quitter tes lèvres. Tu gardais cet air enfantin en te tournant vers lui. « J'crois bien que ta copine te cherchait. Je devrais peut-être la prévenir que tu es ici ? Tu dois lui manquer ~ » Tu ris comme si cela pouvait être marrant. Alors que, faut l'avouer, seulement toi s'amuse. Tu ne penses même pas à la réaction de ce garçon, dont le visage te revient lentement, très lentement en tête. « J'crois qu'elle partit ... dans cette direction! » Et sans même lui laisser le temps de comprendre, tu tournais les talons et partais dans la même direction que la fille. Ou tout du moins, tu fis mine d'aller dans cette direction, mettant tes mains en porte voix pour l'interpeller au loin. Peu de temps s'était écoulé, la demoiselle n'avait pas du quitter le parc. Il serait sûrement content de la revoir, de s'échanger quelque mot. Et au passage, il regrettera de s'être moqué de toi.




There's no mercy
Revenir en haut Aller en bas

Nam In Su
Voir le profil de l'utilisateur


http://chwannie.tumblr.com/
avatar

❧ CITOYEN

HUMEUR : susu, j'ai la moule en feu. ué, insu a une super moule, une qui brille. t'appuie sur un bouton et waw, ça t'éclabousse.
MESSAGES : 172
LOCALISATION : dans la forêt enchanté, à la recherche d'elfs magiques ou de pedobear.

MessageSujet: Re: just a bad moment    Mar 31 Juil - 19:41

In Su n'avait vraiment pas l'habitude de se mettre dans tous ses états pour une fille. Enfin, habituellement. Cela ne lui était arrivé que très rarement, les seules fois où il avait vraiment aimé la personne en question. Il n'a pas eu énormément de longues, passionnantes, fougueuses, inoubliables relations. Et son premier amour... N'en était pas vraiment un. Normalement, la première personne que l'on aime, c'est de tout son coeur. On se souvient d'elle dans les moindres détails, elle restera toujours dans nos pensées, dans un coin de notre coeur. Mais In Su a bien du mal à s'en souvenir. Il se rappelle d'elle et de son nom mais cela ne va pas plus loin. Et c'est assez triste. Pour lui comme pour elle. Las, il soupira encore une fois après s'être ré-installé près du gamin. Lui, il devait avoir la vie bien facile, pas de contraintes, pas de déceptions, pas de mauvais souvenirs et encore toute la vie devant lui. Quelque peu jaloux, In Su ne comprit pas pourquoi. Après tout, notre macaque aussi avec toute sa vie devant lui ! Il n'était pas si jeune que ça, il n'avait même pas l'impression d'avoir gâché quelque chose dans cette précieuse vie. Malgré le fait qu'il n'ait pas fait d'études, il ne se sentait pas mal à l'aise face aux personnes qui en faisaient et n'avait pas du tout l'impression d'être passé à côté de sa vie.

« Quoi ? » Quelques mots lâchés de la part du blondinet toujours installé près de lui et revoilà In Su de retour dans le monde des vivants. Ramené brutalement à la réalité, le temps que la phrase lui monte au cerveau, In Su resta les yeux rivés sur le garçon. Après que quelques micro-secondes se soient écoulés, oui le temps que cela atteigne le cerveau du macaque qui était quand même long à la détente par moment, il finit par écarquiller les yeux. Tellement que l'on aurait pu penser qu'ils allaient sortir de leurs orbites. Suffoquant presque, In Su trouva la situation assez comique. Pourquoi se mettait-il dans tous ses états pour cette fille ? Il n'en avait rien à faire. Oui, sauf que voilà : ce n'était pas n'importe quelle fille. Enfin si, mais elle, dans le genre détraquée, elle avait l'air pas mal. Courir derrière un homme d'une seule nuit qui, après avoir perdu la tête et qui divaguait complètement, lui ait dit que c'était la femme de sa vie ? Franchement, il fallait être cruche ! C'était insensé. Alors que le gamin recommençait et qu'In Su était encore plus stressée car oui, la situation l'angoissait juste légèremet, il se leva d'un bond alors que l'étudiant commençait à partir. Les idées pas mal embrouillés, suivant seulement son instinct et sa conscience, In Su attrapait le premier bras du garçon devant lui. Il ne perdait jamais ses moyens, surtout pas dans une situation si insignifiante. Soufflant discrètement pour ne pas montrer à celui qu'il venait d'attraper qu'il était faible, les yeux fermés, il essayait de remettre de l'ordre dans ses pensées.

Soudainement, il ré-ouvrit les yeux et un sourire assez malsain fit son apparition sur ses lèvres qui, jusque là, n'étaient qu'entre-ouvertes et tremblantes. N'importe quoi, sérieux. Comment sa divine personne avait pu tomber, même si ce n'était que quelques minutes, aussi bas ? Resserrant sa prise sur le poignet du jeune garçon, après l'avoir retourné légèrement vers lui mais de manière assez brusque, il approcha sa tête d'une de ses oreilles et lui susurra quelques mots doux. Il ne savait rien mais il voulait jouer. Et, en In Su, il a trouvé le partenaire parfait pour ce genre d'amusement. « Si tu fais ça, je lui dis que c'est à cause de toi que je suis parti. » Toujours la bouche près de l'oreille du garçon, In Su vit la femme au loin revenir vers eux après qu'il ait crié son nom. « Et... Est-ce que tu as déjà vu une femme vraiment en colère ? » Submergé une nouvelle par la peur de se retrouver devant cette stalker, In Su poussa violemment le garçon sur le banc et courut s'y cacher. Attrapant les épaules du garçon, accroupi derrière le banc, il ferma les yeux et en profita pour plaquer sa main sur la bouche de son bouclier. Manquerait plus qu'il le rebalance ! Il fallait juste attendre qu'elle parte, qu'elle sorte du parc surtout ! Et c'est ce qui se passa. Cherchant une dernière fois du regard qui avait bien pu l'appeler, peut-être son amant perdu ? Elle prit la direction de la sortie. Lâchant un énième soupire de soulagement, il reprit sa place près de son sauveur mais également celui qui avait failli le jeter dans la cages remplis de fauves. Tournant brusquement la tête vers lui, In Su ne le quitta pas du regard. Aujourd'hui, il était assez brusque, c'était étrange. Lui, qui d'ordinaire était plutôt doux. « tu ne sais rien mais tu veux jouer.... Petit idiot. » In Su lâcha un rire qui résonnait faux, remplis de... haine ? Ou bien, quelque chose qui y ressemblait fortement. Ce rire était rempli de mépris et de tout un tas d'autres sentiments malsain et inquiétant. Même si ce gosse avait failli le balancer et lui faire passer un sale cardeur, il l'aimait bien malgré lui. Car il avait l'impression de se voir à travers ce jeune blondinet, comme s'il revoyait l'In Su d'il y a quelques années, celui qu'il a toujours été. « Tu t'appelle comment ? Moi c'est In Su, magnifique prénom, n'est-ce pas ? ... Allez, fais pas ton timide, je suis sûr que tu meurs d'envie de me connaitre. » Encore un rire mais qui, cette fois, paraissait plus vrai et qui sonnait plus joyeux aux oreilles des deux garçons, assis sur le banc à l'ombre.




Dernière édition par Nam In Su le Mar 31 Juil - 20:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Kim Sam Hyun
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ ÉTUDIANT

HUMEUR : Je t'en pose des questions ? ça répond à la tienne ?
MESSAGES : 127

MessageSujet: Re: just a bad moment    Mar 31 Juil - 20:21

Ce n'est pas la première fois que tu vois ce genre d'expression sur le visage d'une personne. La peur, l'angoisse, l'envie de fuir, de se cacher, d'être une souris pour se terrer dans un trou. à dire vrai, c'est une image que tu vois fréquemment, que tu enregistres, que tu mémoires. Qu'importe la situation, ça te revient souvent en mémoire. Un regard écarquillé, un sourire crispé, une impression d'être devant le diable en personne. Tout ça, c'est presque devenu chose courante chez toi. Alors c'est facile de repérer la peur. C'est facile de comprendre un coeur. Et à ce moment précis, ce jeune inconnu était tiré entre l'envie de disparaître et l'envie de 'la' voir disparaître. Dans le pire des cas, la cause de son trouble n'était pas loin. Comment dire, c'est le début de la partie ? Un appel à la connerie ou juste un instinct qui te pousse à vouloir faire le mal. Tu te fiches pas mal du savon qui pourrait se recevoir, ni même de la voir en colère. Pourquoi elle s'en prendrait à un gamin sans défense, à un pauvre innocent ? Tu fais ça seulement quand ça t'arrange. En attendant tu regardais la demoiselle partir, cherchant son amant d'un soir. évidemment que tu t'en doutes. Pourquoi il stresserait autant devant cette meuf alors qu'elle cherche justement quelqu'un ? Une embrouille, un coup en traître ? Faut pas te prendre pour un idée. D'ailleurs, tu ne manquais pas de l'ouvrir, rappelant au garçon qu'elle devait sûrement le chercher. Amusant, tu trouvais juste ça amusant. Sûrement pas pour lui. Un 'quoi' quitta ses lèvres pendant que tu parlais, un nouveau sourire mesquin se peignant sur ton visage. N'avait-il pas comprit où tu voulais en venir, fallait-il lui faire un dessin ? Pourtant il devait s'en douter, il est tombé sur un petit enfoiré.

Joignant le geste à la parole, tu fis un bond pour quitter le banc et partir à la recherche de la fille, l'interpellant comme tu pouvais malgré la distance. étrange, il ne réagissait pas ? Ou plutôt, tu as pensé trop vite. Tu sentis quelque chose saisir brusquement ton bras, te retenant d'avancer. étonné, les yeux ronds, tu le regardais comme si c'était un revenant. Ton regard voyant entre lui et sa main. Il comptait te tenir longtemps ou fallait que tu le mordes ? Son sourire et sa façon de se décontracter ne te disait rien de bien. Au contraire, c'est bien la première fois que tu sentis une certaine tension en toi. Comme si tu venais de tomber sur plus fort, plus rusé. Comparé à lui, tu fais pâle allure. Malgré la demi tête en plus, niveau muscle, tu pouvais chialer. Cette impression se renforça que ses doigts se resserrèrent douloureusement autour de ton poignet, te forçant à lui faire face. Bien sûr, tu comptais lui dire gentiment de te lâcher avant de finir tête la première dans la poubelle mais son geste te coupa net dans ton élan. Ses lèvres proche de ton oreille, tu ne peu que retenir ton souffle en l'écoutant susurrer doucement. Un déclic dans ton petit cerveau et une remarque débile. « QUOI ? T'es gay ? » Bah quoi, ça semblait presque évident avec ce qu'il venait de dire. Dans ce cas, la jeune fille pourrait très bien t'arracher les cheveux. Avec ta gueule d'ange, elle pensera que tu n'as aucun mal à attirer les mecs à toi. Arf, sale con. Il te prend au piège et ça te vexe. Voir une femme vraiment en colère ? C'est une question stupide qu'il pose là mais tu n'as même pas le temps d'y répondre qu'il te pousse violemment sur le banc. Tu n'es pas une poupée, merde! Surtout quand ce dernier se cache derrière toi en tenant par les épaules, une main plaquée sur ta bouche. Le bougre, il a lu dans tes pensées ou bien ? Tu te serais fait un malin plaisir de le balancer, même s'il dit que c'est toi la cause de sa fuite.

Quelques regards perdus, des soupires de désespoir et voila qu'elle se casse, sans rien voir. P'tain, elle avait de la merde dans les yeux pour ne rien voir de bizarre sur ce foutu banc ? Sans oublier que ce cher lâche reprit tranquillou sa place quand la gonzesse était partit. L'air de rien, jusqu'à tourner sa tête dans ta direction, l'air furieux. Oops ? Petit idiot, c'est gentil comme compliment. « J'adore jouer ~ » Disais-tu avec une voix enfantine et un adorable sourire. Bien sûr, toi aussi tu sais faire l'idiot. Face à toi, ce garçon semblait haineux, limite méchant. Peut-être qu'après ça, il allait te détester ? Ou pas. Une présentation 'soft' de lui, pleins de modestie. Ou comment se lancer des jardins. Haussant un sourcil, tu le dévisageais avant de soupirer, croisant tes jambes en t'appuyant sur le banc. à présent, tu étais bien assis dessus, enfin presque. « Si j'voulais te connaître, j'l'aurai fait avant. » Toujours autant de répartit et de classe. Fermant les yeux, tu passas ta langue sur tes lèvres avant de rire. « Sam Hyun. Avoue, en fait tu fais genre de baiser les filles mais tu kiffes aussi les mecs ? Tu es bizarre, c'est trop louche! » Sympathique, Sam. Tu disais cela sans gêne, avec un grand sourire et ne manquant pas de rire en fin de phrase. Mais oui, il adore les mecs et fait genre d'aimer que les femmes. Quelle vulgarité, surtout quand tu parles.




There's no mercy
Revenir en haut Aller en bas

Nam In Su
Voir le profil de l'utilisateur


http://chwannie.tumblr.com/
avatar

❧ CITOYEN

HUMEUR : susu, j'ai la moule en feu. ué, insu a une super moule, une qui brille. t'appuie sur un bouton et waw, ça t'éclabousse.
MESSAGES : 172
LOCALISATION : dans la forêt enchanté, à la recherche d'elfs magiques ou de pedobear.

MessageSujet: Re: just a bad moment    Mar 31 Juil - 23:27

C'était pour cette raison qu'il ne donnait pratiquement jamais son nom de famille aux inconnues. Juste un simple In Su dont il fallait se contenter, c'était déjà bien assez. Affichant un grand sourire, il avait envie de rire. C'était quoi, cette question ? Plus qu'une question, on aurait dit que le gamin l'affirmait presque que les garçons attiraient In Su ! Maintenant qu'il connaissait son nom, il pourrait enfin lui parler 'face à face', avec le vrai Sam Hyun, quoi. C'est bizarre car, il y a encore quelques minutes, ce n'était qu'un inconnu pour lui mais désormais, il se connaisse peut-être pas plus mais ils étaient passés au stade de connaissance. L'audace, l'honnêteté, l'affront dont il lui faisait preuve quand il lui répondait lui plaisait. Il avait envie de lui répondre, de lui fermer une bonne fois pour toute sa grande bouche qui débitait un peu trop de connerie et qui n'arrêtait pas de le chercher. Mais il n'en fit rien. Il sourit juste comme un idiot. Un sourire qui peut passer comme une offense alors que pas du tout, il était juste amusé du comportement de Sam... Samounet. « Samounet, j'ai bien envie de t'appeler comme ça. » Il le cherchait, à vrai dire. Il voulait l'énerver, les gamins, ça s'excite vite et ça part au quart de tour. Et lui, il ne dérobera pas à la règle. Ce ne sera pas l'exception qui confirmera tout ça. Non. Tout d'un coup, un jeu vint fleurir dans l'esprit quelque peu tordu et plaisantin d'In Su : pourquoi ne pas essayer de pousser à bout le blondinet ? Tapant dans ses mains inconsciemment, il regarda une nouvelle fois Sam Hyun, les yeux brillants.

À vrai dire, la perspective que le gamin s'énerve devant lui excitait grandement le jeune homme. Pas de l'excitation comme s'il se retrouvait devant une jeune femme complètement nue mais plutôt comme un gamin qui découvre le super pistolet X3900 qu'il voulait à Noël en déballant ses cadeaux sous les regards attendrissants et plein d'amour de ses parents. En parlant de géniteur, In Su eut envie de voir sa mère. Il l'avait constamment au téléphone mais ne la voyait pas souvent. Et il en était si triste. Il a toujours été le fils à sa maman, pas le chouchou ni le préféré mais sa mère l'aimait énormément et avait beaucoup de petites attentions particulières à son égard. Elle n'habite qu'à Séoul, qu'à quelques heures d'Incheon mais il ne la voit jamais. Il eut envie d'aller à son domicile et de remanger les cookies qu'elle lui faisait quand il rentrait de l'école et se promit de l'appeler et d'essayer de faire le trajet. Son père, il lui manquait aussi. Il ne peut pas dire que c'est moins fort que sa génitrice mais plutôt différent. D'abord, ils habitent dans la même ville alors il le rencontre souvent dans la rue. Puis, ça n'a jamais été pareil. Du point de vue d'In Su, l'amour d'une mère n'est pas comparable à celui d'un père. C'est normal. On sort des tripes, des entrailles de notre madre alors que le papa, qu'est-ce qu'il a fait ? Pouf. Il a juste déversé son sachet, comme un sachet de thé qu'on verserait dans de l'eau pour avoir notre boisson, cela revient au même. Elle a souffert pendant 9 longs mois, il s'est pavané pendant tout ce temps.

Il aime ses deux parents, c'est sûr. Et du même amour ! Un amour pur, innocent, enfantin presque. Un amour d'enfant. Mais peut-être pas à la même fréquence. Il faut peser le pour et le contre, qui a fourni le plus d'effort ? Pour In Su, c'est la mère. Alors, c'est normal qu'il veuille plus lui redonner, la 'rembourser'. Il est là grâce à elle, enfin, en partie. Parce qu'il faut être deux pour faire un enfant. In Su cligna des yeux et sortit de ses pensées. Et bien, il était très pensif aujourd'hui ! Que se passait-il ? Etait-ce cette petite boule blonde près de lui qui le rendait ainsi ? Peut-être. Peut-être qu'en le voyant, il faisait comme un 'point' sur sa petite vie qu'il a mené tranquillement jusque là. « Non, j'aime les femmes. QUE les femmes. » Cette réponse lui paraissait peu satisfaisante et à moitié fausse. Inconsciemment, il avait sourit. Un sourire qui pouvait signifier qu'il mentait. Il ne savait pas vraiment ce qu'il aimait, ce qui l'attirait. Aucun homme jusque là, certe, mais que va-t'il lui arriver demain ? On ne sait pas. La réponse à cette pseudo question, car In Su pensait avoir décelé comme une affirmation dans cette interrogation, était arrivé bien tard. Il était pensif, il ne fallait pas lui en vouloir. « Dis, t'es bien grand, Samounet. Tu as quel âge ? » Encore ce surnom débile, il n'avait pas abandonné l'idée de l'énerver. Et puis, pourquoi ne pas lui faire peur ? Sourire malicieux sur le visage, Sam Hyun devrait s'inquiéter de ce que lui réserve notre macaque.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas

Kim Sam Hyun
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ ÉTUDIANT

HUMEUR : Je t'en pose des questions ? ça répond à la tienne ?
MESSAGES : 127

MessageSujet: Re: just a bad moment    Mer 1 Aoû - 10:14

In su. Non, décidément ce prénom ne te disais rien du tout. Même pas un écho dans une rue perdue d'Incheon. C'est sûrement la première fois que tu le vois, pourtant tu es sûr qu'il te dit quelque chose. Sa façon de 'jouer' avec toi, cette façon de te tenir tête sans aucune crainte. ça tourne dans ta tête, ça te turlupine. Quelque chose te dit que c'est du déjà vu, une impression d'avoir déjà assisté à la scène. Certes, à présent tu ne peux plus lui coller l'étiquette du parfait inconnu, puisque tu connais son prénom. Son sourire. Il a vraiment les capacités pour être un idiot. Mais ce sourire, il te dit vaguement quelque chose. Creuser, chercher, c'est pas trop ton truc. Tu préfères quand tout te vient sans effort. Là, tu tortures presque l'esprit pour réussir à te souvenir. Enfin, c'est vite passé quand un surnom débile résonne à tes oreilles. Samounet ? Il n'a pas osé dire cela, rassure-toi ? Il cherche vraiment à finir tête la première dans la balançoire en face du banc ? Tes sourcils ne cessent de se froncer dès qu'il ouvre la bouche, comme si ce qu'il disait était une menace. « Continue à m'appeler comme ça et tu vas descendre le toboggan à l'envers. » Genre, ça faisait vraiment peur. Surtout que dans son optique, il aurait du mal à visionner ta menace. Mais c'est trop facile avec toi, tu t'énerve pour un rien, tu t'emportes trop rapidement. In Su a trouvé le gars parfait pour passer le temps. Et cela t'ennuies, à dire vrai. Tu faillis faire un bond quand monsieur tapa dans ses mains avec des yeux de merlan frit. ça te disais rien de bon, tout ça. Quoique, il est tellement stupide que cela serait naturel.

Depuis que tu es gosses, personne ne s'est autant joué de toi. En tout cas, ceux qui ont osé se montrer plus fort, on fini par embrasser le sol ou le mur. En règle général, tu ne te laisses pas faire. Tu répliques sauvagement pour faire comprendre aux autres que les apparences sont trompeuses. Mais avec ce In Su, tu n'arrives pas à te mettre vraiment en colère. Tout du moins, pas au point de vouloir le rouer de coup ou le pendre dans les cordes de l'araignée -letrucdansleterraindejeu-. Non, tu arrivais même super bien à contrôler tes pulsions, malgré ton hostilité à vouloir lui mettre la pression. En y repensant, combien de personne as-tu tabassé dans ta vie ? Tes doigts ne suffiraient à les compter, même si tu avais dix mains. Et quand tu penses que tes parents te croient gentil, serviable ... C'est frustrant de devoir jouer le jeu, seulement pour rester dans leur bonne grâce. Tu n'es pas comme In Su à penser qu'ils te manquent, où à vouloir les revoir. Toi, tu les rencontres trop souvent. Dans ton cas, c'est un mal. S'ils apprennent qu'ils ne connaissent même pas leur fils ... Franchement, mieux vaut pas y penser. Tu ne voudrais pas te sentir fautif de la tristesse qui risque de les submerger. à ce niveau là, tu préfères largement qu'ils restent dans le mensonge. Heureusement, jusqu'à maintenant tu as eu de la chance. La seule fois où tu t'es choper, la policière était plutôt sympa. Façon de parler, puisque tu lui sers d'informateur. Des contacts, c'est super facile à obtenir, surtout pour un gamin comme toi. Impliqué jusqu'au cou dans des trucs louches.

In Su ne mit pas longtemps à te tirer de tes songes, te ramenant rapidement sur terre. Il n'aime que les femmes ? ça te fait sourire, un sourire amusé. On aurait presque dit que le mot 'MENSONGE' était inscrit en gros sur son front. Mais tu ne vas pas insisté sur le sujet, s'il le dit, bah il le dit quoi. Encore ce surnom débile qui te fait dresser les poils sur la nuque. « Tu vas arrêter avec ce samounet ! » Il allait te rendre dingue, c'est sûr. Fallait que tu destresses, surtout que monsieur avait détruit on précédent 'anti-stresse'. Donc sans faire attention à lui, tu repris ton paquet et ton briquet pour t'allumer une autre cigarette. Prenant bien garde d'éviter sa réaction, sait-on jamais qu'il recommence. « ça te pose un problème que j'sois grand ? J'mesure qu'un mètre quatre vingt trois! C'est pas si bizarre pour un garçon de dix-huit ans. » En Fait, tu n'aimes pas que l'on commente ta taille. De ton point de vu, tu te sens bien trop grand pour ton âge. Mais tu préfères dire que c'est les autres qui sont trop petit. Sur ce, tu rapprochais ton visage tu tiens pour lui souffler un nuage de fumée dans la figure. Aussi proche de lui, tu peux apercevoir son regard à travers ses lunettes ... « Je te reconnais. » Le temps que ta phrase monte à ton propre cerveau et que tu analyses tout ça. Oops. Certes, tu sais à présent qui c'est mais lui, il ne savait pas que c'était toi. Et il ne doit pas le savoir. Du coup, l'embarras se lit facilement sur les traits fins de ton visage. Ton regard se détourne et tu prends soin de remettre une légère distance entre lui et toi. Sam, trouve une excuse si jamais il pose des questions. à présent, tu passes pour un mec bizarre. Mais tu ne veux pas qu'il sache que tu es le gars masqué de la dernière fois. Bien que, avoue-le, tu voudrais lui faire payer son affront.




There's no mercy
Revenir en haut Aller en bas

Nam In Su
Voir le profil de l'utilisateur


http://chwannie.tumblr.com/
avatar

❧ CITOYEN

HUMEUR : susu, j'ai la moule en feu. ué, insu a une super moule, une qui brille. t'appuie sur un bouton et waw, ça t'éclabousse.
MESSAGES : 172
LOCALISATION : dans la forêt enchanté, à la recherche d'elfs magiques ou de pedobear.

MessageSujet: Re: just a bad moment    Mer 15 Aoû - 22:23

« C'est bien d'être grand. Surtout pour des asiatiques ! Montrons donc aux étrangers que nous sommes grands, nous aussi ! » In Su, il faisait bien dix centimètres de moins que le petit blondinet. Enfin, petit blondinet... Plutôt géant pour un blondinet certainement encore mineur. Avec son visage de presque poupon, notre macaque avait bien du mal à lui donner un âge. 15 ans, 18 ans, 20 ans ? In Su se frappa le haut du crâne, soudainement. Qu'il pouvait être crétin par moment ! Samounet venait juste de lui donner son âge, juste après avoir certainement essayé de crâner sur sa grande taille. Lâchant un soupire, il courba le dos et continua à regarder le jeune garçon près de lui.

Quand le petit s'approcha dangereusement du visage de notre bel apollon, ce dernier eut comme seul réflexe de loucher sur le nez du blondinet qui en profita pour lui cracher en pleine face la fumée qu'il avait gardé jusque là dans sa bouche. Inhalant toute la fumée nauséabonde, In Su finit tout de même par se relever précipitamment du bac, de tousser puis de recracher pratiquement ses poumons. D'une main, il s'aidait en se tenant au dos du banc et s'accroupissait derrière le siège pour tousser encore plus. Oui, il avait une très mauvaise réceptive face à la cigarette, aux fumées en générale. C'était comme une sorte d'allergie, sans en être une. C'est d'ailleurs pour cette raison qu'In Su lui avait retiré si violemment la cigarette du bec. D'abord parce que cela commençait à l'incommoder alors qu'il était à plusieurs de lui mais aussi parce que ce n'est pas bon pour sa santé. Sam Hyun était certainement un grand et fort gaillard en bonne santé. Il ne fallait pas tout ruiner avec cette merde. Pendant que le jeune homme suffoquait presque derrière le banc alors qu'il avait juste inhalé un peu de fumée, il avait entendu presque distinctement les paroles de Samounet. Se relevant doucement, il enleva ses lunettes pour apercevoir son reflet dans le verre. Ses yeux étaient assez rouges tout comme son nez. C'était vraiment dingue la réaction que la cigarette pouvait déclencher chez lui ! Il faudrait qu'il pense à consulter quelqu'un pour en savoir plus. Mais malgré ces petites rougeurs, il restait tout de même beau comme un dieu. Esquissant un sourire, il remetta ses lunettes et se retourna vers son bourreau. « T'es vraiment con ! ... Tu as dis quoi tout à l'heure ... ? » Il était sûr de l'avoir entendu dire qu'il le connaissait... Sa réputation de séducteur était tellement grande à Incheon que même un pauvre gamin le connaissait ? Intéressant et surtout, très flatteur ! Etant complètement redressé, presque remis de sa semi-crise d'asthme, In Su croisa les bras et regarda de haut, encore une fois, le blondinet. « Alors, comme ça, on me connait ? Dit donc, tu ne serais pas un stalker, par hasard ?! » Et si... Et si c'était un de ses fans secrets ? Diantre ! Il était peut-être en danger, en ce moment même. Et... il était peut-être de mèche avec la folle qu'ils avaient vu dans le parc un peu plus tôt ! Se sentant en danger, il recula légèrement, un regard suspicieux posé sur le garçon. Hm, il fallait qu'il éclaircisse cette histoire. Et peut-être également se calmer sur ses conquêtes. Ce jeune blondinet pouvait bien être le petit frère d'un des gars à qui il avait pu voler la petite-copine. Oui, tout était possible. Ou bien... Il avait pu lui voler sa propre copine et il venait se venger ! Cela lui arrivait de taper chez les lycéennes mais pas plus jeunes. Un sourire malin sur les lèvres, In Su approcha doucement sa tête, en inclinant le côté droit pour montrer son oreille. Il voulait bien lui faire comprendre qu'il attendait des explications de sa part. Fou, vengeur ou tout simplement un fan ?


Revenir en haut Aller en bas

Kim Sam Hyun
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ ÉTUDIANT

HUMEUR : Je t'en pose des questions ? ça répond à la tienne ?
MESSAGES : 127

MessageSujet: Re: just a bad moment    Sam 15 Sep - 23:02

« Hmpf! » Un commentaire très constructif qui ressemblait plus à un ricanement moqueur. Mais comment dire ... La différence de taille était flagrante et il était plutôt petit comparé à toi. évidemment, tu n'es pas du genre à faire l'ignorant et passer à côté de ça. Mais tu ne la ramène pas pour autant. Ce petit bruit suffit à montrer ce que tu pensais. En gros, qu'il n'est pas grand. Une façon bien à toi de te foutre de sa tronche sans rien dire d'agaçant. C'était facile de crâner sur ce sujet, surtout de le larguer avec vos dix -vingt même- centimètre d'écart. Sale gamin. Tu le regardais avec un air rieur, complètement imbu de ta petite personne. Sur ce, tu venais de rapprocher ton visage du siens pour lui souffler le nuage toxique dans la figure, fière de ta débilité. Fallait pas parler de chose qui fâche, voyons. Ta taille, c'est un sujet miné. Il ne complexe pas lui, d'être aussi court sur patte ? Bah toi oui, tu n'aimes pas tes grandes jambes. Mais passons.

Tu le reconnaissais. Comment as-tu pu oublier ce visage, cette tête à claque qui s'amuse à tout faire foirer. Tu aurais bien voulu lui faire manger ta cigarette mais vu comment il réagissait à un simple nuage ... Pour sûr, tu l'auras tué sur le coup. Voila qu'il s'était accroupis près du banc, toussant comme s'il allait cracher ses organes. Tu fis la grimace en le regardant faire, prenant soin de n'être plus aussi proche de lui. Mais ça ne t'empêche en aucun cas de reprendre une bouffée. C'est fou comme tu l'aides, Samhyun. En attendant, il se redresse comme un grand pour se zieuter dans les verres de ses lunettes de soleil. Ok, il est vraiment étrange. Mais dis donc, il n'aime pas du tout la nicotine! C'est seulement maintenant que tu comprenais pourquoi il avait jeté ta précédente cigarette. Il ne devait vraiment pas supporter cela. Lâchant un soupire digne d'une mini tornade, tu regardais le petit bâton avec un air indifférent puis le brisa en deux et le jeta au sol, sans l'écraser. Trop la flemme de bouger pour l'éteindre. De toute, il ne lui ferait plus de mal à présent. Maintenant que tu étais tranquille -oupas- tu reposais ton regard sur lui, silencieux. Con ? Tes sourcils se foncèrent automatiquement avant que tes lèvres ne frémissent à sa question suivante. « Rien. » C'était sortit trop vite à ton avis, comme un arrière goût de mensonge, de faux. Sur ce coup, tu n'assures pas. Pendant qu'il te prenait de haut, tu le toisais d'en bas. « ça risque pas... » marmonnais-tu dans ta barbe, détournant le regard en trouvant cela absurde. Genre, toi le stalker ? Tu en as assez avec ta colocataire. Tu ignores ce qu'il pouvait penser à l'instant mais il semblait bien perturbé. Il s'imagine quoi ? Que tu pourrais le suivre pour avoir son autographe ou le prendre en photo dans une position gênante ? Désolé, tu ne t'amuses pas à ça. Enfin, pas totalement. Mais tu aimerais bien le filmer, haha. Perdu dans tes pensées, tu ne vis qu'au dernier moment Insu montrer son oreille. Tu te redresses légèrement pour t'approcher de cette dernière, sourire aux lèvres. Mais ce n'est pas des mots qui en sortirent, juste tes dents qui attrapèrent son lobe pour le serrer fortement. Tu le lâchais rapidement avant de ricaner et de grimper sur le banc, complètement debout. à toi de le prendre de haut, doigt pointé sur lui. « Si tu crois continuer à nous pourrir nos coups, tu te fous le doigt dans l'oeil jusqu'au coude! Tu crois vraiment que je vais te stalker alors que tu es l'enfoiré qui s'amuse à nous faire tourner en bourrique ? Alors tu ne me reconnais pas ? » Continuant sur le chemin de la provocation, tu sortis ton foulard et ta paire de lunette de tes poches pour les mettre sur ton visage. Ainsi, tu ressemblais à ce sale gosse qui filmait les bagarres. Pourquoi ce cacher, c'est stupide ? Tu n'as pas peur, que pourrait-il te faire, de toute ? C'est donc avec confiance et un air hautain que tu le dévisageais.




There's no mercy
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: just a bad moment    

Revenir en haut Aller en bas
 

just a bad moment

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quel moment vous a le plus marque dans l'annee electorale USA?
» En ce moment à la télé...
» Un moment de déprime [Libre]
» Un petit moment de réconfort
» Mash sur direct 8 en ce moment

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
summer ☁ cloud ::  :: ϟ le parc :: ❝ le parc de jeux-