AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ET VOILA LA VERSION 3 DU FORUM SOUS VOS YEUX ! VENEZ COMMENTER ♥ ET SIGNER LE RECENSEMENT

Partagez | 
 

 And in a moment the memories are all that remain ★ daedae-hyung

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Lee Dae Myung
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ AUTORITÉ

HUMEUR : bleeh bleeh.
MESSAGES : 95

MessageSujet: And in a moment the memories are all that remain ★ daedae-hyung   Jeu 23 Aoû - 14:26

Le parc de jeux. L’endroit le moins fréquenté par le jeune homme. On peut très bien se demander pourquoi à l’âge de treize ans, il évité terriblement de passer par cet endroit de la ville pour rentrer à la maison. Il ne suivait pas son frère, ni sa sœur, de peur qu’ils empruntent ce chemin. Il lui arrive d’être encore tout à fait effrayé par l’endroit en lui-même, se rappelant particulièrement le jour où on l’a forcé à faire le Poirrier au pied du toboggan. Ce jour-là, il eut du passer aux urgences pour une cheville cassé et un bleu énorme dans le dos : Un idiot était monté dans le toboggan sachant qu’il était en bas, en train d’essayer « d’impressionner » ses Sunbae. Comme quoi on pourrait faire n’importe quoi pour attirer le regard de quelqu’un, son attention complète. Un soupir s’échappait d’entre ses lèvres tandis qu’il cherchait son frère du regard. Dae Myung n’y croyait pas réellement à cette histoire d’études et de motivation soudaine de la part de Dae Sik, mais il préféra se taire et se décider à sortir de chez lui pour prendre l’air.

« Il a bien grandi ce jeune homme-là. »
« Oh oui. C’est le fils de Lee, non ? Le deuxième ? »
« Oui, oui, le génie qui a mal tourné. »

Mal tourné, c’ça, causez toujours, les vieilles. La seule personne qui a mal tourné c’est dieu et la destinée qui était donnée à Dae Myung. C’est Dieu qui a mal fait les choses. Dieu qui a poussé ces gamins à martyriser le pauvre Dae Myung. Dieu qui a décidé qu’il fallait mettre un terme à sa « popularité » et sa « grosse tête ». Il était un peu comme le préféré des professeurs à l’école. C’est pour cela que le sort s’est jeté et ne l’a pas prévenu de ce qu’il vivrait ? C’est pour cela qu’un jour il a éclaté et qu’il a cassé une vitre de l’école ? Impulsif le petit Myung, n’est-ce pas ? Y parait que ça pourrait être de famille. Il aurait hérité ça d’un vieux grand père de la génération de la guerre froide, quelque chose comme ça. C’papa Lee qui l’avait dit, pas lui. Oh non, Dae Myung préfère se la fermer plutôt que s’enfoncer davantage dans des explications sordides sur son comportement. Récemment, il s’est arrangé. Il ne s’est pas « battu » depuis une bonne dizaine de mois. La dernière, c’était contre un vieux pervers qui voulait toucher à une jeune femme. Il a beau mépriser par moment la gente féminine et s’extasier avec elles dans un lit, pour une nuit, il déteste particulièrement qu’on tente de leur faire du mal d’une autre façon que la sienne. Comme si violer une femme était la bonne solution – autant attirer son attention et avoir son consentement, c’est déjà plus… gentleman ? Tu parles d’un gentleman, Dae Myung est tout sauf un gentleman, mesdames. Il est puéril. Il est introverti. Il est impulsif. Il est trop calme, trop silencieux. Il ne sourit jamais. Un gentleman sourit. Un gentleman a de bonnes manières. Un gentleman parle trop et ne s’énerve que très peu. Dae Myung est le contraire du parfait gentleman, sans doute. Mais ce n’est pas comme si il s’en souciait vraiment.

« Putain, mais il est où… »

Il jure déjà dans sa barbe, ronchonnant comme un vieux débris. Il ne voulait surtout pas sortir aujourd’hui. De mauvaise humeur, comme toujours. En plus, il s’agissait de son jour de repos, l’unique du mois, parait-il. Il s’était fait jeter un seau d’eau en pleine face par la chère jeune femme qu’il a décidé d’accepter dans son appartement. Etant donné qu’il recherchait un colocataire, il ne pouvait pas refuser la requête de la jeune femme. Il aurait peut-être dû vu les circonstances. Elle prenait un malin plaisir à le rendre dingue et à le mettre de mauvaise humeur. Quoi que… Quand n’a-t-il pas été de mauvaise humeur ? Jamais. Dae Myung, depuis qu’il a quitté l’école et qu’il est entré dans un cabinet d’avocat, il n’a pas une seconde pour lui, ni pour personne. Il n’a pas de copine. Non pardon : il n’a jamais eu de vraie copine avec qui passer du temps, avec qui il peut prendre son pied sans rechercher une autre « femelle », comme il dit si bien quand il est en colère, pour satisfaire ses envies. D’ailleurs, ça le tue, ça. Ces foutus envies de sexe, il s’en passerait bien, mais c’est la seule chose dans la vie qu’il semble apprécier au mieux ces temps-ci. Ca le vide de toute cette colère, cette rage, cette haine. Il ne tuerait personne, évidemment, mais il a parfois cette envie de retrouver les Sunbae qui lui ont fait vivre un enfer pour leur faire vivre à leur tour, ce que lui a vécu toutes ses années. De la primaire jusqu’à la fin du lycée, Dae Myung n’a jamais eu un temps de répits avec ces gars-là. De la primaire jusqu’à maintenant, il y a eu un pas de franchi – énorme – un pas qui a fait de lui cet être exécrable avec les gens, avec la vie.

« Merde, Dae Sik, depuis quand on étudie dans un parc de jeux ? Tu t’es foutu de moi, pas vrai ? Il a pris aucune bonne résolution le petit boulanger, j’me trompes ? »

Il l’adore son frère. Il en est dingue. Il sourit malgré lui, car voir le visage de son frère à quelques mètres de lui, ça réchauffe son petit cœur meurtri quoi qu’il arrive. Il lui en voulait, il y a cinq minutes, de l’avoir appeler pour des conneries – surtout qu’il est bon en tutorat, Dae Myung, il aurait pu se faire de l’argent grâce à son cerveau. Mais, le voir, souriant, vêtu d’une chemise à carreaux – une énième, sachez-le – ça lui fait plaisir. On dirait qu’il ne l’a pas vu depuis des lustres alors que ça doit faire à peine deux jours qu’il n’a pas aperçu le petit minois de Dae Sik. Quoi qu’il en soit, Dae Myung sourit. Dae Myung sourit, merde. Un sourire sincère. Ce genre de sourire qui a complètement disparu de la circulation depuis qu’il a explosé une fenêtre et qu’il s’est barré de la maison après le lycée. Un sourire qui manquait à son charme, ça faut le dire.

« Tu fais chier, Dédé. J’étais en train de récupérer mon sommeil. Ryun m’a complètement ruiné ma nuit. Hey, No comment. »

Il s’adosse à un arbre et jette un œil à son frère. Il fait chier, mais il lui a manqué.



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
But hold your breathe Because tonight will be the night That I will fall for you Over again Don't make me change my mind Or I won't live to see another day I swear it's true Because a girl like you is impossible to find You're impossible to find ♦️ myungmyung&eunnie
Revenir en haut Aller en bas

Lee Dae Sik
Voir le profil de l'utilisateur


http://phey-p.tumblr.com/
avatar

❧ CITOYEN

HUMEUR : chienne.
MESSAGES : 122
LOCALISATION : dans le lit de ma kikibitch ♥.

MessageSujet: Re: And in a moment the memories are all that remain ★ daedae-hyung   Ven 24 Aoû - 14:55

NOUVEAU MESSAGE

TO ; le petit
MESSAGE ; Myung, j'ai décidé de prendre ma vie en main et de reprendre les études. Passes me prendre au parc de jeux


Pathétique ? Comment ça ? Il y a un moment donné où j'arrive à un stade de ma vie tout en me rendant compte que le savoir est une notion primordiale dans la vie et qu'il fallait donc, que je reprenne le chemin de l'école pour devenir une aussi bonne personne que mon cher jumeau. Le problème, c'est que je ne cesse pas de répéter que les études, les bouquins, le silence, devoir obéir et toutes ces conneries m'ennuient au plus haut point. Mais bon, j'espérais qu'à cet instant mon frère s'était mis à croire à moi - en ce qui concerne les études, et gober toute cette mascarade si bien préparé. Depuis tout petit, nous sommes totalement l'opposé : il est du genre à être timide et à rester dans son coin avec un livre pour tuer son temps, alors que moi c'est plutôt à essayer de faire tenir le stylo entre le nez et la lèvre supérieur en tenant un oeuf sur mon pied gauche. Je savais que ce style de parc n'est pas son genre, alors il fallait bien que je trouve un sujet sur lequel il excelle pour qu'il vienne. Quand mon frère me confirma sa venue, je ne vous dis pas à quel point j'étais fier de moi, y avait-il cru ? j'en mettrais ma main à couper ! C'est le plus petit d'entre nous après tout - certes de deux minutes mais il faut bien un "grand-frère " ? Heureux de savoir que le plan commençait sur de bonne nouvelle, je m'empressa de m'habiller avant de jeter un coup d'oeil à la chambre de mon colocataire particulier, Seong Myung Ki. Comme un idiot, alors qu'il avait l'air de se reposer, je me mis à défoncer sa porte avec mon pied et sautais sur son lit pour finir telle une étoile de mer avachi sur lui. Je me mis à bouger dans tout les sens pour qu'il se réveille ou bien tout simplement pour le faire chier, comme à mon habitude. tout en lui donnant une légère pichenette sur le front, je lui mis une petite tapette sur son postérieur et sortis rapidement - toujours en faisant de tonnes de bruit, du duplex.

Myung Ki et moi habitions près du parc de jeux, ce qui me facilitait la tâche, pas besoin de prendre les transports en commun. En même temps, pourquoi marcher des kilomètres pour rejoindre une personne ? Autant lui dire de vous rejoindre à quelques rues de chez vous, comme ça vous économiser votre fatigue mais bref, sur le chemin, j'agissais totalement comme un gamin - pour changer. Je fis des grands pas, parfois de petits histoire de varier, je balançais en même temps mes bras dans tout les sens tout en laissant sortir le bout de ma langue. Sans aucune raison précise et surtout cohérence, je me mis à courir et couper la route d'en face. « Oh, faites attention à la fin ! » c'était quoi son problème à cette grognasse bossue ? Depuis quand sauter sur une brique dérangeait le monde ? Bon, certes il y avait encore du jus et il s'est avéré par la suite qu'elle fut " arrosée ". Je levais légèrement ma lèvre supérieur en dandinant ma tête de gauche à droite comme ces petits jouets totalement maniable. Je me mis à accélérer le pas lorsque je vis l'entré du parc de jeux. J'affichais un sourire béat, celui que tout le monde déteste et avec lequel j'ai cette étiquette du petit idiot de la famille. Je vis au loin la silhouette de mon frère lorsque je vis une boulangerie avec une gamine sortir en tenant un paquet de sucettes. hey, mais moi aussi j'en voulais. Ce que j'ai fais ? Comme tout les gamins, je me suis précipité dans cette boulangerie et pris un paquet de sucettes, vous savez ceux avec du chewing-gum à l'intérieur. Petit fou que je suis, je me mis à sauter au dessus d'un buisson, me mit à courir de plus en plus vite tel un chiot après un bâton et bouscula mon frère. « yo, ma poule. » lui fis-je d'un air sérieux, du moins j'avais essayé. A peine arrivé, je fus bombarder de questions et critiques. La seule réaction que j'avais pu trouver était d'agiter -encore une fois, ma tête comme un petit chiot faisant mine de ne pas comprendre la situation. « quoi ? muymuy y a cru ? t'y as cru ? SÉRIEUSEMENT ?. » je m'approchais de lui, mis mon bras sur son épaule et pris la pose du mec fier « aah ... je ne pensais pas que ça allait être aussi simple, tu es une proie bien trop facile mon petit. »

Etais-je heureux ? c'était limite le pied pour tout vous dire. Je mis de la distance entre nous, je n'écoutais pas ce qu'il avait à dire et préférais plongé tout mon attention dans mon paquet de sucettes. Un blanc s'installa pendant une dizaine de seconde, tellement sa présence fut effacée par les sucreries. Je décidais enfin à lui accorder mon attention et partis le voir en lui tendant mon paquet. « sinon, ça va ? tu n'as pas trop attendu ? ... Non ne réponds pas, peu m'importe et regarde les sucettes que j'ai acheté. Si tu regarde bien, l'emballage des sucettes a changé, ça me donne presque envie de le manger ... tellement il est si bien fait. » non non, je n'exagérais pas. Vous auriez du voir un peu cet emballage, c'était limite du 3D ! Je gardais en main ce paquet, si Dae Myung en avait vraiment envie il n'avait qu'à venir le cherchait. Je le laissais s'adosser contre l'arbre et partis m'allonger sur le toboggan où un gamin désirait jouer. Je n'y prêtais pas attention et m'amuser écarter puis joindre mes jambes, ce qui mit de plus en plus de sable sur mes chaussures. « PETIT GNOME , viens là ! tu fais quoi avec l'arbre ? ne me dis pas que t'essaies de te reproduire avec ! Je sais pas même pas si une fille ou un gars ... » s'il vous plaît, ne me jugez pas. Je suis idiot, je sais et ça ne m'empêche pas de dormir. Au passage, le petit gnome s'agissait bien de mon PETIT frère.


dear bitch, kiss me . and belong to me.

Revenir en haut Aller en bas

Lee Dae Myung
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ AUTORITÉ

HUMEUR : bleeh bleeh.
MESSAGES : 95

MessageSujet: Re: And in a moment the memories are all that remain ★ daedae-hyung   Ven 24 Aoû - 16:30

Il pensait que ça serait bien difficile de le berner. Seulement, ce matin-là, Dae Myung n’était pas au bout de sa forme. Il en fallait peu pour le faire bouger et le faire raler, mais il s’exécutait toujours sans trop broncher. C’était comme quand Maman Lee demandait à Dae Myung de mettre la table alors qu’il était en plein dans ses révisions. Il maugréait qu’elle aurait pu demander à Dae Sik, qui lui, soit disant passant, ne faisait jamais ses devoirs. Il frappait dans sa table de chevet du pied et se ruait dans la cuisine pour exécuter les ordres de Maman Lee. Et quand c’était Papa Lee, c’était la même chose. Dae Myung était toujours demander dans tous les coins. Et ça finissait réellement par le tuer, le petit gars. Le bras de son frère sur son épaule, il le regardait légèrement sans trop faire attention à ce que son frère pouvait bien lui dire. Dae Myung était dans ses rêves, dans sa solitude propre, jour et nuit, matin et soir. Il ne passait pas une journée en compagnie de quelques, juste quelques heures. Deux petites heures avec Dae Hee. Une heure avec une fille dans son lit. Trois heures à rouspéter sa colocataire bordélique. Et cette fois… Il ne savait pas pendant combien de temps Dae Sik allait le retenir en « otage » dans cet endroit lugubre de souvenirs haineux. Ce dont il était certain, c’était qu’il était heureux. Difficile à croire quand monsieur ne démontre jamais ses émotions.

« sinon, ça va ? tu n'as pas trop attendu ? ... Non ne réponds pas, peu m'importe et regarde les sucettes que j'ai acheté. Si tu regarde bien, l'emballage des sucettes a changé, ça me donne presque envie de le manger ... tellement il est si bien fait. »

Il n’y fait guère attention. Les sucettes, c’pas ce qui l’attire réellement. Il préfère les femmes. Les mures et fragiles, qu’il peut enrôler en moins de deux minutes. Un rictus se dessine sur ses lèvres et il lève les yeux au ciel en apercevant son frère partant vers les toboggans utilisés par des gamins de surement cinq ou sept ans. Il le regarde s’amuser comme un idiot. Non pardon, Dae Sik est son idiot de frère, ça tout le monde le sait. Dae Sik ment tout le temps à Myung pour l’attirer dans ses pièges, comme aujourd’hui. Piège ou pas, il serait venu, fallait savoir.

« PETIT GNOME , viens là ! tu fais quoi avec l'arbre ? ne me dis pas que t'essaies de te reproduire avec ! Je sais pas même pas si une fille ou un gars ... »

Pe… Petit Gnome ?

Il le regarde d’un air ahuri. Dae Myung lève les yeux au ciel. Il peut être casse-pied son frère, quand il s’y met. Mais Dae Myung se refuse de briser les rêves de petit garçon têtu et acharné. Il se déplace lentement, laissant son pauvre arbre sur lequel il se tenait si bien. Il déteste cet endroit, mais Dae Sik ne le savait surement pas. Dae Sik ignore encore bien des choses de son petit frère encore aujourd’hui. Il ignore qu’il lui arrive de mentir sur les endroits où il peut se tenir la nuit quand sa colocataire le questionnait, ou que Maman Lee lui demande s’il mange bien. Non, il ne mange pas bien. Il s’enfile des sandwichs le midi et passe par une salade de supermarché le soir, de quoi le rendre bien maigre pour son âge, de quoi bien alerter Maman Lee si elle le voyait. Elle lui dirait : « Hey, mais t’as pas un gramme sur l’os, mon fils. Quand t’étais petit, t’étais le plus gros bébé de la famille. Même Dae Sik… » Tout revient toujours à son jumeau ou Dae Hee. Ils ne sont pas les chouchous – dans cette famille, il n’y en a pas. Seulement, quand Maman Lee parle à l’un de vous, elle rapporte toujours le reste de la famille en soulignant bien les faits de sa voix stridente. Dae Sik se moque toujours. Dae Hee l’ignore. Et lui, Dae Myung, il l’écoute, comme un con, et se tait avant de partir à la fin de son monologue.

« YAH ! Qui c’est le gnome, petit crétin ! »

Il se rue vers son frère pour l’attraper par les pieds tandis qu’il glisse dans le toboggan, en riant. Dae Sik est un crétin, certes, mais le plus mignon des crétins que l’on puisse avoir eu en guise de frère. Dae Myung a beau ne jamais montrer ses sentiments, quand il s’agit de Dae Sik, ou de Dae Hee, il ne cesse de se montrer alerter quand ils ne répondent pas à ses appels, ou qu’ils n’arrivent pas à destination de leur lieu de rendez-vous. Dae Myung ne pouvait cesser de s’inquiéter pour eux, comme un « grand » frère pourrait le frère. C’est exactement ça.

« Tu vas voir ce qu’il va te faire le gnome. »

Il l’attrape par les pieds et le tirait vers lui. Ils tombent déjà un à un dans le sable moue qui entoure le toboggan et les multiples autres « attractions » de ce parc pour enfants. Oui, oui, parc pour enfants, parc de jeux, n’est-ce pas la même chose ? Dae Myung se rue sur son frère pour l’attraper par le bras. Il entoure son cou gentiment et l’écrase de tout son poids en fronçant les sourcils. Dae Sik a beau être le grand frère, Dae Myung a toujours battu son frère dans ses conneries.

« C’est qui le gnome, maintenant ? Allez. Passe une de tes sucettes, si ça te chante. Ca pourra m’occuper autrement qu’à essayer de t’étrangler. »

Il se redresse doucement en tapotant la tête de son frère. Oh, une sucette à la cerise…



• • • • • • • • • • • • • • • • • • • • • •
But hold your breathe Because tonight will be the night That I will fall for you Over again Don't make me change my mind Or I won't live to see another day I swear it's true Because a girl like you is impossible to find You're impossible to find ♦️ myungmyung&eunnie
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: And in a moment the memories are all that remain ★ daedae-hyung   

Revenir en haut Aller en bas
 

And in a moment the memories are all that remain ★ daedae-hyung

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quel moment vous a le plus marque dans l'annee electorale USA?
» En ce moment à la télé...
» Un moment de déprime [Libre]
» Un petit moment de réconfort
» Mash sur direct 8 en ce moment

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
summer ☁ cloud ::  :: ϟ le parc :: ❝ le parc de jeux-