AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ET VOILA LA VERSION 3 DU FORUM SOUS VOS YEUX ! VENEZ COMMENTER ♥ ET SIGNER LE RECENSEMENT

Partagez | 
 

 Illa Illa feat shin ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Seo Myong Yuk
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ ÉTUDIANT

MESSAGES : 173

MessageSujet: Illa Illa feat shin ♥   Dim 26 Aoû - 13:08

illa illa

shin il & myong yuk


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
Myong a une façon d’être qui parfois peut énerver n’importe qui, le faite qu’il dise toujours ce qu’il pense lui a déjà causé quelque ennuie, mais il s’en est toujours sorti avec succès. Mais voilà avec Shin s’était autre chose, il s’était disputé et battu, myong avait encore un peu les traces des doigts de shin dans son cou. Car oui, il l’avait étranglé tout ça parce qu’il a su qu’il était bisexuel et qu’il aimait les hommes. Myong a vite perdu le contrôle, sa joie de vivre n’était plus et son sourire avait disparu. Il a utilisé la violence alors qu’il ne l’avait que rarement utilisé avant, voir même jamais utilisé. Mais il l’avait fait et shin s’était retrouvé avec un œil au beurre noir, il y avait été un peu fort mais shin a été vraiment dure dans ses paroles, beaucoup trop dure ce qui l’a vite blessé et énervé. Bien sûr, cela c’était arrangé jusqu’à ce qu’il découvre la vrai raison du pourquoi shin déteste les homosexuels. Une raison pour lui qui n’est pas valable, qui est tout sauf valable, alors il fut blessé encore une fois. C’est fou comment shin arrive à le blesser vite alors que d’autre n’y arrive jamais. Il semble vouloir paraître bien devant shin mais le faite qu’il aime les hommes baissent leur amitié et leur relation, cela attristait le jeune myong mais il ne pouvait pas changer cette partie de lui, c’est complètement impossible.

Myong était resté de son côté pendant une semaine, il n’a pas cherché à revoir shin après la dernière prise de tête car ses paroles l’ont blessé une nouvelle fois et qu’il était sûrement vexé par les paroles que lui avait dit l’étudiant mais il ne les retirera pas. Il le pense vraiment tout ce qu’il lui a dit, il le trouve complètement puéril mais il ne pouvait pas s’empêcher de le trouver complètement con, mais c’était Shin. Et cela faisait une semaine qui ne l’avait pas vu et il ne pouvait pas s’empêcher de se sentir mal en sachant qu’ils étaient en froid. Myong avait étudier pendant cette semaine, il a passé quelques examens orales comme à chaque fin de trimestre et cette fois c’était fini, plus d’examen avant un bout de temps. Alors il serait peut-être temps qu’il bouge un peu et qu’il aille voir shin pour qu’ils discutent un peu tous les deux et qu’ils essayent de se retrouver un peu, cela ne leur fera pas de mal, il le sait. Myong s’était habillé pour aller travailler comme à son habitude, il avait gardé son sourire toute la journée, il ne pouvait pas décevoir ses clients et il n’allait pas non plus se pourrir la vie, ce n’est pas son genre. Il aime trop vivre pour ça.

Après un service assez long et épuisant, myong retourna chez lui pour prendre une bonne douche, pour se reposer également avant de partir à la recherche de Shin. Myong dorma pendant une heure environ, il était 18 heure et il était temps pour lui d’y aller, il s’était habillé comme à son habitude avec beaucoup de style et de soin. Il était sorti de chez lui après avoir fermé la porte, il avait croisé ryun cette petite garce qu’il ne peut pas supporter, c’est presque maladif. Se dirigeant vers l’arrêt de bus d’un pas sûr, il monta dans celui qui l’emmènera dans le quartier résidentiel où vivait shin. Il espérait vraiment que shin y était sinon, il irait voir ailleurs, il avait toute la soirée pour le trouver et il le trouvera, il le sait. Myong arriva à destination, il marcha pendant quelques minutes avant de grimper les escaliers jusqu’à l’appartement de shin. Il s’arrêta devant la porte et respira calmement avant de toquer, se retournant pour regarder le quartier en espérant que shin était bien là.

Il entendit la porte s’ouvrir et se retourna au même moment avant de voir le visage de shin qui n’avait pas changé. Son œil allait beaucoup mieux cela se voyait et myong était soulagé, il n’aurait pas voulu défigurer Shin lui qui a un physique aussi parfait. « Salut, shin. » dit-il en plongeant son regard dans le sien. Myong n’osait pas trop sourire de peur que shin le prenne mal, de peur qu’il pense qu’il se foutait de lui mais ce n’était pas le cas. Il était là pour discuter et remettre les choses bien en place. Myong se racla la gorge avant d’afficher un petit sourire. « Je suis désolé de ne pas être venu plus tôt mais j’avais des examens donc je bossais énormément et j’avais très peu de temps pour moi. » Nan, il ne se cherchait pas une excuse, il voulait juste lui dire la vérité, il ne voulait plus rien lui cacher sauf ce qu’il pense de lui, ça il allait le cacher, il valait mieux. Myong tourna la tête quand il vit un homme passé derrière lui, un homme… qui semblait tout sauf fréquentable, il sentit ses poils se dresser et un frisson parcourra son corps.

C’est exactement le genre de mec qui fait peur à myong, ouais il avait peur de ce genre de mec parce qu’il faisait peur tout simplement, c’était des drogués et des alcooliques, ceux qu’il pouvait croiser dans le bar mais il y avait du monde autour d’eux alors que là, il n’y avait personne à part Shin. Nan, il ne pourra jamais vivre dans un appartement à côté de ce genre de mec, c’est pas possible. Quand le mec rentra dans son appartement, myong reposa son regard sur le visage shin et plus particulièrement sur son œil. Il tendit sa main vers lui, hésitant au début avant de froler doucement le contour du bleu qui n’y était presque plus. « Je vois que ton œil va beaucoup mieux, je suis content, je m’en voulait de t’avoir fait ça en faite. J’y ai beaucoup réfléchi et je pense mettre un peu trop emporté, encore une fois je suis désolé. » dit-il en éloignant sa main doucement. Il passa une main dans ses cheveux assez gêné avant de le regarder dans les yeux pour voir si il était énervé ou pas. « Je ne veux pas qu’on reste en froid tous les deux, je pense qu’on a besoin de se retrouver un peu. » dit-il en pensant légèrement la tête sur le côté. Si il se prenait un vent, il recommencera demain et tous les jours si il continuait à lui dire non. Myong ne baisse jamais les bras, jamais.


Revenir en haut Aller en bas

Won Shin Il
Voir le profil de l'utilisateur


http://www.edensquare.tumblr.com/
avatar

❧ CITOYEN

HUMEUR : mauvaise. j'ai l'impression que tout va mal dans ma vie.
MESSAGES : 94
LOCALISATION : ça ne te regarde absolument pas.

MessageSujet: Re: Illa Illa feat shin ♥   Dim 26 Aoû - 16:00


« si seulement tu pouvais comprendre… »
Mais comprendre quoi ? Je n'avais même pas pu lui poser la question car à peine elle était sortie de sa bouche, il s'était déjà endormi sous mes yeux. J'avais serré les dents quelques instants, avant de sortir de sa chambre, fermant doucement la porte derrière moi. Je m'étais adossé contre elle, soupirant un peu en appuyant ma tête contre le panneau en bois... Ouais, je ne comprenais pas, et je ne comprendrais jamais. Et ça faisait chier, ça faisait bien chier. J'étais resté encore quelques instant dans l'appartement, vérifiant qu'il dormait bien et qu'il n'avait pas mal au cou, avant de rentrer une nouvelle fois dans la chambre, me souvenant d'avoir oublier quelque chose. J'avais juste enlevé la serviette qui était restée autour de son cou pour éviter qu'il ne s'étouffe avec durant son sommeil, la posant alors sur un meuble non loin, avant de définitivement partir de chez lui.

Une fois que j'étais rentré chez moi, je n'ai pas pu m'empêcher de frapper un grand coup fort dans le mur, le cassant presque tellement les murs de mon appartement étaient fins. Mon poings en avait aussi pris un coup, et j'étais allé me mettre quelque chose dessus pour ne pas me retrouver avec une main déformée, tout en espérant ne pas m'être cassé quoi que ce soit. Tout en faisant maladroitement mon bandage, je pestais après Myong Yuk, qui, sérieusement, m'avait tapé sur les nerfs. J'étais venu, gentil, m'excuser, et tout ce qu'il avait trouvé à faire, c'était m'en refoutre plein la gueule. Il pouvait toujours courir pour que je revienne vers lui, j'avais mes limites. Je m'appuyais un peu sur le plan de travail, passant ensuite ma main non torturée dans mes cheveux pour les ébouriffer un peu, avant de me décider que dormir était la meilleure des choses à faire... il était 4 heures du matin.

Une semaine avait passé depuis ça, et tout les jours je vérifiais que mon oeil s'arrangeait. La marque s'était bien éclaircie, mais... elle se voyait toujours un peu. Je me demandais quand est ce qu'elle allait enfin totalement disparaître, mais heureusement, ce n'était plus douloureux depuis un bon moment, et sourire n'était donc plus un problème pour moi. J'avais traîné la majeure partie de ma semaine chez moi, à ne rien faire à part me poser sur mon minuscule balcon pour fumer, ou bien m'allonger sur mon canapé en fixant d'un regard vide mon plafond qui, décidément, n'était pas des plus propres, je me demandais même ce qu'avait pu en faire le locataire précédent. Quoique.... non. C'était mieux pour moi de ne pas savoir ce qu'il avait fait dans ce studio avant moi.

J'étais actuellement sur le balcon, mon dos nu collé contre le mur de l'immeuble en même temps que je regardais les gens passer dans la rue. Je tirais régulièrement des bouffées de ma cigarette, levant les yeux au ciel pour le voir s'assombrir petit à petit... c'était pas bon ça. Je soupirais, jusqu'au moment ou j'entendis quelqu'un toquer à ma porte. Je fus très surpris, et je retournais à l'intérieur, posant ma cigarette dans le cendrier posé sur la table basse - le fameux avantage de vivre seul, c'est qu'on pouvait faire tout et n'importe quoi - avant de me diriger vers la porte d'entrée. Je me regardais... et ouais, ça se voyait clairement que je n'attendais personne. J'avais un juste un pantalon... vraiment JUSTE un pantalon sur moi, et je n'étais absolument pas coiffé. Je soupirais, passant une main dans mes cheveux pour les mettre un peu mieux sur mon crâne, avant d'ouvrir la porte.

Je baissais un peu les yeux pour apercevoir... Myong Yuk. Mon regard se durcit instantanément, et je m'appuyais un peu sur le mur à côté de moi tout en croisant les bras sur mon torse. Moi, rancunier ? Jamais... « salut, shin. » Je me contentais de lever ma main pour le saluer, n'ayant absolument pas envie de lui parler. OUI, j'étais un gamin, il l'avait répéter encore et encore la dernière fois qu'on s'était vu, alors je ne voyais pas la raison pour changer mon comportement. Je replaçais ma main contre mon autre bras, tout en le regardant. « je suis désolé de ne pas être venu plus tôt mais j’avais des examens donc je bossais énormément et j’avais très peu de temps pour moi. » Je hochais juste un peu la tête, tout en me concentrant pour ne pas afficher une tête qui semblerait dire ' j'en ai rien à foutre, fais ta vie '

Un gars passa derrière Myong Yuk, et je le vis frissonner. Moi, je me contentais de lui faire un signe de tête pour le saluer, et lui me répondit par un signe de la main. Est ce que Myong avait eu peur de ce type ? Je n'en voyais pas la raison. Il était plutôt sympa quand on ne s'attardait pas à son apparence de bourrin... Quand mon voisin rentra chez lui, je retrouvais l'attention du mec qui avait osé me déranger. Je le vis approcher sa main de moi, et par réflexe, j'eus un léger mouvement de recul. Il se contenta de frôler la marque, tout en me disant : « je vois que ton œil va beaucoup mieux, je suis content, je m’en voulais de t’avoir fait ça en fait. j’y ai beaucoup réfléchi et je pense mettre un peu trop emporté, encore une fois je suis désolé. » Je hochais un peu la tête avant de marmonner : « c'est oublié »

Je le fixais toujours, m'attardant un peu sur ses lèvres où trônait un petit sourire. « je ne veux pas qu’on reste en froid tous les deux, je pense qu’on a besoin de se retrouver un peu. » Je le regardais un peu froidement quelques instants - j'étais certes idiot, mais j'étais loin d'avoir la mémoire courte -, avant de me décaler un peu et d'ouvrir un peu plus la porte pour lui marmonner : « tu peux entrer. » Une fois qu'il fut dans mon studio, je refermais la porte derrière lui, et le pousser un peu à ne pas rester devant l'entrée. Je finis par le dépasser, pour prendre ma clope qui fumait encore dans le cendrier sur la table basse. J'en tirais une bouffée, avant de lui montrer le canapé du bout du doigt. « tu peux t'installer, fais comme chez toi, moi je vais me changer... enfin m'habiller. »

Et je partis en direction de la pièce qui me servait de chambre, passant encore une fois ma main dans mes cheveux, ma cigarette calée entre mes lèvres. J'ouvris la fenêtre une fois que j'eus fermé la porte derrière moi, et la finis avant de la jeter dehors, me fichant éperdument de si le mégot atterrirait chez quelqu'un ou sur la tête d'un passant. J'ouvris mon armoire avant de prendre un t-shirt au hasard, et de prendre un pantalon un peu plus correct qui traînait sur le sol. Je retournais ensuite dans la pièce principale, où Myong Yuk était assis. Je ne m'installais pas à côté de lui, appuyant mon dos sur le mur à côté du canapé. Je le regardais quelques instant avant de lui demander : « ça va ton cou ? ça ne te fais plus mal ? ça ne t'as pas dérangé pour travailler ? personne ne t'as posé des question à propos de ça ? »

Je fouillais un peu dans la poche arrière de mon jean, et en sortis avec joie un paquet de cigarette. J'en pris une dans ma main, pris le briquet qui était posé sur la table, avant de lui demander : « ça te dérange ? » Je n'avais même pas attendu sa réponse avant de l'allumer, me dirigeant vers le fond de la pièce pour ouvrir la baie vitrée et ainsi faire de l'air. Je me tournais ensuite vers lui. « tu veux boire quelque chose ? » Je faisais mon hôte poli, et je me dirigeais vers la cuisine pour ensuite lui apporter ce qu'il m'avait demander. Je finis par me poser à côté de lui, mes bras appuyé sur mes genoux, avant de marmonner, regardant droit devant moi : « je t'en veux quand même. » Je me tournais un peu vers lui « pour ce que tu m'as dis. »

Je continuais de le regarder, avant de lui demander : « qu'est ce que je ne peux pas comprendre ? »



Dernière édition par Won Shin Il le Dim 26 Aoû - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Seo Myong Yuk
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ ÉTUDIANT

MESSAGES : 173

MessageSujet: Re: Illa Illa feat shin ♥   Dim 26 Aoû - 17:12

Trop bon, trop con. Myong ne se serait jamais entendu à un tel accueil, il n’aurait jamais penser voir autant de froideur chez shin mais il le voyait bien. Lui qui s’était promis d’être gentil et poli, il allait peut-être pas le rester si longtemps que ça finalement. Mais pour l’instant, il allait jouer le gentil, il allait lui parler calmement s’inquiéter de l’état de son œil tout en gardant le sourire. Il allait essayer de passer outre le faite qu’il l’avait blessé dans ses paroles, car non, lui non plus n’avait pas oublié ce qu’il avait dit, lui non plus n’a pas oublié ses paroles « salope, pute ». Il n’est pas si con que ça non plus, il est pas près de lui pardonner ça. Ce n’est qu’au bout d’une semaine qu’il décida d’y aller, faut dire qu’il n’avait pas trop eut le temps d’aller le voir. Mais bon, quand il lui dit salut, il y eut pour réponse qu’un signe de main, quand il lui dit qu’il aurait voulu venir plus tôt mais qu’il n’a pas pu, shin s’en foutait, il essayait de le cacher mais il s’en foutait vraiment, cela se voyait. Il ne fallait pas être aveugle pour le comprendre, il ne fallait pas être con. Il le vit ensuite saluer son voisin qui semblait être tout sauf un homme fréquentable, il était tout sauf quelqu’un de fréquentable. Myong s’était contenté de frissonner à son passage avant de s’inquiéter pour l’œil de shin mais quand il voulu le toucher, shin eut un mouvement de recule ce qui vexa le jeune étudiant encore une fois. Il avait presqu’oublier qu’il ne devait plus le toucher, il aime les hommes après tout. « c'est oublié » ou pas, il a envie de dire mais il préféra se taire.

Il se dit alors que c’était peut-être une mauvaise idée d’être venu, il voulu repartir aussi vite mais il ne pouvait pas maintenant qu’il était devant lui. D’ailleurs… sa tenue restait à désiré, l’avait-il dérangé ? Etait-il avec une fille ? A cette pensée myong se mordit la joue à l’intérieur, il préférait ne pas y penser mais il faisait ce qu’il voulait, il en avait rien à foutre. Il lui dit alors qu’il ne voulait pas qu’il soit en froid et qu’ils feraient mieux qu’ils se retrouvent un peu même si… il n’en était plus vraiment sûr vu sa manière de se comporter avec lui. Son regard froid était toujours planter dans le sien pourtant lui ne le regardait pas comme ça et pourtant il y avait de quoi. « tu peux entrer. » myong entra dans l’appartement et regarda autour de lui avant de se diriger vers le salon qui était… magnifique… Myong ne préféra rien dire, il posa son regard sur myong et sa cigarette, il avait presqu’oublier qu’il fumait. « tu peux t'installer, fais comme chez toi, moi je vais me changer... enfin m'habiller. » Myong approuva de la tête avant de s’asseoir sur le canapé, il posa son regard un peu partout se demandant comment il pouvait vivre là-dedans. Mais bon, si il avait bien compris shin ne travaillait pas, il n’étudiait pas … il faisait rien tout bonnement.

Quand il revient dans la pièce, shin resta à distance se posant contre le mur. Il avait envie de lui sortir : « quoi je pues ? ou c’est parce que je suis gay que tu te met aussi loin, t’inquiète je vais pas te sauter dessus. » mais il préféra se taire. Son regard était pourtant posé sur lui mais myong ne le regardait pas, il ne voulait pas le regarder. « ça va ton cou ? ça ne te fais plus mal ? ça ne t'as pas dérangé pour travailler ? personne ne t'as posé des question à propos de ça ? » myong posa sa main sur son cou avant de se pencher et de mettre ses avant-bras sur ses cuisses. « Je vais très bien, même si on avait posé des questions pour ça, je n’ai pas répondu. » dit-il en joignant ses mains, croisant ses doigts ensembles. « ça te dérange ? » myong tourna la tête vers lui légèrement et voulu ouvrir la bouche pour répondre mais il l’avait déjà allumé. Ca servait à quoi qu’il lui demande au juste ? A rien, c’est fou comment il pouvait être froid, ce n’était pas le cas avant. Ils ne se sont jamais pris la tête jusqu’à la semaine dernière… Et les voilà aussi froid que la glace, ça voulait dire quoi au juste ? Qu’il n’y avait plus aucune amitié entre eux… « tu veux boire quelque chose ? » se redressant pour le regarder, il passa une main dans ses cheveux avant de dire d’une voix neutre : « une bière, s’il te plait. » ouais de l’eau, il avait besoin d’une bière pour calmer ses nerfs qui commençaient à grandir en lui.

Quand il revient, il se posa à côté de lui avec la bière. Myong la prit et en but un grande gorgée, lui qui ne boit que très rarement voir même jamais au final. Il devrait peut-être si mettre après tout. « je t'en veux quand même pour ce que tu m'as dis. » myong posa son dos contre le dossier du canapé et posa son regard sur lui, il resta silencieux pendant quelques secondes le regardant toujours avec le même regard que lui. « J’avais cru comprendre à la manière que tu as de me regarder oui. Je n’ai toujours pas diriger les mots que tu as utilisé non plus et je ne pense pas te regarder comme toi tu me regardes. » dit-il sa bière toujours en main. Il en rebut une longue gorgée encore une fois avant de la garder en main. Il détourna le regard pour ne plus le regarder préférant regarder plutôt devant lui. « qu'est ce que je ne peux pas comprendre ? » soupirant doucement, il finit par jouer avec la bouteille qu’il avait toujours en main.

Il ne le regardait toujours pas. « que tes paroles peuvent être vraiment blessante pour des homosexuels, que c’est comme du raciste, que je me suis senti rejeté et que je me sens encore rejeté. Je suis gentil shin, mais je suis également beaucoup trop con. » dit-il en regardant toujours devant lui. Pour une raison bien connue, il ne voulait pas le regarder car il devait sûrement le regarder avec un regard froid comme il le regardait depuis tout à l’heure. « Je ne pense pas qu’un jour, on arrivera à être d’accord sur ça. Je ne pense pas qu’on aura la même vision des choses, on est bien trop différent tous les deux. » dit-il en tournant un peu la tête vers lui pour pouvoir le regarder un peu se contentant de fixer ses mains à lui. Un sourire forcé se plaça sur ses lèvres avant de reboire une autre longue gorgée de bière. « J’étais venu te voir pour qu’on essaye d’arranger les choses… Mais je ne suis plus vraiment sûr. Des que tu as ouvert la porte et que j’ai vu le regard que tu posais sur moi, j’ai su que je n’aurais jamais du venir, mais je ne pouvais pas fuir. » dit-il en secouant la tête. « J’ai regretté d’être venu quand j’ai vu que je n’étais pas le bienvenue. J’ai vraiment regretté. » dit-il en secouant la tête légèrement.

Myong ne tarda pas à finir la bière qu’il venait à peine de lui donner, il pouvait déjà sentir la chaleur l’envahir et une envie de rire monter en lui et il se mit alors à rire, nan il n’était pas bourré, il avait juste un coup dans le nez et les émotions font qu’ils craquent mentalement. Il passa une main dans ses cheveux, avant de la laisser se reposer sur sa cuisse. « Le pire dans tout ça c’est que j’ai fait un long chemin en bus pour venir me faire regarder comme si j’étais la première merde sur le trottoir comme si je n’étais pas le bienvenue ici… » dit-il en secouant la tête. Il se redressa pour se lever du canapé manquant de s’aplatir sur la table basse, il se remit finalement droit et se tourna d’un coup vers shin. « Le truc c’est que tu n’as même pas remarqué que j’étais venu pour qu’on soit bien tous les deux, mais ça na pas dû être ça… » dit-il en se tenant au canapé, il avait chaud tout d’un coup vraiment chaud.


Revenir en haut Aller en bas

Won Shin Il
Voir le profil de l'utilisateur


http://www.edensquare.tumblr.com/
avatar

❧ CITOYEN

HUMEUR : mauvaise. j'ai l'impression que tout va mal dans ma vie.
MESSAGES : 94
LOCALISATION : ça ne te regarde absolument pas.

MessageSujet: Re: Illa Illa feat shin ♥   Dim 26 Aoû - 19:08


J'avais été particulièrement surpris de le voir arriver chez moi. Tellement surpris après une semaine sans aucune nouvelle, que je ne savais même pas comment réagir face à lui. Devais-je être content de le voir revenir vers moi, et oublier tout ce qu'on avait pu se dire, ou alors devais-je resté concentré sur le fait que je lui en voulais encore pour ce qu'il m'avait dit ? Je ne savais pas, et tout les deux au pas de ma porte, je m'étais contenté d'agir avec une grande froideur, et une grande distance envers lui. Je lui proposais d'entrer une fois qu'il eut finis de sortir, et lui dis qu'il pouvait s'installer sur le canapé le temps que j'aille me changer. J'allais dans ma chambre, et à la fenêtre, je réfléchissais à ce qu'il m'arrivait. Pourquoi étais-je comme cela ? Je ne m'étais jamais montré aussi froid envers un ami... alors pourquoi l'étais-je comme ça avec Myong Yuk ? Je soupirais un instant, avant de ressortir vêtu.

Lorsque je fus dans la même pièce que lui, je m'adossais contre le mur à côté du canapé, l'ayant ainsi dans mon champ de vision. Je lui demandais alors comment allait son cou, et d'autres questions encore à ce sujet. « Je vais très bien, même si on avait posé des questions pour ça, je n’ai pas répondu. » m'avait-il répondu avant que je ne sorte une cigarette de ma poche arrière pour ensuite l'allumer, sans avoir attendu sa réponse quand à si cela le dérangeait ou non. J'avais besoin de fumer, là maintenant. Je ne savais absolument pas la combientième c'était de la journée, encore moins la combientième de la semaine (là, on pouvait clairement parler en paquets, je ne comptais pas toutes les fois où j'étais sorti juste pour m'acheter un nouveau paquet), mais cela me détendait énormément, j'en avais besoin maintenant, alors je m'en contrefoutais parfaitement.

Voulant me montrer un minimum poli face à cette visite impromptue, je lui demandais s'il voulait boire quelque chose, tout en me dirigeant dans la cuisine. J'ouvris le frigidaire pour prendre la bouteille d'eau que j'avais mis là, mais il me stoppa dans mon élan en me demandant une bière. Je me redressais, surpris, pour le regarder, avant de lui sortir une bière et de la lui apporter. Je m'installais à ses côtés, regardant droit devant moi tout en continuant de fumer, pour ensuite lui dire que je lui en voulais toujours pour ce qu'il m'avait dit. « j’avais cru comprendre à la manière que tu as de me regarder oui. je n’ai toujours pas diriger les mots que tu as utilisé non plus et je ne pense pas te regarder comme toi tu me regardes. » Je me tournais vers lui pour le fixer. C'était comme ça, je n'arrivais pas à le regarder autrement que froidement. C'était chacun son caractère, et nous étions loin d'avoir le même.

Après un moment, je lui demandais ce que je ne pouvais pas comprendre, voulant savoir ce qu'il avait entendu par cette phrase qui m'avait torturé pendant une semaine sans que je n'arrive jamais à trouver la réponse. Je savais que de toute façon je n'aurais pas pu la trouver seul, je n'étais pas lui, et je n'étais pas dans son esprit. Je l'entendis soupirer, et je retournais ma tête pour fixer l'extérieur et les fenêtres des immeubles d'en face. « que tes paroles peuvent être vraiment blessantes pour des homosexuels, que c’est comme du raciste, que je me suis senti rejeté et que je me sens encore rejeté. je suis gentil shin, mais je suis également beaucoup trop con. » Je secouais un peu la tête avant de la baisser vers le sol, regardant entre mes jambes écartés, mes bras posé sur mes genoux. Je ne le rejetais pas lui, je ne pourrais jamais d'ailleurs...

Je ne savais pas pourquoi je ne pourrais pas d'ailleurs. Il était... ce que je n'aimais pas, alors pourquoi est ce que je ne l'avais tout simplement pas virer sans aucun sentiment ? Parce qu'il était un ami, et mes amis, j'y tenais vraiment... « je ne pense pas qu’un jour, on arrivera à être d’accord sur ça. je ne pense pas qu’on aura la même vision des choses, on est bien trop différent tous les deux. » Je secouais une nouvelle fois la tête, avant de lâcher un léger rire. « ouais, ça c'est sûr. » avais-je alors marmonner, avant de redresser la tête. On était bien trop différent... On pouvait presque dire qu'il était tout sauf ce que j'étais. Intelligent, adorable, gentil, qui faisait quelque chose de sa vie... enfin bon, il était plus dur de nous trouver des points communs que des points qui nous distinguaientt.

Je m'adossais contre le canapé, croisant les jambes, et fixant un peu dans le vide. « j’étais venu te voir pour qu’on essaye d’arranger les choses… mais je ne suis plus vraiment sûr. dès que tu as ouvert la porte et que j’ai vu le regard que tu posais sur moi, j’ai su que je n’aurais jamais du venir, mais je ne pouvais pas fuir. » Si il avait prévenu, ça aurait été bien mieux, et cela se serait bien mieux passé. J'aurai été psychologiquement préparé à ne pas lui lancer un regard noir, et à ne plus être rancunier à son propos... mais je me mis un peu à m'en vouloir d'avoir fait cela... Malheureusement c'était fait maintenant, et c'était comme ça. « j’ai regretté d’être venu quand j’ai vu que je n’étais pas le bienvenue. j’ai vraiment regretté. » je baissais un peu la tête, fixant distraitement mes jambes.

Puis, je fus surpris d'entendre Myong Yuk rire à côté de moi. Je me tournais vers lui avec les yeux un peu écarquiller, et je le fixais curieusement. Qu'est ce qui lui arrivait ? C'était la bière qui l'avais mis dans cet état ? Je le regardais soucieusement, avant qu'il ne se remette à parler. « le pire dans tout ça c’est que j’ai fait un long chemin en bus pour venir me faire regarder comme si j’étais la première merde sur le trottoir comme si je n’étais pas le bienvenue ici… » J'encaissais sans rien dire. Il s'y prenait quand même assez mal pour arranger les choses. J'évitais de lui dire, pour ne pas envenimer les chose, tout en le regardant se lever, en faisant de même pour savoir ce qu'il comptait faire. Je ne pu m'empêcher de faire un mouvement en avant pour le tenir lorsque je le vis pratiquement tomber sur ma table basse, mais il se rattrapa seul.

Je restais tout de même auprès de lui pour ne pas que ça recommence, et il se plaça face à moi. « le truc c’est que tu n’as même pas remarqué que j’étais venu pour qu’on soit bien tous les deux, mais ça na pas dû être ça… » Je fis une petite moue sceptique, avant de me rapprocher de lui : « le truc, c'est que tu t'y prends un peu mal... » Je me mordis un peu la lèvre, regrettant immédiatement ce que je venais de dire... Ouais, c'était parti, j'allais à nouveau envenimer les choses, mais maintenant que j'étais parti, je pouvais continuer. « ce que je veux dire, c'est que si tu voulais vraiment arranger les choses, tu serais passé outre mon regard noir... me dire que tu regrettes d'être venu me voir simplement parce que je ne t'ai pas regardé de la bonne façon n'est pas la chose la plus sympathique et amicale à entendre. »

Je me rapprochais tout doucement de lui pour ne pas qu'il le remarque et qu'il s'éloigne, tout en levant mes bras pour placer mes deux mains à côté de ma tête pour montrer que je reconnaissais mes tords, tout en continuant de parler : « ok, j'avoue que je ne me suis pas montré des plus accueillant lorsque tu as débarqué chez moi... sauf que tu le sais, non, que tu es toujours le bienvenu chez moi ? tu me connais assez pour savoir que je m'énerve rapidement, que je pique une bonne crise une bonne fois pour toute, que je reste rancunier un bon moment, et qu'une fois que tout cela était passé, tout redevient comme avant, non ? bon là je suis resté un peu plus longtemps fâché ... mais c'est parce que... » je préférais me taire, pour éviter de retomber dans un cercle d'engueulade. « rien. parce que rien... »

Je me rapprochais encore de lui, posant ma mains dans son cou, cherchant étrangement son contact, et passant légèrement mon pouce sur la marque qui était toujours présente. « tu vois, si tu étais rentré chez moi, et que tu avais juste fais ça. » En même temps que je parlais, je le pris entre mes bras, appréciant la chaleur de son corps. « bah... tu n'aurais même pas eu besoin de dire que tu étais désolé, et on serait à nouveau parti d'un bon pied. et si tu as peur que je crois que tu vas me sauter dessus en faisant ça, tu me l'as suffisamment répéter pour que je sache que ce n'est pas le cas, j'ai bien compris que je n'étais pas ton genre. » lui avais-je dit en le taquinant un peu, essayant de paraître plus naturel et moins froid envers lui. Je le lâchais ensuite doucement, et l'emmenais avec moi jusqu'au canapé. « maintenant tu vas juste t'asseoir, j'ai pas l'impression que tu tiennes très bien l'alcool... »

Revenir en haut Aller en bas

Seo Myong Yuk
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ ÉTUDIANT

MESSAGES : 173

MessageSujet: Re: Illa Illa feat shin ♥   Dim 26 Aoû - 20:40

C’est vrai que l’alcool, il n’y toucha jamais ou vraiment très rarement et encore, il finissait jamais le verre qu’on lui donnait… Alors vous imaginez avec une bière ce que cela peut donner. Même avec un panaché, il serait capable d’être pas bien alors vous imaginez le phénomène et il travaille dans un bar… Ca fait presque peur quand on y réfléchit bien. Myong disait alors qu’il avait l’impression de ne pas être le bienvenue, tout ça avec un calme et une tête de mec complètement à l’Ouest et c’était vrai qu’il avait eut cette impression dès qu’il l’a vu sortir de son logement dès qu’il lui a ouvert. Myong, d’habitude, ne fait pas attention au regard des autres mais là c’était Shin. Il voulait qu’il le regarde avec gentillesse et pourquoi pas même tendresse –même si ça paraît impossible en faite. Donc voilà, il a commencé à lui dire le pourquoi il ne pouvait pas le comprendre car il était trop dans ses idées car il blessait les homosexuels dans ses paroles, il le rejetait d’une certaine façon quand il a dit qu’il ne voulait pas d’homosexuel dans sa vie. C’est blessant vraiment blessant. Mais au final, ils ne pourront jamais être d’accord, myong l’avait bien compris, ils étaient trop différents l’un de l’autre. « ouais, ça c'est sûr. » Il était au moins d’accord avec lui.

Myong continua sa philosophie en parlant de crotte de chien de pas bienvenue, du long chemin qu’il a fait tout en essayant de se lever. Il réussit d’ailleurs mais, il fallait bien avoué que l’alcool coulait dans son sang donc il avait un peu de mal à tenir debout et à même risqué sa vie car il a failli s’étaler sur la petite table du salon mais par miracle –ou non, il réussit à se redresser se retournant vers shin qui semblait avoir eut un réflexe pour le retenir au cas ou il tombait. Shin resta près de myong au cas ou il tombait vraiment sur la table cette fois, mais nan il tenait bien debout même si il avait l’impression d’être sur un bateau. Puis il se plaint ensuite que shin n’avait même pas remarqué que myong était venu pour se faire pardonner et pour tout recommencer. « le truc, c'est que tu t'y prends un peu mal... » myong sourit doucement avec les yeux brillants à cause de l’alcool et approuva de la tête. « Je pense que tu as raison, je m’y prend très mal et ce n’est pas en buvant que ça va changer les choses. » dit-il en penchant la tête légèrement sur le côté.

« ce que je veux dire, c'est que si tu voulais vraiment arranger les choses, tu serais passé outre mon regard noir... me dire que tu regrettes d'être venu me voir simplement parce que je ne t'ai pas regardé de la bonne façon n'est pas la chose la plus sympathique et amicale à entendre. » Il bougea sur ses jambes doucement avant de baisser la tête comme l’aurait fait un enfant qui a fait une bêtise et c’est vrai, il avait dit des trucs méchants mais il l’avait tellement regardé froidement que cela ne lui a donné qu’une envie de partir simplement. Shin s’approcha de lui en levant les mains vers sa tête, il voulait jouer aux flics et aux voleurs ou quoi ? A cette pensée myong se mit à sourire comme un idiot. « ok, j'avoue que je ne me suis pas montré des plus accueillant lorsque tu as débarqué chez moi... sauf que tu le sais, non, que tu es toujours le bienvenu chez moi ? tu me connais assez pour savoir que je m'énerve rapidement, que je pique une bonne crise une bonne fois pour toute, que je reste rancunier un bon moment, et qu'une fois que tout cela était passé, tout redevient comme avant, non ? bon là je suis resté un peu plus longtemps fâché ... mais c'est parce que... » myong approuva de la tête doucement, ouais il était tout à fait d’accord.

La main de Shin se déposa dans le cou du jeune étudiant, celui-ci le regardait dans les yeux sans rien dire quand il commença à frôler sa marque doucement. Myong frissonna à ce contact, cela faisait une semaine qu’il ne l’avait pas touché et pourtant, il avait l’impression que cela faisait une éternité. « tu vois, si tu étais rentré chez moi, et que tu avais juste fais ça. » Shin le prit dans ses bras, myong resta sans bouger pendant quelques secondes avant d’entourer sa taille de ses bras, fermant les yeux doucement quand sa tête toucha son épaule. « bah... tu n'aurais même pas eu besoin de dire que tu étais désolé, et on serait à nouveau parti d'un bon pied. et si tu as peur que je crois que tu vas me sauter dessus en faisant ça, tu me l'as suffisamment répéter pour que je sache que ce n'est pas le cas, j'ai bien compris que je n'étais pas ton genre. » Myong rigola doucement avant de le suivre vers le canapé, si il savait qu’il était en faite son genre de mec mais il n’allait pas lui dire, nan il allait garder ça pour lui, c’est mieux ainsi. « maintenant tu vas juste t'asseoir, j'ai pas l'impression que tu tiennes très bien l'alcool... » Myong approuva de la tête avant de poser son dos contre le dossier du canapé.

Il passa une main dans ses cheveux avant de se gratter les yeux avec sa main pour avoir les idées un peu plus clair. « Je ne tiens pas du tout l’alcool car je n’en bois jamais, je ne me drogue pas, je ne fume pas et je ne bois pas. On dit de moi que je suis un homme parfait. » dit-il en rigolant doucement. Il se tourna vers lui avant de croiser ses jambes en indien sur le canapé. « Tu sais que je suis du genre à prendre tout au premier degrés quand il s’agit de toi n’est ce pas ? J’ai vraiment eu du mal à ne pas t’appeler ou te parler pendant une semaine et j’aurais vraiment cru que cela nous aurait rapproché quand on se serait revu. » dit-il en faisant une moue boudeuse, mais c’était de sa faute aussi, il n’a pas été très sympa non plus à lui dire qu’il avait regretté d’être venu, mais son regard… rien que d’y penser myong en frissonna. « J’aurais pas du réagir comme ça, je suis désolé mais avec l’alcool, je me disais que tu ne voulais peut-être plus me voir… Je deviens presque parano quand je suis sous l’effet de l’alcool. Enfin oublions tout ça. » dit-il en passant une main sur son crane, il s’étendit laissant alors voir son ventre plat quelques secondes avant de poser son regard sur shin une nouvelle fois. « Tu devrais arrêter… la cigarette. » dit-il en arquant un sourcil, il se remit bien avant de poser ses mains sur ses genoux. « C’est vraiment pas bon pour toi et tu risques de mourir jeune. » dit-il en faisant une grimace.

Myong tourna la tête pour pouvoir voir en dehors la ville à l’endroit où shin vivait et ce n’était pas fameux, vraiment pas d’ailleurs. Myong ne pouvait pas imaginer son ami vivre ici. « Franchement Shin, tu vis dans un quartier… vraiment pourri, ton voisin fait vraiment peur j’ai eu froid dans le dos en le voyant. Vraiment. » dit-il en grimaçant. Il est vrai que Shin n’a pas de travail et qu’il n’est pas étudiant donc pour ce qui est de l’argent… Myong ne savait même pas comment, il faisait pour gagner de l’argent et vivre mais bon, il n’avait pas vraiment envie de le savoir au fond. Myong se retourna d’un coup vers Shin avant de taper ses mains l’un contre l'autre en souriant. « Et si on sortait un peu pour nous retrouver ? Je sais pas moi, on peut aller en ville ou … Je sais pas, mais on bouge hein. Parce que ton appartement est assez sinistre en faite. » dit-il en penchant la tête sur le côté et en regardant tout autour de lui l’appartement. Il se leva alors d’un coup avant de se prendre les pieds dans les jambes de shin et de se retrouver assit sur ses genoux. Myong ne put s’empêcher de rire mais en vrai, il était plutôt trop gêné et le rouge était monté à ses joues. Il se releva vite fait et passa une main derrière la tête assez gêné. « Oups pardon… hum… » Il sourit et se dirigea vers la chambre de shin ouvrant la porte en grand avant de se poser contre la porte se retournant vers le salon. « J’aime ta chambre shin mais tu devrais faire un peu de lessive. » dit-il en voyant les vêtements sales par terre un peu partout dans la pièce. C’est sûr que chez lui, ça ne sera jamais comme ça.


Revenir en haut Aller en bas

Won Shin Il
Voir le profil de l'utilisateur


http://www.edensquare.tumblr.com/
avatar

❧ CITOYEN

HUMEUR : mauvaise. j'ai l'impression que tout va mal dans ma vie.
MESSAGES : 94
LOCALISATION : ça ne te regarde absolument pas.

MessageSujet: Re: Illa Illa feat shin ♥   Dim 26 Aoû - 22:54


Je regardais un Myong Yuk un peu ailleurs, et qui ne tenait pas trop sur ses jambes. J'étais debout à ses côtés, essayant de ne pas le voir s'étaler de tout son long sur le sol, alors qu'il était en train de me dire que je n'avais même pas remarqué qu'il était venu là pour se faire pardonner. Ouais.. bah il avait raison, je ne l'avais vraiment pas vu, car à part ses excuses... bah il m'avait à nouveau réprimander. Je lui déclarais alors que le problème avec ses excuses, c'est qu'il s'y était un peu mal pris, mais je regrettais tout se suite mes paroles, de peur qu'il le prenne encore mal. Je mordais ma lèvre, et je fus totalement soulagé de le voir un peu sourire, avant d'hocher la tête. « Je pense que tu as raison, je m’y prend très mal et ce n’est pas en buvant que ça va changer les choses. » je lui fis un petit sourire avant d'ébouriffer ses cheveux. C'était mignon de voir quelqu'un qui ne tenait pas bien l'alcool.

Je continuais de m'expliquer en lui disant que s'il avait vraiment voulu arranger les choses, il serait passé au dessus de mon regard méchant et agressif, et ne m'aurait sûrement pas dit qu'il regrettait d'être venu me voir. Oui, j'avais été un peu blessé d'entendre qu'il regrettait d'être venu me voir, parce que moi, je l'appréciais quand même. Je le vis baisser la tête, et je ne pu m'empêcher de sourire en le trouvant adorable comme ça. Je m'approchais alors de lui, tout en avouant que je ne m'étais pas montré très accueillant envers lui, tout en continuant en lui expliquant comment je réagissais face à une dispute, comme quoi je ne restais jamais rancunier bien longtemps et que je finissais toujours par pardonner. Je continuais de m'approcher de lui, passant ensuite ma main dans son cou pour le toucher gentiment.

Puis, je finis par lui faire un câlin, après lui avoir dit que s'il avait fait cela, il n'aurait même pas eu besoin de me faire d'excuse, j'aurai tout de suite compris. J'avais toujours été quelqu'un de particulièrement tactile. J'aimais beaucoup câliner, et j'avais toujours réussis à mieux exprimer mes sentiments par les gestes plutôt que par les mots. Quand on voulait découvrir quelque chose à mon sujet, il suffisait de me regarder agir après m'avoir posé la question. Cela m'énervait beaucoup, de ne pas savoir contrôler mes émotions de la sorte, et parfois je m'en voulais énormément d'être si expressif, car.. cacher des choses devenait bien plus difficile. Pour le taquiner, je lui annonçais que je n'avais absolument pas peur qu'il me touche, puisque j'avais bien compris que je n'étais pas son genre, et je l'entendis un peu rire suite à cette minable blague.

Je l'emmenais avec moi jusqu'au canapé où je lui fis s’asseoir car je n'avais pas l'impression qu'il tienne bien l'alcool, et il approuva tout en s'installant confortablement dedans. Je me posais tranquillement à côté de lui, le regardant passer une main dans ses cheveux avant de commencer à parler. « Je ne tiens pas du tout l’alcool car je n’en bois jamais, je ne me drogue pas, je ne fume pas et je ne bois pas. On dit de moi que je suis un homme parfait. » Mes lèvres se courbèrent en un sourire amusé, et étrangement, je fus soulagé de savoir qu'il n'avait aucun de ces vices contrairement à moi. Bon, déjà une bonne chose, je ne m'étais jamais drogué, malgré toutes les fois où les gens avaient essayé de me lancer la dedans mais... l'alcool et le tabac, je crois que je pourrais malheureusement jamais m'en passer.

D'ailleurs... une petite cigarette ne serait pas de refus actuellement. J'allais me redresser pour atteindre la poche arrière de mon pantalon, l'écoutant distraitement parler. « tu sais que je suis du genre à prendre tout au premier degrés quand il s’agit de toi n’est ce pas ? j’ai vraiment eu du mal à ne pas t’appeler ou te parler pendant une semaine et j’aurais vraiment cru que cela nous aurait rapproché quand on se serait revu. » Je lui fis un petit sourire désolée. « j'ai plus cru que tu voulais m'éradiquer de ta vie... » C'était un bête malentendu, malheureusement. Mais... mais... comment ça quand il s’agit de toi ? Qu'est ce qu'il entendait par là ? Qu'est ce que j'avais de spécial pour... pour qu'il dise ça ? J'eus un blanc de quelques secondes où je ne l'écoutais pas vraiment parler, entendant vaguement un ' je n'aurais pas du réagir comme ça ' et aussi le mot ' alcool '...

Ouais, alcool, je voudrais bien ça moi maintenant. Mais je n'allais pas me rendre saoul alors que Myong Yuk était... pompette après une seule bière. Fumer, c'était aussi bien. Ma main retourna à ma poche arrière, lorsque je l'entendis me dire : « Tu devrais arrêter… la cigarette. » Je levais un regard sceptique vers lui, tout en lui demandant : « en quel honneur ? » NAN, jamais JAMAIS je n'arrêterais de fumer. Je ne savais même plus il y a combien de temps j'avais commencer, mais ce que je savais, c'est que je n'étais pas prêt d'arrêter. La cigarette me détendait tellement dans certaines situation que m'en séparer serait déclarer la guerre au monde entier. « C’est vraiment pas bon pour toi et tu risques de mourir jeune. » Mourir jeune, ou mourir vieux, ou était la différence ?

« ouais, t'as raison. » lui avais-je dis en me ravisant de sortir mon paquet, réalisant par la même occasion qu'il n'était même plus dans ma poche. Je regardais un peu partout dans la pièce pour constater qu'il était juste là, à côté de moi, sur la table basse. Il m'appelait le salaud, il ne demandais qu'une chose, que je le prenne en main et que je la glisse dans ma bouche pour l'allumer, mais je devais résister. Je ne devais pas fumer de Myong Yuk alors qu'il venait tout juste de me dire que ce n'était pas bon pour la santé. Pas que j'écoutais vraiment ses conseils, ce n'était vraiment pas comme ça qu'on allait me faire arrêter, mais je n'avais pas envie de le vexer en ne prenant pas en compte son avis. Je me forçais à oublier mon paquet posé particulièrement bien en évidence, en essayant de me concentrer sur autre chose... autre chose... Myong Yuk !

Je me tournais alors vers lui, pour observer la pointe de ses cheveux, puis ses jolis yeux, ses joues un peu ronde, sa bouche appelante... appe quOI ? Je tournais alors la tête dans la même direction que lui, me concentrant sur la voisine d'en face qui n'avait malheureusement pas pensé à fermer les rideaux. Je grimaçais un peu en voyant son corps qui n'était vraiment pas des plus avantageux, tout en écoutant mon ami parler. « franchement Shin, tu vis dans un quartier… vraiment pourri, ton voisin fait vraiment peur j’ai eu froid dans le dos en le voyant. Vraiment. » Je haussais un peu les épaules. Il n'était franchement pas le pire de mes voisins, et j'avais pu sympathiser avec lui aussi... Tout en marmonnant je lui répondis : « tu sais myong, faut pas s'arrêter à son apparence. il est plutôt sympa quand on apprends à le connaître, faut... juste éviter de le contrarier ! »

Dans ses mauvais jours... il pouvait être effrayant, mais fort heureusement, je n'avais jamais été une des personnes qui avait pu l'agacer ! J'entendis Myong Yuk taper dans ses mains, et je m tournais vers lui, curieux d'autant d'enthousiasme. « Et si on sortait un peu pour nous retrouver ? Je sais pas moi, on peut aller en ville ou … Je sais pas, mais on bouge hein. Parce que ton appartement est assez sinistre en faite. » Sinistre... OKEEE, mon appartement était sinistre... Je regardais un peu autour de moi, et honnêtement, j'avais fais de gros effort pour le rendre plus accueillant que ce qu'il était au départ. Bon, je n'avais pas travailler le plafond, j'avoue, la flemme m'avait grandement pris. Mais j'avais pris soin de repeindre les murs, et de meubler pour rendre le peu de pièce que je possédais agréable.

Myong Yuk se leva ensuite, sûrement un peu trop brusquement car il trébucha, et se retrouva alors... sur mes genoux. Sans que je ne puisse me contrôler, une rougeur s'installa sur mon visage, d'un seul coup particulièrement gêné par le contact. Je n'avais rien fait pour l'enlever - c'était peut être la chose qui me surprenait le plus - et il se dégagea tout seul de moi. « Oups pardon… hum… » Je m'éclaircis un instant la gorge, avant de marmonner : « c'est rien... » Je lui avais fais un sourire qui se voulait rassurant alors qu'honnêtement, je ne l'étais pas, pour une raison que j'ignorais totalement. Mais qu'est ce qu'il m'arrivait ? Je tiquais sur des détails sans importances, j'avais des fixettes étranges, mes réactions étaient tous sauf normales.... J'étais sûrement fatigué. Ouais, c'était ça, la fatigue.

Je regardais Myong Yuk se diriger vers ma chambre, et le sentant un peu chancelant, je me levais à mon tour pour le suivre. « J’aime ta chambre shin mais tu devrais faire un peu de lessive. » Je lui fis un sourire avant de lui dire : « tu veux que je te la fasse visiter ? » OU ÉTAIT LE MUR QUE JE ME TAPE LA TÊTE CONTRE ? Pourquoi est ce que j'avais sortit une connerie pareille ? Je dus ardemment retenir ma mains de venir se coller violemment contre mon front pour ne pas paraître encore plus idiot. Avec un peu de chance, Myong Yuk n'aura même pas entendu ce que je venais de dire, et ça serait franchement tant mieux pour moi. Je ne comprenais vraiment pas ce qu'il m'arrivait, vraiment pas. Je devais être tombé malade ou bien... c'était le trop de tabac qui m'était monté à la tête. Je devrais arrêter ces conneries finalement, ce n'était vraiment pas bon pour moi.

J'attrapais avec une main légère le bras de Myong Yuk pour le tirer hors de ma chambre et fermer la porte derrière lui. Je l'amenais - une nouvelle fois - dans le salon, tout en lui disant : « je ne suis pas contre le fait d'aller prendre l'air... mais je ne suis vraiment pas sûr que ce soit une bonne idée pour toi... tu ne marches même pas vraiment droit, et tu tombes sur n'importe quoi, je n'ai pas vraiment envie de te ramasser sur le sol... puis ivresse sur la voie publique, ça ne fera pas bien dans ton casier judiciaire ! » je lui fis un sourire, avant de me diriger vers la cuisine. Je pris deux bouteilles de bières, et j'en apportais une à Myong Yuk, gardant l'autre pour moi. Mon but ? Le saouler, et pas dans le sens l'énerver. C'est pour cela que je ne lui avais pas demandé s'il voulait encore boire quelque chose ou non, et que je lui avais tout de suite apporter une bouteille. Je ne l'avais jamais vu saoul, et je comptais bien en profiter.

Je pris une gorgée du liquide, tout en allumant la télévision histoire d'avoir une petite distraction. Je me tournais ensuite vers lui, observant sa bière diminuer de volume - c'était bien dommage que je n'avais rien de plus fort, mais vu la façon dont il tenait l'alcool, cela me suffirait. - tout en me disant que je pouvais enfin commencer. Souriant, je débutais : « dis moi myong yuk... » je ne savais pas trop par quoi continuer ma phrase. J'avais tellement de possibilité en tête que je ne savais même pas laquelle prendre. « au bout du combientième verre pourras-tu être complètement saoul ? » Ouais, j'avais vraiment envie qu'il soit complètement saoul... allez savoir pourquoi, ce serait bien plus facile.

Je lui apportais une troisième bière, sans même vérifier qu'il avait fini la deuxième, et m'assit sur le dossier du siège, dos à lui, mais tourné vers lui. « mh... est ce que tu as quelqu'un dans ton coeur ? je suis très curieux. tu sais, si c'est une fille, je veux bien t'aider ! par contre si c'est un mec euh... je veux bien t'encourager ? tu peux me le dire, je le dirais à personne promis ! ou au moins quelqu'un en vue ? c'est obligé que tu sois attiré au moins par une personne... » Moi ? Extorquer des informations plus facilement à mes amis alors qu'ils sont saouls et qu'ils sont alors dans l'incapacité de vraiment mentir ? Jamais. Je ne vois pas de quoi vous parler, ce n'est absolument pas mon genre.


Revenir en haut Aller en bas

Seo Myong Yuk
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ ÉTUDIANT

MESSAGES : 173

MessageSujet: Re: Illa Illa feat shin ♥   Lun 27 Aoû - 0:33

Myong n’a jamais tenu l’alcool, faut dire qu’il en boit vraiment très peu donc son corps ne peut pas s’habituer à l’effet que cela peut donner. C’est pour ça qu’il semblait aussi idiot maintenant, il était complètement à l’ouest. D’ailleurs, personne ne sait vraiment de quoi il est capable quand il a un coup dans le nez. Bon, il se montrait assez intelligent et approuvait tout ce qu’on lui disait, c’est peut-être pour ça qu’il eut le droit à un ébouriffement de cheveux de shin. Il avait eut la bonne réponse, donc il avait un bon point. Après avoir failli s’étaler sur la table de shin et après avoir eu un câlin de shin –il est trop mignon. Celui-ci le dirigea vers le canapé car il semblerait que myong marche comme si il était sur un bateau en pleine tempête, c'est-à-dire… pas droit. Il commença à raconter sa vie en suite à dire qu’il ne buvait pas, ne fumait pas, ne se droguait pas… tout ce qu’il faisait enfaite c’est couché avec des filles et des hommes, des coups d’un soi il en a eut. Des sexfriend, il en a quelques uns, des exs il en a eut oui. Il fait juste le pêché de chair quand on regarde bien alors que … Shin, il devait sûrement faire au moins trois pêché, le pauvre, où est ce qu’il va finir… ouais sûrement avec le devil, ouais le diable quoi, le vilain pas beau qui vit sous terre…

Myong continua en disant qu’il prenait toujours tout au premier degrés et c’était vrai, il prenait toujours tout au premier degrés enfin seulement ce que disait le jeune shin, seulement lui d’ailleurs ce qui est assez bizarre en faite… Puis aussi qu’il avait voulu l’appeler plusieurs fois mais qu’il s’était dit que la retrouvaille se ferait plus belle mais … raté ! « j'ai plus cru que tu voulais m'éradiquer de ta vie... » myong pencha la tête sur le côté avant de secouer la tête négativement avec énergie. « Trop pas nan, j’ai jamais voulu ça ! » dit-il avant de froncer les sourcils. Après quelques secondes, myong ne put s’empêcher de faire une autre remarque à shin, il lui dit alors qu’il ferait mieux d’arrêter la cigarette. Shin fut surpris et pourtant myong affichait un sourire assez con sur son visage. « en quel honneur ? » euh pour ta survie peut-être nan ? Tu ne sais pas que tu as les poumons noir à cause du pétrole qui se trouve dans les cigarette ? Nan il n’allait pas lui dire ça, il est un peut trop pompette pour sortir ça, si il avait été clean sans alcool, il lui aurait surement dit mais il se contenta de lui dire que c’était pas bon et qu’il allait mourir jeune si il continuait comme ça… Ce qui est la vérité. « ouais, t'as raison. » myong sourit joyeux avant d’approuver de la tête.

Myong se mit ensuite à fixer derrière la fenêtre de shin, où on pouvait voir tout le quartier la voisine qui était en train de se changer… super sexy… Myong grimaça avant de détourner les yeux et de regarder les bâtiments. Il repensa ensuite au voisin de shin qu’il a vu tout à l’heure, il était … horrible, il faisait peur vraiment peur. Myong avait eu l’impression qu’il pouvait l’écrasé avec une seule de ses mains, c’était un monstre, il n’y a pas à dire. Myong n’hésita pas à dire à shin que son quartier était pourri et que son voisin faisait vraiment peur et il ne pouvait pas dire non là-dessus. Le jeune étudiant le vit hausser les épaules ce qui fit pencher la tête de myong légèrement sur le côté. « tu sais myong, faut pas s'arrêter à son apparence. il est plutôt sympa quand on apprends à le connaître, faut... juste éviter de le contrarier ! » Myong haussa les épaules à son tour avant de le regarder. « tu sais très viens que je suis un roi quand il s’agit de contrarier les personnes… alors très peu pour moi. » dit-il en souriant. Ouais, shin était peut-être pote avec musclor mais très peu pour myong, il tient encore à sa vie et n’a pas envie de tenter une mort près de ce type. Puis myong était sûr qu’il n’y avait pas que le physique qui faisait peur, il ne devait pas être facile.

Puis d’un coup comme ça, myong se mit à taper dans ses mains tout joyeux en disant vouloir sortir pour mieux se retrouver… Ce n’était sûrement pas une bonne idée car quand il essayait de se relever, il finit assis sur les genoux de shin… C’était mâlin ça, ils rougirent tous les deux même si myong eut du mal à croire que shin était bel et bien entre de rougir. Il s’excusa tout en montrant un air gêné. « c'est rien... » Myong répondit à son sourire avant de partir vers la chambre de shin, il avait décidé qu’il allait la visiter et maintenant. Il ouvrit la porte et regarda partout dans la chambre où trônait plein de vêtement déjà utilisé donc sale… Myong lui dit alors qu’il devait faire une lessive toujours avec son sourire sur les lèvres. « tu veux que je te la fasse visiter ? » myong rigola à ses paroles, ne le prenant pas vraiment au sérieux, avait-il lui aussi un coup dans le nez pour sortir ça. Myong s’était retourné vers lui avec un grand sourire près à dire quelque chose de pas intelligent mais shin lui attrapa le bras et le fit sortir de la chambre et avait refermé la porte et se dirigeait vers le salon avec myong sur les talons qui lui montrait une moue boudeuse, il était pas content il voulait rester dans la chambre de shin. « je ne suis pas contre le fait d'aller prendre l'air... mais je ne suis vraiment pas sûr que ce soit une bonne idée pour toi... tu ne marches même pas vraiment droit, et tu tombes sur n'importe quoi, je n'ai pas vraiment envie de te ramasser sur le sol... puis ivresse sur la voie publique, ça ne fera pas bien dans ton casier judiciaire ! »

Myong fit un autre moue pas contente avant d’hausser les épaules. « si je tombe, tu me porteras ! ouais, c’est ça tu as qu’à me porter et me servir de cheval ! j’ai aucun casier judiciaire moi ! je suis parfait ! » dit-il très sûr de lui, voir même trop sûr de lui en faite. Shin se dirigea vers la cuisine pour revenir avec deux bières dont une fini dans la main de myong. Celui-ci commença à la boire tranquillement tout en regardant la télévision que shin venait d’ouvrir. Bien sûr, il buvait tout en regardant l’émission débile qui s’offrait à lui, donc il commençait vraiment à être complètement out… Nan, il tient vraiment pas l’alcool ça se voit, il commence à être vraiment bourré. « dis moi myong yuk... » Myong tourna sa tête vers lui après avoir vidé sa deuxième bière, il le regardait comme un con, comme si il découvrait son visage pour la première fois. « au bout du combientième verre pourras-tu être complètement saoul ? » Myong ouvrit grand les yeux se demandant ce qu’il pouvait bien raconter comme connerie, car en faite, il n’a rien compris de ce qu’il venait de dire… Ouais, encore l’alcool, lui qui comprenait tout rapidement d’habitude. Ouais, cela prouvait qu’il était bien … à l’ouest, il devait être en europe là tout de suite.

Shin était parti lui chercher une troisième bière que myong ne tarda pas à commencer à boire, assit sur le canapé, enfin si on peut dire vraiment assit, ce serait plutôt affalé sur le canapé. Il buvait tranquillement, tout en regardant la télévision quand il entendit shin : « mh... est ce que tu as quelqu'un dans ton coeur ? je suis très curieux. tu sais, si c'est une fille, je veux bien t'aider ! par contre si c'est un mec euh... je veux bien t'encourager ? tu peux me le dire, je le dirais à personne promis ! ou au moins quelqu'un en vue ? c'est obligé que tu sois attiré au moins par une personne... » Myong se mit à rire comme un con, il but une autre gorgé de bière avant de poser celle-ci par terre. Il tapa dans ses mains une nouvelle fois avant de pencher la tête sur le côté. « Touché, coulé ! peut-être que j’aime bien quelqu’un en ce moment MAIS il est pas gay… ouais, même qu’il ne les aime pas… c’est plutôt balibalo ne ? Enfin, je dirais plutôt que ce pingouin m’attire assez et que… j’ai trop chaud quand il est prêt de moi houhou ! » dit-il avant de siffler. Ouais, enfin il a plutôt l’alcool fun le petit. Myong se pencha légèrement en avant penchant la tête sur le côté, il regarda autour de lui pour voir si il n’y avait personne alors qu’ils étaient seuls dans l’appartement… « je te dis comment il s’appelle mais tu n’en parles pas au voisin pas beau là hein… CHUUUUUT ! Alors il s’appelle Shin IL comme le chili, tu piges ? » dit-il avant de rire comme un con.

Myong pencha la tête de l’autre côté en faisant une moue de réflexion, il afficha finalement un sourire et il finit par déposer un petit baiser sur les lèvres de myong avant de se reculer en pouffant de rire. « mouahahah, j’ai embrassé le chilie. Ohmygoooooood. » dit-il en mettant ses mains sur ses joues qui étaient chaude, il avait d’ailleurs le visage complètement chaud à cause de l’alcool. Il regarda shin avant de retaper dans ses mains tout content de sa connerie, demain cela promettait d’être beau quand il devra se réveiller… Ca serait vraiment drôle quand il découvrira c’est quoi d’avoir une gueule de bois. Myong s’allongea quelques secondes posant sa tête sur le dossier du canapé traçant des symboles invisibles sur le plafond avant qu’il se redresse d’un coup et se mette debout sur le canapé en faisant semblant de vouloir voler comme peter pan enfaite… Ca se voit qu’il n’a pas eu une enfance comme les autres, il était encore dans sa période de disney. « SHIIIIIIIIIIN, tu penseras qu’un jour je pourrais être ta wendy ?! Je suis sûr que je suis plus beau qu’elle, tu trouves pas. » Dit-il en se baissant vers lui attrapant la tête de shin entre ses mains, il le regardait en clignant des yeux et en souriant comme… un singlé qui vient de sortir de l’asile. Il faut vraiment qu’il arrête l’alcool, que pouvait-il encore sortir comme connerie pire que ça. « ou alors je serai ta princesse et toi mon prince, ou je serais beau et toi le clochard. Ouu oui oui oui ! Je serais beau et toi la bête. Je trouve que tu as la même tête que la bête. » dit-il en ébouriffant les cheveux de shin pour essayer de les rélever un peu… pour que ça fasse plus belle quoi. « Par contre, je te le dis direct, je ne met pas de robe ça me boudine et je crois que j’ai pas assez de poitrine aussi. » dit-il en écartant son t-shirt pour voir son torse. Il souleva ensuite son t-shirt pour qu’il voit qu’il n’avait pas du tout de poitrine en faite. « tu vois ?! » dit-il en faisant une tête de gogole la bouche ouverte, les yeux ouverts avec des iris complètement dilaté et il clignait des yeux beaucoup trop vite. Myong va te coucher maintenant, il vaut mieux, tu te tapes vraiment la honte là !


Revenir en haut Aller en bas

Won Shin Il
Voir le profil de l'utilisateur


http://www.edensquare.tumblr.com/
avatar

❧ CITOYEN

HUMEUR : mauvaise. j'ai l'impression que tout va mal dans ma vie.
MESSAGES : 94
LOCALISATION : ça ne te regarde absolument pas.

MessageSujet: Re: Illa Illa feat shin ♥   Lun 27 Aoû - 10:27


tu veux que je te fasse visiter ? A peine ces mots étaient sortis de ma bouche que je les regrettais déjà. Pourquoi est ce que j'avais sortis une connerie pareille ? Je n'avais pas pu pourtant, pas une seule goûte d'alcool, alors pourquoi est ce que cette phrase était sortie de ma bouche ? Mon premier réflexe avait été de vouloir me taper la tête contre le mur, ou me frapper violemment la tête avec la paume de ma main pour me remettre un peu les idées en place... Et finalement, je fus soulager d'entendre Myong Yuk simplement rigoler à ce que j'avais dit. Je soupirais légèrement avant de l'emporter avec moi jusque dans le salon, refermant la porte derrière lui pour ne plus entendre aucun commentaire à propos de ma chambre. J'étais toujours le seul à y entrer, je ne voyais pas pourquoi est ce que je me ferais chier à toujours la ranger.

Je me fichais de la moue boudeuse qu'il avait adopté lorsque je l'avais éloigné de ma chambre, et je le fis une nouvelle fois s'asseoir sur le canapé de la pièce principale, lui annonçant que je n'étais pas contre sortir prendre l'air, mais que nous ne pourrions pas le faire car il ne marchait pas droit. Je soupirais tout en secouant légèrement la tête... Après seulement une bière... qu'est ce que cela donnerait s'il buvait plus ? Serait-il complètement saoul ? J'ajoutais encore que ivresse sur la voie publique ne serait pas une bonne chose pour lui et son casier judiciaire. Je n'avais pas envie qu'il se retrouve à cause de moi avec une telle erreur inscrite à vie. « si je tombe, tu me porteras ! ouais, c’est ça tu as qu’à me porter et me servir de cheval ! j’ai aucun casier judiciaire moi ! je suis parfait ! »

Je lui souris doucement, et lui dis en même temps que je me levais : « oui oui, tu as raison... mais en attendant on reste quand même là. » Je me dirigeais alors vers la cuisine. J'étais content de retrouver Myong Yuk mais... en même temps, c'était très étrange de le voir dans cet état... et j'allais en profiter. Ouais ! Qui ne profiterait pas de l'état d'un de ses amis - tant qu'il n'est pas encore en train de faire un coma éthylique - pour lui extorquer des informations à propos de sa vie ? Personne. Ne dites pas le contraire, je sais que vous avez déjà essayé ! Je ramenais alors deux bières, en passant une à Myong Yuk tout en allumant la télévision. Je voyais son visage fixé vers elle. C'était le moment pour lui poser quelques questions personnelles et indiscrètes, même si je ne savais absolument pas quoi lui poser.

Je me tournais alors vers lui, et une fois que j'eus attiré son attention, je lui demandais au bout de la combientième bière il pourrait se retrouver complètement saoul. Je le vis ouvrir grand les yeux, et je ne compris pas trop sa surprise... Est ce qu'il avait compris ce que je lui avais demandé ? Je passais une main devant ses yeux pour vérifier qu'il était bien conscient - on ne savait jamais quand même - puis je partis lui chercher une nouvelle bière, voyant qu'il avait fini la sienne. Je le fixais en train de boire, jusqu'au moment où je lui demandais s'il avait quelqu'un dans son coeur, ajoutant qu'il était obligé d'être attiré au moins par une personne, et que je voudrais bien l'aider s'il s'agissait d'une fille... et au moins l'encourager s'il s'agissait d'un garçon.

Il se mit alors à rire, tapant ensuite dans ses mains, et je ne pouvais pas m'empêcher de le regarder en souriant tellement il était adorable comme ça. « touché, coulé ! peut-être que j’aime bien quelqu’un en ce moment MAIS il est pas gay… ouais, même qu’il ne les aime pas… c’est plutôt balibalo ne ? enfin, je dirais plutôt que ce pingouin m’attire assez et que… j’ai trop chaud quand il est prêt de moi houhou ! » Oula... il n'avait pas de chance le petit. Je le regardais avec une petite moue compatissante. Il n'était vraiment pas tomber sur la bonne personne ! Il se pencha ensuite vers moi. « je te dis comment il s’appelle mais tu n’en parles pas au voisin pas beau là hein… CHUUUUUT ! Alors il s’appelle Shin IL comme le chili, tu piges ? »

PARDON ? En moins d'une seconde j'étais devenu encore plus rouge qu'une tomate. Nan, ce n'était tout simplement pas possible que ce soit vrai. L'alcool devait lui faire dire des conneries encore plus grosse que lui. Ou bien, il y avait bien d'autres Shin Il dans sa vie. Je m'étais éloigné de lui en un instant, fixant droit devant moi avec les yeux grand ouvert par le choc. Nan, nan. Il mentait. Il ne pouvait pas être attiré par moi ALORS QU'IL SAVAIT TRÈS BIEN QUE JE N'AIMAIS PAS LES HOMMES. Je n'aimais pas les hommes, je n'étais pas attiré par eux, et je ne le serais sûrement JAMAIS. C'était mal, c'était sale, et ce n'était pas moi d'être attiré par la gente masculine. Qu'est ce que je devais faire ? Lui dire tout de suite qu'il allait dans la mauvaise voie et qu'il faisait mieux d'abandonner tout de suite avant de se faire de faux espoirs ?

Certes j'étais gentil avec lui, et j'avais toujours quelques attentions douces envers lui, mais ça c'était comme avec tout le monde ! Enfin presque ! Il était toujours chou alors forcément j'avais pris le réflexe de passer ma main dans ses cheveux ou encore le prendre dans mes bras. Était-ce cela qui avait fait qu'il était attiré par moi ? MAIS JE NE LE VOYAIS PAS DANS CE SENS ! C'était un ami, mon ami, je n'avais pas envie d'être méchant avec lui mais... mais est ce que j'avais vraiment le choix maintenant ? J'avais envie de me lever là, maintenant, et d'aller me taper violemment la tête contre le mur jusqu'à ce que celui-ci craque sous mon poids. Je le vis se tourner vers moi, avant de s'approcher. Plus il venait vers moi plus je reculais jusqu'à ne plus pouvoir, bloqué par le dossier du canapé et il finit par posé ses lèvres sur les miennes.

J'aurais voulu faire une grimace de dégoût, mais elle n'était juste pas venue car je n'en éprouvais pas le besoin. Mais qu'est ce qu'il m'arrivait ? Dans quoi je m'étais entraîné la ? Il se recula, et je me penchais en avant, prenant ma tête dans mes mains, les yeux toujours écarquillé par le choc. « mouahahah, j’ai embrassé le chilie. Ohmygoooooood. » Pourquoi j'avais eu l'idée de vouloir le faire boire déjà ? Pour pouvoir lui poser des questions ? hein? Ouais, bah je crois que ce dut être la pire erreur que j'avais pu faire dans ma vie, et dieu savait à quel point j'en avais fais. Je tenais toujours ma tête dans mes mains, la secouant en me demandant ce que j'allais bien pouvoir faire avec ce Myong Yuk complètement saoul qui semblait avoir perdu la tête. Je fermais les yeux quelques secondes. Qu'est ce que j'allais faire ?

Il se mit à parler, mais je ne me tournais pas vers lui. « SHIIIIIIIIIIN, tu penseras qu’un jour je pourrais être ta wendy ?! Je suis sûr que je suis plus beau qu’elle, tu trouves pas. » Est ce que ce qu'il disait ne détruirait pas un peu notre amitié ? Je sentis alors ma tête se faire prendre entre d'autres mains que moi, et je fus alors obligé de le regarder dans les yeux. et NON je ne pouvais pas faire ça. Non non, IL ne pouvait pas faire ça ! Il ne pouvait pas être attiré par moi, alors qu'il savait très bien que c'était impossible car moi je ne devais pas aimer les hommes, et donc je ne les aimerais jamais ! « ou alors je serai ta princesse et toi mon prince, ou je serais beau et toi le clochard. Ouu oui oui oui ! Je serais beau et toi la bête. Je trouve que tu as la même tête que la bête. » Je secouais doucement la tête. Mais c'était Myong...

« Par contre, je te le dis direct, je ne met pas de robe ça me boudine et je crois que j’ai pas assez de poitrine aussi. » Je me tournais vers lui en haussant un sourcil, sceptique. Comment faisait-il pour sortir autant de conneries en si peu de temps ? Je le vis soulever son t-shirt pour me montrer, tout en me demandant si je voyais. Je levais les yeux au ciel quelques secondes, avant de me rapprocher de lui. Rentrant dans son jeu, je passais doucement ma main là où il y aurait du avoir une poitrine, et c'était bien ça le problème. Myong Yuk, aussi doux et adorable qu'il pouvait être, autant mon genre qu'il aurait pu être s'il avait été une femme n'en était pas une. Je levais ensuite mes mains pour redescendre son t-shirt, et le remettre correctement. Qu'est ce que j'allais faire de lui ?

Restant là où j'étais, je posais ma main sur sa cuisse tout en lui demandant : « myong yuk... est ce que tu es conscient de ce que tu dis ? » Il ne l'était sûrement pas, et moi je l'étais, et c'était bien ça le problème. Demain matin, moi je me souviendrais de tout ce qu'il avait dit, alors que lui n'aurait sûrement qu'un énorme mal de tête sans vraiment savoir comment c'était arrivé. Je soupirais un peu avant de m'adosser contre le canapé. Je me tournais vers lui, les sourcils un peu froncé, avant de lui demander : « tu es vraiment attiré par... moi ? » Je voulais vraiment en être certain, et peut être aussi rassuré en apprenant que ce n'était pas le cas, et que c'était juste parce qu'il était vraiment bourré et qu'il ne savait plus ce qu'il disait.

J'écartais doucement ses cuisses avant de me placer entres elles, me penchant un peu vers lui. « il faut que tu sois sérieux, tu ne peux pas dire des choses pareilles à la légère ! est ce que tu es conscient de ce que cela implique ? » non, bien sûr qu'il n'en était pas conscient, c'était complètement débile de demander cela à un mec bourré qui venait d'embrasser un mec pratiquement homophobe. « est... est ce que tu sais que moi je ne partage pas ces sentiments ? tu le sais, non, que moi je ne suis pas attiré par les hommes et que je ne le serais sûrement jamais ? » Je passais doucement une main dans ses cheveux comme j'en avais pris l'habitude, en le regardant un peu tristement. je n'étais pas pour lui.

« tu mérites mieux que moi, myong, vraiment mieux. » Je posais mon front contre le sien, me retrouvant alors pratiquement allongé au dessus de lui, prenant appuie sur l'accoudoir derrière lui. J'aimais le contact de son corps sous le mien, mais ça ne serait pas possible. « je ne suis pas la personne qu'il te faut. toi il te faut quelqu'un qui s'assumera... il ne te faut pas quelqu'un qui se cache sans cesse. il te faut quelqu'un qui sera toujours là derrière toi pour toi, et pas quelqu'un qui fuira dès que quelqu'un l’apercevra avec toi... » Il ne se souviendrait de rien de ce que je ferais ce soir, n'est ce pas ? Rien du tout, j'en étais sur. J'approchais mes lèvres des siennes et .... non. Non, ça, ce n'était pas moi. Je n'aimais pas les hommes, je n'étais pas attiré par eux. Je me redressais alors, le prenant par le bras pour l’entraîner avec moi et le faire ainsi s'asseoir.

Je le fis se lever, le tenant contre moi pour ne pas qu'il tombe. « t'as dis assez de bêtises encore une fois, tu vas dormir » Je lui fis un petit sourire avant de l'emporter avec moi jusque dans ma chambre, lui enlevant son pantalon et son t-shirt pour qu'il soit à l'aise, avant de le glisser dans mon lit, sous les couvertures. Je m'installais moi, à côté de lui, mais pas pour dormir, me contentant de l'observer. Je me penchais ensuite vers lui, et déposais mes lèvres sur sa joue, avant de me décaler jusqu'à sa bouche que j'embrassais. Il ne s'en souviendrait pas.


Revenir en haut Aller en bas

Seo Myong Yuk
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ ÉTUDIANT

MESSAGES : 173

MessageSujet: Re: Illa Illa feat shin ♥   Lun 27 Aoû - 12:45

Myong ne pourra jamais se souvenir du nombre de connerie qu’il a pu sortir ce soir, il ne pourra sans doute même pas se souvenir. Il était parti dans son délire à vouloir sortir alors que shin n’était pas vraiment sûr que ce soit une bonne idée et tout de suite, il trouva une idée… Il allait lui servir de cheval comme ça, il n’y aura aucun problème, il n’allait pas tomber sur le sol, c’est sûr. Myong était super fier de son idée mais shin partit en souriant et en lui lançant : « oui oui, tu as raison... mais en attendant on reste quand même là. » Myong fit une autre moue boudeuse avant de prendre la bière qu’il lui tendait, il but tranquillement sa bière tout en regardant la télé. C’est peut-être pas une bonne idée shin de le faire boire tu sais… Shin commença alors à le questionner au bout de la troisième bière qu’il avait déjà entamé. Il lui posa des questions sur celui que myong aime ou plutôt pour qui il craque. Question à ne pas posé, il y aura des conséquences, myong se mit alors à frapper dans ses mains avant de lui dire que celui qu’il aime bien n’est pas gay et qui plus est homophobe. Pas cool myong, tu repasseras l’année prochaine. Puis myong continua dans ses conneries, il se pencha vers shin et lui dit des conneries plus grosse que lui en disant qu’il s’appelait Shin Il comme le chili… Aucun rapport mec !

Shin avait fait une tête de déterré quand il a entendu les paroles de myong, celui-ci le regardait en souriant comme un con. Puis Shin rougissait comment il était trop mignon quand il faisait ça. Il n’aurait peut-être pas du lui dire ça après tout, myong est peut-être bourré, il allait certes tout oublier le lendemain mais pas shin… Et puis, il n’aimait pas les hommes après tout, ce n’était qu’un attirance, myong s’est toujours dit que le jours où il trouvera vraiment la bonne personne, il ne sera plus attiré pour son ami et c’est tant mieux. Mais myong ne voulait pas en rester là, il s’approcha un peu plus du jeune shin pendant que celui-ci reculait pour ne pas qu’il l’atteigne mais… trop tard. Myong avait déposé un baiser sur les lèvres de shin avant de se reculer tout contentent en hurlant qu’il avait embrassé le chili. MYONG TA GUEULE ! Mais nan, il ne s’arrêta pas là, il lui demanda si il pouvait être sa wendy… ouais parce qu’il se trouvait beaucoup plus beau qu’elle et pour ça, il prit la tête de shin entre ses mains et lui montra son visage souriant, clignant des yeux d’une manière pas naturel du tout. Et il continua son délire de princesse et prince, du beau et du clochard et du beau et de la bête… Okay, il connait très bien disney, c’est bien myong !

Il s’était mit debout sur le canapé pour raconter ses conneries et faire semblant de voler comme peter pan, ce qui n’était pas possible… Puis il commença à dire qu’il ne voulait pas mettre de robe car ça allait le boudiner et qu’il n’avait pas de sein pour les mettre et pour prouver tout ça il leva son t-shirt pour le montrer à shin. Il s’en fou complètement mais bon, c’est le dire de myong. Shin s’approcha de lui et lui caressa le torse là où il n’y avait rien… Il lui rabaissa vite son t-shirt ce qui fit pencher la tête de myong sur le côté comme un attardé mentale. La main de shin se posa sur la cuisse de myong qui était redescendu de son canapé. « myong yuk... est ce que tu es conscient de ce que tu dis ? » Myong pencha la tête sur le côté avant d’approuver de la tête en gonflant des joues, ouais, il l’était pour le moment car demain, il se souviendra de rien c’est sûr. Mais c’est pas grave, il ne valait mieux pas qu’il se souvienne qu’il s’était complètement ridiculiser devant shin, ça serait totalement la honte pour lui. « tu es vraiment attiré par... moi ? » et il continua de lui répondre en lui faisant un oui de la tête, il n’a jamais encore menti quand il était complètement sobre alors pourquoi il mentirait quand il est complètement bourré ? Il écarta les cuisses de myong avant de s’approcher un peu plus de lui ce qui fit battre le cœur de myong un peu plus contre son torse. « il faut que tu sois sérieux, tu ne peux pas dire des choses pareilles à la légère ! est ce que tu es conscient de ce que cela implique ? » myong écarquilla les yeux avant d’ouvrir légèrement la bouche avant de la refermer aussi vite, il fit une moue avant de baisser les yeux.

« est... est ce que tu sais que moi je ne partage pas ces sentiments ? tu le sais, non, que moi je ne suis pas attiré par les hommes et que je ne le serais sûrement jamais ? » Myong releva le regard vers lui, sentant la main de shin dans ses cheveux et son regard compatissant le regardant. Myong fronça les sourcils en haussant les épaules. « Chili ! je le sais tout ça, ne t’avais-je pas dis que le garçon qui m’attire n’aime pas les hommes et était homophobe ? Tu écoutes vraiment rien quand je parle ! » dit-il en ouvrant la bouche choqué. Il parlait de shin à shin, sans même calculer qu’ils étaient la même personne, l’alcool… c’est l’alcool qui le rend aussi con. Nan pour un génie, il faut vraiment qu’il arrête ça, ça ne lui va pas du tout. Shin était pratiquement complètement allongé sur lui, myong se contenta de le regarder dans les yeux pendant que son front touchait le sien, il cligna des yeux plusieurs fois avant de refermer sa bouche. « tu mérites mieux que moi, myong, vraiment mieux. » Myong ne disait pas le contraire, il s’est toujours dit qu’il méritait mieux que Shin et pourtant, il n’arrivait pas à passer outre son attirance pour lui. Alors il couche avec des mecs et des femmes, ça permet d’oublier un peu ce qu’il pense.

Myong n’avait pas répondu à ses paroles pas cette fois, il clignait toujours des yeux en le regardant, en regardant son visage qui semblait être tout sauf énervé, plutôt déçu peut-être ? « je ne suis pas la personne qu'il te faut. toi il te faut quelqu'un qui s'assumera... il ne te faut pas quelqu'un qui se cache sans cesse. il te faut quelqu'un qui sera toujours là derrière toi pour toi, et pas quelqu'un qui fuira dès que quelqu'un l’apercevra avec toi... » le visage de shin s’approcha un peu plus de celui de myong, le jeune étudiant put sentir le souffle de shin sur son visage ce que le fit frémir. « Je n’en doute pas chili, mais c’est compliqué pour un garçon comme moi ! tu penses pas que ça aurait été plus cool si j’étais une fille ?! Tu crois que si je demande de changer de sexe pour noël, je me réveillerai en fille ? » dit-il en penchant la tête sur le côté. Shin se redressa et entraîna myong pour qu’il s’assoit avant qu’il ne le lève, mais voilà il avait bu alors myong tanguait un peu sur ses jambes, donc shin le colla contre lui ce qui fit rougir un peu le génie mais il ne pourrait pas le voir shin, il était déjà rouge et chaud à cause de l’alcool. « t'as dis assez de bêtises encore une fois, tu vas dormir » Myong ouvrit la bouche et secoua la tête énergiquement. « Mais nan, je veux pas. YAAA ! »

Mais il n’eut pas vraiment le choix puisqu’il était déjà entraîné dans la chambre à coucher de shin, chambre qu’il visitera cette fois, il aura même la chance de dormir dans son lit même si sûrement des filles sont déjà passé avant lui… tss. Shin commença à retirer les vêtements de myon celui-ci cacha son torse avec son bras en ouvrant la bouche choqué. « Shiiiin ! on ne peut pas retirer les vêtements comme ça, ça ne se fait pas voyons. On demande avant ! » Shin le glissa finalement dans le lit avant de mettre la couverture sur lui. Dès qu’il posa sa tête sur l’oreiller, myong sentit la fatigue l’envahir, shin s’était posé à côté de lui et lui avait déposé un baiser sur la joue mais il sentit une pression sur ses lèvres. Une pression douce et sucré qui le fit sourire et ensuite, le sommeil s’empara du jeune étudiant qui s’endormit entouré de l’odeur de shin qui venait lui chatouiller le nez et qui le mettait en sécurité.

Myong dormit comme un bébé dans des draps chauds, il ouvrit doucement les yeux et fut surpris de sentir un mal de tête. Il regarda autour de lui avant de se redresser en grimaçant, il regarda l’endroit où il était, c'est-à-dire une chambre. Il tourna la tête et vit shin en train de dormir à côté de lui. C’est vrai qu’il était venu le voir hier soir, ils ont parlé mais après plus rien… Il avait bu, myong secoua la tête à cette pensée. C’est pour ça qu’il a autant mal au crane, il avait bu alors qu’il ne tient pas du tout l’alcool… faut dire qu’il en boit jamais donc c’est une raison qui fait qu’il soit aussi mal quand il boit juste une bière. Il se leva à pas de loup avant de voir qu’il était en boxer. Pourquoi était-il comme ça ? S’était-il déshabillé tout seul, il tourna la tête vers shin et sentit ses joues rougir en imaginant que c’était peut-être lui pour le mettre au lit. Enfin, il remit ses vêtements et sortie de la chambre à pas de loup pour ne pas réveiller le dormeur. Il referma la porte silencieusement avant de se diriger vers la salle de bain pour se regarder dans le miroir. Ouais, il avait vraiment une sale gueule, ça se voit qu’il a bu en vrai. Myong n’aimait pas vraiment ne pas savoir ce qu’il avait fait l’aveil, cela l’inquiétait assez. Il ouvrit le robinet et passa de l’eau sur son visage avant de se taper les joues doucement. « J’espère pour toi que tu n’as pas dit des conneries hier soir, myong. Sinon tu es dans une merde noir et tu devras t’en sortir tout seul. » dit-il en secouant la tête. Il ouvrit une armoire cherchant de l’aspirine pour son mal de crâne.

Il finit par trouver la boîte, il en prit un qu’il avala sans eau avant de sortir de la salle de bain, le visage encore trempé mais cela lui faisait du bien. Il se dirigea ensuite vers la cuisine, il posa son regard sur le salon et vu les bouteilles de bières. Il grimaça avant d’aller les prendre pour les mettre à la poubelle, il posa son regard sur son téléphone et repéra des appels manqués et des messages non lu. Mais il n’y fit pas attention, il était un peu plus de midi et quand shin allait se réveiller, il allait sûrement avoir faim. Myong attrapa une feuille et commença à écrire : Shin, je suis rentré chez moi pour prendre une douche et me changer, je reviens dans une heure. Ne mange pas, je te ferai quelque chose à manger. Désolé si j’ai été bizarre hier soir, mais je tiens pas du tout l’alcool.. Il posa le stylo et parti chez lui, il prit le bus et prit une douche et se changea. Il réfléchissait à ce qu’il pouvait lui faire à manger, il aimait quoi en faite ? En pensant à ça, myong découvrit qu’il ne connaissait pas grand-chose sur shin en vrai… Il décida de faire des spaghettis, il ne pouvait pas ne pas aimer ça. Une fois près, il repartit avec un sachet de course en main –car il avait prit le temps d’aller faire les courses.

Il reprit le bus en direction du quartier de shin, il marcha vers l’appartement de shin et quand il finit de grimper les escaliers, il croisa le voisin de shin. Myong le salua d’un coup de tête et celui-ci lui répondit, mais voilà ça n’empêchait pas que son cœur avait manqué de raté un tour en le voyant. Il entra dans l’appartement de shin et referma la porte derrière lui, il passa sa tête dans le salon et vu shin. Il sourit : « Bonjour shin, j’espère que tu as bien dormi… Désolé de t’avoir dérangé hier. » dit-il en haussant les épaules. Myong tourna ensuite les talons et parti dans le coin cuisine avant de poser le sac sur la table, il chercha partout une casserole pour faire cuir les pates, quand il eut trouver, il mit l’eau à bouillir. Il se retourna et sursauta en voyant shin derrière lui « Tu m’as fait peur, je ne t’ai pas entendu venir… ça va ? » dit-il en le questionnant du regard.


Revenir en haut Aller en bas

Won Shin Il
Voir le profil de l'utilisateur


http://www.edensquare.tumblr.com/
avatar

❧ CITOYEN

HUMEUR : mauvaise. j'ai l'impression que tout va mal dans ma vie.
MESSAGES : 94
LOCALISATION : ça ne te regarde absolument pas.

MessageSujet: Re: Illa Illa feat shin ♥   Lun 27 Aoû - 18:47


Je soupirais un peu en regardant Myong Yuk faire un peu tout et n'importe quoi... Enfin 'faire', 'dire' aurait été bien plus approprié. Il m'avait avoué qu'il... était attiré par moi, alors qu'il savait très bien que moi, je n'étais pas comme lui, je n'aimais pas les hommes. Je le fis alors descendre de mon canapé tout en lui remettant son t-shirt qu'il avait relevé correctement. Une fois qu'il fut assis, je lui demandais s'il était conscient de ce qu'il disait ou qu'il avait juste dit ça comme ça pour s'amuser. Malheureusement, il m'assura d'un mouvement de tête qu'il en était conscient. Je soupirais un instant, passant ma main dans mes cheveux, avant de me tourner une nouvelle fois pour lui demandé s'il était vraiment attiré par moi, et encore une fois, il me répondit par un hochement de tête. C'était mauvais tout cela, vraiment très mauvais. Et je ne savais pas quoi faire. Devais-je rentrer dans son jeu, ou me contenter de lui dire très sérieusement que ce ne serait pas possible ?

Je lui écartais alors un peu les cuisses pour me glisser entre elles, tout en lui disant qu'il fallait qu'il soit sérieux, lui demandant s'il savait ce que cela impliquait. Je posais mon front contre le sien, tout en le questionnant sur le fait qu'il savait que moi je ne partageais pas les mêmes sentiments, et que je ne le ferai sûrement jamais car j'étais attiré par les femmes, moi. « Chili ! je le sais tout ça, ne t’avais-je pas dis que le garçon qui m’attire n’aime pas les hommes et était homophobe ? Tu écoutes vraiment rien quand je parle ! » Chili... je soufflais un peu en entendant cet affreux surnom qu'il avait trouvé à me donner, tout en secouant la tête. Malheureusement si, je l'avais écouté, et j'aurais mieux fait pour une fois de faire la sourde oreille pour ne pas avoir entendu toutes... ces choses qui auraient dû rester cachées.

Allongé sur lui, je fermais un peu les yeux, avant de lui dire qu'il méritait bien mieux que moi, affirmant implicitement qu'il ferait mieux de trouver quelqu'un d'autre pour combler son coeur. Il n'aurait que des déceptions avec moi, c'était prévu d'avance. Je ne répondrais jamais à ses sentiments, je ne pourrais pas lui donner la tendresse qu'il attendrait sûrement et je ne partagerais au grand jamais son lit ! Je continuais en lui disant cela, que je n'étais pas la personne qu'il lui fallait car je ne serais jamais avec lui de toute façon. Mais je ne savais même pas pourquoi je lui disais cela, c'était une évidence puisque moi, j'étais hétérosexuel, et non un gay. « Je n’en doute pas chili, mais c’est compliqué pour un garçon comme moi ! tu penses pas que ça aurait été plus cool si j’étais une fille ?! Tu crois que si je demande de changer de sexe pour noël, je me réveillerai en fille ? »

Je lui fis un petit sourire, ne lui répondant pas vraiment, me contentant de lui ébouriffer un peu les cheveux tout en marmonnant : « si c'était aussi simple... » Je le fis ensuite se lever tout en le collant avec moi pour l'emmener jusque dans ma chambre. Je lui annonçais alors qu'il avait assez dit de conneries pour la soirée, ajoutant que maintenant, il allait dormir. « Mais nan, je veux pas. YAAA ! » S'il le fallait, je le porterais pour le forcer à dormir, et maintenant. L'alcool et lui, ce n'était vraiment plus une expérience à recommencer. Je commençais à enlever ses vêtements pour qu'il puisse dormir en étant plus à l'aise, et il commença alors à se cacher avec ses bras. « Shiiiin ! on ne peut pas retirer les vêtements comme ça, ça ne se fait pas voyons. On demande avant ! »

Je ne pu m'empêcher de rire un peu, secouant dans le même temps la tête - je finirais par avoir le tournis à force de faire cela -, lui murmurant en même temps : « pardon pardon, je ne recommencerais pas, je te le promets. » Et cette promesse, j'allais vraiment la tenir jusqu'à la fin de ma vie, Myong Yuk restera le seul homme que je déshabillerais, et pas dans un but sexuel ! Je le glissais enfin dans mon lit, souhaitant qu'il s'endorme, avant de déposer mes lèvres sur sa joue... puis sur les siennes, regrettant immédiatement. Couché à côté de lui, sur les couvertures, j'attendis qu'il s'endorme avant de sortir de la pièce pour retourner dans mon salon. J'avais doucement refermé la porte derrière moi, et je m'étais adossé à celle-ci, penchant ma tête vers l'arrière. Ce n'était vraiment pas bon ça.

Je fis quelques pas dans le pièce, les bouteilles traînaient encore là et que je n'avais pas jeté, je les regardais avec lassitude - elles étaient tellement la preuve d'une grosse erreur - avant de me dire que j'allais les jeter plus tard... quand il ne ferait plus nuit. Je pris ensuite mon paquet de cigarette qui traînait sur la table basse, mes clés, et je sortis de mon studio pour aller prendre un peu l'air. A peine la porte de l'immeuble passée, j'avais déjà ma cigarette allumée coincée entre mes lèvres. Je tirais doucement dessus avant de me mettre à marcher le long des rues, essayant de me détendre et de penser à autre chose. Ce n'était pas très malin de traîner dans ces rues à une heure aussi tardive mais... mais je n'arriverais pas à me détendre dans mon appart' alors que je savais Myong Yuk dans la pièce d'à côté. Qu'est ce qui lui était bien passé par la tête pour finir attirer par moi ?

' faudrait être vraiment con et avoir mauvais goût pour rêver qu’une putain d’ordure comme toi soit gay. ' Ne m'avait-il pas dit cela la dernière fois que nous nous étions vu ? Qu'est ce qu'il clochait chez lui alors ? Je soupirais une nouvelle fois, m'arrachant presque les cheveux, stressé de ne pas savoir à quoi je devais penser tellement trop de choses s'entassaient et se bousculaient dans mon esprit. Je vidais pratiquement mon paquet sur le chemin, marchant dans des rues que je n'avais même jamais vu auparavant avec pour seule compagnie des chats errants, avant de me dire qu'il était temps de retourner chez moi pour dormir un peu. Sans un bruit, je passais ma clé dans la serrure pour ouvrir la porte, et la refermais silencieusement derrière moi. Je posais toutes mes affaires sur la table basse, avant de retourner dans ma chambre. « putain... »

Il était là, et il dormait tranquillement. Je m'étais posé contre le mur pour l'observer quelques instants, avant de me déshabiller et de me coucher moi aussi dans mon lit. J'étais trop fatigué pour réfléchir encore. Je m'étais endormi en le regardant, tout simplement, et sans même m'en rendre compte. Lorsque je me réveillais le 'lendemain' matin, j'avais un peu la tête ailleurs. Je m'étais redressé, les yeux encore fermé, et je sentais tout mes muscles me crier qu'ils n'étaient pas encore prêt à bouger, et bien trop fatigués pour obéir, ils me forcèrent à retomber à plat sur mon lit... sauf que. Là, il y avait un problème. Je me tournais un peu vers le côté, puis l'autre... et... Il n'était pas censé y avoir quelqu'un à côté de moi ? Dans mes souvenirs, Myong Yuk était venu me voir... Est ce que tout ceci n'avait donc été qu'un rêve ? Un rêve certes particulièrement réaliste et surprenant, mais après une semaine sans l'avoir vu, c'était plutôt fort probable non ?

Me relevant alors, plein d'une nouvelle motivation, je sortis - le pas néanmoins toujours quelque peu traînant - jusqu'au salon pour... y trouver un mot. Je me baissais pour le ramasser, et le plaçais devant mes yeux pour bien le lire. Shin, je suis rentré chez moi pour prendre une douche et me changer, je reviens dans une heure. Ne mange pas, je te ferai quelque chose à manger. Désolé si j’ai été bizarre hier soir, mais je tiens pas du tout l’alcool.. Oh putain non... Je me laissais violemment tomber sur le canapé, fermant fort les yeux. Putain, c'était pas un rêve. Je l'avais vraiment saoulé, et il m'avait vraiment avoué qu'il était attiré par moi... et vu qu'il comptait revenir, il ne s'en souvenait absolument pas. 'désolé si j'ai été bizarre hier soir' Ca, c'était sûr qu'il avait été bizarre.

Devais-je lui dire ? Ou devais-je me contenter de ne pas lui rappeler tout cela ? Parce qu'après tout... Cela m'arrangeait bien qu'il ne s'en souvienne plus, puisque je ne serais absolument pas obligé d'agir en circonstance. Je pouvais continuer de faire comme d'habitude, et de ne rien laisser paraître, comme s'il ne s'était simplement rien passé... comme si nous n'avions fait que rire durant la soirée qui... qui avait grandement changé ma façon de le voir. Je me redressais ensuite, me dirigeant vers la salle de bain, jugeant qu'une douche m'aiderait grandement à rafraîchir mes idées. Je me glissais sous l'eau chaude, mais mes idées n'en devenaient pas claires pour autant. Je sortis de l'eau, une serviette autour de la taille, et une posé à l'arrache sur mes cheveux, histoire d'avoir de quoi les sécher plus tard. Je retournais dans ma chambre, et enfilais un sous vêtement et un pantalon avant de rentrer dans mon salon.

Les bouteilles avaient disparus... mais mon paquet était toujours là, trônant merveilleusement au milieu de la table. Je l'ouvrais pour constater qu'il était presque vide. J'en pris délicatement une, comme si c'était la chose la plus précieuse du monde, avant de l'allumer tout en me dirigeant vers ma porte vitrée pour l'ouvrir en grand. Je pris l'air quelques instant, avant de me tourner vers l'entrée en entendant la porte se refermer. C'était Myong Yuk... « Bonjour shin, j’espère que tu as bien dormi… Désolé de t’avoir dérangé hier. » Je ne pu m'empêcher de le fixer étrangement, ne sachant toujours pas quelle attitude adopter à son égard. Je rentrais dans le studio, quittant le balcon en fermant la porte derrière moi. Il était déjà parti vers la cuisine, et je lui lançais : « t'inquiète... »

Je me dirigeais vers la cuisine, et en chemin, j'écrasais ma cigarette dans le cendrier. Je me plaçais non loin de lui, le surveillant attentivement. Il se retourna alors vers moi, et sursauta. Je fronçais un peu les sourcils en voyant sa réaction. Est ce que je lui faisais peur ? « Tu m’as fait peur, je ne t’ai pas entendu venir… ça va ? » Apparemment oui, je lui faisais peur. Je croisais les bras sur mon torse, le fixant quelques instant avant de lui répondre. « ouais, ça va. » J'articulais un peu trop mes mots, et j'agissais un peu comme un robot, particulièrement tendu. « et toi ? tu n'as pas trop mal à la tête ? je parie que c'est la première fois que tu t'es retrouvé avec un mal de crâne pareil... » Je lui tapais doucement sur le front, avant de regarder par dessus ton épaule.

« qu'est ce que tu cuisines ? » Oulà... C'était mauvais ça ? Pourquoi il cuisinait chez moi ? C'était étrange... Je n'avais pas l'habitude. A part moi, personne ne rentrait dans cet appartement... et vraiment personne n'avait utiliser cette cuisine, moi y passant le minimum de temps, c'est à dire le temps de récupérer quelque chose dans le frigo et de repartir. Je n'avais même aucune idée de ce qu'il faisait... Enfin bon. Je reculais un peu avant de m'asseoir sur le plan de travail derrière lui. « tu te souviens de ce qu'il s'est passé hier soir ? » J'espérais sincèrement qu'il allait me répondre non... Vraiment. Car je serais alors dans une merde noire... Et puis, il agissait bien trop de façon détendue pour se souvenir de ce qu'il avait fait.

Je doutais fort que s'il se souvenait qu'il était monté debout sur mon canapé, qu'il avait soulevé son t-shirt pour me montrer qu'il n'avait pas de seins, qu'il m'avait avoué que les robes le boudinaient, qu'il m'avait aussi avoué qu'il avait des sentiments pour moi, et qu'il m'avait embrassait.... il serait revenu dans mon appartement aussi naturellement. Je passais un peu mes mains dans mes cheveux toujours mouillés, et pris la serviette sur mes épaules pour les sécher grossièrement, les ébouriffant au dessus de ma tête. Et puis... s'il se souvenait de cette soirée, moi aussi... je serais mal. Pourquoi est ce que je m'étais allongé sur lui ? S'il me posait la question, je ne saurais même pas quoi lui répondre... « c'est bientôt prêt ? je commence à avoir faim ... »

Oui... j'évitais un peu le sujet... mais j'étais tellement stressé à propos de cela. Je me posais non loin de lui, ne le regardant pas vraiment, pour plutôt resté concentré sur le bout de mes doigts, et, l'air de rien, je glissais : « je ne sais pas pourquoi mais... j'aurais bien mangé du chili... » Je le fixais du coin de l'oeil pour pouvoir voir la réaction qu'il avait... S'il réagissait mal, c'est qu'il s'en souvenait, s'il ne réagissait pas, c'est qu'il ne s'en souvenait pas... c'était aussi simple que cela. Et moi, je commençais à avoir froid... j'étais un peu à moitié à poil en même temps...

Revenir en haut Aller en bas

Seo Myong Yuk
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ ÉTUDIANT

MESSAGES : 173

MessageSujet: Re: Illa Illa feat shin ♥   Lun 27 Aoû - 20:33

Shin fut la première personne à le voir dans cet état là, faut dire que l’alcool, il n’y touche jamais ou très très rarement ce qui fait que personne n’a pu voir myong dans cet état, si on pouvait vraiment appeler cela un état. Il était plutôt tout sauf lui-même, à dire des conneries aussi idiote, ça ne pouvait pas être myong. C’était juste une partie de lui complètement éloigné, le jeune étudiant avait continué son délire pendant quelques minutes à raconter n’importe quoi à avouer son attirance pour shin alors qu’il avait prévu de garder tout cela pour lui. Alors qu’il savait que c’était complètement idiot de sa part, car il était tout sauf un garçon bien pour lui… mais il ne faut pas oublier que myong a toujours été attiré par les mauvais garçons alors pourquoi pas shin. Il savait très bien que c’était complètement impossible mais il ne pouvait pas s’empêcher, c’était plus fort que lui et cela semblait dépasser le jeune shin il. Il le regardait toujours avec ses yeux complètement défoncé à cause de l’alcool, il approuvait à chaque question car oui, il était vraiment sérieux. Myong ressentait vraiment une attirance pour lui-même si il aurait voulu que cela ne se sache pas pour pouvoir… passer à autre chose peut-être, surement même.

La voix de myong raisonna après les paroles de shin qui disait qu’il n’aimait pas les hommes qu’il n’avait pas les mêmes sentiments pour lui et que ce ne sera jamais le cas mais myong ne lui avait rien demander n’est ce pas ? Myong ne lui aurait jamais demandé ça alors d’un voix complètement gogole, myong lui répondit qu’il savait qu’il lui avait déjà dit qu’il n’aimait pas les hommes et qu’il ne l’écoutait pas. Il l’avait dit nan ? Il le savait très bien que ce ne sera jamais possible et il ne lui a encore jamais demandé ça. C’est qu’une passade n’est ce pas ? Ca sera une passade quand il arrêtera d’être aussi proche et tactile avec lui. Shin était allongé sur lui et lui disait qu’il n’était pas assez bien pour lui et myong le savait très bien oui, il le savait très bien qu’il n’était pas assez bien pour lui. Mais il ne pouvait rien y faire, c’était son cœur qui battait la chamade quand il le voyait, il avait beau lui dire d’arrêter, celui-ci ne semblait pas vouloir l’écouter. Myong lui dit alors qu’il savait cela et que cela aurait été beaucoup plus simple si il avait été une fille et peut-être que si il demandait d’être une fille à noël, il deviendrait un fille… Peut-être qu’il était complètement bourré et qu’il disait des conneries plus grosse que lui mais au fond, il se disait vraiment que ça aurait été plus simple si il avait été une fille. « si c'était aussi simple... » mais ça ne l’était pas.

Il le fit se lever et lui dit alors qu’il devait aller dormir qu’il avait dit assez de connerie pour la journée mais myong ne semblait pas de cet avis, il montra tout de suite qu’il n’était pas d’accord pour aller dormir et qu’il n’était pas du tout fatigué mais shin le porta pour l’emmener dans la chambre. C’est la deuxième fois qu’il le porte pour l’emmener dans une chambre et le faire dormir, était-ce une manie chez lui ? Il commença alors à le déshabillé et par réflexe myong cacha son corps alors qu’il lui avait montré quelques minutes plus tôt. Il lui dit ensuite qu’il devait demander avant de déshabiller quelqu’un ce qui fit rire le concerné. « pardon pardon, je ne recommencerais pas, je te le promets. » Myong se doutait bien qu’il n’allait plus jamais recommencé, c’était obligé nan ? Il ne pouvait pas se comporter comme ça avec lui si il était homophobe, il ne pouvait pas se montrer aussi tactile avec lui si il n’y avait aucun sentiment. Ce n’était pas normal. Myong s’allongea dans le lit et shin le borda, dès qu’il fut complètement allongé au chaud, il sentit la fatigue l’envahir. Il était presque endormi quand shin lui déposa un baiser sur sa joue et sur ses lèvres, myong avait laissé échapper un sourire avant de s’endormir bercé par l’odeur de shin qui envahissait ses narines.

Cette nuit fut assez dure pour le jeune étudiant, il se réveilla le lendemain matin sans se souvenir de quoi que ce soit après sa première bière. D’ailleurs pourquoi avait-il bu ? Il essayait juste d’oublier le regard froid que shin portait sur lui, car il était persuadé qu’il le regardait ainsi parce qu’il était bisexuel… En parlant de shin, il était allongé à côté de lui encore en train de dormir, myong se leva doucement et s’habilla avant de sortit à pas de loup. Il s’était posé dans la salle de bain pour se mouiller un peu le visage et pour réfléchir à ce qu’il s’était passé, il avait la sensation qu’il avait été vraiment bizarre et il était presque persuadé qu’il avait sorti des choses complètements connes et problématiques. Myong était ensuite parti dans le salon pour ranger les bouteilles pour mettre fin à une soirée problématique. Il avait ensuite laissé un mot à shin pour lui dire qu’il allait revenir et qu’il ne devait pas manger qu’il devait lui cuisiner quelques choses pour se faire pardonner. Et c’est ainsi qu’il partit de l’appartement de shin pour retourner dans le sien et se laver, essayant de faire passer son mal de crâne et également essayant de se détendre un peu. Une fois habillé, il partit faire quelque course pour pouvoir préparer quelque chose à shin. Il reprit ensuite le bus en direction de l’appartement de celui-ci, il était rentré sans toquer au cas ou il était encore en train de dormir. Il passa la tête dans le salon et le vit en train de fumer, il semblait lui avoir déjà dit que ce n’était pas bon pour lui. Il le salua et partit dans la cuisine. « t'inquiète... »

Il commença à faire cuir les pates et quand il se retourna, il sursauta en voyant shin derrière lui, il ne l’avait pas entendu arriver. Il lui demanda si il y allait bien tout en affichant un sourire sur ses lèvres. Bizarrement, il ne se sentait pas vraiment à l’aise, alors que d’habitude il n’était pas du tout comme ça en présence de shin, que s’était-il passé au juste hier soir ? « ouais, ça va. » myong approuva de la tête doucement tout en se mordant la lèvre inférieur, il afficha un petit sourire sur ses lèvres avant de se retourner pour voir si l’eau était en train de bouillir. « et toi ? tu n'as pas trop mal à la tête ? je parie que c'est la première fois que tu t'es retrouvé avec un mal de crâne pareil... » myong se retourna vers lui avant qu’il ne vienne taper doucement contre son front, il secoua la tête doucement des fois c’était pire que ça. Quand il est dans ses révisions et ses exercices, un mal de crâne arrivait vite à force de réfléchir mais il était comme ça, il n’a jamais supporté ne pas réussir. « J’ai déjà eut pire que ça quand j’étudiais… Je n’aime pas, ne pas réussir alors je bossais beaucoup pour être le meilleur et réussir. » dit-il en haussant les épaules doucement. Il se retourna une nouvelle fois et vit que l’eau était en train de bouillir, il mit les pates à l’intérieur et laissa cuir, il sortit une casserole pour faire cuir la sauce sur le côté. « qu'est ce que tu cuisines ? » myong se retourna vers lui et croisa les bras contre son ventre. « ce sera spaghetti. » dit-il simplement.

C’est vrai qu’à première vue c’est bizarre que myong fasse la cuisine pour shin, c’est généralement ce que faisait la petite copine pour son petit copain et ce n’était certainement pas ce qu’ils étaient l’un pour l’autre. Nan, ils étaient tout sauf ça. Il vit alors shin s’asseoir sur le plan de travail, myong se contenta de le regarder sans rien dire, attendant juste que cela cuise. « tu te souviens de ce qu'il s'est passé hier soir ? » Myong secoua la tête doucement avant de le plonger son regard dans le sien, il décroisa ses bras avant de détourner les yeux. Il arrivera à se souvenir, il le sait il a une bonne mémoire après tout, il ne lui fallait pas grand-chose pour qu’il se souvienne. « Je me souviens juste de tes regards froid, de la bouteille de bière que j’ai bu rapidement et après c’est assez flou… » dit-il en penchant la tête légèrement sur le côté. Il n’aimait pas ne pas se souvenir, cela faisait de lui quelqu’un de vulnérable et ça, il n’aimait vraiment pas ça. Myong était complètement dans ses pensées, essayant de se souvenir de quelque chose mais pourtant l’instant c’était encore flou. « c'est bientôt prêt ? je commence à avoir faim ... » Il releva la tête d’un coup et se retourna vers les pates qui étaient prêtes. « oh oui dans quelques secondes. » Il retira les pates et les égoutta avant de les remettre dans la casserole, il fit cuir la sauce pendant encore quelques secondes avant de l’ajouter dans la casserole également.

Myong sortir deux assiettes et des couverts qu’il plaça sur la table avant d’ajouter deux verres qu’il avait remplie d’eau. Il plaça ensuite le plat sur la table et commença à remplir les assiettes. « je ne sais pas pourquoi mais... j'aurais bien mangé du chili... » myong sursauta en entendant le mot chili, il entendit alors une voix dans sa tête dire « mouahahah, j’ai embrassé le chili. Ohmygoooooood. » Myong secoua la tête doucement avant de fermer les yeux quelques secondes, il se remit ensuite à servir avant de s’asseoir à la table en face de lui, il commença à manger tranquillement avant de jouer avec une pate dans son assiette. « Quand tu regardes bien shin il ça ressemble un peu à chili … » dit-il en regardant toujours son assiette. Il posa sa fourchette contre l’assiette et prit son verre pour boire une longue gorgé avant de le reposer sur la table. « Je dois dire que je ne me sens pas vraiment à l’aise et c’est pas dans mon habitude d’être comme ça… » dit-il en penchant la tête sur le côté en fronçant les sourcils. Nan, il n’a jamais été comme ça en présence de shin, il n’a d’ailleurs jamais été comme ça en présence de n’importe qui mais c’était différent aujourd’hui… Etait-ce parce qu’il ne savait pas ce qui s’était passé hier soir, car c’était trop flou dans sa tête. Avait-il trop peur de découvrir ce qu’il avait dit lors de cette soirée, avait-il peur de découvrir ce qu’il s’était passé et les conséquences qu’il va y avoir après.

Myong resta silencieux pendant quelques secondes avant de se lever et de mettre son assiette vide dans l’évier, il commença à laver l’assiette tout en essayant de réfléchir. Le mot chili lui a rappelé une parole qu’il avait dit mais que voulait-il dire vraiment… « Chili ! je le sais tout ça, ne t’avais-je pas dis que le garçon qui m’attire n’aime pas les hommes et était homophobe ? Tu écoutes vraiment rien quand je parle ! » Myong ferma les yeux une nouvelle fois avant de secouer la tête nerveusement, il finit de laver son assiette avant de se ressuyer les mains. Il se retourna et se posa contre l’évier, regardant le sol sans cligner des yeux. Il soupira doucement avant de dire d’une voix presque innaudible mais que shin pouvait entendre. « Dis moi ce qui s’est passé hier soir, je ne peux pas rester dans le brouillard… J’assumerai chaque parole que je t’aurais dit. » dit-il en levant les yeux vers lui, il se mordit la lèvre inférieur avant de passer une main dans ses cheveux. « S’il te plait shin, j’ai besoin de savoir tout ça, je ne peux PAS ne pas m’en souvenir. » dit-il en redéposant la serviette sur le l’évier, il s’approcha ensuite de shin et se rassit à sa chaise avant de le regarder dans les yeux. « il y a un rapport avec le chili n’est ce pas ? … J’ai raison hein ? » dit-il en fronçant les sourcils. Son dos se posa contre le dossier de la chaise, il joua avec son verre à demi rempli tout en essayant de se souvenir. Il doit savoir, il ne peut pas rester dans l’ombre, il ne pourra pas supporter de ne pas savoir ce qu’il se passe dans sa vie. Il allait assumer tout assumer, il n’y aura aucun problème là-dessus. Il espérait juste qu’il n’avait pas sorti de trop grosse connerie.


Revenir en haut Aller en bas

Won Shin Il
Voir le profil de l'utilisateur


http://www.edensquare.tumblr.com/
avatar

❧ CITOYEN

HUMEUR : mauvaise. j'ai l'impression que tout va mal dans ma vie.
MESSAGES : 94
LOCALISATION : ça ne te regarde absolument pas.

MessageSujet: Re: Illa Illa feat shin ♥   Lun 27 Aoû - 23:15


Je voyais Myong Yuk dans mon appartement... encore une fois. Il était revenu... donc en toute logique, il ne se souvenait absolument pas de ce qu'il avait fait hier soir... Et c'était tant mieux pour moi, à vrai dire. La situation aurait été bien trop gênante s'il se souvenait de ce qu'il avait fait... de ce qu'il m'avait avoué alors qu'il savait très bien que moi... je n'étais pas comme ça. J'aurai voulu le secouer et lui demander ce qu'il a eu dans la tête, et comment cela aurait pu arriver alors que... Alors que je n'avais rien fait le poussant à une telle chose... si ? Certes, je pouvais me montrer câlin, mais c'est juste parce que j'aime prendre les gens dans mes bras ! J'étais très souvent tactile, et j'avais aussi beaucoup de petites attentions... comme l'embrasser sur le front ou passer ma main dans ses cheveux, mais c'était une sorte de réflexe ! Il était si mignon presque comme une... fille. Mais il n'en était pas une... il n'en était pas une.

Je m'étais réveillé seul dans mon appartement, personne à côté de moi dans mon lit... et étrangement j'en fus surpris. J'étais persuadé que je m'étais endormi avec quelqu'un la veille... Alors pourquoi cette personne n'était plus là. Je m'étais redressé, j'étais retombé, j'avais réfléchis et... ah... oui... C'était Myong Yuk qui avait dormi là, après que je l'eus forcé à le faire pour qu'il se taise et arrête de dire des bêtises... et quelles bêtises ! J'avais beau essayé de toutes mes forces, elles ne voulaient pas me sortir de la tête, et chaque phrase repassait et repassait en boucle dans mon esprit, faisant la queue pour revenir avec plus de force, de puissance et d'impact. Qu'est ce que j'allais faire ? J'étais resté quelques instants allongé, avant de me redresser pour aller dans le salon, lisant attentivement le mot que Myong Yuk m'avait laissé avant de me diriger vers la salle de bain pour prendre une douche et me rafraîchir les idées.

Ce mythe comme quoi l'eau remettait les idées en place était totalement faux. J'avais essayé l'eau chaude, l'eau froide, même l'eau glacée pour retrouver mes esprits, et cela c'était avéré totalement inefficace, et j'étais juste ressortis avec un corps mi-gelé mi-brûlant à cause des trop grands changements de température. J'étais retourné dans le salon, ou j'avais récupéré mon paquet de cigarette pour ensuite m'installer à la porte vitrée pour la fumer tranquillement... jusqu'à entendre la porte de l'entrée se fermer. Je me tournais alors vers la source du bruit pour voir Myong Yuk rentrer dans mon appartement. Je dus énormément me contrôler pour ne pas devenir rouge, des souvenirs de la soirée me revenant, et pas forcément ceux qui étaient les plus glorieux malheureusement.

Je me voyais encore allongé entre ses cuisses, mon front collé contre le sien... MAIS CE N’ÉTAIT EN AUCUN CAS SEXUEL. J'étais tactile. Pas de la meilleure façon qui soit, mais... J'aimais le contact des gens que j'appréciais. Était-ce ma faute ? Non, en pas du tout. Alors pourquoi devais-je me forcer à ne plus être comme ça ? Il aimait les hommes ? Mais ça je le savais... je le savais... Et c'était ça qui devait me forcer à agir différemment avec un ami ? J'avais eu du mal à l'accepter au début mais... Myong Yuk restait mon ami et... on acceptait un ami tel qu'il était sans essayer de le changer ! Je me voyais encore déposer mes lèvres sur sa joue... les siennes... Je m'en étais tellement voulu d'avoir apprécié ce contact, si surprenamment doux... mais si mal en même temps. Une sorte de goût d'interdit...

Il était rentré chez moi, s'excusant de m'avoir dérangé hier soir... Je lui répondis rapidement qu'il n'avait pas à s'en inquiété, et il se dirigea sous mes yeux un peu ébahis vers la cuisine, prenant grandement ses aises. Je le suivais doucement, écrasant sur le chemin ma cigarette dans le cendrier que j'avais intelligemment posé sur la table basse où tout s'entassait, puis je me plaçais non loin de lui, regardant curieusement au dessus de son épaule. Il fut très surpris lorsqu'il se retourna, me disant ensuite qu'il avait eu peur parce qu'il ne m'avait pas entendu arriver. Il me demanda comment j'allais, et je me contentais de lui répondre que ça allait, sans donner plus d'information. Je lui retournais alors la question, le questionnant à propos du mal de tête qu'il dut surement avoir en se réveillant ce matin. « J’ai déjà eut pire que ça quand j’étudiais… Je n’aime pas, ne pas réussir alors je bossais beaucoup pour être le meilleur et réussir. »

J'hochais distraitement la tête, tripotant en même temps quelques ustensiles qui traînaient à côté de moi. Il pouvait être si sérieux des fois... Etudier à en avoir un mal de tête... Je l'avais fais, quand j'étais plus jeune, pour rendre mon frère fier de moi... mais contrairement à Myong Yuk, cela n'avait jamais donné quelque chose d'aussi fabuleux. Merde un jour, merde toujours. Je lui demandais ensuite ce qu'il était en train de cuisiner. « ce sera spaghetti. » Spaghetti ? J'aimais ça moi les spaghetti. « cool j'adore ça ! » Je me léchais les lèvres sans m'en rendre compte, ayant hâte de manger ça, tout en continuant de le regarder faire, assis sur le plan de travail... attendez. Je fermais quelques temps les yeux, fronçant les sourcils. Il était en train de faire à manger chez moi, pour nous deux ? Je soufflais quelques instants. C'était une situation un peu étrange ça... surtout après les révélations de la soirée.

En parlant de cela. Je lui demandais s'il se souvenait un peu de ce qu'il s'était passé hier soir, et il secoua la tête pour me signifier que non. « Je me souviens juste de tes regards froid, de la bouteille de bière que j’ai bu rapidement et après c’est assez flou… » J'avais envie de me dire ' il ne se souvenait pas des meilleures choses ' mais est ce qu'il y avait au moins des bonnes choses dans cette soirée ? Est ce que l'aveu d'une attirance impossible était une meilleure chose qu'un regard froid et des bières ? Je n'en étais absolument pas sûr... Et c'était peut être bien mieux ainsi qu'il ne s'en souvienne pas, bien qu'étrangement j'aurais été... satisfait ? qu'il ait au moins une simple idée de ce qu'il avait pu faire. Au moins cela aurait montré qu'il tenait vraiment à moi... et je ne pu m'empêcher de m'administrer une violente gifle mentale.

Ne voulant pas laisser s'installer un blanc qui s'annonçait sûrement extrêmement gênant dans la conversation, je lui demandais si c'était bientôt prêt, car je commençais à avoir faim. Je me sentais un peu comme un enfant trop curieux qui attendait que sa mère finisse de préparer le repas mais MYONG YUK N'ETAIT PAS UNE FEMME ! et n'était bien heureusement pas ma mère... Pourquoi heureusement ? Il n'était PAS ma mère, tout simplement, et de toute façon, il avait un pénis. « oh oui dans quelques secondes. » Je me léchais déjà les babines. J'avais faim, et ça sentait bon, j'avais vraiment hâte de manger ! Je regardais curieusement Myong Yuk sortir de la vaisselle des placards et des tiroirs pour les mettre sur la table, toujours perché au dessus de mon plan de travail. C'était... trop bizarre comme situation... vraiment trop bizarre... et très gênant aussi... et... et il y avait aussi une pointe de je ne savais pas trop quoi qui s'avérait assez... agréable ?

Je me dirigeais doucement jusqu'à la table, tout en marmonnant avec un air très détaché que j'aurai bien mangé du chili, observant du coin de l'oeil sa réaction. Je le sentis tout de suite assez mal lorsque je le vis sursauter. S'était-il souvenu de quelque chose ? Je m'installais à ma table, et commençais tranquillement à manger. « Quand tu regardes bien shin il ça ressemble un peu à chili … » Je levais la tête vers lui, le regardant avec un air faussement innocent, pour ensuite lui répondre : « ah bon ? je ne trouve pas beaucoup... peut être seulement dans ton esprit... » Je continuais à manger l'air de rien, replongeant ma tête au fond de mon assiette. « Je dois dire que je ne me sens pas vraiment à l’aise et c’est pas dans mon habitude d’être comme ça… »

Je relevais la tête vers lui, curieux. « qu'est ce qu'il t'arrive ? » Comment ça il n'était pas à l'aise... se souvenait-il de quelque chose ? Je me mis alors à stresser comme un imbécile dans l'attente d'en savoir un peu plus quand à son mal aise, espérant secrètement qu'il n'allait pas m'annoncer qu'il se souvenait de tout ce qu'il avait fait... et que j'avais fais. Oh. mon. dieu. Ce n'était tout simplement pas acceptable. Il ne continua malheureusement pas à parler, et se leva pour retourner dans la cuisine. Moi... je n'avais même pas finis de manger, et mon assiette était encore à moitié pleine... Mais j'étais trop sur les nerfs pour continuer à avaler quoique ce soit. « Dis moi ce qui s’est passé hier soir, je ne peux pas rester dans le brouillard… J’assumerai chaque parole que je t’aurais dit. »

Je me levais à mon tour pour le rejoindre dans la cuisine, croisant les bras sur mon torse tout en le fixant. « S’il te plait shin, j’ai besoin de savoir tout ça, je ne peux PAS ne pas m’en souvenir. » Je restais à distance de lui, avant de lui répondre : « ne t'inquiète pas myong yuk, tu n'as rien fait de bien grave. tu es monté sur quelques meubles, tu as dis quelques bêtises, tu as parlé assez fort, mais rien de bien surprenant pour quelqu'un qui était saoul. » Il me demanda ensuite si cela avait un rapport avec le chili, et je ne pu m'empêcher de rire un peu. Un rapport... le rapport était loin. Je pris quand même soin de lui répondre : « un rapport ? un rapport très lointain. c'est juste un petit surnom que tu as trouvé amusant de me donner. »

Je sortis ensuite de la cuisine pour retourner à la table où nous avions mangé, et où j'avais tout laisser traîner. Je ramassais mon assiette pour la déposer dans l'évier tout en continuant de parler. « tu sais, je me dis, c'est pas plus mal que tu ne te souviennes pas de ce qu'il s'est passé. tu n'as rien fait de très hors du commun ! il ne faut pas que tu t'en soucies... c'est plutôt une bonne chose que tu ne te souviennes pas des évènements de ta première - et j'espère dernière - cuite ? » J'avais, en parlant, débarrassé toute la table. En vérité, je ne tenais même pas en place. J'avais peur qu'il cherche vraiment à savoir tout ce qu'il avait fait, et j'avais particulièrement peur qu'il insiste... Car je n'allais pas le priver de ses propres souvenirs quand même.

Je ne pouvais pas rester à la même place, alors je tournais un peu en rond un peu partout dans mon studio, passant de la porte vitrée menant au petit balcon jusque dans la cuisine qui était près de l'entrée. Il devait sûrement penser que mon comportement était étrange mais... mais oui, il l'était, tout simplement. Je me positionnais juste devant lui, posant mes mains sur mes hanches avant de lui faire un grand - et faux - sourire. « maintenant tu n'as plus à t'en soucier. Il ne faut pas que tu te pourrisses la vie par la recherche des souvenirs d'une soirée où il ne s'était absolument rien passé ! tu as bu, tu as beaucoup trop parlé, et j'ai finis par te forcer à dormir... voilà tout ! tu sais, tu aurais pu faire bien pire ! des fois, j'avais assisté à de fabuleuses révélations après avoir saoulé quelqu'un... heureusement tu nous as épargné cela ! »

J'en faisais trop, je le sentais, il fallait que je me taise parce que j'allais dire quelque chose de déplacé, et tout allait lui revenir en mémoire. Je sentais qu'il était tout près d'avoir la vérité... et je ne voulais pas qu'il se souvienne. Je ne voulais pas qu'il se souvienne d'à quel point j'ai été proche de lui... et à quel point j'avais apprécié cela. Et je n'avais pas non plus envie que notre amitié soit gâchée à cause d'un tel aveu que je ne pouvais pas retourner... je pouvais tout assumer seul. Je passais une main dans mes cheveux, avant de reculer. « je vais aller m'habiller... » Je fuis rapidement jusqu'à ma chambre pour enfiler cette fois-ci juste un t-shirt, jetant la serviette que j'avais toujours autour de mes épaules sur le sol parmi le reste de vêtements. Je pris tout mon temps. TOUT. MON. TEMPS. avant de retourner dans la pièce principale.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas

Seo Myong Yuk
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ ÉTUDIANT

MESSAGES : 173

MessageSujet: Re: Illa Illa feat shin ♥   Mar 28 Aoû - 14:29

Myong était revenu, allez savoir pourquoi il était revenu… peut-être pour ne pas partir comme un voleur, cela ne se faisait pas, ce n’était pas dans ses habitudes de réagir comme cela. Myong ne l’avait pas vu pendant une semaine, une semaine qui fut très longue pour le jeune coréen même si il y avait ses études et ses examens, il a tout de même trouver le temps très long. Il avait passé la soirée avec lui et c’était retrouvé complètement bourré… Tout était encore flou dans la tête du jeune étudiant, il essayait de se souvenir mais c’était assez dure pour lui, il n’a jamais été bourré enfin jamais comme ça. Myong était revenu pour lui préparer à manger, cela semblait bizarre comme ça mais il faisait toujours à manger chez lui et il faisait à manger pour June aussi en tant qu’ami, il n’y avait rien derrière cela. Alors il était revenu oui, seulement pour lui faire à manger mais surtout pour se faire pardonner de l’avoir dérangé comme ça un soir. Car il se souvenait qu’il l’avait regardé assez froidement, beaucoup trop froidement et c’est à cause de ça qu’il a commencé à boire. Il se souvenait un peu de quelques petites paroles quand il avait juste un coup dans le nez mais … Cela s’arrête après la deuxième bière.

Myong était en train de faire cuir de l’eau quand shin est entré dans la cuisine et celui-ci lui a fait peur car il ne l’avait pas entendu entré dans la cuisine. Il avait donc sursauté et lui avait demandé si il allait bien et avait répondu à ses questions. Il avait déjà eut un mal de crâne encore pire quand il était en période d’examen, même si il a beaucoup de facilité dans le domaine de l’école, il fallait toujours qu’il travaille pour être sûr de lui. Donc non, il a déjà eut un mal de crâne pire que ça. Vous pouvez le croire. Shin demanda ensuite ce qu’il faisait à manger et il lui répondit simplement spaghetti. « cool j'adore ça ! » Myong eut un léger sourire content que cela pouvait plaire à shin, puis celui-ci lui demanda si il se souvenait de quelque chose, mais en vrai nan c’était flou dans sa tête et cela l’énervait plus qu’autre chose d’ailleurs. Ouais, il ne se souvenait pas des meilleures choses, il fallait bien le dire mais il avait bu et quand il boit il ne se souvient pas de ce qu’il peut faire. Il ne tient pas du tout l’alcool. Shin lui dit ensuite qu’il commençait à avoir vraiment faim, myong lui dit que c’était près dans quelques secondes et prépara les spaghettis avant de poser le plat sur la table une fois celle-ci mise.

Myong s’installa à table quand il l’entendit parler de chili, il sursauta à l’entente de ce mot et se rappela d’une parole qu’il avait dite hier soir, parole complètement débile d’ailleurs. Myong avait secoué la tête avant de faire une remarque sur le faite que shin il ressemblait un peu à chili. D’ailleurs il trouvait cela débile de penser à ça mais bon myong quand il s’y met peut-être vraiment con. « ah bon ? je ne trouve pas beaucoup... peut être seulement dans ton esprit... » Myong haussa les épaules avant de continuer à manger tranquillement mais bizarrement myong ne se sentait pas vraiment à l’aise en présence de shin. Ce n’était pas dans son habitude d’être comme cela pourtant surtout pas en présence de shin et cela le gênait encore plus d’être comme ça avec lui. C’est pour ça qu’il lui dit qu’il se sentait gêné peut-être que cela allait changer. « qu'est ce qu'il t'arrive ? » Le jeune étudiant releva la tête vers lui après avoir poser sa fourchette sur le côté de son assiette, il haussa les épaules avant de poser son dos contre le dossier de la chaise. « Je ne sais pas vraiment, c’est depuis ce matin… » dit-il en fronçant les sourcils. Myong se leva ensuite et prit son assiette pour aller la laver dans l’évier. Il avait fermé les yeux en essayant de se souvenir de ce qu’il s’était passé. Il décida alors de questionner shin, il avait le droit de savoir.

Celui-ci était arrivé dans la cuisine, myong s’était retourné vers lui et l’avait supplié de lui dire et qu’il allait assumer ses paroles. Shin était resté à distance de lui, myong le fixait attendant que celui-ci réponde. « ne t'inquiète pas myong yuk, tu n'as rien fait de bien grave. tu es monté sur quelques meubles, tu as dis quelques bêtises, tu as parlé assez fort, mais rien de bien surprenant pour quelqu'un qui était saoul. » Myong pencha la tête sur le côté en fronçant les sourcils, il se revit debout sur le canapé en essayant de voler. Okay, il s’était bien tapé la honte d’un coup. Mais myong trouvait bizarre le faite qu’il ait eu un flash seulement en entendant le mot chili, il devait y avoir un rapport c’est sûr. « un rapport ? un rapport très lointain. c'est juste un petit surnom que tu as trouvé amusant de me donner. » Il approuva de la tête doucement avant de soupirer bruyamment. « C’est quand même frustrant pour moi de ne pas savoir vraiment. » dit-il en croisant les bras sur son ventre. Ouais, il ne supportait pas être dans l’ignorance vraiment pas.

Shin partie chercher son assiette et la déposa dans l’évier, et myong se retourna pour laver l’assiette et la déposer sur le côté de l’évier pour qu’elle sèche. « tu sais, je me dis, c'est pas plus mal que tu ne te souviennes pas de ce qu'il s'est passé. tu n'as rien fait de très hors du commun ! il ne faut pas que tu t'en soucies... c'est plutôt une bonne chose que tu ne te souviennes pas des évènements de ta première - et j'espère dernière - cuite ? » Myong secoua la tête avant de se ressuyer les mains, il ferma les yeux doucement avant de soupirer de lassitude. Bizarrement, shin n’arrêtait pas de bouger comme si il ne pouvait pas rester calme et ça commençait vraiment à faire stresser. « Je ne pense pas que ce soit vraiment une bonne chose, c’est vraiment vexant de ne pas savoir ! même si je n’ai rien fait d’extraordinaire j’aurais quand même voulu savoir ce que je fais au cas ou cela recommençait. » dit-il en secouant la tête doucement. Myong pencha la tête sur le côté en le voyant bouger comme ça, il commençait à vraiment lui donner le tournis comme ça. Myong soupira avant de dire d’une voix lasse : « Arrête de bouger comme ça tu me donnes le tournis. On dirait que tu as quelque chose à cacher ! » dit-il en secouant la tête et en levant les yeux au ciel quoi qu’on fond, il se demandait si ce n’était pas le cas.

Shin s’arrêta devant lui et plaça ses mains sur ses hanches alors que myong n’avait pas bouger d’un poil depuis le début. « maintenant tu n'as plus à t'en soucier. Il ne faut pas que tu te pourrisses la vie par la recherche des souvenirs d'une soirée où il ne s'était absolument rien passé ! tu as bu, tu as beaucoup trop parlé, et j'ai finis par te forcer à dormir... voilà tout ! tu sais, tu aurais pu faire bien pire ! des fois, j'avais assisté à de fabuleuses révélations après avoir saoulé quelqu'un... heureusement tu nous as épargné cela ! » révélation ? Myong fronça en entendant ce mot, révélation, révélation. Il ouvrit doucement la bouche avant de le voir partir vers sa chambre. Révélation, myong se dirigea vers le salon en trainant des pieds avant de s’asseoir sur le canapé. Posant sa tête contre sa main, il devait réfléchir à ce qui s’était passé n’est ce pas ? Même si il venait de lui dire que ça ne servait à rien de savoir ce qu’il avait dit cela n’empêchait pas qu’il voulait savoir, vraiment savoir. Myong soupira avant de croiser les jambes en indien sur le canapé, regardant partout autour de lui.

Révélation, l’histoire de j’ai embrassé le chili et tout ça, pourquoi ça lui revenait en tête comme ça… Le chili c’est shin il, j’ai embrassé le chili… HEIN ?! Myong écarquilla les yeux quand il comprit enfin les paroles, si le chili est shin il et si il a dit qu’il avait embrassé le chili. Ca voulait dire qu’il avait embrassé shin il ? OMYGOD, myong se tapa le front avec la main, il secoua la tête doucement avant de soupirer. Nan, c’était pas possible, il n’a pas pu faire ça … Révélation : « je te dis comment il s’appelle mais tu n’en parles pas au voisin pas beau là hein… CHUUUUUT ! Alors il s’appelle Shin IL comme le chili, tu piges ? » Myong ouvrit grand la bouche quand il vit tout lui revenir dans la tête, nan il n’avait pas fait ça. Ce n’était pas possible, il ne pouvait pas avoir réagi comme ça, lui avoir dit qu’il était attiré par lui. Myong se leva d’un coup avant d’aller dans le salon pour boire de l’eau, il se posa sur une chaise et se remémora les conneries qu’il a sorti l’histoire de princesse et tout ça. Des choses qui ne lui ressemblait pas du tout ! Myong se tapa le front : « Et merde myong yuk ! Qu’est ce que tu as encore fait comme connerie ! » Il voulait partir pour éviter de se retrouver en face de shin mais ce n’était pas dans son habitude de fuir comme ça alors ça ne va pas commencer maintenant. Il fallait qu’ils en parlent, il a essayer de lui cacher mais ça n’a pas marché. Quand il entendit des pas venir vers lui, il releva la tête et croisa le regard de shin : « Je sais tout ! »

Myong n’était pas sûr d’assumer pleinement ce qu’il a dit et fait mais il n’avait pas le choix. Il fallait qu’ils oublient complètement cette soirée, il fallait que shin oublie ce qu’il a pu lui dire sur des attirances. Il resta silencieux pendant quelques secondes avant de se redresser et se placer en face de lui. « Je sais que je t’ai dis que j’étais attiré par toi alors que je voulais garder ça secret et oublie complètement. Je sais que je t’ai embrassé et je suis vraiment désolé de l’avoir fait vraiment… Je me sens un peu con maintenant. » dit-il en passant une main derrière sa tête d’un air gêné. Il comprenait pourquoi maintenant il se sentait mal à l’aise comme ça, c’est parce qu’il lui avait dit tout ça et parce qu’il l’avait embrassé… Mais si il se souvient bien lui aussi l’avait embrassé, il s’était même mit dans une position étrange sur lui mais il n’allait pas en parler. Il devait sûrement avoir un coup dans le nez lui aussi. Myong soupira doucement avant de jongler sur ses deux jambes. « Je me sens vraiment con de te l’avoir dit et je sais que tu trouves ça bizarre mais… je sais pas vraiment pourquoi je suis attiré par toi et ne t’inquiète pas, je ne pense en aucun cas à … ça. » dit-il en rougissant. Il se posa sur le comptoir au même endroit que shin tout à l’heure. Il n’aurait surement jamais du dire ça en faite, il parait encore plus con maintenant. Il se mit à rire alors comme un con avant de le regarder : « J’imagine que j’ai trop regardé les wald disney quand j’étais petit… A croire que certain disney m’ont vraiment marqué. » dit-il en lui sortant un sourire éblouissant.

Myong a toujours aimé les disney ça lui donnait un côté fille mais cela ne fait pas de lui une fille, sûrement pas. Il a juste toujours aimé cela et puis, il n’y a pas à dire, il a le corps d’un mec, des vêtements de mec et tout ce qui va bien avec. Myong balançait ses jambes dans le vide avant pencher la tête sur le côté. « Je sais maintenant pourquoi j’étais mal à l’aise, je t’ai embrassé … Enfin, tu as embrassé un mec pour la première fois et je pense que ce sera la dernière fois. » dit-il en penchant la tête de l’autre côté en rigolant comme un con.


Revenir en haut Aller en bas

Won Shin Il
Voir le profil de l'utilisateur


http://www.edensquare.tumblr.com/
avatar

❧ CITOYEN

HUMEUR : mauvaise. j'ai l'impression que tout va mal dans ma vie.
MESSAGES : 94
LOCALISATION : ça ne te regarde absolument pas.

MessageSujet: Re: Illa Illa feat shin ♥   Mar 28 Aoû - 16:51


Je ne le regardais pas. Je savais que si j'osais attarder un peu trop mon regard sur lui, j'allais tout balancer... Et s'en serait fini pour moi. Je ne pouvais pas prendre le risque qu'il se souvienne de tout ce qui s'était passé hier soir. j’accepterai bien qu'il connaissent certain détails plutôt globaux, mais en aucun cas la totalité des évènements... J'avais trop peur que cela mette fin à notre amitié, bien trop peur, alors qu'il était venu chez moi pour que nous puissions tout arranger et retrouver la relation que nous avions avant... Et maintenant c'était impossible. Impossible, parce qu'à chaque fois que je posais mes yeux sur lui, je me souvenais de ce qu'il me disait, de cette attirance qu'il m'avouait, et... je me souvenais aussi de ses lèvres contre les miennes... Et s'il se souvenait que je l'avais embrassé ? Il me demanderait pourquoi... et je ne saurais même pas quoi lui répondre.

Je n'avais absolument aucune idée de pourquoi j'avais agis ainsi, aucun indice quand à mon comportement. Ce n'était pas du tout moi d'agir ainsi... Je n'étais pas celui qui allait l'embrasser, le prendre dans mes bras, ni quoique ce soit d'autre dans le même genre... Ce n'était pas ma faute ! Mais me croirait-il si je lui disais cela ? Que ce n'était pas moi, mais mon corps qui avait bougé tout seul et contre ma volonté, forçant mes lèvres a atterrir contre sa joue, puis contre ses lèvres, et que si je n'avais pas réussis à rependre le contrôle, je ne sais où encore ? Non... Il ne me croirait sûrement pas, sûrement jamais, il chercherait encore des explications que je ne pourrais pas lui donner. Alors la seule solution pour ne pas avoir à affronter la situation était de tout faire pour qu'il ne se souvienne de rien... et sans paraître nerveux de préférence.

Nous étions en train de manger à ma table, lui en face de moi et... nous n'avions pas vraiment la conversation facile. Je ne savais pas où était le problème mais je n'avais presque pas envie d'engager la conversation de peur de dire quelque chose de déplacé, de non convenable, quelque chose qu'un idiot sortirait facilement dans une telle situation. Il m'annonça alors qu'il n'était pas à l'aise, et curieusement, je lui avais demandé ce qui lui arrivait. Se souvenait-il de quelque chose ? Il releva alors la tête vers moi, et haussa les épaules. « Je ne sais pas vraiment, c’est depuis ce matin… » Je me retins de lâcher un soupir de soulagement. Ce n'était qu'une fausse alerte... Il ne se souvenait bien heureusement de rien. Il se leva ensuite pour mettre sa vaisselle dans la cuisine, et peu de temps après je le suivis, laissant encore tout sur la table, n'ayant pour ma part pratiquement rien avalé.

Nous étions tout les deux dans la petite 'pièce', et j'avais instauré une petite distance entre nous. Il me supplia alors de lui dire ce qu'il avait fait toute la soirée, assurant qu'il allait tout assumer... Mais moi je ne pourrais pas. Je ne pourrais pas assumer ce que j'avais fais, puisque j'avais agis en sachant qu'il ne se souviendrait de rien. Je baissais un peu la tête, fixant le seul, avant de la relever pour lui dire de ne pas s'inquiéter, puisqu'il n'avait rien fait de grave ni de surprenant pour quelqu'un de saoul. Il me demanda ensuite s'il y avait un rapport avec le chili - et je me demandais bien POURQUOI est ce que j'avais lancé ce mot comme ça, idiot un jour, idiot toujours faudrait-il penser - et je lui répondis vaguement qu'il y avait un lointain rapport, quelque chose comme un surnom qu'il m'avait donné.

N'était-ce pas idiot de lui avoir dit que c'était un surnom qu'il m'avait donné ? S'il se souvenait d'une seule phrase avec ce mot dedans, il allait sûrement se souvenir de tout... Lui et sa fichue mémoire. J'aurais mieux fait de lui dire que non, que j'avais simplement fait un rêve où je mangeais du chili ou encore une connerie dans le genre... mais il fallait que je sois honnête bien entendu ! « C’est quand même frustrant pour moi de ne pas savoir vraiment. » Je hochais un peu la tête, lui faisant un petit sourire compatissant comme pour lui faire penser que j'allais bien évidemment l'aider à se souvenir de ce qu'il avait pu faire, avant de lui dire : « ouais, j'imagine bien... surtout quand tu es le seul à ne pas te souvenir des évènements. » POUR-QUOI. Vas y Shin Il, dit moi POURQUOI, pourquoi est ce que tu lui as dit ça ? T'es un gros sadique ? Ou t'es juste un peu maso dans le même temps ?

Je repartis alors chercher ma vaisselle que je déposais ensuite dans l'évier, de plus en plus nerveux. Je voyais Myong Yuk la prendre et commencer à la nettoyer, en même temps que je continuais de parler, lui disant que ce n'était pas plus mal qu'il ne se souviennes de rien, et qu'il ne fallait plus qu'il s'en soucie. Mais je sentais à ma voix que le ton que j'employais n'était pas le plus convainquant. Je parlais bien trop vite, mon corps bougeait bien trop pour que je paraisse entièrement innocent à ses yeux. Ma main courra un peu sur le plan de travail, laissant mes ongles créer une petite musique en tapotant dessus. « Je ne pense pas que ce soit vraiment une bonne chose, c’est vraiment vexant de ne pas savoir ! même si je n’ai rien fait d’extraordinaire j’aurais quand même voulu savoir ce que je fais au cas ou cela recommençait. »

Oh, et moi je pouvais tellement lui assurer que c'était une bonne chose de ne se souvenir de rien ! Il n'imagine même pas à quel point j'aurais aimé être à sa place et ne me souvenir de rien de ce qu'il s'était passé hier soir... De ne me souvenir d'aucun geste ni d'aucune parole. « Arrête de bouger comme ça tu me donnes le tournis. On dirait que tu as quelque chose à cacher ! » Je me stoppais immédiatement, arrêtant de faire du bruit avec le bout de mes ongles, et arrêtant de m'agiter partout. Je me rapprochais de lui, posant mes mains sur mes hanches, lui lançant que maintenant il n'avait plus à s'en soucier. Je parlais encore et encore, trop même, trop pour qu'il ne comprenne pas que je lui cachais quelque chose. Je parlais encore de révélation... et ce dut ne pas être le mot le plus malin à utiliser a la vue de sa réaction.

Il avait froncé les sourcils... Et ce n'était vraiment pas bon signe. Je le fixais avec inquiétude, avant de partir. Oui, je fuyais, mais je ne pouvais pas m'en empêcher. Je ne voulais pas une nouvelle fois me trahir à ce sujet. Je n'avais pas envie qu'il devine, qu'il découvre toute la vérité à cause de moi. Je m'étais enfermé dans ma chambre avec comme excuse le fait qu'il fallait que je m'habille, et j'y étais resté... Je n'avais pas eu envie de sortir. Je n'avais pas eu envie de me retrouver une nouvelle fois dans la même pièce que lui a subir un silence extrêmement gênant duquel on ne pouvait pas se dépêtrer... Il ne se rendait vraiment pas compte de la chance qu'il avait de ne pas se souvenir de ce qu'il avait dit. Il ne se rendait pas compte à quel point j'aurais aimé être dans sa situation actuellement, et de n'avoir à me soucier de rien...

Je fermais les yeux en enfilant un de mes t-shirt, réalisant que je n'avais vraiment pas envie de sortir de la pièce. Peut être que... que si j'attendais encore un instant il allait finir par se lasser et il allait partir de chez moi ? C'était possible non ? Mais cela impliquerait qu'il se souvienne... Préférais-je qu'il se souvienne et qu'il reste ? Ou qu'il se souvienne et qu'il parte... La question ne se posait même pas, puisque je n'avais pas envie qu'il s'en souvienne, tout simplement... J'appuyais ma tête contre la porte fermée en soupirant lourdement. Je n'avais pas le choix. Je posais ma main sur la poignée mais... mais ma main ne voulait plus bouger. Elle était là, posée sur la poignée, mais elle ne voulait pas l'abaisser pour me permettre d'aller à l'extérieur. C'était un signe, n'est ce pas ? Un signe qu'il fallait que je reste là, enfermé ?

Je fis l'erreur d'insister, et la porte s'ouvrit. J'avais la tête baissée, je ne le regardais pas. Je refermais la porte derrière moi pour m'empêcher d'y retourner, et lorsque je levais la tête, j'entendis : « Je sais tout ! » Mon coeur rata un battement, alors que je me sentais rougir sans savoir pourquoi. Il se souvenait de... vraiment tout ? Seulement de tout ce qu'il avait dit, tout ce qu'il avait fait ? Ou de vraiment tout ? Je n'osais pas lui poser, ayant bien trop peur d'entendre la réponse. Je baissais un peu la tête, n'osant rien dire. « Je sais que je t’ai dis que j’étais attiré par toi alors que je voulais garder ça secret et oublie complètement. Je sais que je t’ai embrassé et je suis vraiment désolé de l’avoir fait vraiment… Je me sens un peu con maintenant. »

Je gardais ma tête baissée. Il se souvenait. Il se souvenait alors que j'avais tout fait pour que ce ne soit pas le cas. Comment je devais réagir ? Devais-je en rire, tout simplement, et faire comme si cela ne m'affectait absolument pas, et lui dire que nous ferrions mieux de tout oublier et que ce n'était qu'une simple erreur ? Mais... Et si ce n'était pas le cas ? Et si je n'avais pas envie d'oublier ? De toute façon, je savais déjà que je ne pourrais pas, et que c'était tenter l'impossible. Mais pourrais-je aller contre sa volonté s'il me demandait d'oublier tout cela ? « Je me sens vraiment con de te l’avoir dit et je sais que tu trouves ça bizarre mais… je sais pas vraiment pourquoi je suis attiré par toi et ne t’inquiète pas, je ne pense en aucun cas à … ça. »

« et.... et si je ne veux pas oublier ? » avais-je marmonné, d'une façon presque inaudible. Il... il était vraiment attiré par moi. Ok. Il l'avait dit avant, mais j'étais un peu long à la détente et là... je venais vraiment de réaliser. Et... Et, c'était quoi ça ? Je le fixais avant de le voir rougir, et automatiquement, sa rougeur fut contagieuse. Rouge à mon tour, je baissais encore la tête, me mordant la lèvre. « J’imagine que j’ai trop regardé les Walt Disney quand j’étais petit… A croire que certain disney m’ont vraiment marqué. » Je ne souriais pas, moi. J'étais bien trop stressé à propos de toute cette histoire. « Je sais maintenant pourquoi j’étais mal à l’aise, je t’ai embrassé … Enfin, tu as embrassé un mec pour la première fois et je pense que ce sera la dernière fois. » Ouais... c'était le premier mec qui m'avait embrassé, et aussi sûrement le dernier.

Je ne savais pas quoi faire, je ne savais pas comment me comporter. Je me décollais lentement de la porte, avant de faire quelque pas vers lui. Je m'arrêtais à une très grande distance de lui, avant de le fixer. « tu te souviens vraiment de tout ? d'absolument tout ce qu'il s'est passé ? » Si c'était le cas, il se souviendrait que je m'étais couché sur lui, il se souviendrait que je l'avais embrassé mais... il ne me posait aucune question ? Pourquoi ne me posait-il aucune question à propos de ça ? Non. je ne cherchais pas à ce qu'il le fasse mais... il était en droit. « tu veux que j'oublie... mais tu sais à quel point ce sera difficile, voir impossible de faire ça ? tu m'as avoué que tu avais une attirance pour moi, ce n'est pas vraiment quelque chose qui peut nous sortir de la tête. je sais que je suis idiot, mais pas au point d'arriver à extraire ça de mon esprit. »

J'étais dans la cuisine avec lui, et face à Myong Yuk, je m'appuyais contre le comptoir. « c'est pour ça que je n'avais pas envie que tu te souviennes de ça. je voulais pas que tu saches que je savais pour ton attirance. tout aurait été beaucoup plus simple si j'avais été le seul à connaître la vérité sur cette soirée. maintenant je sais que ça va être bizarre entre nous, parce que je peux pas oublier même si tu veux que je le fasse ! » Je passais une mains dans mes cheveux, nerveux. Je balançais ma tête en arrière, avant de lâché un rire dépassé. « et puis je t'ai embrassé. je sais même pas si tu t'en souviens, et je sais même pas pourquoi j'ai fais ça, mon corps a agis tout seul ! je sais même pas pourquoi je te le dis, si ça se trouve tu avais oublié ! »

Je me décollais du plan de travail, avant de me mettre à tourner en rond dans mon appart. Pourquoi est ce que j'étais autant paniqué ? Pourquoi est ce que je n'arrivais pas à prendre la situation avec aisance comme il était en train de le faire, alors que c'était LUI qui avait fait une sorte de déclaration ? Par réflexe, je m'approchais de la table basse, et pris une cigarette, la dernière d'ailleurs, et l'allumais presque en tremblant, malgré le fait que je savais que Myong Yuk n'allait pas du tout apprécié. Je posais la paume de ma main sur mon front, et commençais à murmurer à moi-même. « mais qu'est ce que j'ai ? » Je levais la tête vers Myong Yuk, et lui demandais : « qu'est ce qu'on va faire ? tu veux que j'arrête d'être aussi proche de toi le temps que ton attirance passe ? »

Je m'approchais un peu de lui, les yeux grands ouverts. J'avais l'air fou, je le sentais, et, ayant peur de lui faire peur, je tirais très très longtemps sur ma cigarette pour me détendre. « tu souhaites qu'on arrête de se voir un moment ? tu veux que j'arrête de te toucher ? que j'arrête d'être aussi tactile ? c'est de ma faute si tu m'avais dis plus tôt que tu étais attiré par les hommes je n'aurais pas pris le réflexe d'avoir toutes ces attentions et tout ça ne serait pas arrivé ! » J'avais presque hurler ma dernière phrase, avant de fermer les yeux et m'approcher de lui, tout proche, pour lui murmurer. « je suis désolé, je voulais pas crier... je suis désolé... je voulais pas ça. » Je levais les yeux vers lui, priant pour ne pas le voir pleurer, parce que je sentais fort que je ne le supporterais pas.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas

Seo Myong Yuk
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ ÉTUDIANT

MESSAGES : 173

MessageSujet: Re: Illa Illa feat shin ♥   Mar 28 Aoû - 18:30

La frustration, c’est exactement ce que ressentait le jeune étudiant à chaque fois qu’il ne pouvait pas se souvenir de quelque chose. A chaque fois qu’il n’était pas le premier dans une matière, à chaque fois que quelqu’un lui clouait le bec avec une réponse intelligente, à chaque fois qu’il rencontrait quelqu’un d’aussi intelligent que lui. Myong a toujours voulu être le meilleur et savoir tout sur tout et pourtant là, on lui posait une colle. Il n’arrivait pas à se souvenir de ce qui a pu se passer cette soirée là et pourtant, il voulait savoir, c’était obligé qu’il sache. Il ne supportera pas de rester dans le noir alors qu’il savait très bien que shin savait tout mais il ne semblait pas décidé à lui dire même quand il lui a demandé de lui dire, nan vraiment pas décider à lui dire quoi que ce soit sur cette soirée. Avait-il fait quelque chose de grave, quelque chose qui risque de briser leur amitié –qui ne tenait plus qu’à un fil quand on regarde bien. Si c’était vraiment le cas, il voulait savoir car au moins, il saurait la raison qui les a poussé à s’éloigner comme ça. A ne plus savoir, à n’être plus rien l’un pour l’autre. C’est pour ça qu’il se sentait mal à l’aise, qu’il n’était pas du tout comme d’habitude en présence de shin, quelque chose clochait et il devait le savoir.

Il commença à questionner shin lui demandant de tout lui dire mais d’après ses dits, il ne s’est rien passé d’extraordinaire, il lui a juste dit qu’il avait été un peu excité au point de monter un peu partout sur les meubles… Et au fond, c’est le genre de chose qu’il pouvait faire si il était complètement saoul et c’était le cas. Myong dit alors que c’était vraiment frustrant de ne rien savoir et ça le rendait complètement moue et inintéressant ? Un peu renfermé peut-être ? Il n’aimait tout simplement pas ce qu’il se passait, il n’aimait pas du tout ça. « ouais, j'imagine bien... surtout quand tu es le seul à ne pas te souvenir des évènements. » oui, on est bien d’accord il était le seul à ne pas s’en souvenir car shin tenait l’alcool. Il n’y avait donc aucun problème de mémoire pour l’aîné. Myong soupira en entendant ses paroles et le pire dans tout ça, c’est qu’il ne voulait rien lui dire mais quel genre de mec pouvait-il être pour dire ce genre de chose. Ce n’était pas du tout gentil et c’était son rôle de tout lui raconter nan ? Lui il préférait tout garder pour lui, même si au fond myong se disait qu’il a sûrement du passer pour un con à dire n’importe quoi pour faire rire la galerie –ou pas. Mais nan, vraiment myong lui en voulait de ne pas lui avoir dit, de rien vouloir lui dire.

De plus, cela se voyait qu’il lui cachait quelque chose, ça se voyait comme le nez au milieu de la figure. Il n’arrêtait pas de bouger, il gigotait tout le temps, il ne pouvait pas rester en place. Sa manière de parler disait gros sur ce qu’il pensait, il ne parlait pas naturellement et ressemblait plus à un robot qu’autre chose. Il essayait de se persuader de ne rien lui dire alors qu’il sait très bien que si il était naturel, il lui aurait déjà tout dit. Cela prouvait encore une fois que leur amitié n’était plus pareil, depuis qu’il a découvert que myong aime les hommes. Leur relation a complètement changé et cela rend myong complètement faible mais il ne pourra rien faire pour qu’elle se renforce à part y croire peut-être un peu plus ? myong n’était pas décidé à baisser les bras comme ça, comme si il était du genre à baisser les bras quand il s’agit de lui. Nan, il était obligé de savoir et quelques souvenirs étaient déjà revenu dans sa mémoire. Il y avait déjà le surnom chili que shin lui avait confirmé et une phrase disant qu’il avait embrassé le chili. Puis le mot révélation qui n’échappa pas à l’oreille de myong, une révélation, il avait fait une révélation il en était sûr mais laquelle ? Il allait le découvrir, il ne pouvait pas en douter.

Myong s’était dirigé dans le salon pour réfléchir un peu plus à tout ce qui s’était passé. Il croisa les jambes en indien et pensa à ses deux indices et cette phrase, il avait embrassé le chili. En sachant que le chili était shin il… donc cela voulait dire qu’il avait embrassé shin et pour la révélation… il lui a dit qu’il était attiré par lui. Myong se gifla à l’intérieur, il n’a jamais voulu lui dit quoi que ce soit sur ses attirances, il n’aurait jamais voulu qu’il sache car il savait que cela allait les séparer encore plus et finalement c’est ce qui allait arriver n’est ce pas ? Myong était reparti dans la cuisine pour boire un peu d’eau et réfléchir, c’est alors que tout lui revient en tête. Il se vit rire comme un abruti et lui dire qu’il était attiré par lui, il le vit l’embrasser, il sentit parler de princesse, il le vit allongé sur lui et il sentit ses lèvres se poser sur les siennes quand il était en train de s’endormir. Il avait tout en mémoire, il ne pouvait pas le nier tout était bien présent dans sa mémoire. Plus rien n’était flou et pourtant, il ne se sentait pas soulagé, il se sentait con vraiment con. Il avait envie de fuir mais il ne pouvait pas faire ça, il était beaucoup trop tôt son train ne partait que demain très tôt dans la matinée. Il ne pouvait pas partir sans s’expliquer, ce n’était pas possible. Quand il le vit entré dans la cuisine, il leva les yeux vers lui et lui avoua qu’il se souvenait de tout.

Il commença alors à parler à dire qu’il se sentait vraiment con et qu’il savait qu’il l’avait embrassé et qu’il n’aurait jamais voulu qu’il sache qu’il était attiré par lui. Nan, il n’aurait jamais voulu ça. Shin n’avait aucune réaction, pourtant c’était plutôt à myong de ne pas réagir et de rester sans sentiment sur le visage. Nan, lui il avait mit un sourire pour que les choses passent mieux, il ne voulait aucun malaise entre eux mais n’était ce pas trop tard ? il lui expliqua ensuite qu’il était attiré par lui mais pas pour ce genre de chose plutôt par sa façon d’être et par ce qu’il est tout simplement, ce n’était rien de pornographique ou de fantasme. Nan ce n’était en aucun cas pour ça. Myong espérait que shin pourrait oublier ce qu’il lui avait dit, il espérait que tout allait s’arranger et que les choses ne se passeraient pas comme il a toujours pensé. « et.... et si je ne veux pas oublier ? » Myong le regarda sans rien dire, il le fixait sans montrer quoi que ce soit sur son visage. Il ne répondit pas aux paroles de shin parce que c’était tout bonnement impossible, il voulait oublier, myong le savait. Il lui dit ensuite qu’il avait beaucoup trop regardé disney et que cela l’avait marqué, que ce n’était pas vraiment important et tout ça avec un sourire. Il comprit enfin pourquoi il avait été aussi mal à l’aise quand il était près de lui. C’est parce qu’il l’avait embrassé, seulement pour ça. Myong s’était posé sur le comptoir et le regardait balançant ses jambes dans le vide en espérant que tout allait bien se passer.

« tu te souviens vraiment de tout ? d'absolument tout ce qu'il s'est passé ? » Myong approuva de la tête doucement, oui il n’avait pas parlé du faite qu’il se souvenait que shin l’avait lui-même embrassé quand il dormait mais aussi du faite qu’il s’était allongé sur lui et que son front avait été collé contre le sien. Il ne voulait pas le mettre mal à l’aise et il se disait que ce serait sûrement plus simple pour lui d’oublier tout ça si il disait ne pas se souvenir de ça. « tu veux que j'oublie... mais tu sais à quel point ce sera difficile, voir impossible de faire ça ? tu m'as avoué que tu avais une attirance pour moi, ce n'est pas vraiment quelque chose qui peut nous sortir de la tête. je sais que je suis idiot, mais pas au point d'arriver à extraire ça de mon esprit. » Myong ne répondit pas ses jambes se balançaient encore dans le vide, il est vrai que ça ne sera pas facile pour lui d’oublier mais il savait très bien qu’au fil du temps il allait le faire. C’était obligé, ce n’est pas comme si il avait des sentiments pour lui, ce serait complètement fou et improbable. Myong le regarda s’appuyer sur le comptoir, regardant devant lui, fixant un point invisible dans le mur. « Je sais que ce n’est pas facile, mais je suis sûr que tu le pourras. » avait-il dit d’une voix assez basse.

« c'est pour ça que je n'avais pas envie que tu te souviennes de ça. je voulais pas que tu saches que je savais pour ton attirance. tout aurait été beaucoup plus simple si j'avais été le seul à connaître la vérité sur cette soirée. maintenant je sais que ça va être bizarre entre nous, parce que je peux pas oublier même si tu veux que je le fasse ! » Myong soupira doucement et tourna la tête vers lui, il secoua la tête doucement avant d’avaler sa salive qui avait plutôt du mal à passer à cause de la boule dans la gorge qui l’empêchait de parler d’une voix très forte, le stresse ? « C’était mon droit de savoir et je te le dis, ce n’est pas comme si je ne pouvais pas oublier l’attirance que j’ai pour toi. Ca n’aurait rien aidé du tout car tu m’aurais fuit comme tu l’avais fait avant que je découvre quoi que ce soit et tu PEUX oublier, ne va pas me dire que c’est complètement impossible pour toi d’oublier les conneries d’un homosexuel. » avait-il dit d’une voix faible, détournant la tête à la fin de sa dernière phrase. C’était pourtant simple, il pouvait oublier facilement car lui ne ressent aucune attirance envers myong, ce sera beaucoup plus simple pour lui. « Moi je compte oublier. » avait-il dit en serrant son poing doucement.

Shin se mit à rire comme un fou, myong ne préféra pas regarder dans sa direction, préférant regarder ses pieds qui se balançaient encore dans le vide. « et puis je t'ai embrassé. je sais même pas si tu t'en souviens, et je sais même pas pourquoi j'ai fais ça, mon corps a agis tout seul ! je sais même pas pourquoi je te le dis, si ça se trouve tu avais oublié ! » myong resta silencieux pendant quelques secondes qui semblaient vraiment longue. Il releva alors la tête avant de regarder le plafond, il ferma les yeux avant d’ouvrir la bouche doucement. « Je sais que tu m’as embrassé, j’avais fait exprès de ne pas le dire pour que tu puisses penser que je ne savais pas et que tu puisses tout bonnement oublier tout ça. J’étais bourré shin, tout cela ne compte pas. Ton baiser n’a pas compté, tu peux oublier. » dit-il d’une voix roque et fatigué. Il baissa la tête quand il le sentit bougé, et pourtant il ne regardait pas dans sa direction, il le sentait juste bouger, il l’entendit parler mais il ne fit pas attention à ses paroles et préféra rester concentré sur son balancement de jambe. « qu'est ce qu'on va faire ? tu veux que j'arrête d'être aussi proche de toi le temps que ton attirance passe ? » Il avait baisser la tête vers lui et l’a vu tiré une grande bouffée de cigarette, ne lui avait-il pas dit que ce n’était pas bon pour lui. L’avait-il déjà écouté une fois ?

Myong ne fit aucune remarque et le regardait toujours, on aurait dit un fou qui ne savait plus où il se trouvait, il semblait complètement tourmenté par un sentiment inconnu. Il ne le reconnaissait plus, ce n’était plus shin. « tu souhaites qu'on arrête de se voir un moment ? tu veux que j'arrête de te toucher ? que j'arrête d'être aussi tactile ? c'est de ta faute si tu m'avais dis plus tôt que tu étais attiré par les hommes je n'aurais pas pris le réflexe d'avoir toutes ces attentions et tout ça ne serait pas arrivé ! » Myong le regardait toujours, il sentit son cœur se serrer en entendant ses paroles, il sentit une larme couler le long de sa joue et encore une fois il allait pleurer pour lui. Myong ferma les yeux fort pour ne plus qu’aucune larme ne coule mais déjà une autre larme coulait le long de son autre joue. Il aura pleuré en l’espace de seulement une semaine alors que lui ne pleurait jamais. Il le sentit alors près de lui, il l’entendit murmurer : « je suis désolé, je voulais pas crier... je suis désolé... je voulais pas ça. » Myong ouvrit les yeux et le repoussa avec ses mains, celui-ci recula et myong arrêta de faire balancer ses jambes. Il avait les yeux brillants et quelques larmes coulaient mais ce n’était pas comme la dernière fois, ça ne sera plus jamais comme la dernière fois. « Fait ce que tu veux, j’en ai plus rien à faire. C’est moi qui devrait être dans cet état, c’est moi qui devrait être en train de gueuler car c’est moi qui ressent cette attirance pas toi ! Toi tu ressens rien du tout, Shin alors arrête NOW ! »

Myong passa une main dans ses cheveux avant de soupirer doucement, passant sa main sur son front sentant un mal de tête venir à cause de son énervement intérieur. « Je ne ressens qu’une attirance, ce n’est pas comme si j’étais amoureux de toi shin. Ca n’est pas le cas. » il mentait plutôt bien, en faite il ne savait pas vraiment ce qu’il ressentait pour son ami. Il arrivait à le faire rougir, à faire battre son cœur et à le faire frissonner. Il a ressenti cela que quelques fois dans sa vie et la première fois c’était avec son premier amour. Myong se tourna vers lui et secoua la tête doucement avant de mettre ses mains dans les poches. « Je dois rentrer, j’ai un train tôt demain matin et j’ai toujours pas fait ma valise. » dit-il en le regardant attendant peut-être une réaction mais rien ne se fit. Myong soupira avant de pencher sa tête en arrière et fermer les yeux quelques secondes accords. Finalement il retira ses mains de ses poches « Salut. » il posa une main sur son épaule et le contourna avant de partir vers la porte de l’appartement qu’il ouvrit pour sortir. Il passa la porte et descendit les escaliers les mains dans les poches. Avait-il bien fait de partir comme ça, il n’allait pas le revoir pendant deux semaines après. Il partait chez lui à Seoul pour voir sa famille pendant quelques jours et profiter d’eux, mais ça il ne lui avait pas dit. L’avait-il fait exprès ? Oui, il voulait voir comment il allait réagir face à ça. Même si myong a bien peur qu’il ne réagisse pas du tout. Il était assit à l’arrêt de bus attendant son bus qui devait arriver dans environ dix minutes.


Revenir en haut Aller en bas

Won Shin Il
Voir le profil de l'utilisateur


http://www.edensquare.tumblr.com/
avatar

❧ CITOYEN

HUMEUR : mauvaise. j'ai l'impression que tout va mal dans ma vie.
MESSAGES : 94
LOCALISATION : ça ne te regarde absolument pas.

MessageSujet: Re: Illa Illa feat shin ♥   Mar 28 Aoû - 20:37


Il savait. Il savait, et actuellement, j'étais complètement paniqué. Je ne savais pas comment réagir. Je n'avais jamais été dans une telle situation ! Jamais un ami, ou même une amie, n'avait été attiré par moi. Qu'est ce que je devais faire ? Comment devais-je réagir ? Je ne savais pas si je devais en rire ou en pleurer. Je ne savais pas non plus quelle attitude il voulait que j'adopte envers lui... Alors tout ce que j'étais capable de faire, c'était de paniquer face à lui, de m'agiter un peu partout en ne sachant pas où me poser et de ne pas le fixer. Je n'arrivais pas à le regarder dans les yeux, maintenant qu'il était parfaitement conscient de tout ce qu'il s'était passé. Alors je ne réagissais pas. Je me contentais de fixer le sol en essayant de montrer le moins d'émotions sur mon visage, en espérant que ce soit la réaction la plus utile.

Il m'avait demandé d'oublier. Il m'avait demandé d'oublier tout cela, mais c'était tout bonnement impossible pour moi. Je ne pouvais pas oublier une telle chose ! Je ne pourrais pas tant que je saurais qu'il est toujours attiré par moi ! C'était impossible, et il n'avait pas l'air de comprendre cela. Je lui avais donc dit, marmonnant un peu pour moi même en lui demandant qu'est ce qu'il se passerait si moi je ne voulais pas oublier, ne réalisant qu'après avoir parlé que j'avais échanger le vouloir et le pouvoir. Il me fixa alors, sans rien dire, sans rien du tout sur son visage qui pourrait me donner une réponse convenable à ce que je lui avais demandé, et au final, ce fut comme s'il n'avait pas entendu, alors que c'était bien la seule question à laquelle je voulais vraiment une réponse.

Il raconta encore des conneries, mais JE N'EN AVAIS RIEN A FOUTRE. Je me foutais complètement de savoir pourquoi il se mettait à parler de disney, ou à agir comme tel ! Je me foutais de savoir que ces fichus films l'avaient marqué, parce que moi, je voulais mes réponses, et ça, ça n'avait absolument rien en rapport. Il pouvait se ridiculiser autant qu'il voudrait à propos de ses animations, ça ne changeait pas le fait qu'il m'avait dit qu'il était attiré par moi. Je ne savais même pas ce que cela impliquait. Je ne savais même pas exactement qui j'étais pour lui. Est ce que j'étais spécial à ses yeux ? Qu'est ce que j'avais donc pu faire pour qu'il... je ne savais même pas, et j'en avais assez de me torturer la tête de cette façon.

Je lui demandais alors s'il se souvenait vraiment de tout ce qu'il s'était passé, et il hocha la tête. Paniqué, je passais une main dans mes cheveux, les arrachant presque de mon crâne et dégageant ainsi mon visage. Je lui demandais ensuite s'il savait à quel point cela pouvait être difficile d'oublier ce qu'il s'était passé. J'étais persuadé, et j'étais tout de même la personne qui me connaissait le mieux, que je n'allais pas pouvoir me sortir ces scènes de la tête, que c'était peine perdue. « Je sais que ce n’est pas facile, mais je suis sûr que tu le pourras. » Je le regardais longtemps, incrédule face à ce qu'il venait de me dire. Non, il ne comprenait pas la situation. N'était-il pas censé être le génie d'entre nous deux ? C'était à moi de ne pas comprendre !

Fermant fort les yeux, je lui déclarais que c'était pour ça que je ne voulais pas qu'il se souvienne, et que tout aurait été bien plus simple si j'avais été le seul au courant de cette révélation, car rien n'aurait était bizarre à nouveau entre nous. Je l'entendis soupirer, et je tournais la tête vers lui pour le voir secouer sa tête. « C’était mon droit de savoir et je te le dis, ce n’est pas comme si je ne pouvais pas oublier l’attirance que j’ai pour toi. Ça n’aurait rien aidé du tout car tu m’aurais fuit comme tu l’avais fait avant que je découvre quoi que ce soit et tu PEUX oublier, ne va pas me dire que c’est complètement impossible pour toi d’oublier les conneries d’un homosexuel. »

J'eu soudainement envie de crier. NON je ne pourrais pas oublier, je n'étais pas idiot, et je n'étais pas comme ça non plus ! Ce genre de chose, je ne les oubliais pas ! « c'est impossible, et tu ne comprends pas ! » Puis ce n'était pas un 'homosexuel' comme il disait, c'était MYONG YUK, et ce n'était absolument pas pareil ! C'était mon ami ! Quelqu'un à qui je tenais énormément ! Ce n'était pas comme si c'était un inconnu dans un bar qui aurait essayé de me draguer, et auquel j'aurai sûrement foutu un poing dans la gueule sans aucune hésitation ! « Moi je compte oublier. » C'était la goûte d'eau qui fit déborder le vase. Il comptait oublier tout ça... tout oublier. Alors à quoi ça servait d'en parler maintenant hein ? A QUOI ÇA SERVAIT ?

A quoi ça servait de se torturer sur ce genre de sujet, à prendre conscience des sentiments et des émotions des autres, si le concerné comptait simplement tout oublier ! A quoi cela servait que je réfléchisse de cette façon, si au final, je pouvais dire n'importe quelle merde, il oublierait tout de toute façon ! Je finis par pencher la tête en arrière. C'était mort. Foutu. Je rigolais, mais pas un rire qui pouvait sonner comme si l'on venait de me raconter quelque chose de particulièrement drôle, mais un rire bien plus sombre qui pouvait clairement faire peur aux gens. Je lui annonçais alors que je l'avais embrassé. Je ne savais pas pourquoi, mais j'avais eu besoin de le dire, de l'extériorisé, parce que je n'avais pas compris pourquoi j'avais fais cela.

Je n'étais pas saoul moi, je ne savais même pas si j'avais fini ma bière avant qu'il ne se mette à raconter toute ses conneries. Et je ne comprenais tellement pas pourquoi j'avais fais cela. Tellement pas. Je n'étais pas gay, je ne le serais jamais. Je n'avais jamais été attiré par un quelconque homme, je n'avais jamais éprouvé le désir de m'en rapprocher d'un, au contraire même, si je pouvais éviter tout contact, cela m'arrangeait bien. Alors pourquoi ? Pourquoi je recherchais toujours le contact de Myong Yuk, pourquoi je l'avais embrassé ? Pourquoi je ne l'avais tout simplement pas viré de chez moi dès que j'avais appris qu'il était attiré par moi ? C'était Myong... et je ne voyais même pas d'autre explications à toutes ces question. Il était silencieux face à moi. Et j'en déduis qu'il s'en était souvenu avant même que je ne le rappelle. Ça n'aurait donc pas été la peine de le garder pour moi.

« Je sais que tu m’as embrassé, j’avais fait exprès de ne pas le dire pour que tu puisses penser que je ne savais pas et que tu puisses tout bonnement oublier tout ça. J’étais bourré shin, tout cela ne compte pas. Ton baiser n’a pas compté, tu peux oublier. » 'ton baiser n’a pas compté, tu peux oublier.' J'aurai du être content d'entendre ça. Soulagé, satisfait d'entendre que tout cela ne comptait pas et qu'au final, je n'étais qu'un homme à femme. Mais je ne l'étais tellement pas. Je n'étais tellement pas heureux d'apprendre que cela ne comptait pas à ses yeux. J'étais presque déçu, triste tout simplement de savoir ça... parce que pour moi ce n'était pas le cas. Lui, il était peut être bourré... Mais moi je ne l'étais pas, et c'est moi qui l'avais initié, seul.

Je n'en pouvais plus. J'étais parti, je m'étais éloigné de lui pour aller prendre une cigarette, l'allumant maladroitement tellement j'étais impatient de l'avoir en bouche et de sentir la fumer passer dans mes poumons, et détendre mes muscles. Je me fichais de savoir qu'il m'avait dit que ce n'était pas bon pour moi, ce n'était pas mon avis, et puis je n'avais qu'à tout oublier de cette soirée, tant qu'à faire, ce serait bien plus simple ainsi ! Je revins ensuite vers lui, lui demandant ce que nous allions faire, s'il vaudrait mieux que j'arrête d'être aussi proche de lui le temps que son attirance envers moi lui passe. Il ne me répondait pas ! Je tirais encore et encore sur ma cigarette, aspirant la fumée comme si ma vie en dépendait, comme si c'était la dernière chose à laquelle je pouvais m'accrocher, sans savoir pourquoi j'étais aussi paniqué.

Et il ne répondait pas. Je lui demandais ensuite s'il voulait qu'on arrête de se voir, que j'arrête de le toucher, d'être aussi tactile envers lui et attentionné, et je n'avais pas pu m'empêcher de lui crier que tout ça c'était de sa faute, et que s'il m'avait dit plus tôt qu'il aimait les hommes, je n'aurais sûrement jamais pris l'habitude d'être aussi proche de lui ! Je regrettais immédiatement de m'être emporté comme cela, et je relevais les yeux vers lui, espérant ne pas le voir pleurer... espoir vain. Je vis une larme rouler sur sa joue, puis une autre, et je ne savais pas quoi faire. J'avais envie de le prendre dans mes bras et de m'excuser encore et encore, lui demander pardon d'être aussi idiot et de ne jamais réagir de la bonne façon quand j'apprenais quelque chose.

J'aurais du rire ! J'aurais du rire d'apprendre qu'il se souvenait de tout ! et cela nous aurait fait un souvenir en quelque sorte drôle plutôt que cette nouvelle dispute qui allait encore une fois nous hanter. Mais pourquoi je ne l'avais pas fais ? Pourquoi étais-je tant emporté dans cette histoire ? Il était bourré après tout ! Il aurait pu me raconter n'importe quoi ? Alors pourquoi ? A chaque fois que je me posais cette question, je n'avais qu'une seule réponse en tête. Parce que c'est Myong Yuk. et cette révélation ne voulait pas me quitter. Il me repoussa, et je me laissais tout simplement faire. C'était perdu. Je ne savais même pas ce qui était perdu, mais je sentais juste que quelque chose c'était enfui, avait disparu, sans même savoir ce que ça avait été. Je fixais ses mains qui me poussais, sans réagir, avant de fixer ses yeux.

« Fait ce que tu veux, j’en ai plus rien à faire. C’est moi qui devrait être dans cet état, c’est moi qui devrait être en train de gueuler car c’est moi qui ressent cette attirance pas toi ! Toi tu ressens rien du tout, Shin alors arrête NOW ! » Pourquoi est ce qu'entendre cela me blessait ? Pourquoi j'avais tellement envie de lui hurler qu'il avait tord ? La situation me donnait simplement envie de m'arracher la tête pour ne plus avoir à réfléchir et pour ne plus avoir à entendre ? « Je ne ressens qu’une attirance, ce n’est pas comme si j’étais amoureux de toi shin. Ca n’est pas le cas. » Je hochais la tête, tout doucement. qu'une attirance. Je devais oublier. C'était mieux. Je n'arrivais pas à m'en convaincre, mais c'était sûrement mieux, qui savait après tout, j'avais peut être tord.

« Je dois rentrer, j’ai un train tôt demain matin et j’ai toujours pas fait ma valise. » Il partait ? Où ça ? j'avais eu envie de lui demander, mais je ne fis rien. oublier. Mais pour moi, oublier cet évènement, c'était comme oublier Myong Yuk. J'oubliais une partie de lui lorsque je faisais cela. Ne m'avait-il pas dit que je devais simplement accepter le fait qu'il aimait aussi les hommes, alors ne devais-je pas aussi simplement accepter le fait qu'il soit attiré par moi, et non pas oublier ? J'entendis vaguement le salut qu'il me lançait, mais je restais là. J'entendis la porte claquer derrière lui, mais je restais là. Je savais qu'il allait partir, mais je restais là. J'aurais pu le suivre, et lui demander tout simplement, j'aurais aussi pu le retenir pour le questionner, et peut être faire en sorte qu'on ne se quitte pas en si mauvais termes, mais j'était resté là.

Je regardais un peu autour de moi, la tête plongée dans mes cheveux. L'appartement était vide. Qu'est ce que je devais faire ? C'était sans même m'en rendre compte que j'avais débarqué à l'extérieur de mon immeuble. J'avais du courir dans les escaliers, peut être même voler, car ils ne m'avaient jamais paru aussi court, et possédant aussi peu de marches. J'avais du faire du bruit, j'avais du me cogner, mais j'ignorais à quelle heure son bus venait, et je ne savais même pas où était situé l'arrêt de bus, ne l'ayant jamais pris parce que je préférais clairement marcher plutôt que de rester assis à attendre un accident imminent. Je regardais à droite, puis à gauche, avant d’apercevoir l'arrêt de bus, et Myong Yuk par la même occasion.

Je ne savais pas ce que je faisais, je ne savais pas ce que j'allais faire. Tout ce que je savais, c'était que la rue était vide, et qu'il n'y avait personne pour nous observer. J'avais débarqué à ses côtés, je l'avais levé, avant de lui prendre le bras pour l'attirer dans un endroit où personne ne pouvait nous voir, même pas les habitants des immeubles à travers leur fenêtre. Je l'avais plaqué contre le mur, et avant même de réaliser je l'avais embrasser. Ma bouche s'était retrouvée contre la sienne. Pas d'une façon douce, j'étais actuellement incapable d’émettre une seule once de douceur ou de tendresse. Je l'embrassais juste, accroché à ses lèvres comme si c'était la dernière chose au monde, les mordillant doucement, pour approfondir le baiser.

Je ne savais pas pourquoi j'avais fais ça. Mon corps avait agit tout seul, et je n'avais même pas essayé de le retenir. Une de mes mains s'était logée derrière sa tête alors que mon autre main dans son dos pour le maintenir contre moi, pour ne pas qu'il s'enfuit et qu'il me laisse seul dans ma bêtise. Mon baiser se fit plus doux, plus naturel, moins brusque et précipité, puis, le manque d'air se faisant sentir, je le lâchais, le gardant quand même tout près de moi, ne voulant pas le lâcher. « je sais pas pourquoi... » chuchotais-je. Je fermais un peu les yeux, collant mon front contre le sien, je lui fis un petit sourire, avant de lui murmurer : « sûrement parce que c'est toi... » parce que c'est toi, la réponse à toutes les questions que je m'étais posé. Je ne savais même pas pourquoi. Sa douceur ? Sa façon d'agir ? Le fait que j'ai toujours été tactile envers lui ?

Je le lâchais doucement avant de le pousser vers l'arrêt de bus « loupe pas ton bus... » Je le poussais encore et une fois qu'il marcha en direction de l'arrêt. Je le regardais marcher. Est ce que j'avais fait la bonne chose ? Est ce que j'aurais du plutôt m'en empêcher ? Qu'allait-il penser ? ... Dans combien de temps reviendrait-il ? je l'arrêtais alors en criant, trop curieux pour attendre, et ne souhaitant pas le rejoindre à l'arrêt par peur de... de devoir donner de réelles explications quand à ce que je venais de faire. « tu reviens dans combien de temps ? » et il me répondit deux semaines. J'avais deux semaines pour me trouver une explication valable à cela. Deux semaines pour réfléchir seul. Deux semaines pour savoir si j'avais totalement perdu la tête ou si c'était l'effet que Myong Yuk avait sur moi, sans avoir aucune influence... « j'attendrais... » j'avais souris, doucement.




[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: Illa Illa feat shin ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 

Illa Illa feat shin ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les jumeaux retrouvés [Feat - Shin Carter]
» Compte de Kairo Shin
» Shin Alkar
» Wanted, renom de Shin Alkar
» Bien mal acquis ne profite jamais [PV: Noa Shin]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
summer ☁ cloud ::  :: ❧ les rps-