AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ET VOILA LA VERSION 3 DU FORUM SOUS VOS YEUX ! VENEZ COMMENTER ♥ ET SIGNER LE RECENSEMENT

Partagez | 
 

 two crazy chicks in the streets, it kills ! ft. Jungie'chou ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Sun Hei Ryun
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ CITOYEN

HUMEUR : Bah ça dépend de toi babe ~
MESSAGES : 49

MessageSujet: two crazy chicks in the streets, it kills ! ft. Jungie'chou ♥   Sam 25 Aoû - 11:49


Jungie & Sunny

L'appartement dans lequel je vivais... ou plutôt celui que mon cheeer et tendre ami Myungmyung me laissait squatter, n'était déjà pas un endroit très calme en général. C'est vrai qu'entre notre petit rituel du « truth and dare sans le truth » et nos engueulades quasi-quotidiennes, les moments où l'on pouvait profiter du silence étaient rare. Mais ça ce n'était rien comparé au vacarme non-stop que nous faisions, moi et une très bonne amie d'enfance : Eun Jung rebaptisée Jungie'chou. Elle a été l'une des toutes premières personnes avec qui j'ai accroché dès mon arrivée à Incheon. Les parents de la rousse, parents qui au passage ne s'occupaient pas du tout de leur fille, étaient plus ou moins amis avec les miens. Enfin surtout ma mère qui adorait prendre soin de son image. Et c'était d'ailleurs pour cette raison qu'elle avait accepté que Jung vienne si souvent à la maison. C'te vieille mégère détestait rendre service aux autres, alors c'est limite si elle ne m'aurait pas dit qu'elle n'en avait rien à secouer des histoires des autres. Mais bref elle avait accepté et c'est comme ça que mon actuelle soeur-jumelle se retrouva plus souvent chez moi que dans sa vraie maison. M'enfin elle ne devait pas s'ennuyer avec ma mother moitié hystérique qui criait H24 et mon père qui lui, restait stoïque comme un moine ou une représentation de bouddha. Les deux opposés quoi. Exactement comme moi et Jungie à l'époque. Car oui, la sublimissime jeune femme qu'elle est devenue, bah elle ne l'a pas toujours été. No, no no. Les filles perfect dès la naissance ça n'existe pas bro'... comment ça tu m'crois pas ? Okaaay, alors va dans l'hosto le plus proche de chez toi et on verra ensuite ! Bref je m'égare. J'disais donc que la miss était en ce temps-là, plutôt effacée et timide. Et d'après ce qu'elle m'a dit un jour, c'était un peu grâce à moi et ma crazy family qu'elle avait réussit à changer. Je vous raconte pas le choc que ça été quand j'ai appris que des gens aussi fous que nous pouvaient aider d'autres personnes. J'avais même cru qu'elle s'était enfilée trop de pots de Nutella à la suite quelque chose du genre. Aaah que de délires nous avions eu toutes les deux. Il fallait bien avouer qu'une fois ensemble, nous étions juste incontrôlables. Unstoppable babe ♫ Entre fous rires, délires, pétages de plombs, vannes amicales venues d'un autre univers, confidences et racontage de life à une heure du matin, nos journées étaient toujours bien remplies. Et j'étais presque sûre que celle-ci allait l'être aussi.

Cette nuit-là nous étions partis pour le pays de Morphée, et de ces copines du sommeil, vers deux ou trois heure du matin. Après s'être extasiées devant plusieurs épisodes « trop choupinouninet » d'un certain drama-romantique -et oui, j'en regardais parfois- nous en avions marre de rester assisse en s'empiffrant de pop-corn. Donc comme souvent, ça s'était finit avec de la musique à fond et deux p'tites rousses complètement à l'Ouest en train de danser et chanter comme des échappées de l'asile. Sans même nous en rendre compte nous avions finis par nous endormir, exténuées, dans des positions très... spéciales on va dire. Entre moi qui avait les jambes perchées sur un mur et Jungie qui avait la moitié du corps par terre, on devait être très drôles à voir... D'ailleurs j’espérais que Myung n'en avait pas profiter pour nous prendre en photos ! Rien qu'à cette idée je m'étais réveillée en sursaut, fis une sorte de galipette arrière raté pour finalement atterrir sur le sol comme une grosse shit.

« Saleté de parquet... 'faudrait que j'arrive à convaincre Myungmyung de changer pour d'la moquette tiens. »

Après avoir ronchonner dans ma barbe et ramper jusqu'au meuble le plus proche, histoire d'avoir un appui pour me relever, je remarquais que ma potesse de -presque- toujours dormait encore. Hinhin. Une idée plus qu'amusante traversa alors mon esprit tordu. Je m'étais faufilée jusque dans la cuisine et y avait pris toute sorte d'instrument de cuisine. 'fin toute sorte disons plutôt une grosse louche et le couvercle d'une des poubelles, et tout ça en fer s'vous plaît. Une fois revenue dans la chambre j'avais marqué un petit temps d'arrêt. Je voulais être sûre que Jungie était bien en train de dormir. Apparemment c'était bien le cas, alors je sauta sur le lit et martela le couvercle avec la dite cuillère. Étrangement ça avait fait encore plus de bruit que ce que je croyais.

« DEEEEEEEEEEEBOUUUUUUUUT MA PETITE JUNGIECHOUUUUUUUUU ♥ »


Commencer la journée d'une façon fun : Check ! La réaction de ma jumelle m'avais tellement faite rire que j'étais de nouveau au sol en train de me tenir les côtes. Ensuite, j'avais esquissé un petit sourire tout mimi à Jungie qui voulait dire : « m'en veux pas, c'était plus fort que moi. » Ce passage amusant terminé, je m'étais dirigée vers la salle de bain, avec quelques fringues chopées au feeling, histoire d'en sortir tout beau tout propre. -ouais parcequ'au féminin ça le fait pas quoi- Une fois fait, mon estomac qui criait qu'il avait trop la dalle, m'emmena jusqu'à la cuisine. Et là le rêve. Tout je dis bien TOUT était déjà prêt. What the fuck ? Alors que Myungmyung ne faisait jamais ça en général. Peut-être qu'il voulait se faire pardonner quelque chose ? Non. Ou maybe était-il devenu gentil tout à coup ? Suurtout pas ! Un Myung gentil c'est pas normal et ça fait peur. Ou sinon, quelque chose de beaucoup plus plausible, il savait que la « copine que j'adore trop trop trop qui vient ce soir » c'était Jungie'chou ? En même temps j'avais vu, il y a quelques jours, une photo de ma sœur chérie en fond d'écran de son portable. Pour tout dire je me demandais bien ce que ça cachait, mais je réservais mon interrogatoire pour plus tard. Le miss détestait que je fouine dans ces affaires et c'tait sûr que ça ne serait pas mieux dès le matin. Je m'étais donc contentée de me ruer sur toute la nourriture qu'il y avait déjà sur la table et qui attendait sagement d'être mangée. C'est là que je vis une petite note sur le frigo'. « Ryunie, ne va pas croire que je suis devenu gentil ou quoi que ce soit. Tu t'en souviens pt'être pas mais c'était mon gage donc voilà... ET JE T'INTERDIS DE DIRE A EUNNIE CE QUE T'AS VU SUR MON PHONE ! C'clair ? » … J'avais laissé un léger rire s'échapper tout en faisant de ce mot, une boulette de papier.

« Eunnie hein ? Et tu crois que je vais croire ça ? Tss, t'es bien naïf mon p'tit chou à la crème. »

Jungie quant à elle, n'était pas encore arrivée. Me demandez pas ce qu'elle faisait, i dunno. Mais une chose était sûr, c'était qu'elle prenait tout son temps. Perso' je n'allais pas me plaindre, ça me faisait plus de miam-miam rien que pour moi ! Héhéhé....
© fiche créée par ell




Sun "Sunny" Hei Ryun.
« La vie c'est comme un jeu et autant en profiter parce qu'à la fin, quand tu es "Game Over", personne ne viendra te dire "Try Again". - RAIN BIRD »

Revenir en haut Aller en bas

Sam Eun Jung
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ CITOYEN

MESSAGES : 90

MessageSujet: Re: two crazy chicks in the streets, it kills ! ft. Jungie'chou ♥   Mer 29 Aoû - 12:04

Ce n’est pas génial de pouvoir squatté l’appartement de celui avec qui vous couché ? Si. Voir sa tête en me voyant dans son appartement alors qu’il ne m’y avait pas invité : mémorable. Oui, le pauvre n’avait pas choisis la meilleure colocataire. Ma cher amie d’enfance avec qui je passais le plus clair de mon temps avait décidé –je ne sais pas par quel malheur- de vivre avec Myung. Toutes les deux ne lui avons jamais demandé son avis pour savoir s’il voulait bel et bien de ma présence chez lui. On s’en foutait bien. Depuis toujours je passais ma vie avec elle. Depuis les premiers jours ou nous avons parlé. Puis, un lien s’est tissé entre nous et grâce a elle, j’ai retrouvé un famille. Oui, j’allais très souvent chez elle quand je n’étais qu’une adolescente. Sa famille me recevait quand je voulais. Bien sur, ma mère n’en voyait aucun inconvénient. Elle disait que comme ça elle verrait moins ma tête a la maison et que sa lui ferait des vacances. Et je pus la détester encore plus. Enfin bon, maintenant je suis très bien sans elle puisque j’ai toujours ma Ryunie’chérie. Et oui, je ne peux plus me passer d’elle et même de sa famille. Ce n’est pas mignon ça ? Bien sur que si. Enfin bon, cette fille est a moi.

Cette fois-ci, nous nous étions endormis tôt. Il n’était que 3h du matin quand Ryun et moi avons décidés de nous endormir. Il faut dire que nous avions toutes les deux passés de longue semaine et qu’une bonne nuit de repos il nous en fallait. Notre soirée n’avait pas été fatigante. Nous avions commencé par regarde quelques épisode d’un drama romantique. Moi, j’adorais ça parce que je critiquais tout les moments ou ils disent s’aimer et je crois bien que Ryun se force a en regarde avec moi. Mais nos heures devant la télé nous avait vite lassés et comme a chacune de nos soirées toutes les deux, musiques et danses sont de la partie. Danser un plein milieu de sa chambre, n’écoutant même plus la musique. Evidement cette activité nous mis chaos en quelques minutes. Bien vite, nous nous sommes endormis par terre, sans même se rendre compte des positions que nous avions choisis pour dormir. J’espérais que Ryunie’chérie allais me laissé dormir le plus longtemps possible ou que Myung ne s’amuse pas a nous réveillé en partant au travail le matin. S’il faisait ça, je le ratatinerais au sol et il n’irait même pas au travail tellement ma rage se serait acharné sur lui. Je passais une bonne nuit bien que le sol de chez eux n’est pas très confortable. Je ne demandais qu’à dormir, rien de compliqué quand même. Je sus que Ryun c’était levé avant moi, je l’avais entendue mais je n’avais surement pas ouvert les yeux. Sa mini cascade pour se relever n’avait pas été très discrète mais très vite je me rendormais.

J’aurais dus m’en douter, mon amie avait préparé un coup. Ce n’est que quand j’ai entendu se bruit assourdissant, me retirant alors de mon profond sommeil que je compris qu’un meurtre allait commit aujourd’hui. Elle cria en même temps : « DEEEEEEEEEEEBOUUUUUUUUT MA PETITE JUNGIECHOUUUUUUUUU ♥ ». Je voulais juste la tuer, me lever et enfoncer sa tête dans le sol. Aish, je ne pourrais plus rendormir maintenant et elle ne me laissera même pas un petit espoir de sommeil. Au son de ces instruments j’avais laché un petit cri, prenant l’oreiller pour le mettre contre mes oreilles.

« Casse toi la ! Je dors putaaaaaaaaain. Va préparer a manger au lieu de me faire chier. » Dis-je en lâchant un grand soupire, tapant mes mains et mes pieds contre le sol.

Je n’avais pas envie de me lever et je comptais bien prendre mon temps. En tout cas celui qui lui faudrait pour préparer notre petit déjeuner parce qu’en tant que grand glandeuse professionnelle, je n’allais pas l’aider. Surtout pas après ce réveil a la con. Cette journée commençait bien. –oupas- J’allais tout de suite a la salle de bain pour me remaquiller, me recoiffer et mettre sur mon corps parfait, des habits potable. Je passais un coup d’eau sur mon visage pour me réveillé bien que celui que Ryunie’chérie m’avait fait était efficace. J’attendis encore un petit moment avant de la rejoindre. Je me demandais bien ce qu’elle faisait. Je n’entendais aucun sont de la cuisine et ne sentais aucunes odeurs me donnant envie de la rejoindre. Peut-être était-elle affalé dans le canapé en train de m’attendre alors que moi j’attends justement dans la chambre. Je riais a l’idée que nous restions comme cela pendant quelques heures. Devrais-je me recoucher ? Non, j’allais la rejoindre dans la cuisine. Aller, elle a surement fait quelque chose.

Quand je fus arriver dans la cuisine le sourire aux lèvres désormais je remarquais toute de suite la multitude de manger sur la table. Ca ne pouvait pas être elle. Comment avait-elle fait ? Je n’allais pas m’en plaindre parce que j’allais pouvoir me remplir le ventre dès le matin mais je me demandais d’où sortait tout cela. En regardant tout ce qu’il y avait dessus, je préparais déjà ma vengeance. Je m’asseyait autour de la table ou elle était déjà en train de manger.

« Je ne peux pas croire que tu as fais cela pour moi. Que t’ai-t-il arrivé ? Qui a fait ça ? » Lui dis-je encore surprise.

Maintenant, c’est l’heure de la vengeance. Je pris un pain de mis ainsi que le Nutella pour me faire une tartine. Dès le matin, nous étions déjà en train de nous raconter des conneries et en faire d’ailleurs. Je me levais, la tartine a la main en disant que je vais chercher du lait dans le frigo. Je passais derrière et m’arrêta passant ma main devant son visage. Je collait la tartine sur son visage en la prenant avec moi

« Ca c’est pour m’avoir empêché de rêver plus longtemps ! » Dis-je.

Je n’allais pas en rester la, et elle non plus. Elle me courra après pour se venger mais malheureusement, elle n’avait rien a porté de main pour m’en mettre aussi. Moi j’avais tout prévu et une fois dans le salon je la fis tomber sur la canapé pour me mettre au dessus d’elle et l’emprisonné en dessous de moi. Je pris de la confiture sur mes doigts et en mis sur ces deus joues. Je riais alors qu’elle se débattait pour m’enlever d’elle. Dommage pour elle, ma position me permettait de la serré contre moi.

« Ca c’est parce que tu encore plus jolie comme ça et que tu sens bon la fraise. »

Nous n’avons pas mis longtemps a éclaté de rire sur le canapé. Ce genre de chose, nous avions l’habitude. Puis nous nous imaginions la réaction de Myung s’il nous voyait dans cette position et cette remarque nous finis de nouveau rire. Nous perdions tout sérieux dans ces situations la. Nous sortions conneries sur conneries. Qu’est ce qu’on aimait faire ça. Tout ça nous fis rire mais moi j’avais toujours faim. Ma pauvre tartine de Nutella avait finis sur son visage et non dans mon estomac. Je me rendis aussi compte qu’elle allait ENCORE se venger. Nos histoires ne se finiront jamais. Je me redressais et la regardais du dessus.

« Bon alors madame après que tu ais pris une douche, parce que tu en as besoin la, Qu’est ce que nous faisons ? Ne restons pas ici ! »


Let me time to get used to that love. Can I love you this much? Can I give you my heart?.•°¤ Mags
Revenir en haut Aller en bas

Sun Hei Ryun
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ CITOYEN

HUMEUR : Bah ça dépend de toi babe ~
MESSAGES : 49

MessageSujet: Re: two crazy chicks in the streets, it kills ! ft. Jungie'chou ♥   Ven 2 Nov - 19:09


Jungie & Sunny

Jungie'chou... Si tu savais comme j'ai eu envie de t'anéantir à ce moment-là. Non mais franchement pour une fois que la cuisine de Myung était à peu près potable tu aurais quand même pu me laisser déguster un peu plus de choses non ? Aich. M'enfin bon je m'y attendais quand même pas mal, tellement que je ne fus même pas surprise de voir atterrir sur mon visage une énorme tartine de Nutella. En même temps j'avais moi-même gâché ton sommeil alors c'était tout à fait normal. But girl, tu savais pourtant très bien que je n'étais pas le genre de fille qui allait laisser passer ça sans réagir. A peine quelques petites secondes après la rencontre Nutella-Face je m'étais lancée à la poursuite de mon amie de -presque- toujours. Tch. Me faire courir dès le matin, très mauvaise idée ma vieille. Enfin c'était ce que je pensais jusqu'à ce que je me retrouve sur le canapé, maîtrisée par la miss qui était à peine plus forte que moi... Bon d'accord j'avoue, j'avais la force d'un pissenlit et alors ? Brefons. Elle m'avait donc bloquée et pendant que je me débattais comme une malade pour m'en sortir saine et sauve, la sournoise en avait profité pour me faire un masque à la confiture de fraise. Au moins personne ne pourrait dire que je ne sentais pas bon. Nous étions restées dans cette position pendant un bon petit moment à rire et rire encore sans même se parler. Connexion wi-fi des jumelles mon pote. Quand nous en eûmes marre et surtout quand l'estomac de Jungie lâcha un bruit sourd assez impressionnant on se dirigea toutes les deux dans la cuisine. Enfin pour ma part avant de me foncer me goinfrer de toutes ces merveilleu- non. C'était des plats de Myung l'apprenti-assassin alors ça ne pouvait pas être merveilleux. Disons plutôt que c'tait mangeable, à peine hein. Erm j'disais donc qu'avant de me remplir le ventre je m'étais d'abord débarbouiller, histoire de ressembler à quelque chose. -même si avec la choucroute que j'avais sur la tête c'était pas gagné- Then je posa donc mes petites fesses sur la chaise en face de mon amie pour l'avoir dans mon champ de vision, qui sait quelle connerie elle pourrait encore nous pondre. Je la fixa un moment tout en essayant de cacher à quel point cet abruti de Myung était un bon cuisinier et que ce qu'il avait préparé était succulent. J'engageais finalement la conversation.

« Aaauuu fait ! Pour répondre à ta question chère Jungie, c'est un certain Myungmyung qui a préparé ce "festin". T'sais mon coloc' là, bah je peux t'assurer que c'est pas tous les jours qu'il nous sort ce genre de repas. En général il se fait à manger rien que pour lui et je dois me débrouiller toute seule eet... bah tu me connais moi et la cuisine hein. »

Je laissa échapper un petit rire tout en me souvenant du jour où j'avais essayé de faire un gâteau d'anniversaire pour ma potesse. Elle était venue à la maison et attendait sagement que je termine mon chef d’œuvre. Œuvre qui se termina par un immense chantier avec de la farine sur les murs, des œufs cassés éparpillés un peu partout sur le sol etc. Depuis je m'étais plus ou moins promis de ne pas me lancer dans des choses trop complexes côté miam-miam. Puis une idée lumineuse traversa mon esprit à une vitesse fulgurante. Une idée de vengeance. Héhéhé tiens-toi prête Sam Eun Jung, tu vas en baver aujourd'hui. Cette dernière m'avait demandé ce que nous allions faire aujourd'hui et c'est alors qu'un autre plan germa dans ma petite tête. Je voulais absolument en savoir plus sur la relation Jungie/Myung et je savais pertinemment que ça ne serait pas facile. -surtout du côté de mon coloc'- Pour cette raison j'avais décidé de mettre en confiance mademoiselle avant de lui soutirer un maximum d'infos'. Si ça c'était pas du génie pur je sais pas ce que ça pouvait être.

« Hum... Ça te dis une journée rien qu'entre filles ? Au centre commercial ? Et oooof course on commence par... LE SHOPPING ! »

… Oui bon je restais une fille malgré tout et oui j'adorais le shopping, quoi de mal ? Rien puisque je dépensais mon propre argent dedans. Mais bref, pendant que la première phase de mon stratagème number two se mettait doucement en place, je décidais de m'occuper du numéro un. Celui qui allait être beaucoup plus amusant. Sans dire un mot, je fis signe à Jungie que j'allais prendre une douche. Faux. Je m'étais infiltrée dans la salle de bain et y avait discrètement choppé le premier shampoing qui passait. Ensuite, j'avais fais coulé l'eau pour faire comme si je me lavais vraiment pour finalement me glisser en dehors de la pièce sans faire de bruit. Heureusement pour moi je connaissais les moindres recoins de cet appart' et je savais très bien comment faire pour me retrouver derrière ma proie sans qu'elle ne remarque rien. A pas de souris donc -'fin je rampais presque mais bon- je m'étais faufilée jusqu'à ma victime, et avant qu'elle ne se rende compte de ma présence, j'avais pressé le plus possible le shampoing qui coulait maintenant sur la tignasse rousse de mon amie d'enfance.

« M'en veux pas Jungie mais t'en avais vraiment besoin là. »

Le visage angélique et un sourire plus que rieur scotché au visage je me préparais déjà à courir. One again.
© fiche créée par ell




Sun "Sunny" Hei Ryun.
« La vie c'est comme un jeu et autant en profiter parce qu'à la fin, quand tu es "Game Over", personne ne viendra te dire "Try Again". - RAIN BIRD »

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: two crazy chicks in the streets, it kills ! ft. Jungie'chou ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

two crazy chicks in the streets, it kills ! ft. Jungie'chou ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» First Night : " A Crazy Man in Délirium" [pv Ed Free & Hélène Metz]
» Inscriptions Chicks
» Crazy Minds
» Chicks of fame
» 03. Redhead, you konw you're driving me crazy right ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
summer ☁ cloud ::  :: ϟ centre ville-