AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ET VOILA LA VERSION 3 DU FORUM SOUS VOS YEUX ! VENEZ COMMENTER ♥ ET SIGNER LE RECENSEMENT

Partagez | 
 

 Mission repérage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Kim Sam Hyun
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ ÉTUDIANT

HUMEUR : Je t'en pose des questions ? ça répond à la tienne ?
MESSAGES : 127

MessageSujet: Mission repérage   Lun 30 Juil - 20:36

Accroché à ton portable, sourire aux lèvres, tu regardais comment se déroulait la scène derrière ton appareil. Ce jeune étudiant qui avait osé se faire passer pour plus fort qu'il ne l'est. Une fille de l'école s'était pleins à son sujet, qu'il mettait ses mains où il ne fallait pas. Cette fille, elle te connaissait, elle savait qui tu étais. Juste pour elle, juste parce que tu la protèges, tu régleras son compte à ce pauvre type. Ce dernier, le visage en sang, n'arrêtait pas de geindre. Secoué par un petit rire, tu décidais de t'approcher de lui, attrapant brusquement ses cheveux. Personne ne touche aux personnes que tu apprécies, personne. Alors sans rien dire, tu lui éclates la tête contre le bitume, marquant le sol d'une énième tâche rouge. Tu te montres soft en temps normal, comme si tu te retenais. Un innocent ne mérite pas vraiment de souffrir autant, juste psychologiquement. Mais lui, ce sale con, il mérite bien toute les souffrances possible et inimaginable. Lâchant sa chevelure en désordre, le mec n'osait même plus relever la tête. Ah non ... Il venait de perdre connaissance, laissant un grand silence autour de vous. « Merde. » Ce fut le seul mot qui quitta tes lèvres tandis que tu te redressais, éteignant l'enregistrement. Plus la peine de filmer maintenant qu'il n'est plus apte à se plaindre. Les autres riaient, se moquaient de lui. Toi tu grimaces en examinant tes doigts. Encore un bleu sur tes phalanges. Pour les autres, ce n'est rien mais pour toi, c'est l'interrogatoire certain en arrivant chez toi. D'ailleurs, tu t'empressas de ranger ton portable en voyant l'heure, indiquant à tes potes que tu rentrais. Ils n'arrivaient toujours pas à comprendre pourquoi leur chef faisait l'ange avec sa famille. Ils ne savent pas ce que c'est d'avoir des parents aussi généreux que les tiens. Tu ne voudrais pas les blesser en disant la vérité, en les impliquant dans tes bêtises. Mieux vaut qu'ils restent dans l'ignorance.

Parcourant les rues d'Incheon pour retourner chez eux, tu compris rapidement en arrivant devant le portail de la résidence que ta place n'était plus ici. C'est vrai. Tu avais décidé de partir, vivre loin d'eux. Ou juste dans un autre quartier que celui-ci. Une nouvelle grimace déforma ton visage alors que tu rebroussais chemin, prenant le nouveau qui te menait à cet appartement. était-elle rentré, cette fille qui partage le loyer ? Cette fille ... Une ex-star. Qui aurait cru que tu vivrais avec elle ? Après tout, tu étais fan de cette nana. Quand elle était célèbre, riche et belle. Quoique, à part la popularité et son fric, elle n'a presque rien perdu. Malgré sa chute, elle est resté jolie. Mais toi, aussi curieux que tu peux l'être, tu veux savoir pourquoi elle est tombé de si haut. Des photos compromettante, soi-disant ? C'est louche. Qu'importe, te voila enfin dans ton nouveau chez toi. Montant une à une les marches pour aller ouvrir la porte. Pas de bonjour, ni de 'je suis rentré'. Tu traçais directement dans ta chambre, sans donner signe de vie. Même le repas, tu ne le passais pas avec elle, prétextant avoir manger en ville. Pourquoi marquer un si grand écart entre vous ? Seulement parce que tu la stalke. Seulement parce que tu es le petit con qui la prend en photo sans arrêt et lui envoie ces dernières. Si elle savait ... Tu ne veux même pas imaginer sa réaction. En y pensant, tu t'endormis sans même t'en rendre compte.

Plongé dans un demi sommeil, ton portable se mit subitement à vibrer. Un message. apparemment, tes potes s'ennuient. Venir s'amuser ? à trois heure du mat' ? Ils sont malades! C'est sans mal que tu les envoyais balader, voulant juste te rendormir mais impossible. Voila que tu repensais à Eun Sil, dormant proche de toi. Enfin, la pièce à côté. C'est trop tentant ... Sortant de ton lit, tu quittas ta chambre à pas de loup pour aller vers la sienne. Porte fermée à clé, comme d'habitude. Mais cette fois, tu as prit ce qu'il fallait. De quoi crocheter la porte et t'infiltrer dans sa chambre. Il fait noir, tellement noir que tu saisis ton portable pour t'éclairer à la lueur de ton fond d'écran. Des tiroirs. Tu posais tes mains où tu pouvais, fouinant doucement dans ses affaires, sans faire de bruit. Fallait pas qu'elle t'entende. Le temps que tu saches ce que tu voulais savoir. Encore un peu, quelques minutes.




There's no mercy
Revenir en haut Aller en bas

Go Eun Sil
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ ÉTUDIANT

MESSAGES : 74

MessageSujet: Re: Mission repérage   Mar 31 Juil - 0:49

Des émissions débiles, des émissions stupides, des émissions en tout genre, des animations dans des supermarchés, et son petit boulot de serveuse... Tel était son quotidien. Assez triste, n'est-ce pas ? En fait, ce n'était pas plus fatiguant que lorsqu'elle était une idole. Mais lorsqu'elle en était une, elle était payée beaucoup plus, elle vivait dans le luxe, beaucoup mieux, et puis surtout, elle faisait ce dont elle avait envie. Être une idole c'est ce dont elle avait toujours rêvé. Mais être serveuse... Non, elle en était sûr et certaine. Quel quotidien. A chaque moment de libre, à chaque moment de pause, elle se morfondait sur son pauvre sort, sur sa pauvre vie. Pourquoi elle ? Pourquoi lui avait-on fait ça ? N'avaient-ils pas honte ? Ne sentaient-ils pas coupables ? Ils avaient brisé sa vie, ils avaient tout fichu en l'air, et ils continuaient tranquillement leur carrière après avoir détruit la sienne. Pourtant, elle ne leur avait jamais rien fait. Eun Sil avait toujours été adorable avec eux, et elle ne s'en était jamais pris à personne. Elle n'avait jamais fait de mal à qui que ce soit. Et pourtant, voilà ce qu'on lui avait offert. Une réputation... N'en parlons pas. Et une vie détruite. Ils avaient brisé ses rêves. Mais elle continuerait, elle continuerait à se battre jusqu'à y arriver. Abandonner ? Ca leur ferait bien trop plaisir voyons. Pas moyen. Elle poursuivrait ainsi. Et puis... Bon, il y avait tout de même pire. Oui, il y avait pire, elle ne devait pas oublier qu'il y avait pire. Quoique, pire que son patron actuel... Dur à croire. Un pervers tyrannique. Horrible, non ? Les deux à la fois. Il cherchait à la tripoter dès qu'elle en avait l'occasion, lui criait dessus lorsqu'elle cassait quoi que ce soit ou lorsqu'elle faisait un faux pas puis tentait d'en profiter pour la tripoter une nouvelle fois. Eh bien oui, elle se devait de lui offrir ses fesses pour se faire pardonner, voyons. Ce qu'elle ne faisait jamais, naturellement. Qu'il aille se faire mettre comme elle le disait si bien. Et se faire voir chez les grecs, et se faire empapaouter comme bien d'autres personnes. Oh, malheureusement, elle ne pouvait pas le lui dire en face, elle n'avait pas cette chance. Mais un jour, un jour, elle regagnera sa popularité d'antan, tout s'éclaircira, et elle se vengera. La vengeance est un plat qui se mange froid, pas pourri, mais froid.

Enfin. Sa journée était terminée désormais. Elle allait pouvoir rentrer, enfin ! Vous vous rentez compte ? Renter, dormir... Car oui, elle ne pensait qu'à son lit. Son repas, elle le prit en coup de vent. Elle avala tout juste quelques bouts de pain, et de viande... Elle avait simplement picoré dans son assiette. Eh bah oui, elle devait faire attention à sa ligne, voyons. Au cas où, si un jour on lui proposait de faire du mannequin. Car oui, si elle avait perdu sa popularité, sa bonne réputation, elle n'avait pas perdu sa beauté. Ses beaux cheveux blonds, ses airs de poupée, ses beaux yeux de renard, malicieux, sa jolie bouche... Et son corps de rêve. Un véritable corps de mannequin. Elle avait d'ailleurs fait mannequin. Elle avait été une femme à tout faire. Actrice, mannequin, chanteuse, leader... Mais c'était terminé. Quelle tristesse. Mais elle continuait à en rêver, et elle y arriverait, de nouveau. Rien n'est impossible. Elle avait pu le faire une fois, pourquoi pas deux ? Enfin, en attendant, elle allait dormir. Et en rêver réellement. C'est ce qu'elle fit. Elle se glissa dans son lit. Mais elle eut du mal à trouver le sommeil. Les problèmes ne bercent jamais personne, vous savez. Cela lui offrit donc un drôle de sommeil. Un sommeil léger. Elle n'était pas endormie, mais elle n'était pas éveillée. Pourtant, lorsqu'elle entendit du bruit, elle ouvrit doucement les yeux et... Un cri. Elle cria. Il y avait quelqu'un, dans sa chambre, qui fouillait à la lueur d'un téléphone portable. Un voleur, peut-être ? Elle sursauta de son lit pour se ruer sur lui, se mettant à le frapper avant d'allumer la lumière dès qu'elle en fut assez proche pour découvrir... Son colocataire. Il ne s'agissait ni plus ni moins de son colocataire. Enfin, colocataire... Elle savait très bien qu'il épiait. Il avait un drôle de comportement, envers elle du moins. Elle n'avait pas fait le choix d'habiter avec lui, tout était déjà programmé, et autant dire... Qu'elle le craignait. Allez savoir, il s'agissait peut-être d'un psychopathe. « Qu'est-ce que tu fais là ? QU'EST-CE QUE TU FICHES DANS MA CHAMBRE, A FOUILLER ?! » Elle le fusilla du regard, avant de se remettre à le frapper de nouveau. « J'avais fermé à clé en plus ! … Tu pensais pouvoir abuser de moi, c'est ça ? A peine on m'approche je me réveille ! N'y pense même pas ! Ni à ça, ni à revenir fouiller dans mes affaires ! Tu trouveras aucune information compromettante en plus ! » dit-elle en reculant de quelques pas, tout de même effrayée qu'il soit dans sa chambre.



Revenir en haut Aller en bas

Kim Sam Hyun
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ ÉTUDIANT

HUMEUR : Je t'en pose des questions ? ça répond à la tienne ?
MESSAGES : 127

MessageSujet: Re: Mission repérage   Mar 31 Juil - 14:52

Et toi qui t'imaginais déjà rentrer chez toi, dire poliment bonjour à tes parents pendant que ton cerveau chercherait une excuse valable pour l'énorme bleu sur le dos de ta main. Tu voyais déjà le visage attristé de ta mère et l'air contrarié de ton père. Et tu dirais, avec une innocence incomparable, que tu t'es cogner avec maladresse dans un mur. évidemment, ils t'auraient cru, soulagé d'un poids qu'ils ignorent. Et avec le sourire d'un sage enfant, tu te serais excusé et éclipsé dans ta chambre ... afin de publier tes vidéos tordues auxquelles des fous commentent avec mépris et débilités. S'ils trouvent bien amusant, qu'ils le fassent, plutôt que de zieuter quelque chose qui se passer derrière un écran. Mais que nenni! Rien de cela n'est arrivé. Tu as réalisé devant la maison que tu n'avais rien à faire ici. Pas d'excuse, pas de faux airs. Juste tourner les talons et te rendre là où personne ne t'attends. C'est vrai, ta colocataire ne risque pas de t'accueillir comme le fait si bien ta mère. Un tablier autour de la taille, de la farine dans le cheveux et un magnifique sourire sur le visage. Non, c'est fini tout ça. Tu rentres dans ton nouveau chez toi comme si c'était une basse-cour et que tu en avais rien à faire de l'autre personne. Ce serait mentir, puisque cette dernière est un ex-idole à laquelle tu aurais presque voué un culte tellement elle était ba... enfin bref! Tu évites de penser à tout cela, traînant tes pieds dans ta chambre pour aller t'étaler sur ton lit, histoire de piquer un somme jusqu'à qu'un abrutis de réveil inutilement. Impossible de fermer l'oeil à présent. Mais c'est ainsi que tu décidais d'aller fouiner dans la chambre de ta voisine, crochetant facilement la porte. C'est mal, Sam, qu'ils t'auraient dit. Alors pourquoi tu le fais ? Pourquoi tu retournes chaque centimètre de ses affaires en croyant trouver quelque chose ? Erreur, mon cher Watson.

La miss était seulement en mode veille, guettant le moindre bruit suspect. Elle était quoi au juste, un agent secret entraîné pour repérer un intrus ? En tout cas, une folle furieuse se leva rapidement de son lit, sautant de ce dernier pour venir te ruer de coup. Enfin, c'était amusant dans l'optique où sa force était comparable à celle d'une gamin de quatre ans. Mais le geste était là. Elle pourrait très bien saisir n'importe quoi et te blesser avec! Subitement et à ta grande surprise, la lumière s'alluma, révélant ton identité. Si tu voulais te faire discret, Sam, c'est raté. Allez soutenir son regard quand tu sais qui est en faute. Surtout qu'elle ne semblait pas en démordre en te toisant. Avait-elle peur de toi ? Tu es peut-être un 'gangsta' mais jusqu'à maintenant, tu n'as jamais fait grand mal à une femme ... Ou presque pas, du moins. Wouah. Tu n'aurais jamais pensé qu'après tout ce temps, sa voix puisse être aussi puissante et effrayante. Ce que tu fais là ? Pas le temps de pondre une excuse bidon qu'elle recommence à te frapper comme une sauvage. ça ne te fait rien, malgré que tu te mettes sur la défensive, par pure réflexe. Une position de boxeur, sauf que tu ne dois pas rendre les coups. Du coup, tu encaisses, tu attends qu'elle se calme pour prendre la parole. Abuser d'elle ? Un sourire étira ta bouche tandis que tu fis aussi un pas en arrière, histoire de te dégager et être hors porté. « T'es folle, ma parole ? Je te rassure, je comptai pas te violer dans ton sommeil! » Tu lui rendit son regard avant de soupirer. Une explication ? Certes, mais quoi ? « Je voulais juste savoir pourq.... » Tu comptais vraiment lui dire la vérité ? Dans ce cas, tu aurais du le demander directement. Mais si elle savait qui la prenait en photo ... D'ailleurs, que fait-elle des clichés que tu lui as envoyés jusqu'à maintenant ? Tu ne veux pas passer pour un con, bien que tu le sois, alors tu affichas un sourire innocent. Loupé, après avoir réussis à entrer dans sa chambre verrouillée. « Ne te méprend pas, j'te veux aucun mal. » ça sonne bizarrement faux, bien que réellement, tu ne comptais rien lui faire. Juste fouiner ses affaires et trouver des trucs intéressants.




There's no mercy
Revenir en haut Aller en bas

Go Eun Sil
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ ÉTUDIANT

MESSAGES : 74

MessageSujet: Re: Mission repérage   Mar 31 Juil - 16:48

Depuis ce qui lui était arrivé, la jeune femme n'avait plus vraiment confiance en l'être humain. Eh bien, tout de même, voyez un peu les conséquences de ce qu'ils lui ont fait. Elle se méfie surtout des hommes désormais, oh oui. Mais la pauvre coréenne, malgré toute sa bonne volonté à ne plus trop se rapprocher des autres, finit généralement par flancher. Elle a bon cœur, que voulez-vous. Mais voilà, malgré tout, en habitant avec ce jeune homme, elle n'était pas très à l'aise. Elle ne le connaissait pas, puis il la suivait constamment du regard, et voilà qu'il était désormais dans sa chambre. Trop c'est trop. Il y a des limites tout de même, non ? Elle qui se sentait en sécurité en fermant à clé... Eh bien c'était raté. Désormais, elle savait qu'il avait bien des moyens de venir farfouiller dans ce qu'on pourrait facilement définir comme son « intimité ». Et puis, elle clamait qu'il n'y avait rien de compromettant dans sa chambre... Mais en fait, sur son bureau, se trouvaient de nombreuses photos qu'un inconnu lui envoyait. Des photos, des mots... Mais surtout des photos pour le moins... Etranges. Il la prenait en photo durant les cours de sport, ou même dans les vestiaires. Imaginez un peu si quelqu'un venait à les voir. Donc, à la voir en petite tenue. Car oui, sur l'une des photos, c'est tout juste si elle a quelques bouts de tissus sur la peau, c'est à dire ses sous-vêtements. Avouez que ce n'est pas rassurant, tout de même. Un stalker... Oh, elle avait déjà eu affaire à des stalkers dans le passé, lorsqu'elle était encore une idole. Certains d'entre eux étaient des fans inconditionnels mais surtout des fans pas très nets dans leur tête. Et si auparavant elle avait des gardes du corps, ou du moins une protection rapprochée, désormais elle n'avait plus rien, elle était seule contre le monde. Tout ce qu'elle pouvait espérer, c'est qu'il ne s'agisse pas d'un psychopathe. Au mieux un pervers, ou un fan un peu étrange, tant qu'il ne s'agit pas d'un psychopathe qui projette de l'enlever, de la séquestrer puis de la tuer et de se débarrasser de son corps.

Elle le fusillait du regard, d'un air méfiant, restant dans un coin de la chambre. Oui, elle le craignait. Elle en avait un peu peur, disons. Enfin, il était dans sa chambre... Elle l'avait tout de même surpris en train de fouiller dans ses affaires alors qu'elle était endormie. Comment ne pas prendre peur ? Sauf que la peur avait désormais laissé place à de l'interrogation. Elle ne cessait de tirer sur le malheureux t-shirt qui lui servait de robe de nuit, histoire de couvrir un peu plus ses jambes – eh bien oui, elle le connaissait à peine, alors pourquoi devrait-elle lui offrir une vue panoramique sur ses belles gambettes ? - tout en écoutant attentivement ses justifications, histoire de voir si son excuse allait être bidon ou non. « T'es folle, ma parole ? Je te rassure, je comptai pas te violer dans ton sommeil ! » Elle ? Folle ? C'est plutôt lui qui était fou, non ? Fou d'entrer ainsi dans sa chambre tel un voleur, à pas de loups, et à la lueur d'un téléphone portable. On se serait cru dans un film d'action ou un film policier. M'enfin, peut-être qu'elle avait été un peu trop paranoïaque, tout de même... Lui, la violer... « O-Oui bon, c'est vrai... T'es trop jeune de toute façon. » dit-elle en passant sa main dans ses cheveux, détournant un peu le regard. Eh bien quoi ? Il était trop jeune pour faire une chose pareille, oui. Allez savoir, peut-être qu'il était même encore puceau alors hein. Et puis, d'un autre côté, il avait un visage d'ange tout de même... Mais ce n'était pas une raison suffisante. « Je voulais juste savoir pourq... » Savoir pourquoi ? Pourquoi quoi ? Elle reporta son regard sur lui, curieuse. Sauf qu'il ne termina pas sa phrase. Eh ? « Ne te méprend pas, j'te veux aucun mal. » Elle le toisa du regard. Il ne lui voulait aucun mal, qu'il disait. « Admettons. Mais qu'est-ce que tu me veux alors ? On ne s'incruste pas dans la chambre des autres sans raisons. T'es peut-être trop jeune pour être un prédateur sexuel, mais t'étais quand même en train de fouiller dans mes affaires, et tu as crocheté la serrure de ma porte... Et tu es entré alors que j'étais en train de dormir. Tu voulais savoir quoi, au juste ? Allez, crache le morceau ! » Elle fit quelques pas envers lui, soudainement un peu moins effrayée, et prenant alors de l'assurance. Bon, il avait une tête d'ange, il ne pouvait donc rien lui faire. Et il avait dit qu'il ne lui voulait pas de mal. Et même s'il n'avait pas l'air crédible, elle l'avait naïvement cru.



Revenir en haut Aller en bas

Kim Sam Hyun
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ ÉTUDIANT

HUMEUR : Je t'en pose des questions ? ça répond à la tienne ?
MESSAGES : 127

MessageSujet: Re: Mission repérage   Mar 31 Juil - 18:50

Ce n'était peut-être pas une bonne idée de venir par infraction dans cette chambre. Surtout maintenant, la nuit, alors qu'elle était dans la même pièce. Que t'est-il passé par la tête ? Une envie suicidaire ? C'est n'importe quoi de vouloir fouiller une chambre alors que le locataire l'occupe. Un peu stupide sur les bords. Mais tu aimes le goût du risque et surtout, tu te disais qu'elle ne se réveillerait pas. Faux. Comme un robot, comme un chien de garde, Eun Sil a de suite capté ta présence. Effrayant. Cette fille ferait presque peur! Mais tu es fort, tu as vu pire en traînant dans les rues ... Ce n'est pas un nana comme elle qui va faire décrocher ton pauvre petit coeur. En attendant, ce dernier avait fait un bon vertigineux dans ta poitrine quand la sauvage t'avait sauté dessus, poing en avant. C'est bien la première fois que tu te laisses faire, sans répliquer et limite en gardant une pause de défense. Tu ne risque rien avec sa force, ce serait presque une assurance. C'est surtout ses remarques qui sont blessante. Elle croit quoi ? Que tu vas vraiment abuser d'elle jusque parce vous viviez ensemble et que tu la stalkes ? Bon ça, elle l'ignore. Tant mieux, d'ailleurs. Dans une tentative désespéré, tu essayais de lui rejeter la faute dessus. La traitant de folle, comme si c'était Eun Sil la coupable. C'est plus facile de faire porter le chapeau à un autre que d'assumer sa propre erreur. Trop jeune ? Trop jeune pour quoi ? Pour faire 'ça' ? Franchement, tu te sentais vexé, et pas qu'un peu. Même, tes sourcils se froncèrent brusquement tandis que tes yeux la fusillaient en lançant des éclairs. Certes, tu es jeune, mineur et puceau mais .. mais merde. C'est pas la peine d'enfoncer le couteau en rajouter une couche. Ce n'est pas avec ta face de poupée que tu comptes te donner raison, et c'est affligeant. Même avec un super mensonge, la miss te croira jamais.

Changement de sujet. Tu comptais lui avouer la vérité, avant de couper ta phrase et enchaîner sur autre chose. Ceci aussi est vrai, mais ça n'explique en rien ta présence. Tu ne fais que t'enfoncer, sans réussir à te rattraper aux branches. Voila qu'elle te faisait le résumé de tes actes, te demandant soudainement de cracher le morceau. Plus la peine de te cacher derrière ce masque d'innocence. Proche du bureau, tu remarques rapidement tes photos et en saisit une. Un sourire au coin des lèvres. Tu as un don pour la photographie, non ? Okay. « Aish. ça sert à rien de jouer le jeu. » Pourquoi continuer à faire l'enfant alors qu'elle se doutait que tu n'étais pas net ? En fait, stalker n'était rien comparé au reste de la liste. Coup et blessure, non assistance en personne en danger, laisser pour mort même, après l'avoir filmé et humilié. Qu'importe. Tu pris les autres photo pour les regarder une à une, t'appuyant tranquillement contre le bureau. « Je sais qui tu es. Enfin, qui tu étais. Tout perdre d'un coup, du jour au lendemain. Te faire abandonner par les gens que tu croyais digne de confiance, ceux qui t'ont soutenue, apprécier. Si être une star signifie ne plus s'amuser, alors c'est stupide. » Ta voix était calme, différente d'avant. Fini de jouer le gamin prit sur le fait. Relevant finalement ton regard vers le siens, tu balanças les photo à ses pieds. Depuis le début, tu n'as même pas osé regarder ses jambes, ni le reste en fait. Mais à présent, tu la fixais dans les yeux, confiant. « C'est ce genre de truc qui ruine une star. Tu le sais mieux que personne, non ? Mais comment une idole comme toi a pu se faire avoir si facilement ? » Tu en venais directement au but, voulant savoir la raison de sa chute. Une star qui tient à son grade aurait fait plus attention, elle se serait même interdit toute sortit. Des sacrifices justes, non ? Pourquoi pas elle ? Tu veux savoir.




There's no mercy
Revenir en haut Aller en bas

Go Eun Sil
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ ÉTUDIANT

MESSAGES : 74

MessageSujet: Re: Mission repérage   Mar 31 Juil - 21:42

Eh bien quoi ? A ses yeux, il était juste trop jeune. Il serait grave tout de même qu'il soit perverti à son âge, non ? Enfin, ce qu'elle ne savait pas, c'est qu'il était à l'origine des nombreuses photos et des nombreux mots qu'elle retrouvait dans son casier. Si seulement elle savait. Oh oui, si elle savait, ce serait totalement différent, et elle ne le penserait plus aussi innocent. Du moins, pas sur certains points. Que voulez-vous, son visage d'ange, de poupée, vous fait directement gober, dès la première rencontre, qu'il s'agit là d'un ange tombé tout droit du ciel, alors que ce n'est pas le cas, alors que c'est loin d'être le cas, justement. Bon, en ce qui concerne Eun Sil, elle l'avait toujours trouvé trop « mignon » et « innocent » pour que ce soit vrai. Et elle n'avait pas tort. Comme quoi, sa première impression était la bonne, si seulement elle s'y était fiée jusqu'au bout. Enfin bref. Elle avait donc fait quelques pas vers lui, le fusillant du regard, attendant patiemment de l'entendre répondre. Oui, histoire de voir ce qu'il allait inventer. Enfin, soit il allait inventer des excuses, soit il allait lui avouer la vérité. Et dans un cas comme dans l'autre, elle le remarquerait bien vite si ses dires étaient faux, ou véridiques. Mais alors qu'elle s'attendait à des aveux de sa part, elle eut droit à tout autre chose.

« Aish. ça sert à rien de jouer le jeu. » Jouer le jeu ? Quel jeu ? De quoi parlait-il ? Elle le fixait, ahurie. Il se dirigeait son gêne vers son bureau, et il en prenait les photos. Les photos. Les photos que son « stalker » avait pris. Elle écarquilla les yeux, s'avançant un peu plus vers lui dans l'espoir de lui prendre les clichés des mains, avant que ce ne soit trop tard, histoire qu'il ne tombe pas sur des photos dirons nous... Compromettantes, ou plutôt gênantes. Eh bien oui, elle n'avait pas envie que la terre entière la voit en petite tenue, qu'y avait-il de mal à ça ? Sauf qu'il ne portait pas attention à elle. Il s'était appuyé sur le bureau, et il les admirait. Qu'avait-il en tête au juste ? « Je sais qui tu es. Enfin, qui tu étais. Tout perdre d'un coup, du jour au lendemain. Te faire abandonner par les gens que tu croyais digne de confiance, ceux qui t'ont soutenue, apprécier. Si être une star signifie ne plus s'amuser, alors c'est stupide. » La goûte d'eau qui fit déborder le vase. C'était un peu comme si on venait de prendre une flèche et de la lui lancer en plein cœur. Il venait de toucher à un point sensible : sa carrière, sa carrière désormais ruinée et perdue, peut-être à tout jamais même si elle refusait de se l'avouer. Il savait donc qui elle était. Mais bien du monde connaissait sa véritable identité. Mais pourquoi en parler ? Qu'est-ce que ça pouvait bien lui apporter ? Il avait lui aussi envie de gagner de l'argent sur son dos, c'est ça ? Ou la faire chanter ? C'était peut-être dans le but de trouver des informations compromettantes qu'il s'était infiltré dans sa chambre. « De quoi est-ce que tu parles ? Et puis, ça ne te concerne pas. Arrête d'en parler, tu veux ? » Elle ne le supportait pas lorsque ce qui lui était arrivé devenait le sujet principal de conversation. Surtout lorsqu'en plus, on osait le commenter, et remuer le couteau dans la plaie. Il paraissait tellement différent, lui qui agissait de manière faussement adorable tout juste quelques minutes auparavant. Bref. Alors qu'elle lui avait demandé d'arrêter, il préféra balancer les photos à ses pieds, avant de lui cracher en plein visage : « C'est ce genre de truc qui ruine une star. Tu le sais mieux que personne, non ? Mais comment une idole comme toi a pu se faire avoir si facilement ? »

« LA FERME ! » lui dit-elle, la colère pouvant clairement se lire sur son visage. Ses yeux avaient étrangement l'air d'être humides. Pleurer ? Elle en avait, certes, l'envie, mais elle ne le ferait sûrement pas face à lui. Ni face à qui que ce soit. Ca leur ferait bien trop plaisir à eux, à eux tous qui s'amusaient de ce qui lui était arrivée. « J'ai été trop gentille, trop naive, et je me suis fait avoir ! Oui, j'ai été conne ! Mais je ne me ferai plus avoir désormais. Les gens sont tous les mêmes. C'est chacun pour soi. Et à peine on baisse sa garde qu'on se fait manger. J'ai compris, j'ai tout compris. Mais j'ai été conne oui, j'ai fait confiance à des gens qui n'en valaient pas la peine, j'ai cru qu'ils étaient mes amis alors qu'ils n'attendaient que le bon moment pour mettre quelque chose dans mon verre et ruiner ma carrière. C'est bon ? Ta curiosité est assouvie ? T'es content maintenant ?! » Oui, elle avait été naïve, et elle l'était toujours un peu. Trop gentille, trop naïve et malgré tout ce qu'elle avait vécu, malgré tout ce qu'elle disait, elle n'arrivait pourtant pas à le changer, et elle était toujours la même, peu importait la bonne volonté dont elle faisait preuve.



Revenir en haut Aller en bas

Kim Sam Hyun
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ ÉTUDIANT

HUMEUR : Je t'en pose des questions ? ça répond à la tienne ?
MESSAGES : 127

MessageSujet: Re: Mission repérage   Mar 31 Juil - 22:22

Jouer le rôle. Pour toi, tout ceci n'est qu'un jeu. Un stupide jeu sans queue ni tête. Un jeu pour la pousser à bout, un jeu pour la rendre plus médiocre qu'elle ne l'est. Oui, tu n'as rien d'un ange. Seulement le loup déguisé en mouton, sage et innocent. Elle ne te connaît pas, elle doit sûrement juger sur l'apparence. Comme le trois quart des gens autour de toi. Quand tu prend part à tes hapslap, tu caches quasiment ton visage, Masquant ces traits poupins et parfois embarrassant. Certes, c'est efficace pour cacher les soupçons mais beaucoup te riraient à la figure s'ils voyaient qui tu es vraiment. Eun Sil a du le comprendre rapidement, vu comment elle prend ses distances. Ahuri, elle te regardait comme si tu venais de dire la pire des choses. Limite choquée, outrée. Aurait-elle deviné que ta façon d'être était fausse, tout sauf vrai ? Quel idiot pourrait croire qu'un garçon si mignon pouvait vraiment être adorable ? Faut pas croire au père noël non plus. à l'aise, tu en profitais pour te rapprocher de son bureau et attraper une photo. Tu savais ce qu'elle représentait, puisque tu en étais l'auteur. Plus la peine de l'examiner ou même, d'être surpris. Elle devait sûrement s'attendre à une réaction de sa part, mais rien. Juste ce même petit sourire qui te donnait une tête à claque. L'une après l'autre, tu les observais rapidement en t'appuyant contre son bureau. Tu sais qui elle est. Beaucoup connaissent son identité et peu harcèlent comme tu l'as fait. Pourtant tu la dénigres, tu l'as rabaisse, enfonçant tout simplement le couteau dans la plaie. Pour elle, le manège des autres lui fut fatal. Stupide. Pas seulement cela, mais elle aussi, elle est idiote. Croyait-elle vraiment que sa carrière serait protégé par dieu tout puissant, que personne ne pourrait l'atteindre ? Apparemment, elle a goûté au goût amer de la défaite. Une chute en enfer après la montée au paradis. Ton sourire s'élargit en voyant qu'elle craquait. Tu as au moins réussit à briser sa carapace, la mettant à nu. « C'est bien parce que ça ne me regard pas que j'en parle. » Cette façon énervante de répondre à ton interlocuteur, ne lui laissant rarement le choix d'en dire plus.

Sans délicatesse, tu jetais les photos à ses pieds. Sans pitié, tu lui balançais la figure que c'est des trucs aussi stupide qui ruine la vie de star. Tu es cruel, méchant mais tu ne t'excuse pas pour autant. Tu sais que tu as raison, pourquoi dire le contraire ? Elle le sait aussi, puisque la colère se lit facilement sur son visage de poupée. Sa voix s'éleva de nouveau. Surpris, tu ne manquais pas de reporter ton attention sur elle. Sur le coup, tu crus qu'elle allait fondre en larme ou même, te frapper, te gifler. Mais non. Les mots sortaient à flot, cinglant et parfois blessant. Pour elle, du moins. Ils avaient mit un truc dans son verre ? Donc, c'était bien un coup monté. C'est tellement idiot de ruiner une carrière ainsi. Pourquoi, d'un coup, cela te préoccupe ? Après tout, tu gâches bien la vie des autres avec ton jeu débile. Mais elle, Eun Sil, c'est autre chose. Un mystère. Comme regarder les étoiles. Pouvoir les voir, sans même les toucher. Avant, elle était l'étoile la plus brillante, maintenant elle s'est juste écrasé sur terre. Triste fin. « Ouais, j'suis content. Super la petite histoire. » Tu aurais pu compatir à son malheur mais ce n'est pas ton genre de te montrer mou, gentil. Peut-être que d'un autre côté, tu aurais voulu lui remonter le moral ? Mentir pour mieux l'aider ? Pourtant, tu restais sans-coeur. « Le monde des bisounours, ça n'existe pas. N'importe qui t'aurais trahit juste pour avoir ta place. Jalousie, envie, ou seulement de la méchanceté. » Pourquoi continuer à parler de ça ? Elle ne voulait pas que la conversation tourne sur ce sujet. Alors tu repris les photo, une à une pour les jeter dans la poubelle. C'était du passé, pas la peine de se prendre la tête avec ça. Fourrant ta main dans ta poche, tu en sortis un paquet de cigarette ainsi qu'un briquet. Allumant un bâton de nicotine, tu l'observas quelque secondes se consumer avant de le jeter dans la corbeille. En contact avec le plastique, les photos prirent rapidement feu, brûlant tranquillement dans le fond de la poubelle.

« Ta vie n'est-elle pas mieux ainsi ? Sans tout ces faux-culs et ces hypocrites ? La popularité... ça ne sert qu'à détruit les gens. » Combien de star sont tombés de haut après un scandale ? Eun Sil n'échappe pas à la règle. Pourtant, tu ne comprends pas cette envie d'être connue et reconnue. Qui a-t-il de bien là-dedans ? Quand tu te remet en question, tu te dis que ton petit jeu ne te pousse pas sur le devant de la scène. Tu ne fais que te cacher pour ruiner une personne. Tu fuis la police avant de lancer des indices. Un soupire quitte tes lèvres, tes yeux se posant sur elle. Encore quelques secondes et les photos ne seront plus qu'un tas de cendre fumante. Un souvenir à oublié.




There's no mercy
Revenir en haut Aller en bas

Go Eun Sil
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ ÉTUDIANT

MESSAGES : 74

MessageSujet: Re: Mission repérage   Jeu 2 Aoû - 5:05

Il était juste atroce. Ce qu'il disait était atroce, tout comme son sourire, tout comme son comportement. Une tête à claques, oh oui. C'est exactement cette vision qu'elle avait face à ses yeux en ce moment, et elle avait d'ailleurs bien du mal à contenir. Il ne s'était pas gêné pour lui balancer en plein visage des choses toutes les unes plus horribles que les autres, alors elle avait bien le droit de le frapper, de le gifler, et de lui faire récolter ce qu'il avait semé. Mais pourtant, rien. Elle ne fit rien, elle ne le gifla pas, elle resta dans son coin, à le fusiller du regard. A le fusiller du regard, et à retenir ses larmes, car non, elle ne lui ferait pas le plaisir de pleurer face à lui. « C'est bien parce que ça ne me regard pas que j'en parle. » Ce qu'il pouvait être drôle. C'est justement bel et bien parce que ça ne le regardait pas qu'il n'avait pas à en parler. Pourtant, même en criant, elle n'arriva pas à l'arrêter. Que lui avait-elle fait, au juste? Eh bien oui, que lui avait-elle fait pour qu'il ait un tel comportement envers elle ? En fait, il était comme tous les autres. Lui comme tous les autres s'en prenaient injustement à elle, et elle n'arrivait pas à comprendre pourquoi. Elle avait toujours été adorable, ou du moins, elle n'avait fait de mal à personne. Comme tous les êtres humains peuplant cette planète, ou du moins comme une bonne partie d'entre eux, elle ne devenait brutale, que ce soit dans ses gestes ou dans ses paroles, que lorsqu'on allait bien trop loin. Mais tant que l'on restait correcte avec elle, elle l'était tout autant. Sauf que voilà, elle n'avait jamais eu le moindre comportement déplaisant, envers qui que ce soit. Et pourtant, c'est toujours à elle que l'on s'en prenait. En voilà une nouvelle preuve. Il s'en prenait à elle, alors qu'elle ne lui avait parlé qu'une ou deux fois. « Ouais, j'suis content. Super la petite histoire. » Mais en plus, il continuait. Il n'arrangeait pas son cas, il empirait les choses. Le regard de la jeune coréenne se fit encore plus noir. Il tenait vraiment à la pousser à bout ? Elle n'allait bientôt plus pouvoir se contrôler, et elle risquerait donc de se ruer sur lui, comme elle l'avait fait pour Il Keun lorsqu'elle avait prévu de se « venger » de lui. « Le monde des bisounours, ça n'existe pas. N'importe qui t'aurais trahit juste pour avoir ta place. Jalousie, envie, ou seulement de la méchanceté. » Et alors qu'il balançait ses photos dans la poubelle, elle prit la première chose qui lui tomba sous la main, c'est à dire un réveil, qu'elle balança sur lui. Enfin, elle rata sa cible de peu, et l'objet vint se fracasser contre le mur, derrière lui.

Le monde des bisounours... Eh bien oui, c'est sûr, ça n'existait pas. Et elle n'y croyait pas, de toute manière. Mais... « Tout le monde n'est pas mauvais sur cette planète, tu sais ? Tout le monde ne cherche pas à pourrir la vie des autres sans raison, comme t'es en train de le faire pour moi, là. J'ai eu la malchance de tomber sur les mauvaises personnes, c'est tout. Tu sais, c'est un certain Il Keun qui m'a fait tout ça. Et je ne laisserai pas passer. Je lui ferai payer, un jour. Il aura ce qu'il mérite. » Eh bien oui, Il Keun était l'homme que sa « bande d'amis » avait payé pour qu'il mette de la drogue dans son verre et pour qu'il l'emmène ensuite dans une chambre, histoire qu'ils puissent prendre des photos d'eux deux. D'ailleurs, elle complotait toujours après lui. Oh oui, car contrairement à ce qu'on pourrait croire... Malgré toute sa bonté de cœur, elle restait assez rancunière, et elle comptait bien le lui faire payer. C'était tout de même assez grave, ce qu'il lui avait fait subir. Il avait fichu sa vie en l'air, et il devait donc tout simplement et tout bonnement payer pour les méfaits qu'il avait causé. « Ta vie n'est-elle pas mieux ainsi ? Sans tout ces faux-culs et ces hypocrites ? La popularité... ça ne sert qu'à détruit les gens. » Et lui, il n'en avait pas assez de lui poser des questions ? Elle glissa une main dans ses cheveux, agacée, se pinçant les lèvres. Eh bien non, sa vie n'était pas mieux ainsi. Dans un petit appartement, avec un colocataire qui la poussait à bout alors qu'elle le connaissait à peine, avec des personnes qui la traitaient comme une moins que rien depuis qu'elle n'était plus « la Go Eun Sil qui passe à la télé »... Non, sa vie n'était pas mieux. « J'ai l'air de vivre mieux là, dis-moi ? J'ai une vie de merde. Tout ce pour quoi j'ai travaillé s'est envolé. J'ai laissé des hypocrites dans une vie, et j'en ai retrouvé dans une autre, d'un type différent, car des hypocrites, il y en a partout. Et puis, j'ai du me battre pour me faire une place, et j'ai du faire beaucoup de sacrifices. Être reconnue pour mon talent, c'est tout ce que je demandais. Maintenant, on me traite comme une moins que rien. J'ai un patron qui me traite comme une moins que rien, un colocataire qui me pourrit la vie sans raison. D'ailleurs, je peux savoir ce que je t'ai fait au juste ? Pourquoi tu ne me laisses pas tranquille, hein ? »



Revenir en haut Aller en bas

Kim Sam Hyun
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ ÉTUDIANT

HUMEUR : Je t'en pose des questions ? ça répond à la tienne ?
MESSAGES : 127

MessageSujet: Re: Mission repérage   Jeu 2 Aoû - 8:19

Que cherches-tu, Sam ? Lui dire tout cela, la mettre plus bas que terre en disant des trucs méchant. ça t'apporte quoi ? Une certaine satisfaction ? Même pas. Tu ignores la raison de tes actes mais ça vient naturellement, comme si cette fille ne t'inspirait que ça. Lui en veux-tu ? Oui, peut-être. Elle a eu une vie de princesse, il fut un temps. Une vie que beaucoup aurait aimé, comme toi. Tu ne le dis pas mais tu le penses fortement. à cette époque, quand la miss vivait dans un monde rose et pleins de paillette, toi, tu tentais de te faire une place dans ton bahut. Certes, tu n'as pas de grand talent pour être une star mais c'est toujours beau de rêver. Tout ce que tu sais faire, c'est le mal. Même quand tu parles, même quand tu ne veux pas le faire. Au départ, cette conversation n'aurait pas eu lieu d'être ... étrangement, elle commençait à tourner au vinaigre. Devrais-tu la fermer, partir, fuir ? C'est toi qui aggrave les choses, c'est toi qui l'ouvre de trop. Tu le vois bien sur son visage, tu le vois bien dans ses yeux. Des larmes, des cris, une envie folle de te baffer. Tu peux le sentir, même si elle se retient. Quand tu l'as regarde, si en colère, tu as peur. Peur en imaginant que ta mère pourrait réagir comme cette fille, si un jour elle le sait. Alors ça t'agace d'avantage. Content de cette histoire ? Pas vraiment. Tu sais parfaitement que tu es une nuisance pour elle, qu'à ses yeux, tu serais mieux dehors que dedans. Peut-être te fais-tu des idées, mais tu as l'impression qu'elle te déteste plus qu'autre chose. C'est compréhensible, vu comment tu la cherches. Comment te rattraper ? Impossible, tu es aller trop loin. Tu n'as jamais réussis à rattraper une situation, tu as toujours laisser coulé en attendant la fin. Mais là, y aurait-il une fin ? Continuant à déballer ta méchanceté, tu en profitas pour brûler les photos dans la poubelle. Jusqu'à que quelque chose siffle à ton oreille et parte s'écraser sur le mur derrière toi. Un réveil ? Décidément, elle te hait. Cette idée te pince légèrement le coeur. D'un côté, tu ne voulais pas en arriver là. Tu t'es laissé emporté sans raison, juste parce que tu es un sale gosse. Te pinçant les lèvres, tu regardes un court instant l'objet gisant au sol. Si tu l'avais reçu dans la figure ....

Le monde n'est pas si mauvais, les gens ne sont pas tous pourrit comme toi, tu sais ? Ce sont les mots que tu as retenu dans son dialogue. Un nouveau sourire. Tu ne sais même pas quoi répliquer. Pour une fois, elle t'a rabattu ton caquet. Il Keun ? Attend voir ... Tu le connais, non ? Ce n'est pas le mec de Minah, ta fausse soeur ? C'est bizarre ... Il est impliqué dans son problème ? Tu ne comprends plus. De toute, cela ne te concerne pas. Tu as la fâcheuse manie d'aller fourrer ton nez dans tes trucs qui ne te regarde pas. Et c'est sûrement ce que Eun Sil essaye de te faire comprendre. Mais, sa vie n'est pas mieux ainsi ? Après tout, la tienne a toujours été ainsi. Sans projecteur, sans paillette, sans rien. Qu'est-ce qui peut être attirant dans une vie de star ? Les fans, l'argent, la beauté ? Ces mots étaient tout aussi blessant que les tiens. Pensait-elle aux autres ? Ceux qui avait la même vie qu'elle, sans passer par la case 'richesse & belle vie'. Comment rester stoïque face à ses propos. Même quand elle parle de toi, le fameux colocataire qui lui pourrit la vie. « Tu es égoïste ... Beaucoup de personne vivent comme toi et ils s'en contentent parfaitement. » C'est peut-être la vie que tu auras un jour, en grandissant ? Enfin, si tu ne finis pas en prison d'ici là. Pourquoi tu fais ça ? Pourquoi tu lui pourris sa pauvre vie de fille ruiner ? « Désolé de te pourrir la vie. Désolé de te déranger. Désolé de vivre avec toi ... Ah aussi, désolé pour les photos. » Les photos qui n'étaient plus. D'ailleurs, tu donnas un coup de pied dedans, renversant les cendres sur le sol. C'était bien toi. Oui, tu lui as pourris sa vie. « Je t'admirai. La petite princesse au corps de rêve, à la voix enchanteresse. Tu avais une vie parfaite. je t'enviai ... Mais c'était sûrement stupide de ma part. Ce genre de vie, ça n'existe pas vraiment. » Voila, c'était dit. Tu l'avais envié quand elle était belle et forte. Tu aurais voulu être à sa place, seulement pour voir ce que c'était. Mais plus maintenant. Car une étoile ne brille pas éternellement, elle ternit avec le temps. Lâchant un soupire, les sourcils froncé, tu lui lançais un regard noir avant de tourner les talons. « J'ferais mieux de sortir d'ici. J'voudrais pas t'empoisonner ton oxygène. » Toi, vexé ? Et pas qu'un peu. Jusqu'à maintenant, tu t'étais montré odieux, mais là, tu prenais de nouveau la fuite.




There's no mercy
Revenir en haut Aller en bas

Go Eun Sil
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ ÉTUDIANT

MESSAGES : 74

MessageSujet: Re: Mission repérage   Jeu 2 Aoû - 17:36

Il pensait donc réellement qu'elle le détestait, et qu'elle haïssait, mais ce n'était pas le cas, loin de là. Elle ne le connaissait pas suffisamment pour le détester, comme elle ne le connaissait pas suffisamment pour l'adorer. Certaines personnes, bien immatures, se contentaient d'une situation pour se faire un avis définitif sur une personne, mais ce n'était pas son cas. Certaines personnes se contentaient même de voir une personne à la télé, jouer un rôle, pour la haïr et l'adorer. Oh, elle avait eu à faire à ce genre de chose, fréquemment. Eh bien oui, les antifans qu'elle avait... Vous vous doutez bien qu'elle ne les avait jamais vus dans la réalité. Et qu'eux non plus. Seulement à travers un écran, et pourtant, ils s'étaient faits un avis définitif sur elle. Comme quoi, il s'agissait d'une mauvaise fille, et j'en passe. Oh, ils ont du jubiler lors de la parution des photos et de la montée en flèche du scandale. Enfin bref, tout cela pour dire que non, elle ne le détestait pas. Elle était juste à bout. Elle avait passé une mauvaise journée, avait été attaquée de toutes parts, et il n'arrangeait rien. Il se pointait là, dans sa chambre, pour lui dire des choses toutes les unes plus atroces que les autres, sans raison apparente. Plutôt normal qu'elle finisse par réagir de manière agressive, non ? Ses nerfs étaient en ébullition. Et puis, elle se devait de se défendre. Elle n'allait pas rester là, les bras croisés. De plus, s'il la voyait ne jamais réagir, il risquait de croire qu'elle était une proie facile, et donc s'en prendre plus fréquemment à elle. Or voilà exactement ce qu'elle ne voulait pas. Mais en fait, elle était tout de même bien gentille, non ? Enfin, après tout ce qu'il lui avait dit... Elle aurait déjà du le mettre dehors, depuis au moins une demi-heure. Et lui dire ses quatre vérités. Et lui lancer en pleine face des termes tout aussi horribles. Or elle n'avait rien fait de tout cela. Elle s'était tout simplement contentée de se défendre. Elle s'était même retenue de se ruer sur lui comme une furie, et pourtant, seul dieu sait à quel point il s'agit là d'une de ses plus anciennes habitudes. Pourtant, en ce qui le concernait, elle fit de son mieux pour se retenir. Son seul moment de faiblesse, ou plutôt le seul moment où elle finit par flancher, par ne plus arriver à se retenir, fut le moment où elle lui envoya dessus un réveil. Mais son tir fut mauvais, et elle rata sa cible. D'un autre côté, c'était un peu le but. Elle n'avait tout de même pas réellement tenté de lui envoyer en pleine face. Imaginez-vous un peu, ce que cela aurait donné. Trop de dégâts, bien trop de dégâts, et bien trop de complications. Or sa vie était déjà assez compliquée aussi, aucune utilité d'en rajouter encore une couche.

« Tu es égoïste ... Beaucoup de personne vivent comme toi et ils s'en contentent parfaitement. » De nouveau, de la surprise se lit sur son visage. Egoiste ? Elle ? Beaucoup de personnes vivent comme elle et s'en contentent parfaitement ? Il ne comprenait rien à rien, en fait. Il ne comprenait rien au fait qu'elle avait vécu ainsi avant de devenir une star, avec une vie aussi pitoyable, qu'elle avait fait beaucoup de sacrifices, qu'elle avait travaillé durant des nuits et des nuits, qu'elle ne s'était pas reposée durant des mois pour se faire une place, et qu'au final, tout ce travail qu'elle avait fait avait été réduit à néant, pour qu'elle retourne à la case départ. Beaucoup de personnes vivent comme elle, mais toutes n'ont pas du passer par les mêmes épreuves qu'elle. Il ne doit pas y avoir beaucoup de personnes qui ont vu leur réputation entachée à l'échelle nationale. Enfin, et pas que nationale, les autres pays asiatiques entrent aussi en compte. Tout cela alors qu'elle était... Innocente. Oui, innocente, tout simplement et bonnement innocente. « Désolé de te pourrir la vie. Désolé de te déranger. Désolé de vivre avec toi ... Ah aussi, désolé pour les photos. » Elle le fixait toujours, restant silencieuse, l'écoutant alors. Puis son regard se porta sur la poubelle lorsqu'il y donna un petit coup. Les cendres se répandirent sur le sol. Ah, c'était drôle, tout de même. Comme certaines choses prenaient si peu de temps à se consumer, mais tellement de temps à se construire. « Je t'admirai. La petite princesse au corps de rêve, à la voix enchanteresse. Tu avais une vie parfaite. je t'enviai ... Mais c'était sûrement stupide de ma part. Ce genre de vie, ça n'existe pas vraiment. » Bon. Mais à ce qu'il lui dise ça, c'est sûr, elle ne s'y attendait pas. De nouveau, son regard dévia sur lui. Et cette fois-ci, la colère avait laissé place à de la surprise. Il avait donc été l'un de ses fans ? Mais oui, il avait raison sur un point. Ce genre de vie, ça n'existe pas. Même lorsqu'elle était une star, sa vie n'était pas des plus parfaites. Il y en avait beaucoup, des imperfections, qu'elle supportait parce qu'on lui donnait la possibilité de faire ce dont elle avait envie et d'être reconnue par la même occasion. Enfin... Lorsqu'il dit finalement qu'il allait partir, histoire de ne pas empoisonner plus longtemps son oxygène, et qu'il tourna les talons, elle comprit que le moment était venue pour elle de donner sa vision des choses. Histoire de ne pas le laisser partir en pensant qu'il avait tout bon. Elle se laissa tomber sur son lit, s'asseyant sur le bord, et le fixant du regard, mais d'un air plus... Neutre, on aurait dit, cette fois-ci. « Beaucoup de personnes vivent comme moi, certes. Mais toutes les vies ne se ressemblent pas, et ils n'ont pas eu à passer par les mêmes choses que moi. J'ai bossé dur pour arriver là où j'en étais. On ne m'a rien offert, j'ai du me battre et me faire une place. J'ai eu une vie pire que celle que j'ai en ce moment, avant d'arriver à percer. Sauf qu'on m'a fait revenir à la case départ. En ajoutant un petit bonus, en plus. Une réputation de merde. A laquelle croit 99% de la population. Je suis vue comme une mauvaise fille, maintenant. C'est peut-être la raison pour laquelle tu ne m'admires plus maintenant, tiens. Parce que tu admirais la petite princesse parfaite qui passait à la télé, mais pas la Eun Sil tout à fait banale qui a ses bons, comme ses mauvais côtés. Auparavant, je paraissais inaccessible, ça devait être pas mal attirant. Maintenant, je suis juste à deux pas de ta chambre, donc tu n'en as plus rien à faire de moi. »



Revenir en haut Aller en bas

Kim Sam Hyun
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ ÉTUDIANT

HUMEUR : Je t'en pose des questions ? ça répond à la tienne ?
MESSAGES : 127

MessageSujet: Re: Mission repérage   Sam 4 Aoû - 9:13

égoïste. Ne parlerais-tu pas pour toi, plutôt ? Si Eun Sil est égoïste, alors toi, tu es quoi ? Tu critiques souvent les autres sans même te regarder avant. Si tu faisais le point sur ta vie, tu verrais que des deux, c'est toi le plus égoïste. Entre ta bande et tes parents, lesquels caches-tu le plus de chose, sans même te dire que c'est mal ? Tu es égoïste de faire autant souffrir ta famille sans même t'en soucier d'avantage. égoïste de ruine la vie des autres alors que tu ne veux pas que l'on touche à la tiennes. Et après, tu parle sur la demoiselle, la traitant comme si c'était une erreur. Une chance qu'elle ne fasse pas de même, bien que le réveil dans ton dos aurait pu en dire long sur sa colère. Pour toi, si Eun Sil en est là aujourd'hui, c'est seulement parce qu'elle est stupide. Tu ne peux pas te rendre compte de ses efforts, du mal qu'elle a eu pour arriver à un point aussi haut. Tu n'as rien vu de cela, tu ne sais rien de cela. Comment pourrais-tu être compatissant, alors que tu es juste ignorant. Pourtant, tu lui pourris sa vie. Sûrement les mots à ne pas dire, mais tu le mérites malgré. N'est-ce pas toi qui lâche des horreurs sans même paraître gêné ? Voila qu'elle te renvoie la balle, puissance deux. Des excuses, tu ne peux que déballer des excuses. Même si elles sonnent faux, et limite, qu'elles lui apprennent des choses. Les photos, la collocation, ton humeur. Tu excusais de tout cela, par pur égoïsme. Un coup de pied dans la poubelle et voila que son contenu se répand. L'admiration que tu avais pour elle, s'était sûrement une des seules choses positives que tu pouvais avoir à cette époque. Certes, ça ne remonte pas à si longtemps mais pour toi, tu as l'impression d'avoir trop changé depuis. Pourtant, dans cette admiration, tu éprouvais de la jalousie. L'envie d'avoir sa vie, l'envie d'être beau, l'envie d'être reconnu, l'envie de plaire. Mais pour toi, tu n'étais qu'un pauvre gosse, certes mignon, mais c'est vexant pour un adolescent comme toi. Bref. Le récit fait, tu ne voulais pas d'avantage pourrir son oxygène. Bien que avoue-le, 'parler' encore ne t'aurait pas dérangé. Dans l'optique qu'elle ne te balance pas autre chose dessus.

Le temps de tourner les talons qu'elle ouvre la bouche, expliquant ce qu'elle a vécu pour arriver à sa gloire. Mais aussi, ce qu'elle a subi pour la perdre. Au fond, tu t'en veux d'avoir été aussi cru avec elle. Au départ, tu voulais juste savoir comment elle pu tout perdre aussi bêtement. Maintenant que tu le sais, tu n'arrives pas à rester calme, sympa. Pourtant, à bien y réfléchir, tu n'as rien contre elle. Peut-être que des excuses plus franche serait la bienvenue ? à moins qu'elle te mette à la porte après toute tes conneries jeter à sa figure ? Alors, comparé à toi, elle connaît la raison de ton admiration et pourquoi ça ne l'est plus ? Mais, tu n'as jamais dit que c'était le contraire, même si tu parlais au passé. « Qui te dit que je ne suis pas le 1% de cette population qui ne croit pas en cette rumeur ? Qui te dit que je ne t'admire plus ? Si j'ai été méchant avec toi, c'était juste pour connaître la vérité. » Tu venais de te tourner vers elle, la regardant plus sérieusement. Il était temps que tu laisses ton sale caractère de côté pour parler plus calmement avec elle. Alors tu t'approches doucement, brisant la distance entre vous pour te retrouver à seulement quelques centimètres. Peut-être que tu ne devrais pas faire cela mais tant pis. Posant tes index au niveau de ses lèvres, tu fis mine de la faire sourire. « C'est ça que j'admirai chez toi. Quand tu souriais. On aurait dit que tout allait bien pour toi, que ton conte de fée était merveilleux. Certes, tu ressemblais à une princesse mais cela n'était qu'une option. » Remarquant enfin la distance, tu reculais d'un pas, le rouge te montant doucement aux joues. C'est bien la première fois que tu te sens si embarrassé de dire un truc gentil. Du coup, tu ne savais plus trop quoi dire, restant figé sur place comme un piquet. « Ce n'est pas parce que je suis à deux pas de ta chambre que tu n'es plus attirante ... » ça, c'était dit. Tu ne semblait plus si confiant en lui parlant de ça, ainsi. Peut-être qu'elle s'en fichait.




There's no mercy
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Mission repérage   

Revenir en haut Aller en bas
 

Mission repérage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mission de repérage pour le Gondor
» [Présent]Qui sait ou qui c'est ? (mission de repérage)
» affectation classique des repères de bornes commutateurs Bosch
» Scout / Repérage
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
summer ☁ cloud ::  :: ϟ les habitations :: ❝ quartier moyen :: appartement de go eun sil et kim sam hyun-