AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
ET VOILA LA VERSION 3 DU FORUM SOUS VOS YEUX ! VENEZ COMMENTER ♥ ET SIGNER LE RECENSEMENT

Partagez | 
 

 surprise ! ft. chaton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Won Shin Il
Voir le profil de l'utilisateur


http://www.edensquare.tumblr.com/
avatar

❧ CITOYEN

HUMEUR : mauvaise. j'ai l'impression que tout va mal dans ma vie.
MESSAGES : 94
LOCALISATION : ça ne te regarde absolument pas.

MessageSujet: surprise ! ft. chaton   Mar 28 Aoû - 23:28

surprise !

myong yuk & shin il

Je devais avoir un sérieux problème psychologique à régler, ce n'était pas possible autrement. Si je n'avais pas un problème psychologique, c'était que le médecin était un incapable. Je ne comprenais pas comment j'avais pu faire ça, comment j'avais pu agir de la sorte, alors qu'une semaine auparavant, je l'avais pratiquement étranglé après avoir appris qu'il aimait les hommes. Qu'est ce qu'il m'était passé par la tête ? Pourquoi est ce que je l'avais.... je l'avais embrassé ? Mon corps avait agit seul, sans même me demander... et quand bien même, aurais-je refuser de l'avoir contre mes lèvres ? Mais c'était un homme. Et je n'étais pas gay. Au contraire, je détestais même les gays... mais c'était Myong Yuk... et Myong Yuk n'était pas comme les autres à mes yeux.

Si à mes yeux tout les hommes gays étaient soit trop exubérants, des genre de folles qui se pavanaient dans les rues en affichant des couleurs affriolante et agissant de façon particulièrement maniéré, soit des sortes de camionneurs bien trop virils et bien trop louches pour notre bien à tous, Myong Yuk n'était pas du tout comme ça. Le jeune homme était adorable. Il était toujours là pour me faire sourire lorsqu'il le fallait, et était toujours plein d'attentions. J'avais toujours adoré le taquiner, lui ébouriffer les cheveux, me moquer un peu de lui... et j'avais aussi toujours aimer le câliner, le prendre dans mes bras sans trop de raisons, passer ma main dans ses cheveux... ou encore lui embrasser le front.

Mais était-ce une raison pour l'embrasser comme si ma vie en dépendant ? Je me voyais encore le tenir contre moi, ne souhaitant pour rien au monde qu'il ne cherche à se séparer de moi, pour ensuite l'embrasser trop brutalement. J'avais continué à le tenir contre mon corps, et j'avais fais devenir notre baiser plus doux. Doux... Pourquoi doux ? Et ça avait été bon. Si bon. Et si mal en même temps ! Si mal, que lorsque je suis rentré chez moi, je n'avais pas pu m'empêcher de cogner à nouveau dans le mur, juste à côté de la dernière fois où j'avais fais cela. Et suite a cela, je m'étais laissé doucement glisser contre lui jusqu'à ce que mes fesses touchent le sol, prenant ma tête douloureuse de tant réfléchir entre mes mains...

Je m'étais endormi comme cela, sans trop réfléchir. C'était le début de l'après midi, mais j'étais trop crevé, et je n'avais plus la force de rien dire. A mon réveil, il faisait nuit. Je ne savais pas s'il était tôt le matin, ou bien tard le soir, mais je m'étais installé sur la terrasse, enroulé dans une couverture, jusqu'à ce que le soleil se lève. Cliché. Ouais, et j'étais pathétique. ET PUIS JE N'ETAIS PAS GAY, moi. Alors pourquoi je l'avais embrassé comme cela ? Si encore, je n'avais fais qu'une petite pression sur ses lèvres, cela aurait encore pu passer. Mais non ! Je l'avais embrassé à perdre haleine, avant de le laisser partir prendre son bus. Je lui avais aussi souris... Parce que c'était Myong Yuk.

Si au début je trouvais que cette phrase était une particulièrement bonne réponse à toutes les questions que je me posais, elle commençait sérieusement à devenir trop envahissante. Car à chaque fois que je me posais un 'pourquoi' un 'parce que c'était myong yuk' suivait automatiquement. Si nous reprenons par exemple la première question que je me suis posé, à savoir, pourquoi est ce que je l'avais embrassé, nous pourrions aisément répondre par : parce que c'était Myong Yuk. Et ensuite, la seconde 'pourquoi doux ?', et bien vous l'aurez devinez, parce que c'était Myong Yuk. Je m'inquiétais de le voir prendre autant de place dans ma vie ces temps-ci... Je ne savais pas du tout ce qu'il m'arrivait.

Une évidence était à souligner : je n'étais pas gay. C'était déjà quelque chose de clair, net, et précis. Quand bien même je l'avais embrassé d'une telle façon – rester encore à savoir POURQUOI sans réponse parce que c'était Myong Yuk par pitié – je n'étais pas attiré par la gente masculine. Les pénis, et tout ça, je me voyais très mal toucher celui d'un autre sans me mettre à vomir des litres et des litres jusqu'à l'assèchement total de mon corps... Est ce que je devais oublier cela aussi ? Oublier ce geste fou et désespéré pour essayer de repartir du bon pied ? Mais... n'avais-je pas fais cela pour... lui prouver que je ne pourrais justement pas oublier tout ce qu'il s'était passé ?

Suite à ma nuit à l'extérieur, j'étais tombé malade, et j'avais du dormir durant longtemps... très longtemps. Et j'en fus presque heureux. Je dormais, ce qui me permettait de ne pas penser encore à tout ça, et donc de ne pas continuer à me torturer. Et une fois que je fus rétabli, je ne pu que constater que je me torturais vraiment l'esprit à en mourir. Qu'est ce que je ressentais envers Myong Yuk ? J'avais envie de dire rien. Rien à part beaucoup d'amitié et de tendresse, parce que c'était Myong Yuk. Il était mignon, il était adorable, il paraissait si fragile à mes yeux, surtout après que je l'ai tant vu pleurer, c'était tout bonnement impossible de ne pas le prendre dans mes bras ! N'importe qui aurait fait cela aussi !

Deux semaines, c'était bien plus long que ce que j'avais pensé auparavant. Les jours étaient interminables, et je ne savais même plus à quoi penser. J'avais épuisé tout les sujets, car ils avaient souvent tous la même réponse que je ne répèterais même plus. Et... Qu'allais-je lui répondre lorsqu'il reviendrait ? Allais-je agir comme un parfait salaud en l'ignorant et en ne retournant jamais le voir, ne lui adressant jamais la parole et en l'ignorant tout simplement ? Allais-je agir comme le parfait connard, en allant le voir pour simplement lui dire ' c'était une erreur, oublie ' ? Mais avais-je au moins envie d'effacer ce passage de notre histoire ?

Histoire... Mais quelle histoire ? Amitié, puis dispute, dispute... et embrassade... Tout cela ne collait pas et ne s'enchainait pas dans un ordre logique ! Je ne supportais plus la situation. Et comment allais-je agir face à lui ? Devrais-je faire comme si de rien n'était ? Ou devrais-je agir comme tout nos actes avaient eu une importance sur moi et changer mon comportement ? Je me posais trop de questions. J'allais juste agir, et vivre comme il fallait, sans me soucier de rien... plus ou moins.

Je connaissais la date de son retour par coeur, et je voulais lui faire une surprise. Une belle surprise. Et la seule chose qui m'était venu en tête – j'étais vraiment très fatigué en ce moment – était de venir à la gare pour le voir. J'avais du me renseigner pour savoir à quelle heure son train rentrerait en gare, et je m'étais préparé à le voir. JE N'AVAIS PAS ENVIE ! Non, je n'étais absolument pas prêt à lui faire face parce que... parce que je n'avais toujours pas trouvé de raison valable quand à mon attitude à son égard. Il allait me poser des questions auxquelles je ne pourrais pas répondre et... et je paniquerais à nouveau !

J'étais dans la gare, et j'attendais que le train arrive. Au milieu du hall, je regardais par tout les portes en espérant – et en appréhendant – de le voir sortir de l'une d'elles. Puis, d'un coup, j'aperçus une petite frimousse qui m'était familière. Je lui fis alors un grand sourire – un peu crispé, mais de loin ça ne se voyait absolument pas – tout en lui faisant un coucou de la main. J'attendis qu'il vienne me rejoindre avant de lui dire « salut ! » Neutre, ça c'était un salut neutre, idéal dans ce genre de situation ! Je n'avais qu'à continuer comme cela, et tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes !

Je le fixais et je ne pu que constater qu'il m'avait énormément manqué. Malgré cela, je préférais ne pas lui en faire part, pour plutôt lui demander : « tu as fais un bon voyage ? tu t'es bien amusé avec...ta famille c'est ça ? » Toujours aussi neutre, je te félicite Shin Il. Mais malheureusement, je me trouvais toujours un peu trop distant dans mes paroles envers lui, peut être même un peu froid, et je n'avais pas envie qu'il pense... qu'il pense que je regrettais ? Parce que... je ne regrettais absolument pas ce que j'avais fait... Mais bon, j'étais venu le voir de ma propre initiative, je ne me montrais donc pas froid !


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas

Seo Myong Yuk
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ ÉTUDIANT

MESSAGES : 173

MessageSujet: Re: surprise ! ft. chaton   Mer 29 Aoû - 11:30

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir ce lien]
« je sais pas pourquoi… Sûrement parce que c’est toi… »

Cela faisait deux semaines que cette phrase tournait en boucle dans la tête de myong. Cela faisait deux semaines que shin l’avait rattrapé alors qu’il était sur le point de partir chez lui pour se préparer à partir voir sa famille à Seoul. Cela faisait également deux semaines que shin l’avait embrassé et ça n’avait pas été un simple baiser comme il lui avait donné quand il était sous l’effet de l’alcool ou quand il l’a embrassé quand il était en train de dormir. Nan, ce baiser avait été plus doux, son corps avait été contre le sien, il avait été si proche qu’au final myong n’a pas vraiment réagi à cela. Il n’avait jamais d’ailleurs imaginer que cela pouvait arriver, nan il n’y avait jamais pensé. Myong avait répondu à son baiser même si il était plutôt en colère contre lui à cause de ses paroles blessantes qu’il lu avait encore dit. Mais quand il avait senti les lèvres de shin contre les siennes, il a tout oublié tout était redevenu flou mais ça ne le gênait pas, nan il a aimé ça. « je t’attendrais… » Il lui avait dit, il lui avait vraiment dit, il allait l’attendre… Mais était-il sérieux ? N’allait-il pas vouloir oublier tout simplement ? Myong l’avait regardé une dernière fois en souriant avant de monter dans le bus. Il l’avait regardé quand celui-ci avait démarré et il l’avait regardé encore quand il avait tourné dans la rue. Après ce jours là, il est parti à Seoul voir sa famille pendant deux longues semaines et pourtant, il avait pensé à lui pendant ces deux semaines.

Myong était resté avec sa famille, son frère l’avait rejoint à Seoul où il avait pu passer des vacances en famille. Pendant ces deux semaines, il avait gardé son sourire sur les lèvres, il a également beaucoup pensé à son attirance envers Shin et à se baiser échangé dans une ruelle du quartier de shin. Il lui avait demandé d’oublier, il lui avait dit qu’il allait oublier lui mais pouvait-il vraiment oublier ce qu’il lui avait dit ? Sûrement pas, ce n’était pas possible mais lui il aurait voulu qu’il oublie pour que rien ne change dans leur relation, qu’ils ne soient plus froid entre eux. Sa mère n’a pas arrêté de dire qu’il avait changé qu’il semblait plus heureux, elle s’est d’ailleurs mise en tête qu’il avait quelqu’un dans sa vie. Et ce n’était pas faux mais ce n’était pas vrai non plus, shin faisait en quelque sorte parti de sa vie même si c’était beaucoup trop compliqué pour que ce soit vraiment vrai. Shin est hétéro et en plus de ça homophobe et pourtant il l’avait embrassé pourquoi lui ? Parce que c’était lui, il l’avait dit et ça à complètement chamboulé le jeune étudiant.

Les deux semaines sont passés lentement trop lentement, même si il était heureux de retrouver sa famille et ses amis d’enfance, cela n’empêchait pas le faite qu’il lui manquait beaucoup trop et ça, ce n’était pas normal. Myong avait passé sa dernière journée avec son père à travailler sur la voiture de celui-ci, il s’était donc mis en mode mécanicien mais ce fut le moment pour lui de dire au revoir. Il avait déjà préparé sa valise que sa mère avait rempli de nourriture comme à son habitude, elle avait toujours peur qu’il meurt de faim… Myong était maintenant dans le train en direction d’Incheon et plus, il avançait vers la ville plus il sentait son cœur se serrer. Mais il était content, il allait pouvoir le retrouver en espérant qu’il n’aura pas changé, il l’espérait vraiment. Myong était assit dans le train à côté d’une jeune femme qui n’hésitait pas à le draguer ouvertement. Bien sûr, myong répondait gentiment à chaque question qu’elle lui posait mais il espérait vraiment qu’ils arrivent en gare avant qu’elle lui demande son numéro de téléphone pour qu’il puisse fuir plus facilement. C’est fou comment il peut attirer le regard des femmes même beaucoup plus vieille que lui, faut dire également que myong a le don de toujours sortir avec des noona, donc des femmes plus vieille que lui. Ouais, certains le prennent pour un louveteau alors que nan pas vraiment. Il est juste très en avance pour son âge donc il sortait avec les filles de sa classe tout simplement.

Le train entra en gare et myong put enfin échapper aux griffes de la jolie demoiselle qui était sur le point de lui demander son numéro mais il a réussi à partir avant prétendant un rendez-vous urgent. Il descendit vite du train avant de marcher calmement vers le hall pour prendre le bus pour rentrer chez lui. Myong était sûr le point de sortir quand il regarda autour de lui, il remarqua alors shin non loin de lui qui lui faisait un signe de la main. Le voir redonna le sourire au jeune étudiant, il s’approcha de lui en tirant sa valise avant de s’arrêter devant lui toujours en souriant. « salut ! » Quand il entendit le ton de sa voix neutre, myong eut un pincement au cœur mais il ne préféra pas y penser. Il était vraiment bizarre, il n’y avait pas à dire. Myong passa une main dans ses cheveux avant de sourire doucement. « Salut, Shin. » dit-il en penchant la tête sur le côté. Il devait se montrer heureux nan, il était là devant lui et il était venu le voir alors qu’il ne lui avait même pas demandé, il était venu tout seul et ça, c’était plutôt un bon point, nan ?

Myong posa sa valise à côté de lui et remit bien ses lunettes sur le haut de sa tête, il se sentait un peu gêné devant lui alors qu’il n’y avait pas de quoi l’être. Il l’avait embrassé oui, il avait même adoré le baiser qu’ils avaient échangé. Mais il avait l’impression que shin avait complètement oublié ce passage et qu’il le regrettait vraiment. « tu as fais un bon voyage ? tu t'es bien amusé avec...ta famille c'est ça ? » Myong sourit doucement avant d’approuver de la tête doucement. « ma famille me manquait beaucoup, j’en ai donc profiter pour voir un peu tout le monde, d’anciens amis ma famille. Sinon pour le voyage, ça c’est plutôt bien passé même si une jeune femme n’arrêtait pas de me draguer dans le train. » dit-il en haussant les épaules. Il ne cherchait pas la réaction de shin, il disait simplement ce qu’il s’est passé. C’est vrai qu’elle était assez pot de colle la demoiselle, myong tourna la tête et la vit, il se retourna et plongea son regard dans les yeux de shin avec un sourire au lèvre. « Je dois dire que tu m’as beaucoup manqué shin et je me sentais assez mal de t’avoir dit le jour J de mon départ. » dit-il en grimaçant.

C’est vrai qu’il n’aurait pas pu lui dire plutôt car ils ne s’étaient pas vu pendant une semaine avant cette soirée là, cette soirée où il lui a avoué être attiré par lui sous l’effet de l’alcool. En repensant à ce soir là et au baiser avant qu’il ne parte, myong rougit doucement avant de tousser doucement. « Tu es venu me voir alors, j’ai du énormément te manquer. » dit-il en rigolant doucement, toujours en le regardant dans les yeux. « Tu m’accompagnes chez moi ? » dit-il en arquant un sourcil. Il sourit doucement et reprit sa valise avant de la faire rouler derrière lui en direction de la sortie de la gare. Il tourna la tête de tous les côtés avant de repérer l’arrêt de bus, il s’y dirigea tout en posant son regard sur shin, il lui fit un grand sourire avant de s’arrêter et de se poser sur le banc attendant le bus. « Tu as fait quoi alors pendant ses deux semaines ? J’espère que tu as pris soin de toi. » dit-il en rigolant doucement. Il posa son regard sur lui avant de croiser ses doigts ensemble, il ferma les yeux quelques secondes avant de lever les yeux vers le ciel. Il faisait beau aujourd’hui beau et chaud, il remit son sac sur son dos avant de respirer doucement l’air d’Incheon. Le bus arriva ensuite, myong se leva et entra dans le bus en soulevant la valise, il alla s’asseoir dans le font du bus avec shin à côté de lui. Il joua avec ses doigts doucement avant de regarder par la fenêtre sans rien dire.


Revenir en haut Aller en bas

Won Shin Il
Voir le profil de l'utilisateur


http://www.edensquare.tumblr.com/
avatar

❧ CITOYEN

HUMEUR : mauvaise. j'ai l'impression que tout va mal dans ma vie.
MESSAGES : 94
LOCALISATION : ça ne te regarde absolument pas.

MessageSujet: Re: surprise ! ft. chaton   Mer 29 Aoû - 14:05


Son train n'allait pas tarder à entrer en gare, et j'étais là, dans le hall, à l'attendre sans même l'avoir prévenu auparavant, voulant lui faire une surprise... Et quelle surprise ! Pourquoi ? Pourquoi est ce que je faisais ça alors que je n'avais aucune raison ? Il ne me l'avait pas demandé, je n'étais pas forcé de le faire, alors pourquoi ? J'en avais envie, tout simplement. J'avais envie de le voir, de le voir sourire, et de l'avoir à côté de moi, parce que c'était lui, juste lui. Je faillis plusieurs fois quitter la gare en courant, ne voulant finalement plus l'attendre parce que je ne savais pas comment agir face à lui... Mais je me ravisais en me disant qu'il faudrait tôt ou tard que je me retrouve face à lui, et le plus tôt sera le mieux. Je priais encore qu'il arrive tôt, et ne soit pas en retard, car je ne savais même pas si je pourrais tenir encore longtemps à attendre, stressé, au milieu de la foule.

Prévoir un plan d'action. Oui, c'était ça la meilleure chose à faire actuellement. Prévoir un plan, pour savoir comment j'allais agir. Malheureusement, je ne pouvais pas prévoir ses réactions. Certes il avait répondu au baisé, mais cela ne voulait pas dire qu'il avait apprécié, et que ça ne l'avait pas mis en colère contre moi. Et même en me mettant à sa place, si quelqu'un m'avait fait cela, je n'aurais eu qu'une seule réaction, c'était de le frapper... Mais Myong Yuk était attiré par moi, donc ce genre de chose ne le dérangeait pas ? Et pourquoi je ne réfléchissais jamais avant d'agir ! Si je n'avais pas couru comme un imbécile pour le rejoindre, je n'aurais sûrement pas eu à me torturer l'esprit... Mais je ne l'aurais sûrement pas revu avant un bon moment non plus...

La voix de la femme annonça enfin que le train, son train, venait de rentrer en gare, et j'attendais, de plus en plus anxieux, de voir arriver Myong Yuk dans le hall. J'avais espéré un instant qu'il ne me voit pas, et que je reparte déçu mais en même temps étrangement satisfait de l'endroit, mais... je n'avais pas envie d'avoir fait tout ce chemin pour repartir bredouille et avoir attendu aussi longtemps pour rien. Et... j'avais aussi envie de le voir, il me semblait ? Enfin. Je regardais tout autour de moi dans le but de le trouver, et enfin j'aperçu son visage dans la foule. Je lui fis un signe de la main pour qu'il me voit, et il s'approcha de moi. Je me forçais à lui faire un grand sourire, un peu trop crispé, qui devint bien plus naturel lorsque j'en vis un naître sur son visage.

Je lui lançais un léger salut, d'une voix que je forçais à être neutre, car je ne savais toujours pas quelle attitude adopter envers lui. Je le vis passer sa main dans ses cheveux avant qu'il continue de me sourire. « Salut, Shin. » Je lui retournais gentiment son sourire, avant de lui demander s'il avait fait bon voyage, et s'il s'était bien amusé durant tout ce temps où il avait été loin de moi. Certes, je ne l'avais pas du tout formuler de cette façon, mais c'était un peu le sens de ma question dans mon esprit. Il bougea sa tête de haut en bas, avant de me dire : « ma famille me manquait beaucoup, j’en ai donc profiter pour voir un peu tout le monde, d’anciens amis ma famille. Sinon pour le voyage, ça c’est plutôt bien passé même si une jeune femme n’arrêtait pas de me draguer dans le train. »

Je ne pu m'empêcher de grimacer légèrement lorsque je l'entendis dire qu'une jeune femme l'avait dragué pendant le voyage, tout en espérant qu'il n'avait pas perçu mon changement d'expression. Étrangement, je n'aimais pas savoir ce genre de chose à son propos. Je préférais totalement ignorer le fait qu'il pouvait intéresser d'autres personnes parce que... Je ne savais même pas. Je ne savais même pas pourquoi je n'avais pas apprécié cela. Après tout, je ne ressentais rien pour lui à part de l'amitié ! Certes une amitié un peu étrange car je n'étais pas comme ça avec mes autres amis. « et elle était mignonne ?  » Je ne savais pas pourquoi je lui avais demandé ça,  je ne l'avais pas dis d'une façon des plus agréables, presque méchamment, et je n'avais même pas envie de connaître la réponse.

« Je dois dire que tu m’as beaucoup manqué shin et je me sentais assez mal de t’avoir dit le jour J de mon départ. » Je lui fis un petit sourire. Il m'avait aussi beaucoup manqué pendant ces deux semaines, mais je n'allais pas lui dire. « c'est pas grave. tu n'avais pas vraiment d'autres créneau pour me le dire... on ne s'était pas parlé pendant une semaine.  » Je passais une main dans ses cheveux, par réflexe, et pour le rassurer et lui signaler que je ne lui en voulais absolument pas pour cela. Il n'avait pas eu l'occasion de me le dire et puis.. Ce n'était pas non plus comme s'il était forcé de me le signaler ! Il ne me devait rien a ce propos. Enfin, c'était toujours bon à savoir lorsqu'un ami partait, mais ce n'était pas non plus obligatoire. Je regardais un peu droit devant moi, ne disant rien quelques instants.

Je reportais son attention sur lui lorsque je l'entendis tousser, et je vis alors qu'il était rouge. Je le regardais curieusement, fronçant un peu les sourcils avant qu'il ne se mette à parler : « Tu es venu me voir alors, j’ai du énormément te manquer. » Je rougis légèrement, mais je ne lui répondis pas. Il comprendrait tout seul de toute façon, je n'avais pas besoin d'utiliser des mots pour ça.  « Tu m’accompagnes chez moi ? » Je lui fis un grand sourire, forçant ma rougeur à disparaître - pourquoi je rougissais ?? - avant de lui répondre en riant légèrement :  « je suis là pour ça ! » Je lui fis un petit clin d'oeil, avant de le suivre jusqu'à la sortie de la gare, légèrement en retrait par rapport à lui.

Je marchais toujours un peu derrière lui jusqu'à l'arrêt de bus. Je n'avais pas osé lui dire que je détestais les moyens de transport et que je me sentais un peu ... Paniqué dedans, comme si la mort m'attendait à chaque coin de rue, espérant simplement que cette fois ci je n'aurais aucun problème avec. Je ne savais même pas d'où me venait cette peur ! Elle était juste venue comme ça, petit à petit, à force d'entendre parler d'accident de la route, d'accident de train, d'accident d'avion ou encore de bateau. Je n'avais pas envie de mourir alors que je n'aurais rien pu faire pour empêcher cela... Alors je ne rentrais pas dans les engins roulant, flottant, volant sans que ce ne soit moi qui sois aux commandes. J'étais prêt de lui à m'arrête de bus, et il me demanda alors, tout en rigolant : « Tu as fait quoi alors pendant ses deux semaines ? J’espère que tu as pris soin de toi. »

Je lui fis un petit sourire gêné avant de passer ma main derrière ma tête.  « je suis tombé malade... rien de bien grave, ce n'était pas important, un simple coup de froid. je suis resté dans mon lit les premiers jours, et ça c'est vite arrangé tout seul, sans que je n'eus rien à faire ! après j'ai juste réfléchis. » Beaucoup, beaucoup trop réfléchis. Mais une question m'avait cependant échappé : qu'est ce que ce baiser signifiait pour lui ? Qu'est ce qu'il impliquait pour lui ? Pensait-il que... Je n'éprouvais pas que de l'amitié pour lui ? Ou pensait-il simplement que l'hétérosexuel que j'étais avait totalement perdu la tête et ne savait plus ce qu'il faisait ? Je soupirais un peu tout en le fixant, la tête un peu penchée sur le côté. Je finis par baisser les yeux, plongeant mes mains dans mes poches, et le bus arriva devant nous, et s'arrêta le temps que nous montions à l'intérieur.

Le bus, c'était stressant. Je ne faisais absolument pas confiance au chauffeur, l'engin était bien trop long pour qu'on puisse le manœuvrer correctement, et je ne comprenais pas comment il pouvait être aussi calme alors qu'il avait la vie d'autant de personne entre ses mains. Je me forçais à rester calme, restant silencieux à côté de Myong Yuk pour ne pas me montrer totalement idiot d'avoir une peur si irrationnelle, mais le silence qu'il y avait entre nous n'arrangeait vraiment pas les choses. Il accentuait le fait que quelque chose n'allait pas, et il ne m'aidait pas a me concentrer sur autre chose. Soudainement, je me tournais vers lui en lui demandant :  « ça va être long ? » Je le voyais jouer avec ses mains, et moi, je m'agrippais au siège, ne sachant pas quoi faire pour me calmer. Au final, mon corps agît seul, et ma main pris celle de Myong Yuk pour la serrer, marmonnant dans le même temps, baissant un peu la tête :  « je déteste les moyens de transports... »

Je sentais bien qu'il allait me demander pourquoi je ne lui avais pas dit plus tôt alors je continuais de lui dire :  « je te l'ai pas dit parce que j'avais pas envie de te faire marcher avec ta valise. » Je lui fis un petit sourire, tout en serrant plus sa main, avant de le lâcher lorsque ce fut le moment de quitter le véhicule. Des que mes pieds touchèrent le vrai sol, je ne pu m'empêcher de lâcher un grand soupir de soulagement : j'étais encore vivant. J'attendis que Myong Yuk sorte lui aussi avant de marcher jusqu'à son immeuble. Une fois à l'intérieur de chez lui, je fus... Gêné. Ouais, parce que la dernière fois que je m'étais retrouvé la, je venais de pratiquement l'étrangler, et nous étions encore en train de gueuler l'un sur l'autre... Alors ce n'était pas les meilleurs souvenirs qui me venaient en tête.  « tu n'es pas trop fatigué du voyage ? » Je marchais tout doucement à l'intérieur du loft, regardant tout autour de moi. C'était tellement différent de chez moi.

Je continuais de marcher, et une fois que je fus sur qu'il n'était pas trop loin de moi je lui marmonnais :  « je ne regrette pas ce que j'ai fais... » Il fallait bien que l'un de nous aborde le sujet, tôt ou tard, nous ne pouvions à nouveau pas rester sans en parler.  « même si je ne sais pas pourquoi j'ai fais ça, je ne le regrette pas. » En même temps que je parlais, je m'étais retourné vers lui pour qu'il voit dans mon regard que j'étais sincère à propos de cela.  « je n'aime pas les hommes, ça c'est clair, mais... ce n'était pas aussi désagréable et dérangeant que je ne l'avais pensé... ce n'était pas désagréable du tout... » Je mordis un peu ma lèvre inférieur en passant une main dans mes cheveux, la laissant accrochée à ma nuque, tout en continuant de le fixer. 

« je ne dis pas que ça n'a pas été dérangeant parce que... parce qu'embrasser un homme m'a honnêtement quand même fait un choc. et ... c'était totalement surprenant et différent. » Je me tus enfin, le fixant simplement, attendant de voir comment il allait réagir. Je n'étais pas attiré par lui, je ne le serais sûrement jamais, puisque je n'aimais pas les hommes, et que je ne les aimerais jamais parce que ce n'était pas normal. Et même si la société se mettait à accepter totalement la population gay, moi, je ne pourrais pas. On disait souvent que c'était les imbéciles qui ne changeaient jamais d'avis, mais moi, je n'avais jamais prétendu être intelligent.



[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]



Dernière édition par Won Shin Il le Jeu 30 Aoû - 10:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Seo Myong Yuk
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ ÉTUDIANT

MESSAGES : 173

MessageSujet: Re: surprise ! ft. chaton   Mer 29 Aoû - 19:53

Myong n’aurait jamais pensé le voir à la gare, il n’aurait même jamais pensé le voir l’attendre, lui, dans le hall de la gare. Juste pour lui, enfin il espérait que c’était pou lui qu’il était là. Cela faisait maintenant deux semaines qu’il ne s’était pas vu, myong n’a pas pu arrêter de penser à lui pendant toutes ses vacances. Alors qu’il était censé penser à sa famille et à ce qu’il allait faire au lieu de penser au baiser que lui avait donné shin après leur dispute… Parce que myong a faire une connerie en lui disant qu’il était attiré par lui… D’un côté, il ne regrette pas vraiment de lui avoir dit cela car il a quand même reçu de l’attention de shin et également un baiser qu’il a adoré mais aussi, cela a complètement chamboulé leur amitié et cela voulait dire qu’ils s’étaient quittés alors qu’ils étaient dans une relation amicale pas très stable, voir même catastrophique et tout ça était de la faute de myong, oui il le savait bien. Le voyage a pourtant été long pour myong il a ressenti le stresse de le revoir mais aussi le bonheur de le revoir… C’était assez compliqué et pourtant, il a réussi à ne pas trop y penser quand la femme juste à côté de lui commença à le draguer. Ouais, il est beaucoup trop gentil, il ne l’a pas repoussé…

Quand le train arriva en gare, myong a presque couru pour sortir du train, pour peut-être éviter le pot de colle qu’était cette femme. Il prit sa valise et continua de marcher avant de passer la porte pour entrer dans le hall, mais il s’arrête net en l’ayant vu là au milieu du hall en train de lui faire signe avec un sourire. Myong s’approcha de lui en souriant, heureux de le revoir, il s’arrêta devant lui et le salua comme lui l’avait saluer. Shin lui demanda ensuite si il avait passer un bon voyage et si ça c’était bien passé avec sa famille, il lui expliqua que ça c’était bien passé qu’il en a profité pour voir tout le monde et qu’au retour une jeune femme l’avait dragué mais après… Il n’aurait peut-être pas du parler de la jeune femme qui lui avait fait du rentre dedans, car vu la tête que faisait shin il n’avait pas l’air vraiment ravi de cela. Myong sourit intérieurement de le voir comme ça et surtout quand il sortit d’une voix assez énervé : « et elle était mignonne ? » Myong fit semblant d’arquer un sourcil surpris avant d’hausser les épaules : « Il y avait pire mais il y a mieux… » dit-il en penchant légèrement la tête sur le côté.

Après sans vraiment savoir pourquoi, il lui a dit qu’il lui avait manqué et qu’il était désolé de ne pas lui avoir dit plutôt qu’il devait partir pendant deux semaines à seoul. « c'est pas grave. tu n'avais pas vraiment d'autres créneau pour me le dire... on ne s'était pas parlé pendant une semaine. » Myong approuva de la tête doucement, c’est vrai qu’il n’avait pas pu lui dire plutôt puisqu’ils étaient en froid et myong était dans ses études car il avait des examens donc oui, il n’a pas pu lui dire plutôt. « Oui, c’est vrai. » dit-il en approuvant de la tête. Myong n’a pas pu s’empêcher de rougir quand il lui a dit qu’il lui avait manqué et il vit shin rougir une nouvelle fois quand il lui a dit qu’il lui qu’il avait du lui manquer et pour finir, il lui demanda si il l’accompagnais chez lui tout ça avec un sourire sur le visage. « je suis là pour ça ! » Myong sourit doucement et commença à avancer trainant sa valise derrière lui. Il marcha doucement vers l’arrêt de bus avant de s’y asseoir.

Une fois posé sur le banc de l’arrêt de bus, myong lui demanda ce qu’il avait fait pendant ses deux semaines, si il avait bien pris soin de lui car oui, il voulait vraiment le savoir. Myong était assez protecteur sur la santé de shin et quand il n’était pas là, il ne pouvait pas vérifier comment il allait. « je suis tombé malade... rien de bien grave, ce n'était pas important, un simple coup de froid. je suis resté dans mon lit les premiers jours, et ça c'est vite arrangé tout seul, sans que je n'eus rien à faire ! après j'ai juste réfléchis. » myong approuva de la tête doucement avant de poser son regard sur lui, tournant la tête pour le regarder, pour voir son profil jusqu’à ce qu’il tourne la tête vers lui. « J’espère que tu as pris des médicaments et que tu as fait attention quand tu sortais… J’espère également que tu as pu réfléchir… comme moi. » dit-il en penchant sa tête sur le côté.

Le bus arriva ensuite, myong monta dans le bus et se plaça au fond contre la fenêtre, il regarda ensuite par la vitre tout en jouant avec ses doigts. Un blanc se fit entre les deux, myong regardait le paysage défilait pendant que shin semblait être assez crispé sur son fauteuil mais myong ne voulait pas lui en parler de peur que cela le gêne peut-être ? « ça va être long ? » Myong tourna la tête vers lui, il voulu ouvrir la bouche pour lui répondre mais il fut coupé quand il lui prit la main, il referma le bouche doucement avant de serrer un peu sa main pour lui montrer qu’il était bien là pour lui si il voulait. « je déteste les moyens de transports... » Myong fronça les sourcils, il se demandait bien pourquoi il n’aimait pas les moyens de transports et il était même prêt à lui demander quand il parla avant : « je te l'ai pas dit parce que j'avais pas envie de te faire marcher avec ta valise. » Myong referma la bouche une nouvelle fois, avant de pencher la tête sur le côté. « Tu aurais du me le dire, cela ne m’aurait pas dérangé de marcher tu sais… » dit-il en arquant un sourcil. Shin lâcha sa main quand le bus s’arrêta et myong soupira quand il le fit, il le suivit et descendit du bus avant de se diriger vers son appartement.

Si il avait bien compris june n’était pas là aujourd’hui, myong posa sa valise dans le salon et l’ouvrit pour ranger la nourriture que sa mère lui avait donné –au cas où-. Myong ouvrit le frigo et mit la nourriture dedans quand il l’entendit parler : « tu n'es pas trop fatigué du voyage ? » Il se redressa et retourna vers le salon où il était, il sourit doucement avant de secouer la tête. « Nan, ça va. J’ai pu me reposer avant de prendre le train … quoi que j’ai fais de la mécanique mais ça va. » Myong referma sa valise et décida qu’il s’occuperait des vêtements plus tard. Shin s’approcha de lui et lui murmura : « je ne regrette pas ce que j'ai fais... » Myong se redressa et posa son regard sur lui, il ouvrit la bouche doucement avant de baisser les yeux, le rouge se mit sur ses joues en repensant une nouvelle fois au baiser. « même si je ne sais pas pourquoi j'ai fais ça, je ne le regrette pas. » Myong sourit doucement les yeux toujours baiser et le rouge aux joues avant de relever la tête doucement. Il passa une main dans ses cheveux avant de retirer la valise de la table pour la mettre dans un coin. « Je ne le regrette pas non plus… » dit-il en murmurant tout en souriant.

Shin se retourna vers lui également, il posa son regard dans le sien un sourire toujours sur le visage. « je n'aime pas les hommes, ça c'est clair, mais... ce n'était pas aussi désagréable et dérangeant que je ne l'avais pensé... ce n'était pas désagréable du tout... » Approuvant de la tête doucement, il s’assit sur le canapé mettant ses mains l’une contre l’autre. Ne sachant pas trop quoi répondre à cela, il le regardait toujours en souriant. « je ne dis pas que ça n'a pas été dérangeant parce que... parce qu'embrasser un homme m'a honnêtement quand même fait un choc. et ... c'était totalement surprenant et différent. » Myong sourit doucement avant de fermer les yeux quelques secondes et de les rouvrir. « Je sais que ça doit être vraiment très… surprenant pour toi. Tu es hétérosexuel, tu n’aimes pas les hommes alors… embrasser un homme comme tu l’as fait… ça doit vraiment être bizarre. » dit-il en souriant timidement. Il ne savait pas trop quoi dire en vrai, il ne savait pas comment il devait réagir.

Myong se redressa et s’approcha de shin passant une main derrière sa nuque. Il s’arrêta à quelques pas de lui avant de se racler la gorge doucement. « Je ne sais pas vraiment ce qui s’est passé ce jours là… tu m’as embrassé et j’ai aimé ça mais après j’ai énormément réfléchi et c’était vraiment bizarre. » il baissa les yeux doucement avant de se mordre la lèvre inférieur avant de redresser sa tête et de le regarder dans les yeux. « Ce que je veux dire, c’est que pendant deux semaines je n’ai pas pu comprendre correctement ce qu’on était maintenant. Je ne savais pas si pour toi c’était sérieux ou pas, si tu le regrettais ou pas… Car moi j’ai pas regretté quand tu es venu me chercher et quand tu m’as … embrassé. » dit-il en souriant doucement. Il se sentait assez gêné sur le coup mais il devait bien qu’il dise quelque chose lui aussi. « Hum… Tu as faim ? » dit-il en tournant les talons pour aller vers la cuisine. Il ouvrit les portes du placards et repéra des pates, il sortit du curies et prit de la viande dans le congêle. Il allait pouvoir lui faire un bon petit plat avec tout ça.

Myong mit les pates à cuir avant de commencer à faire cuir la viande, il était vraiment occupé à faire manger. Essayait-il de le fuir ? Nan, il était juste assez gêné de lui avoir dit qu’il avait aimé le baiser qu’il lui avait donné et si il lui en redonnait un, il ne le repoussera pas mais il sait très bien que cela ne risque pas d’arriver. C’était bien trop beau pour que cela arrive deux fois. Myong mit un sourire sur ses lèvres avant de continuer à faire cuir la viande, il commença à couper les légumes tout en réfléchissant à ce qu’il pouvait dire à shin. Il mit les légumes dans le plat et se retourna pour aller vers le salon quand il fonça dans shin, il faillit tomber en arrière mais il se rattacha aux hanches de shin. Il ouvrit les yeux doucement et tomba sur le torse de shin. Il équarquilla les yeux avant de se reculer d’un pas tout en rougissant de plus belle. « Je suis désolé… Je voulais savoir ce que tu pensais… des pates au curies ? » Ce n’est pas du tout ce que tu comptais dire myong, mais il était bien trop gêné pour lui demander ce qu’il ressentait pour lui, si c’était plus que de l’amitié ou pas. Mais il se ravisa, il n’allait tout de même pas lui demander ça comme ça, surtout qu’il sentait que cela n’allait peut-être pas lui plaire comme réponse. Myong sourit doucement avant de se racler la gorge comme quand il est gêné car il l’était vraiment. Il tourna les talons pour retourner à la cuisine et continuer de faire à manger pour Shin et lui.


Revenir en haut Aller en bas

Won Shin Il
Voir le profil de l'utilisateur


http://www.edensquare.tumblr.com/
avatar

❧ CITOYEN

HUMEUR : mauvaise. j'ai l'impression que tout va mal dans ma vie.
MESSAGES : 94
LOCALISATION : ça ne te regarde absolument pas.

MessageSujet: Re: surprise ! ft. chaton   Jeu 30 Aoû - 12:03


Le fait qu'il m'avait annoncé qu'une fille dans le train m'avait énervé, sans même que je ne comprenne réellement la raison. Il avait le droit de faire ce qu'il voulait après tout ! Je n'étais pas sa mère ou que sais-je encore qui pouvait surveiller le moindre de ses faits et gestes ! S'il se faisait draguer, c'était tout à son avantage mais... mais je n'aimais quand même pas cela, parce que j'avais l'impression qu'il s'était laissé faire tel qu'il m'en avait parlé. Et pourquoi s'était-il laissé faire ? N'était-il pas attiré par moi ? Il voulait m'oublier, c'était ça ? Je savais qu'il m'avait dit qu'il allait oublier cette attirance mais... Aussi vite ? Après deux semaines sans se voir et sans en avoir discuter ? Ça me paraissait un peu gros, et honnêtement, cela m'énervait grandement. J'avais essayé de ne pas le montrer, mais ma voix m'avait trahis lorsque je lui avais demandé si elle était mignonne.

J'avais l'impression que peu importe sa réponse, j'allais bouder. C'était incompréhensible, et je n'arrivais vraiment pas à canaliser tout ça. Je ne le regardais pas, croisant mes bras sur mon torse, attendant simplement sa réponse. « Il y avait pire mais il y a mieux… » Et elle ne me convenait pas du tout. Je lâchais un petit soupir de dédain, tout en l'écoutant me dire que je lui avais manqué, et qu'il était désolé de ne pas m'avoir dit qu'il partait. Je reposais mes yeux sur lui, évitant de le regarder méchamment à cause de cette fichue histoire de fille qui le draguait, et je lui annonçais que ce n'était pas grave, puisqu'il n'avait pas eu d'autres moments pour me l'annoncer. Je le vis hocher la tête, avant de me dire : « Oui, c’est vrai. » J'avais toujours raison de toute façon.

Savoir que je lui avais manqué m'avait fait étrangement chaud au coeur, mais en même temps m'avait énormément gêné. Qu'est ce que je représentais pour lui ? Qu'est ce qu'il pensait de moi en général ? Et qu'est ce qu'impliquait ce baiser ? Je ne le savais pas du tout... Je baissais un peu la tête, et lorsqu'il me demanda si il m'avait manqué, je n'avais pas pu m'empêcher de légèrement rougir à mon tour. Oui, il m'avait manqué, pour une raison inconnue, sa présence m'avait manqué. J'aurais, certes, pu lui parler par sms, mais pour lui dire quoi ? Je n'avais pas envie de parler de cette histoire par sms et... j'avais bien trop de choses en tête pour pouvoir mener une conversation banale. Il me demanda ensuite si je l'accompagnais jusqu'à chez lui, et, retrouvant mes esprits, je lui lançais avec un grand sourire que j'étais la pour ça.

Il me sourit en retour et nous nous dirigeâmes vers l'arrêt de bus. J'omettais délibérément de lui parler de ma peur des moyens de transport, espérant secrètement que cette fois-ci je ne me mettrais pas à paniquer, puisque je n'étais pas seul pour une fois ! Et je lui répondis lorsqu'il me demanda ce que j'avais fais durant son absence, en lui avouant que j'étais juste tombé malade, ajoutant que ça n'avait rien été de grave. Puis, je marmonnais que j'avais aussi réfléchi, une fois que je fus en état de le faire. « J’espère que tu as pris des médicaments et que tu as fait attention quand tu sortais… J’espère également que tu as pu réfléchir… comme moi. » Ouais.. réfléchir... Un peu trop même. Je me demandais un instant à où avait pu le mener ses pensées, mais le bus m'arrêta dans ma réflexion en s'arrêtant devant nous.

Nous y entrâmes, et je suivis Myong Yuk jusqu'au fond du bus. J'étais crispé, je n'osais pas parler. Mes mains agrippaient violemment le siège, et mes dents se serraient alors que j'essayais fortement de ne pas me mettre à paniquer. Le bus, le pire moyen de transport que j'avais connu de toute ma vie. Je ne supportais pas la sensation d'être compressé dans cet endroit tout en ayant aucun contrôle sur la situation. Je demandais alors à Myong Yuk si le trajet allait être long, mais je n'entendis pas sa réponse, trop paniqué. Je pris sa main dans la mienne, pour essayer de me rassurer. Je me sentais un peu comme un enfant effrayé, et je n'aimais pas ça. La peur était la plus horrible des sensations à vivre, et je ne savais même pas comment la calmer. Je me tournais ensuite vers lui, lui avouant que je détestais les moyens de transport, avant de continuer de serrer sa main dans la mienne.

Je forçais ma respiration à se calmer, et je commençais un peu à regarder dehors, tout en continuant de parler, lui avouant que je ne lui avais pas dit que j'avais peur des bus pour ne pas le faire marcher. « Tu aurais du me le dire, cela ne m’aurait pas dérangé de marcher tu sais… » Je secouais la tête de gauche à droite. J'assumais le fait d'avoir pris le bus pour ne pas qu'il ait à marcher, c'était tout. Nous arrivâmes ensuite chez lui, et tandis que lui allait dans la cuisine pour ranger je ne savais quoi, je me baladais un peu partout, incapable de rester en place, tout en lui demandant s'il n'était pas trop fatigué du voyage. « Nan, ça va. J’ai pu me reposer avant de prendre le train … quoi que j’ai fais de la mécanique mais ça va. » Je lui souriais un peu, avant de me rapprocher de lui pour lui chuchoter que je ne regrettais pas ce que j'avais fais, à savoir le baiser que je lui avais donné avant qu'il ne parte.

Je ne savais pas si lui le regrettais ou non, si ce baiser avait une importance à ses yeux ou non, s'il voulait simplement l'oublier ou non, mais pour moi, il avait une importance. Je ne savais pas laquelle, j'ignorais même si je voulais savoir quelle importance il avait à mes yeux, et lorsque je le vis rougir, je me dis que peut être... peut être je ne savais même pas quoi. J'ajoutais encore que je ne savais pas pourquoi je l'avais fais, pour mettre les choses au clair, mais que je ne le regrettais quand même pas, pour une obscure raison. « Je ne le regrette pas non plus… » Je me mordis un peu les lèvres en apprenant ça. C'était bien, non ? Qu'il ne le regrettait pas ? Ça voulait dire qu'il n'allait pas m'en vouloir à propos de ça, et ... je ne savais toujours pas ce que ça impliquait mais bon... Je jugeais cela d'une façon plutôt positive ! Il fallait ... non, rien.

Je le fixais droit dans les yeux, tout en lui disant que je n'aimais pas les hommes, mais je continuais en lui avouant que ça n'avait pas été désagréable. Certes, un peu dérangeant, mais pas désagréable. Il s'assit alors sur son canapé, et je continuais de parler en annonçant que embrasser un homme m'avait fait un choc, et que j'en étais encore surpris. « Je sais que ça doit être vraiment très… surprenant pour toi. Tu es hétérosexuel, tu n’aimes pas les hommes alors… embrasser un homme comme tu l’as fait… ça doit vraiment être bizarre. » J'approuvais simplement. Ça a été bizarre, une expérience bien trop bizarre pour moi. Parce que je n'aimais pas les hommes, je n'aimais définitivement pas les hommes. Je ne les aimerais même jamais ! Et le jamais n'était pas à prendre à la légère. Ce baiser... N'était sûrement qu'une passade !

Il se rapprocha de moi. Était-il autant gêné que moi pour ne pas tenir en place lui aussi ? Je le regardais venir, ne faisant aucun geste vers lui. « Je ne sais pas vraiment ce qui s’est passé ce jours là… tu m’as embrassé et j’ai aimé ça mais après j’ai énormément réfléchi et c’était vraiment bizarre. » Je passais ma main derrière ma tête... « ouais... bizarre... » je ne savais pas trop quoi dire, ni quoi faire à propos de cela. J'étais très gêné, comme lui apparemment, et je ne pouvais rien faire à part le regarder me parler. « Ce que je veux dire, c’est que pendant deux semaines je n’ai pas pu comprendre correctement ce qu’on était maintenant. Je ne savais pas si pour toi c’était sérieux ou pas, si tu le regrettais ou pas… Car moi j’ai pas regretté quand tu es venu me chercher et quand tu m’as … embrassé. »

oups... lui non plus ne savait pas ce que ça impliquait. Et ne savais pas... ce que nous étions actuellement ? Mais.. n'étions-nous pas juste des amis ? Car.. Malgré le fait que je ne regrettais pas ce baiser, moi... Je ne le voyais pas dans ce sens là ! Et je ne le verrais sûrement jamais dans ce sens. Je ne me voyais pas le serrer dans mes bras et lui apporter de petites attentions, parce que c'était un homme ! Mais... mais ça... je le faisais déjà... Je faillis prendre ma tête entre mes mains, pour me sortir ces idées de la tête parce que je n'étais pas gay. « Hum… Tu as faim ? » Je levais ma tête vers lui, surpris. Il... fuyait ? Il était en train de changer de sujet là ! Je le voyais s'échapper vers la cuisine, tout en commençant à sortir tout un tas de chose. Il avait fui.

Et moi qui avait tendance à me traiter de lâche, je me demandais qui était le pire à présent. Je marchais tout doucement vers lui, essayant juste de trouver ce que j'allais pouvoir lui dire, et c'est à ce moment là que Myong Yuk ressortit, et qu'il me fonça dedans. Surpris, je le retins un peu pour éviter qu'il ne tombe, le serrant alors contre moi, et encore une fois, une rougeur apparu sur son visage. Je le lâchais alors qu'il se reculait pour s'éloigner de moi. « Je suis désolé… Je voulais savoir ce que tu pensais… des pates au curies ? » Je passais ma main dans ses cheveux, tout doucement, avant de lui dire : « fait attention... » Je le regardais soucieusement, avant de lui répondre avec un sourire : « ça me va comme plat. »

Je ne voyais pas trop quoi lui répondre d'autre. Je le regardais repartir vers la cuisine, et je le suivis, malgré le fait que je n'avais toujours rien trouvé à lui dire. Je m'installais derrière lui, le regardant faire sans rien dire pendant quelques instant, avant de me mettre à côté de lui, croisant les bras sur mon torse : « tu serais pas un peu en train de fuir cette discussion ? » Je le regardais avec un petit sourire en coin, avant de l'éloigner de ses fourneaux pour qu'il ne se concentre que sur moi. Myong Yuk, dans ma tête, c'était... un peu comme une femme à vrai dire. Son comportement était toujours adorable, attentionné. Il agissait toujours d'une façon douce, souriait tout le temps... Ce devait-être pour ça que j'agissais envers lui de cette façon.

Dans ma tête, il était une femme, alors il était devenu logique que je le prenne dans mes bras, que je le câline, que je passe ma main dans ses cheveux et que je ... l'embrasse. Je le pris par les hanches avant de l’amener contre un autre plan de travail, le regardant dans les yeux avant de lui demander : « qu'est ce que je suis à tes yeux ? je ne suis qu'une attirance que tu vas finir par oublier comme tu me l'as dis la dernière fois, ou je suis plus ? il faut que tu sois sincère avec moi, j'en ai besoin » j'en avais besoin pour savoir si... si je pouvais essayer de penser autres choses des hommes rien que pour lui... « si tu me réponds sincèrement, je répondrais à toutes tes questions... » Je continuais de le fixer et de le tenir pour ne pas qu'il s'en aille. J'attendrais sa réponse sans m'impatienter.

Je me rapprochais encore de lui, pour je ne savais quelle raison, j'avais juste besoin du contact de son corps. Puis... je sentis comme un problème, et sentir était vraiment le verbe exact. Toujours en le tenant, je me retournais pour fixer tout ce qui cuisait, et... « oh putain je crois que ça a cramé ! » je le lâchais alors pour éteindre tout ce qui était en train de chauffer, avant de lui faire un regard désolé. « ça n'avait peut être pas été le bon moment pour te demander ça. »


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas

Seo Myong Yuk
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ ÉTUDIANT

MESSAGES : 173

MessageSujet: Re: surprise ! ft. chaton   Ven 31 Aoû - 13:10

Il était venu le chercher par ses propres moyens et parce qu’il était venu sans même que myong lui dise de venir et ça, ça faisait vraiment plaisir au jeune étudiant. Ils étaient un peu froid au début entre eux, ou nan plutôt distant mais c’était la même chose, ils étaient assez gêné de se retrouver tous les deux alors qu’ils s’étaient quittés après une engueulade et un baiser qu’il lui avait donné lui de son plein grés. Et il lui avait parlé de cette femme qui l’avait dragué dans le train et il ne semblait pas vraiment ravi de le savoir et cela faisait vraiment plaisir à myong. Cela prouvait qu’il tenait à lui quand même un peu pour être jaloux d’une fille inintéressante. Ils partirent vers la direction de l’arrêt de bus pour le prendre et en attendant que celui-ci arrive, myong su alors que shin avait été malade et il s’en était voulu de ne pas avoir été là pour s’occuper de lui. Mais il avait l’air d’aller mieux et il avait pu réfléchir comme lui. Myong entra dans le bus avec myong à sa suite, il se plaça dans le fond et regarda par la fenêtre.

Myong ne savait pas trop comment réagir face à shin, il ne savait pas quoi lui dire donc il préféra garder le silence dans le bus, jouant simplement avec ses doigts. Il ne savait pas que shin avait peur des moyens de transport et si il l’avait su, il aurait tout simplement marché avec lui, il aurait très bien pu tirer sa valise, il ne voulait pas qu’il ait peur comme ça. Mais bon, il lui avait prit la main parce qu’il avait peur, myong lui avait serré la main doucement pour lui montrer qu’il était là et que ça allait bien se passer. Ils arrivèrent ensuite chez myong, celui-ci commença à vider sa valise quand shin lui demanda si il n’était pas trop fatigué et nan, ce n’était pas le cas, tout allait bien, il avait certes bossé avec son père sur la voiture mais il n’était pas fatigué. Shin commença à parler du dernier baise, il lui a dit qu’il ne le regrettait pas ce qui fit rougir myong rien que d’y penser, rien que de s’imaginer encore dans cette ruelle avec shin collé contre lui. Lui donnait vraiment chaud et finalement, myong lui dit qu’il ne le regrettait pas lui aussi.

Myong comprit que sa pouvait être vraiment bizarre pour lui car il est hétérosexuel et embrasser un homme pourrait être vraiment différent pour shin. Mais il n’avait pas détesté cela c’était le principal quand on regardait bien les choses, même si c’était assez bizarre oui vraiment bizarre –mais pas pour myong, il a déjà embrassé plus d’un garçon. « ouais... bizarre... » Myong approuva de la tête doucement, il lui dit ensuite qu’il n’avait pas pu comprendre ce qu’ils étaient maintenant même si ils savaient que c’était juste de l’amitié, n’est ce pas ? C’est juste une grande amitié entre eux même si Myong est toujours attiré par lui. C’est bizarre mais myong ne pouvait pas imaginer d’autre relation car shin n’était pas homosexuel n’est ce pas. Il était pas comme ça… Myong commençait à avoir vraiment mal au crâne à force de réfléchir.

Voyant que myong commençait à vraiment être gêné par ses paroles, il lui demanda si il avait faim avant de partir vers la cuisine tout en soupirant. Oui, il était en train de fuir cette discussion car il avait peur, peur que cela tourne encore une fois mal. Il ne voulait pas ça, il ne voulait surtout pas ça maintenant qu’il était revenu de Seoul, il voulait juste passer du temps avec Shin. Myong avait tout sorti pour préparer son plat préféré et commença à tout préparé en essayant de faire abstraction à Shin qui était encore au salon. Il se dirigea vers le salon pour lui parler quand il lui fonça dedans et manqua de tomber en arrière mais il le rattrapa. Shin le colla contre lui avant que myong ne rougisse et se dégage un peu, il s’excusa et lui demanda si des pates au curie lui allait. « fait attention... » Il passa une nouvelle fois sa main dans les cheveux de myong, celui-ci ferma les yeux à ce contact avant de les rouvrir se giflant à l’intérieur. « ça me va comme plat. » Myong approuva de la tête avant de retourner dans la cuisine pour tout préparer.

Il commença à faire cuir un peu la viande, il sentit le regarde shin sur lui et cela le faisait quelque peu stressé. Il ferma les yeux quelques secondes avant de secouer la tête doucement et de tout simplement continuer de faire cuir. Il vit Shin se poser à côté de lui et il fit une petite grimace doucement. « tu serais pas un peu en train de fuir cette discussion ? » Myong grimaça une nouvelle fois avant que Shin ne le déloge de sa cuisine, le prenant par les hanches pour le coller contre un plan de travail. Myong le regardait dans les yeux, ses joues étant encore rouge à cause de ce geste qu’il venait de faire. Oui, il était en train de le fuir car il avait peur de cette conversation, peur d’avoir mal si il lui disait quoi que ce soit car il n’était pas homosexuel, il n’était pas comme lui… A cette pensée, myong baissa les yeux doucement avant de fermer les yeux doucement, il ne voulait plus penser à ça. « qu'est ce que je suis à tes yeux ? je ne suis qu'une attirance que tu vas finir par oublier comme tu me l'as dis la dernière fois, ou je suis plus ? il faut que tu sois sincère avec moi, j'en ai besoin »

Myong ouvrit la bouche doucement, il releva les yeux vers lui et plongea son regard dans le sien. Son cœur se mit à battre la chamade encore une fois, était-il vraiment amoureux de lui ? Pour que son cœur batte aussi fort en sa présence, il n’était sûrement pas qu’une simple attirance qu’il pourra vite oublié, ce n’est sûrement pas ça. Mais pouvait-il vraiment le dire, il savait que cela n’allait pas lui plaire, il savait que tout ça n’allait pas lui plaire et il ne voulait pas le perdre… Mais il ne pouvait pas lui mentir une nouvelle fois, il ne voulait pas le perdre car il n’allait sûrement pas lui pardonner si il le faisait encore. « si tu me réponds sincèrement, je répondrais à toutes tes questions... » Fermant les yeux doucement, il ouvrit la bouche doucement prêt à tout lui dire quand il sentit quelque chose qui n’allait pas.

Il tourna la tête et vit la viande cramer, il grimaça prêt à courir pour aller éteindre le gaz quand il l’entendit parler. « oh putain je crois que ça a cramé ! » il grimaça une nouvelle fois avant de le voir éteindre tout, myong pencha la tête sur le côté avant de s’approcher de lui pour voir les dégâts. « ça n'avait peut être pas été le bon moment pour te demander ça. » Il sourit doucement avant d’approuver de la tête, il se mordit la lèvre inférieur avant de mettre la viande à la poubelle, il arrêta l’eau qui bout et se retourna vers Shin. « Ce n’est pas grave, tu auras juste des pates aux curies. » dit-il en souriant doucement. Il se racla la gorge doucement avant de le regarder dans les yeux avec un petit sourire timide.

Il se rapprocha de lui et passa une main derrière sa tête, il allait lui répondre après tout, il lui devait bien ça mais il espérait vraiment que cela n’allait rien changer entre eux et qu’il n’allait pas tout simplement vouloir le dégager après ce qu’il a dit. « Et bien, je veux bien te le dire mais tu me promets de ne pas t’énerver, de ne pas partir en hurlant et surtout de ne pas me laisser ? » dit-il en arquant un sourcil. Il voulait juste être sûr que cela n’allait rien gâcher entre eux. Il avala sa salive doucement avant d’ouvrir la bouche doucement. « Je ne pense pas que ce soit vraiment que de l’attirance car quand je te regarde et quand tu es près de moi… Je sens mon cœur battre la chamade et cela me rend heureux. » Il recula doucement et se posa sur une chaise haute mettant ses mains sur ses genoux, des mains qui sont devenu moite à cause du stresse.

Il resta silencieux pendant quelques secondes avant de relever la tête vers lui. « Je pense que je ressens plus que de l’amitié pour toi, je n’arrête pas de penser au baiser que tu m’as donné. Quand j’étais à Seoul, je pensais à toi et je me demandais ce que tu faisais si tu n’étais pas avec une … fille. Je suis vraiment désolé Shin, je sais que c’est pas bien du tout. » dit-il en grimaçant, mais il n’y peut pas grand-chose, il le sait, il ne pourra pas retirer ses sentiments comme ça d’un coup. Il grimaça avant de passer ses mains dans ses cheveux, il descendit du tabouret et s’approcha de lui doucement, une main derrière sa nuque d’un air gêné. « Alors je pense que c’est plus que de l’attirance que j’ai pour toi, beaucoup plus. » dit-il en baissant les yeux de honte. Il toussota doucement avant de lever les yeux vers lui plongeant son regard dans le sien.

C’était à son tour maintenant de poser des questions n’est ce pas ? Il devait lui demander ce qu’il pensait et toutes les questions qu’il s’était posé quand il était avec sa famille à Seoul. Il se lécha la lèvre inférieur encore une fois par pure réflexe. « C’est à mon tour de poser des questions maintenant et je veux que tu sois honnête, shin. » dit-il en souriant doucement. Il se posa contre l’évier et plia une de ses jambes. « Je voulais savoir si toi tu ressens quelque chose pour moi ? Je sais que c’est une question débile et je pense connaître déjà la réponse mais je veux te l’entendre dire. Je ne suis pas une fille. » dit-il en penchant la tête sur le côté avec une moue triste. Il se redressa un peu et posa son regard sur la porte de la cuisine qui était ouverte et il la fixait, ne pouvant pas poser son regard sur Shin. « Je voulais savoir si tu avais été jaloux quand je t’ai parlé de la jeune fille qui m’a dragué dans le train ? J’en ai eut l’impression et cela m’a fait plaisir. » dit-il en fermant les yeux doucement. Il mit ses mains dans ses poches avant de se mordre la joue à l’intérieur.

Il était assez gêné de lui dire ça comme ça, il ne voulait pas que les choses changent en mal entre eux, il est hétéro Myong. Alors pourquoi, il faut toujours que tu sortes ce genre de chose ! pourquoi est ce que tu l’aimes ? Il faut toujours que tu aimes ceux qui sont contre toi ! Myong soupira doucement avant de lever les yeux vers lui, lui souriant doucement. Il s’approcha de lui et l’enlaça doucement. Passant ses bras autour de lui, il posa sa tête contre son torse et ferma les yeux doucement. « Je suis désolé, je sais que tu es hétérosexuel et que tu n’aimes en aucun cas les hommes mais c’est plus fort que moi. Si tu me le demandes, je pourrais oublier, il me faudra du temps mais je le ferais. » lui dit-il d’une petite vois, les yeux toujours fermés, il aimait son contact contre lui. Il aimait quand il sent son corps chaud contre le sien, quand il le touche et lui sourit. Mais est-ce que cela pourra continuer si ils n’acceptaient rien du tout.


Revenir en haut Aller en bas

Won Shin Il
Voir le profil de l'utilisateur


http://www.edensquare.tumblr.com/
avatar

❧ CITOYEN

HUMEUR : mauvaise. j'ai l'impression que tout va mal dans ma vie.
MESSAGES : 94
LOCALISATION : ça ne te regarde absolument pas.

MessageSujet: Re: surprise ! ft. chaton   Ven 31 Aoû - 17:55


J'étais entrain d'aller jusque sa cuisine, un peu amusé mais aussi assez agacé de le voir fuir de cette façon. Moi, je ne fuyais pas, j'étais là pour en parler, et il se défilait sous prétexte de vouloir faire à manger. Je n'avais pas particulièrement faim, je n'étais pas particulièrement intéressé par le fait de manger actuellement, et je ne pensais pas que ça lui a pris d'un seul coup, au beau milieu d'une discussion somme toute assez importante, de vouloir faire à manger. Tout en réfléchissant à ce que j'allais bien pouvoir lui dire, j'avançais doucement jusqu'à lui, mais ce fut à ce moment là qu'il choisit lui aussi de sortir de la cuisine. Il fonça sur moi sans moi voir, et je ne pu que le rattraper pour le coller contre moi et ainsi éviter qu'il ne se retrouve sur le sol, lui disant ensuite qu'il devait faire attention avant de passer ma main dans ses cheveux.

Je répondis à sa question en lui disant que des pâtes au curry m'allaient, et il repartit dans la cuisine où je le suivis. Je m'installais un peu derrière lui pour le regarder faire, simplement. Je ne disais rien, et me contentait de le fixer jusqu'à ce qu'il en ait assez et qu'il me demande ce que je voulais, mais il ne le fit pas. Je le vis secouer la tête pour essayer de se concentrer sur autre chose, et je décidais de prendre les choses en mains. Je m'approchais alors de lui, m'installant à côté de lui, tout en lui demandant s'il n'était pas en train de fuir la discussion. Sa grimace me conforta dans mon idée, et je le pris alors par les hanches pour l'amener autre part pour qu'il ne se concentre que sur moi et qu'il ne fasse pas mine qu'il était occupé à autre chose. Je ne compris qu'au moment où je vis mes mains posées sur lui la rougeur qui s'installa sur son visage.

Pourtant, je les laissais, car je n'avais pas envie qu'il s'en aille une nouvelle fois pour aller s'intéresser à autre chose ailleurs. Tout doucement, je lui demandais ce que j'étais pour lui, si je n'étais qu'une attirance ou si j'étais bien plus. J'étais anxieux de connaître la réponse, parce que quoi qu'elle était, je ne savais absolument pas comment j'allais réagir, et ... je ne savais absolument pas ce que j'avais envie de l'entendre dire. J'avais l'impression que d'une part, s'il me disait que je n'étais qu'une passage, ma vie allait recommencer comme avant, et que je pourrais me remettre à flirter comme si de rien n'était avec toutes les filles belles et mignonnes que je croiserais, mais... j'en serais aussi énormément déçu, sans comprendre pourquoi. Et d'autre part, s'il me disait qu'il était plus qu'attiré par moi, je ne saurais pas quoi lui répondre. N'était-il qu'un ami à mes yeux ?

Je le regardais le plus sérieusement possible, ne voulant pas qu'il me mente. J'ajoutais encore que s'il me répondait sincèrement, je répondrais à toutes ses questions, absolument toutes. Bon, j'en redoutais un peu, mais je ne pourrais pas lui dire non s'il m'avait avoué la vérité. Je m'approchais de plus en plus vers lui... lorsque je sentis quelque chose de bizarre. Je me retournais, et je vis la viande qui avait dû... un tout petit peu trop cuir. Je me précipitais dessus pour tout éteindre, avant de retourner vers lui avec une petite moue désolée, ajoutant que je n'avais peut être pas choisis le meilleur moment pour discuter de tout cela. Il me sourit en approuvant, alors que je me sentais encore plus coupable. Je le laissais aller, et il jeta la viande, et éteignit l'eau. « Ce n’est pas grave, tu auras juste des pâtes aux curies. » Je lui fis un petit sourire, toujours désolé. Je n'avais pas eu envie de lui ruiner son plat.

Il s'approcha ensuite de moi, sa main derrière la tête. Je le fixais curieusement, attendant qu'il se mette à parler sans le forcer. « Et bien, je veux bien te le dire mais tu me promets de ne pas t’énerver, de ne pas partir en hurlant et surtout de ne pas me laisser ? » Je lui fis un petit sourire, tout en levant ma main droite vers le haut, et en posant l'autre sur mon coeur, lui soufflant : « je te le promets ! » J'essaierais au maximum de ne pas m'emporter, je n'avais pas envie de gâcher totalement notre amitié, et, peu importe sa réponse, j'assumerais. Après tout, c'était moi qui avait insisté pour connaître la vérité, ce n'était pas comme ci... il m'avait forcé coûte que coûte à tout entendre ! Je me préparais mentalement à tout encaisser avec calme, fermant les yeux pour ne pas qu'il voit mes émotions à travers eux, et que je fasse une mauvaise tête à un moment.

« Je ne pense pas que ce soit vraiment que de l’attirance car quand je te regarde et quand tu es près de moi… Je sens mon cœur battre la chamade et cela me rend heureux. » J'ouvris doucement les yeux pour les tourner vers lui, le fixant en attendant d'avoir plus d'explication. Est ce que cela sous entendait que... c'était plus que de l'attirance ? « Je pense que je ressens plus que de l’amitié pour toi, je n’arrête pas de penser au baiser que tu m’as donné. Quand j’étais à Seoul, je pensais à toi et je me demandais ce que tu faisais si tu n’étais pas avec une … fille. Je suis vraiment désolé Shin, je sais que c’est pas bien du tout. » Mon coeur rata un battement. plus que de l'amitié. Etait-ce ce que j'avais envie d'entendre, ou le contraire ? Je me mordis un peu la lèvre en détournant le regard, ne sachant pas trop ... comment réagir.

« Alors je pense que c’est plus que de l’attirance que j’ai pour toi, beaucoup plus. » Beaucoup plus ? Je me tournais vers lui, un peu surpris. Comment pouvait-il éprouver beaucoup plus que de l'attirance pour moi ? Alors que... je n'étais décidément pas la personne qui avait été la plus gentille avec lui. « C’est à mon tour de poser des questions maintenant et je veux que tu sois honnête, shin. » je hochais la tête, prêt à les écouter et aussi à y répondre. J'essayais d'anticiper un peu, mais je ne savais vraiment pas s'il allait tout de suite entrer dans le vif du sujet ou plutôt commencer par tourner un peu autour. « Je voulais savoir si toi tu ressens quelque chose pour moi ? Je sais que c’est une question débile et je pense connaître déjà la réponse mais je veux te l’entendre dire. Je ne suis pas une fille. »

Je pinçais mes lèvres avant de croiser les bras sur mon torse, le regardant avec la tête un peu penchée... qu'est ce que je ressentais pour lui ? C'était mon ami, je l'appréciais beaucoup, je ne m'imaginais pas trop sans sa compagnie, au contraire, je ne l'imaginais même pas sans lui dans ma vie mais... oui, c'était un homme, pas une fille, et moi j'aimais les filles ! « je vais être honnête avec toi, et te dire... que je ne sais absolument pas ce que je ressens pour toi. tu es mon ami, je sais que je ressens déjà de l'amitié pour toi, une très forte amitié pour toi, mais comme tu l'as souligné, tu n'es pas une fille et... et j'aime les filles. alors... alors je n'arrive pas à savoir si j'éprouve plus que de l'amitié pour toi. tout ce que je sais, c'est que je ne peux pas me passer de toi, et que j'aime te prendre dans mes bras. »

Il était dos à moi, et ne me voyait donc pas. Je ne pouvais que fixer son dos sans plus rien dire, ne sachant pas la réaction qu'il avait pu avoir, si je l'avais blessé ou si je l'avais mis en colère, et ça m'inquiétait énormément. « Je voulais savoir si tu avais été jaloux quand je t’ai parlé de la jeune fille qui m’a dragué dans le train ? J’en ai eut l’impression et cela m’a fait plaisir. » Je fis une petite grimace, content qu'il ne me regarde pas. « je dois avouer que ça ne m'a pas trop plu... d'apprendre qu'un fille t'as dragué et que tu te sois laissé faire... » je me mordis un peu la lèvre, avant de marmonner, un peu de mauvaise foi : « je crois que j'ai été jaloux. » Ce n'était pas pour lui faire plaisir que je disais ça, c'était juste que je lui avais promis la vérité, et que, malgré le fait que reconnaître que j'ai été jaloux - alors que ça n'en valait pas la peine puisqu'il ne reverrait jamais cette fille ! - m'agaçait un peu.

Il se leva ensuite vers moi, et m'enlaça. Je souris légèrement, tout en passant moi aussi mes bras autour de lui pour le serrer contre moi. « Je suis désolé, je sais que tu es hétérosexuel et que tu n’aimes en aucun cas les hommes mais c’est plus fort que moi. Si tu me le demandes, je pourrais oublier, il me faudra du temps mais je le ferais. » Je déposais mes lèvres sur sa tête, tout doucement, avant de marmonner : « je n'ai pas envie que tu m'oublies myong yuk... » Je me sentis un peu égoïste lorsque cette phrase sortit de ma bouche. Quel droit avais-je pour lui demander de ne pas m'oublier alors que je ne pouvais rien lui offrir en retour ? Je secouais un peu la tête de droite à gauche, fermant un peu les yeux en le serrant plus fort contre moi.

J'aimais le contact de son corps, aussi bizarre que cette réflexion pouvait être, et je savais que je ne pourrais pas m'en passer. Et si je le forçais à oublier les sentiments qu'il avait pour moi, je ne pourrais pas continuer à le prendre dans mes bras comme je le faisais, et ça ne serait pas du tout pareil ! Je n'avais pas envie de tout gâcher. Soupirant légèrement, je lui déclarais : « je ne sais pas ce que je ressens pour toi myong, je ne sais pas si c'est juste de l'amitié ou autre chose, je ne sais pas si un jour ça pourra être plus que de l'amitié, mais tout ce que je sais, c'est que je n'arriverais pas à me passer de toi... » Je le lâchais avant de l'éloigner de moi, le tenant toujours par les épaules, pour pouvoir le regarder droit dans les yeux quelques instants. Je lui fis un petit sourire, tout léger, presque un peu timide. « je ne veux pas te perdre. »

Je le lâchais enfin totalement, glissant mes mains dans les poches arrières de mon jean. J'étais un peu gêné à cause de ce que j'étais en train de lui dire. « j'ai juste... besoin de beaucoup de temps pour réfléchir à tout ça, à ce que tu es vraiment pour moi » Je lui fis un nouveau sourire, essayant de le montrer d'une façon plutôt gentille et douce. « je voudrais juste que... pendant le temps que je réfléchis... tu ne m'oublies pas en t'impatientant... » Je déposais un baiser sur son front, encore une fois, avant de lui faire un sourire malicieux : « au fait, je n'étais avec aucune fille, tu étais bien trop ancré dans ma tête pour que j'y songe ! »


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas

Seo Myong Yuk
Voir le profil de l'utilisateur

avatar

❧ ÉTUDIANT

MESSAGES : 173

MessageSujet: Re: surprise ! ft. chaton   Ven 31 Aoû - 22:05

Ouais, il avait fuit comme lui avait fuit la dernière fois. Mais ce n’est pas qu’il ne voulait pas parler de ce sujet, c’est seulement qu’il avait peur de ce qu’il pouvait se passer entre eux, peut-être encore une engueulade ? Alors il a préféré fuir et pour fuir, il décida d’aller faire à manger, il ne savait pas si il avait faim, mais il préférait cela, c’était mieux pour eux. Puis il lui avait foncé dedans également et il s’était mis à rougir comme un débile ce qui le gêna encore plus, nan finalement il resta dans sa cuisine. Jusqu’à ce qu’il lui attrape les hanches pour le coller contre un plan de travail son corps contre le sien, ce qui le fit rougir une nouvelle fois et cela lui donna chaud vraiment très chaud. Shin lui demanda ensuite ce qu’il était pour lui ce qui gêna le jeune étudiant, ne sachant pas si il devait vraiment répondre à cela, si ça n’allait pas gâcher leur amitié. Car si il le savait peut-être ne voudrait-il plus le voir car ce n’était pas la réponse qu’il attendait, peut-être qu’il ne se verrait plus après cela ?

Si il lui mentait, il allait sûrement le regretter peut-être qu’il s’en voudrait même toute sa vie parce qu’il ne lui aura pas dit tout ce qu’il pensait et au moins, il aura le cœur léger une fois qu’il lui aura tout avouer. Mais si il lui disait la vérité, peut-être qu’il ne voudrait plus le voir après cela, peut-être que ce serait totalement fini, plus aucune amitié et ils feraient peut-être tout pour ne pas se croiser ? Qu’est ce qu’il en savait ? Il avait peur vraiment peur mais il se dit qu’il serait peut-être temps pour lui d’oser un peu et de prendre les choses en main. Il était prêt à lui dire ce qu’il ressentait pour lui quand il sentit le griller et il remarqua que la viande commençait à cramer. Shin alla tout éteindre avant que myong ne le suit pour mettre la viande à la poubelle, ce sera seulement des pates au curry ce soir. Myong se racla la gorge avant de lui demander de lui promettre que tout se passera bien entre eux après la révélation. « je te le promets ! » Myong sourit doucement avant d’approuver de la tête.

C’est alors qu’il se décida à lui dire que son cœur battait la chamade quand il était là, il aimait le sentir près de lui, qu’il n’a pas arrêté de penser à lui, et que c’était sûrement bien plus que de l’amitié. Ce n’était pas bien, myong l’avait bien compris mais il ne pouvait pas s’empêcher c’était plus fort que lui et pourtant, il essayait. Il décida ensuite de poser les questions à son tour, il décida de poser la même question qu’il lui a posé mais d’une autre façon du genre est ce qu’il ressent quelque chose pour lui… Il connaissait très bien la réponse mais il voulait juste l’entendre de sa bouche pour se faire une idée et recommencer. Il se mordit la lèvre inférieur attendant que Shin réponde à sa question : « je vais être honnête avec toi, et te dire... que je ne sais absolument pas ce que je ressens pour toi. tu es mon ami, je sais que je ressens déjà de l'amitié pour toi, une très forte amitié pour toi, mais comme tu l'as souligné, tu n'es pas une fille et... et j'aime les filles. alors... alors je n'arrive pas à savoir si j'éprouve plus que de l'amitié pour toi. tout ce que je sais, c'est que je ne peux pas me passer de toi, et que j'aime te prendre dans mes bras. » Myong sourit doucement à ses paroles.

Il s’attendait à quelque chose de plus dure comme un non catégorique mais ce n’était pas le cas, il ne lui avait pas dit et cela lui faisait vraiment plaisir alors il souriait même si shin ne pouvait pas le voir, il souriait quand même. Il lui demanda ensuite si il avait été jaloux quand il lui a parlé de cette fille qui l’avait dragué dans le train et il l’avait bien vu qu’il n’avait pas aimé cela, cela se voyait tellement. « je dois avouer que ça ne m'a pas trop plu... d'apprendre qu'un fille t'as dragué et que tu te sois laissé faire... » Myong tourna la tête légèrement vers lui. « je crois que j'ai été jaloux. » Myong reposa son regard devant lui avant de pencher la tête sur le côté doucement. Il y avait une raison pour qu’il ne l’ait pas rejeté comme ça, il est juste beaucoup trop gentil et n’aime pas rejeter quelqu’un parce qu’il n’aimerait tout simplement pas qu’on lui fasse. « Je ne l’ai pas repoussé, car je ne voulais pas la blesser… C’est mon côté gentil garçon qui veut que tout le monde soit content. » dit-il en haussant les épaules.

Puis sans savoir vraiment pourquoi, myong descendit de là où il était assis et se dirigea vers Shin avant de le prendre dans ses bras, entourant sa taille de ses bras et posant sa tête contre son torse. Il sentit les bras de shin l’entourer également ce qui le fit sourire. Il s’excusa ensuite de ressentir ses sentiments pour lui et que si il lui demandait, il allait oublier les sentiments qu’il a pour lui-même si cela prendrait du temps, il le ferait pour lui… Les lèvres de shin déposèrent un baiser sur le front de myong qui avait toujours les yeux fermé. « je n'ai pas envie que tu m'oublies myong yuk... » Il ouvrit doucement les yeux un peu choqué de ses paroles mais quelque peu rassuré enfin de compte. Il ne voulait donc pas qu’il l’oublie, et il savait très bien que si il lui avait dit qu’il voulait qu’il l’oublie, il n’aurait plus eut d’attention comme il avait l’habitude de lui donner. Et ça, ça l’aurait sûrement blessé mais au final, il s’en serait remis… Même si il y aura toujours eu une blessure si il le revoyait dans la rue par exemple. « je ne sais pas ce que je ressens pour toi myong, je ne sais pas si c'est juste de l'amitié ou autre chose, je ne sais pas si un jour ça pourra être plus que de l'amitié, mais tout ce que je sais, c'est que je n'arriverais pas à me passer de toi... » Myong rougit doucement avant qu’il ne le détâche de lui posant ses mains sur ses épaules.

Il le regardait droit dans les yeux et myong en faisait autant, les yeux un peu brillant de larme touché parce qu’il lui disait, il n’attendait pas plus de shin. Il voulait juste qu’il lui dise qu’il ne voulait pas qu’il le perde. « je ne veux pas te perdre. » Myong rigola doucement pour éviter de pleurer mais déjà des larmes perlaient le long de ses yeux. « Shin… » Il retira ses mains qu’il mit dans son jean mais lui le regardait toujours. Myong passa une main dans ses cheveux doucement, un peu gêné de lâcher des larmes comme ça alors que cela faisait vraiment fille… Et ce n’était pas ce qu’il voulait mais c’était comme ça. Il ne pourrait pas changer, il aura toujours des réactions de petit garçon attentionné et mignon, ce qu’il est. « j'ai juste... besoin de beaucoup de temps pour réfléchir à tout ça, à ce que tu es vraiment pour moi » Il approuva de la tête doucement avant de retirer la larme qui coulait de sa joue. « Et je comprends, prend ton temps. » dit-il avec un sourire. Il voulait bien lui montrer qu’il n’était pas triste mais plutôt content de ce qu’il lui dit. « je voudrais juste que... pendant le temps que je réfléchis... tu ne m'oublies pas en t'impatientant... » Il sourit doucement avant d’approuver de la tête une nouvelle fois.

Myong sait vraiment être patient, il l’a toujours été et le sera sûrement toujours. Après tout, myong a toujours du attendre quelque chose que ce soit des relations ou quoi que ce soit d’autre. « Je suis très patient, Shin et figure toi que je n’oublies pas facilement. Tu devrais le savoir ça. » dit-il en souriant doucement. Myong ferma les yeux doucement avant de sourire tendrement une nouvelle fois, il avait retrouvé le sourire. Shin s’approcha ensuite avant de lui déposer un baiser sur le front ce qui fit rougir encore une fois myong –une vrai petite fille quand il s’y met. « au fait, je n'étais avec aucune fille, tu étais bien trop ancré dans ma tête pour que j'y songe ! » Myong tendit sa main et passa une main dans les cheveux de shin avant de se mettre sur la pointe des pieds et de lui déposer un baiser sur la joue. Il n’a pas pu s’en empêcher mais Shin a été trop mignon dans ses paroles et il n’a pas pu dire non à son cœur et là tout simplement embrassé mais c’était seulement sur la joue après tout.

Myong se recula ensuite et sourit doucement, il pencha la tête sur le côté toujours en souriant. « Désolé, c’était plus fort que moi, il fallait que j’embrasse tes joues. Ce n’est pas un péché n’est ce pas ? » Myong rigola doucement avant de se retourner pour remettre l’eau en route, peut-être arrivera-t-il à finir son repas même si il n’y a plus de viande. Mais en tout cas, myong allait l’attendre, il allait attendre qu’il puisse prendre une décision et réfléchir à ses sentiments. Il n’était pas sûr que ce soit vraiment une bonne idée de l’attendre au risque d’être vraiment blessé si la réponse n’était pas celle qu’il attendait. Mais c’est ce qu’il allait faire, il ne voulait pas l’oublier maintenant et même si il ne pouvait pas l’oublier maintenant c’était sûr. Shin a toujours été spécial pour lui et cela ne changera pas maintenant. Il se retourna vers lui « Tu sais que je ne pourrais pas t’oublier facilement même si je le voulais. » Voyant que l’eau bouillait, il mit les pates dedans et attendit que celle-ci cuisse, il regarda ensuite l’heure avant d’ouvrir grand la bouche, il sortir son portable avant de regarder les résultats de ses partiels. « J’ai mes résultats aujourd’hui, je vais… regarder. » dit-il en approuvant de la tête doucement. Il tapa son code et son utilisateur avant d’attendre que cela charge, aura-t-il eut la meilleure note comme il a l’habitude d’avoir. Quand il vit les résultats, un grand sourire se fit sur son visage.

Il se retourna vers elle et pencha la tête sur le côté. « J’ai eu les meilleures résultats comme quoi ma semaine loin de toi aura au moins servit à avoir les meilleures notes dans mes partiels. » dit-il en rigolant doucement. Il se retourna et vit que les pates étaient prêtent, il rajouta le curry dedans et mélangea avant de tout mettre dans un plat. Il le mit sur la table avant de mettre deux bols et des baguettes, il le servit et se servit avant de s’asseoir sur le tabouret juste en face de lui. Il lui sourit avant de commencer à manger doucement, il était avec lui et il était heureux….


Revenir en haut Aller en bas

Won Shin Il
Voir le profil de l'utilisateur


http://www.edensquare.tumblr.com/
avatar

❧ CITOYEN

HUMEUR : mauvaise. j'ai l'impression que tout va mal dans ma vie.
MESSAGES : 94
LOCALISATION : ça ne te regarde absolument pas.

MessageSujet: Re: surprise ! ft. chaton   Sam 1 Sep - 16:32


Je lui avais promis d'être sincère, alors j'allais lui faire le plaisir de vraiment l'être. J'attendais patiemment sa question, et... il me demanda alors ce que je ressentais pour lui. J'avais longuement hésité avant de lui répondre, ne sachant pas trop comment m'y prendre. Je n'avais pas envie d'être dur avec lui, mais.. Lui laisser des faux espoirs n'était pas non plus mon but. Je me mordis un peu la lèvre, un peu beaucoup même, avant de me mettre à lui dire que je ne savais pas ce que je ressentais pour lui. Et j'avais été honnête. Dans ma tête, Myong Yuk était clairement spécial, mais je ne savais pas quel nom mettre dessus. C'était un bon ami, un très bon ami, et il aurait clairement été plus... s'il avait été une fille. Parfois, il agissait comme tel, mais... On ne pouvait pas nier que physiquement, il n'avait aucune des caractéristiques qui faisaient d'une fille une fille.

Dos à moi, je ne pouvais pas voir ses émotions. Je ne pouvais pas s'avoir si ce que je lui avais dit l'avait attristé ou mis en colère, et cela me frustrait énormément. Je continuais de fixer son dos, calmement, attendant le moment où il allait se retourner pour me faire face. Il me demanda ensuite si j'avais été jaloux de la fille qui l'avait dragué dans le train, et je ne pu que lui répondre que cela ne m'avait pas plu, car il s'était laissé faire. C'était débile ! Il était LOIN d'être ma propriété, je n'avais aucun droit d'être jaloux ou de lui en vouloir de se laisser draguer par une minette comme il l'avait fait. Il se tourna vers moi, et je serrais fort les dent, avant de lui avouer que je pensais avoir été jaloux. C'était de mauvaise foi que je l'avais dit, parce que je n'aimais pas reconnaître ce genre de chose, c'était en quelque sorte... une faiblesse de ma part.

« Je ne l’ai pas repoussé, car je ne voulais pas la blesser… C’est mon côté gentil garçon qui veut que tout le monde soit content. » 'faire plaisir à tout le monde'... Il n'irait pas loin s'il voulait toujours faire ça. Je me demandais un instant ce qu'il avait bien pu faire pour 'que tout le monde soit content' avant de secouer la tête pour ne pas avoir à m'imaginer les pires choses. Je fis une petite moue en le fixant, avant de marmonner : « moi ça ne m'a pas rendu content... et qu'est ce que ça te faisais de ne pas la blesser ou non... tu ne la connais même pas et tu ne la reverras même jamais ! » Il vint ensuite vers moi, et me prit dans ses bras. Je ne pu m'empêcher de sourire, avant de passer mes bras autour de lui pour le serrer contre moi. J'aimais bien l'avoir comme ça. Je ne savais toujours pas pourquoi, mais... c'était très agréable.

Je l'entendis s'excuser d'avoir des sentiments pour moi, et je me mis légèrement à paniquer lorsqu'il m'annonça que si je voulais, il pourrait oublier les sentiments qu'il avait pour moi. Je le serrais un peu plus fort, avant de lui faire un bisou sur le haut de la tête, lui chuchotant que je n'avais pas envie qu'il m'oublie. Et c'était vrai. Je n'avais pas envie qu'il m'oublie, qu'il regarde d'autres personnes et que je ne sois plus rien dans sa vie. Savoir que j'avais cette importance dans son cœur me perturbait, énormément, et me mettait un peu sur les nerfs, mais elle me faisait aussi extrêmement plaisir, pour une raison inconnue, et je n'avais pas envie de perdre son attention. Je savais bien que je n'avais pas le droit d'être égoïste comme ça avec lui, et de presque jouer avec ses sentiments mais... C'était comme ça. Je lui dis encore que je ne savais pas ce que je ressentais pour lui, je ne savais pas si un jour j'allais ressentir bien plus que de l'amitié, mais que je savais que je ne pourrais jamais me passer de lui, tout en souriant doucement.

Je me séparais ensuite de lui, pour pouvoir le regarder dans les yeux, tout en souriant, et je vis qu'ils étaient humide. Je fus un instant paniqué, tout en me ressassant tout ce que j'avais pu lui dire qui aurait pu le blesser. Je ne l'avais pas vu dans ce sens moi ! Qu'est ce que je lui avais dis qui pouvait bien vouloir le faire pleurer ? Ne sachant pas trop quoi faire, si je devais le consoler ou bien me taire, je lui lançais juste, un peu désespéré, que je n'avais pas envie de le perdre. Je le lâchais enfin, passant mes mains dans les poches arrière de mon jean, tout en le regardant rigoler. Je ne comprenais pas. S'il rigolait, pourquoi pleurait-il en même temps ? Je le fixais soucieusement. « Shin… » Je haussais un peu les sourcils, perdu. Qu'est ce qui lui arrivait ? Je lui annonçais juste que j'avais besoin de beaucoup de temps pour réfléchir ! Ce n'était pas un refus que je lui annonçais ! Est ce qu'il l'avait pris comme ça ?

Je n'avais pas envie de le blesser moi ! Surtout pas, j'essayais au contraire de le faire le moins possible actuellement parce que je l'avais bien trop fait ces dernières semaines. « Et je comprends, prend ton temps. » Je hochais la tête, tranquillement, mais je le fixais toujours avec inquiétude, cherchant à comprendre sa réaction. Finalement, je lui demandais juste de ne pas m'oublier en s'impatientant de ma réponse à ses sentiments. « Je suis très patient, Shin et figure toi que je n’oublies pas facilement. Tu devrais le savoir ça. » Je lui fis alors un grand sourire. Comme ça, j'étais sur de pouvoir lui donner la bonne réponse après avoir bien réfléchis. Je m'approchais alors de lui, avant de lui faire un bisou sur le front, constatant avec amusement que cela l'avait fait rougir. Puis, malicieusement, je lui annonçais que je n'avais été avec aucune fille, bien trop occupé à penser à lui.

Je sentis ensuite sa main passer dans mes cheveux, avant qu'il ne se mette sur la pointe des pieds pour me faire un bisou sur la joue. Je le regardais, surpris, avant de simplement lui sourire. C'était juste Myong Yuk après tout, c'était bien le seul qui pouvait se permettre ce genre de chose sans se prendre un poing dans la gueule automatiquement. « Désolé, c’était plus fort que moi, il fallait que j’embrasse tes joues. Ce n’est pas un péché n’est ce pas ? » Je lui fis un sourire en coin, avant de lui dire : « non » C'était la seule chose qui avait pu sortir de ma bouche avant qu'il ne parte jusqu'à la cuisine pur se remettre à cuisiner, et je le laissais faire, n'ayant plus rien à ajouter à propos de cela.

« Tu sais que je ne pourrais pas t’oublier facilement même si je le voulais. » Je le rejoignis jusque dans la cuisine pour me mettre derrière lui, souriant simplement a la remarque. Il sortit ensuite son portable, et je fus tenté de regarder par dessus son épaule pour voir ce qu'il faisait, mais je me retins pour éviter de paraître trop curieux. « J’ai mes résultats aujourd’hui, je vais… regarder. » Je gonflais les joues. haaan, les résultats. J'étais content de ne plus avoir à subir les examens et l'attente des résultats ! Même si je ne pouvais actuellement rien faire de ma vie parce que je n'avais pas continuer d'étudier. Je savais que mes parents me les paieraient si je le souhaitais, mais je n'en éprouvais pas l'envie. « J’ai eu les meilleures résultats comme quoi ma semaine loin de toi aura au moins servit à avoir les meilleures notes dans mes partiels. »

Je lui fis alors un grand sourire, avant de venir derrière lui pour lui chuchoter à l'oreille : « félicitations » Il retourna à son plat, mélangeant un peu le tout avant de prendre de la vaisselle et de toute poser sur la table. Je m'installais moi aussi, avant de faire comme lui et de commencer à manger. Je ne savais pas trop quoi dire, alors, en relevant la tête je lui demandais : « ça te dit de fêter ça... avec moi ? » Je lui fis un grand sourire avant de finir de manger. Je me dirigeais vers lui, lui fis un nouveau baiser sur le front - je devrais perdre cette habitude tiens - avant de lui dire : « je te laisse te reposer aujourd'hui. je t'envoie un sms dès que j'ai trouvé ce que nous allions faire ! » Je lui souris ensuite, avant de le partir et de le laisser seul.


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé






MessageSujet: Re: surprise ! ft. chaton   

Revenir en haut Aller en bas
 

surprise ! ft. chaton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Chaton Perdu ? [ PV : Petit Hérisson ]
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Il l'a surprise nue...
» Baptême surprise de Petite Plume.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
summer ☁ cloud ::  :: ❧ les rps-